Interview d’Isaline OLLIVIER-ELLIOTT, chargée de projets en relations presse et publics chez Spark Relations Publics

14 février, 2017 14 février, 2017   14 février, 2017 0 commentaire

Culture RP a rencontré Isaline OLLIVIER-ELLIOTT, chargée de projet à l’agence Spark Relations Publics (1)

 

Isaline_Ollivier_Elliott pour Culture RP

 

Isaline, quel est votre parcours ?

Je suis chargée de projets en relations presse et publics chez Spark Relations Publics depuis 2 ans.
Avant cela, j’étais étudiante ! Je suis diplômée d’un master en communication-marketing de l’École Française des Attachées de Presse à Paris et d’un master 2 en communication institutionnelle à l’international de l’Institut d’Études Politique d’Aix-en-Provence. Entre ces deux parcours, j’ai suivi obtenu un diplôme en relations internationales et publiques du College of International and Public Relations de Prague (République Tchèque). À la suite de ces études, j’ai intégré l’agence dans laquelle je suis désormais en tant que stagiaire avant d’être embauchée en CDI.

Jeune femme engagée dans la vie économique du territoire, je suis membre de la Jeune Chambre Économique de Marseille.

Spark Relations Publics accompagne les stratégies d’influence de ses clients en associant habilement les médias traditionnels, digitaux et sociaux. Quels sont l’ADN et les enjeux de l’Agence dans une perspective alliant tout autant la proximité, c’est-à-dire à Marseille comme en France et à l’international ?

L’agence a, dès sa création en 2011, eu un positionnement digital notamment dans les événements internationaux comme le 6e Forum Mondial de l’Eau et la Semaine Économique de la Méditerranée. Nous avons toujours prêché pour que les clients soient présents sur les réseaux sociaux, c’est pourquoi nous conseillons dans ce sens.

Que ce soit des russes ayant investi dans une usine de chocolat, une collectivité souhaitant organiser une conférence de presse à Shanghai ou un réseau d’entrepreneurs voulant rencontrer des homologues à Casablanca, nous l’avons déjà fait ! L’équipe de l’agence a une culture internationale : la fondatrice de l’agence, Aurore Sun, a d’ailleurs vécu en Angleterre et au Canada de nombreuses années.

Entre bénéfice, contrainte et bonne pratique, quelles ont été les grandes évolutions des relations Presse/Publiques avec l’arrivée du digital ?

Le digital a considérablement bouleversé – et continue de le faire – le métier des relations presse et des relations publics comme tous les métiers de la communication. Avec l’arrivée du digital, nous avons vu la mutation d’une information immédiate, instantanée. Avec cette évolution, le métier de l’attaché de presse (AP) ou consultant en relations presse a pris une autre dimension. Nous sommes devenus des AP / consultants en RP 2.0 et médias sociaux. Le consultant RP rédige toujours des communiqués et des dossiers de presse, organise des conférences et relance les journalistes. Mais nous avons vu l’intégration de nouveaux formats plus adaptés à cet instantanéité : relais d’invitations ou de communiqués de presse sur Facebook et Twitter, envoi d’un tweet ou message privé à la place d’une relance téléphonique, création d’infographies, rédaction de dossiers de presse digitaux avec liens et référencement directement consultables en ligne ou envoyés directement par SMS, prise en compte d’un volet « web social » dans les revues de presse, conférences et événements en live (avec Periscope ou Facebook Live), livres blancs digitaux, etc.

Avec les réseaux sociaux, l’AP a également vu l’apparition de multitude d’interlocuteurs au-delà du journaliste avec lesquels nous sommes en constante relation : leaders d’opinions, experts, blogueurs et influenceurs. Cette ouverture de la prise de position a également provoqué l’évolution du métier des relations publics.

Les relations presse et la communication sont un secteur où l’évolution n’a de cesse : chaque jour, nous façonnons de nouvelles stratégies pour aller loin dans la transmission des informations. Et bien-sûr, nous nous formons quotidiennement.

Les pratiques des journalistes sur les réseaux sociaux modifient-elles la relation entre les attaché(e) et ces derniers  et quels sont vos conseils associés en termes d’engagement ?

L’instantanéité et la multiplication des informations en temps réel ont réellement modifiés les pratiques des journalistes sur les réseaux sociaux. Le journaliste est tout aussi connecté. Par les réseaux sociaux, il part à l’affut d’infos dans le monde, est en relation directe avec des témoignages, experts, chefs d’entreprises, etc. Et dans son métier, l’AP peut se retrouver en « concurrence » avec les réseaux sociaux. En effet, le journaliste a accès à des actualités, des nouveautés, les dernières tendances et presque tout ce qu’il faut savoir dessus directement sur les réseaux sociaux. Indéniablement le journalisme est également en pleine mutation digitale. Par conséquence, cette nouvelle manœuvre a impacté la relation journaliste-AP.

Dans cette quête de l’information infinie et face à un flot massif, l’AP devient un partenaire privilégié du journaliste, une valeur ajoutée. Parce qu’une des missions d’AP est également de cibler au mieux le journaliste, étudier son environnement, sa ligne éditoriale, suivre ses sujets, etc. Ainsi l’AP va pouvoir lui donner les informations principales et être encore plus acteur de l’information. D’ailleurs, à l’agence, nous sommes souvent retweetés par des influenceurs et journalistes quand nous parlons de nos clients.

Quels sont les 5 secrets d’une bonne stratégie de relations presse digitale ?

Parce que les relations presse évoluent en même temps que le digital, la stratégie évolue également :

– Faire de la veille digitale : fouiller jusqu’au plus profond des entrailles de la toile pour y découvrir les tendances, les nouveautés, les mots clés. En analysant le contexte et l’environnement, les influenceurs, les sites, les plateformes, les réseaux, etc.
– Créer de nouveaux contenus à forte valeur ajoutée susceptibles d’être publiés sur les vitrines des influenceurs : articles, dossiers, statistiques, tribunes, etc. tout en insérant des outils de références (sources, hashtags, mots-clés, liens entrants, liens sortants, infographies, vidéos, témoignages, etc.).
– Créer du lien et entretenir les relations sur le long terme avec les journalistes, influenceurs, bloggeurs, contacts via les réseaux sociaux même (surtout) quand nous ne sommes pas en campagne (cela demande du temps), etc.
– Avoir une présence active sur les réseaux sociaux et se former constamment.
– S’assurer que le client (entité et dirigeant) soit présent sur les réseaux sociaux.

Pensez-vous que tous les dirigeants d’entreprise communiquent à bon escient sur les médias sociaux, principalement avec les influenceurs et comment les consultants en RP, peuvent-ils les accompagner ?

Il y a beaucoup de dirigeants qui ne sont pas encore sur les réseaux sociaux. Pourquoi ? Parce que cela prend trop de temps ou parce qu’ils ne savent pas comment les utiliser. Pour palier à cela, l’Agence Spark Relations Publics a intégré la formation aux réseaux sociaux dans ses offres de services. En effet, comme les médias sociaux se révèlent être plus que jamais d’une utilité indispensable, implantés au cœur des stratégies de RP, permettant ainsi d’accentuer la présence sur le web et de promouvoir le savoir-faire, le consultant en RP peut avoir aussi un rôle de pédagogue. C’est-à-dire qu’il va former le dirigeant d’entreprise et même les salariés sur l’utilisation des réseaux sociaux et le dialogue avec les influenceurs.
Par exemple, chez Spark Relations Publics, nous accompagnons nos clients dans la création et l’animation de contenu de sites, blogs ou réseaux sociaux, ce qu’on appelle également le community management. Nous proposons également plusieurs formations que ce soit pour développer une stratégie de social selling (2) ou d’employee Advocacy (3), à travers le Personal Branding afin qu’ils deviennent ambassadeurs de leur entreprise.

Désormais, les dirigeants comme les salariés ont une fonction de porte-parole de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Il devient alors indispensable pour chaque dirigeant ou salarié de savoir communiquer sur les réseaux sociaux.

 

Quelle est votre vision de la relation client ?

Il y a un vrai besoin de pédagogie car il y a beaucoup d’attentes de la part du client. Il est important d’expliquer le métier d’AP, ses enjeux, ses forces, ses contraintes, la différence avec la publicité, etc. Et également d’apprendre les rouages des réseaux sociaux pour que chaque client soit parfaitement connecté et puisse ainsi rencontrer son public !

 

Isaline Ollivier-Elliott / @IsalineOllv / Linkedin.com/in/isalineollivier

Spark Relations Publics / @SparkRelations / Facebook.com/SparkRelations

 

(1) Les relations publiques appartiennent au passé. Place désormais aux «relations publics ! Lorsque l’on parle chez nos voisins de “Public Relations”, il s’agit de relations avec les publics, entendez par là relations avec les parties prenantes qui intéressent autant le monde des affaires que celui des institutions. Faire prendre conscience des enjeux de notre métier passe par un changement d’appellation de “relations publiques” en “relations publics”.» explique Thierry Wellhoff, président du Syntec RP, organisme qui défend les intérêts de la profession en France
(2) « Le Social Selling est avant tout une nouvelle méthode, une posture à adopter, qui consiste à considérer les réseaux sociaux comme un outil permettant de générer du business. »  Source : Sociallymap
(3) « Cette pratique permet aux collaborateurs de devenir des porte-étendards de la marque. Ils partagent, sur leurs réseaux sociaux, les contenus publiés par l’entreprise. De cette manière, la marque bénéficie d’une visibilité décuplée et le taux d’engagement sur ces partages est nettement supérieur. » Source : Sociallymap

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire