Les RP traditionnelles aux orties ! Cliché ou pas !?

18 juillet, 2017 18 juillet, 2017   18 juillet, 2017 0 commentaire

Tribune de Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Europe du Sud et Afrique du nord, Mitel / Vice-président du CMIT (Club des directeurs Marketing et communication de l’IT).

Jean-Denis-Garo-pour-Culture-RP

La dernière infographie du CMIT  traite du sujet des « 10 clichés (ou pas) qui pèsent sur le marketer B2B » dédie un cliché aux activités RP.
Aujourd’hui, le marketer a-t-il définitivement jeté les RP dites traditionnels aux orties ? Peut-être pas, si beaucoup d’entreprise de notre écosystème IT cherchent bien plus aujourd’hui à apparaitre dans la presse éco, le graal semblant être « Les Echos », ce type de médias continue à être adressé de manière plus conventionnelle.
Cette tendance est confirmée par les lecteurs eux-mêmes. Un évènement récent organisé par le CMIT réunissait trois DSI qui ont confié ne s’intéresser qu’à la presse économique, et aussi un peu à la presse spécialisée traitant des sujets Start Ups, IoT (Internet of Things), etc…, délaissant les titres IT. Donc ce cliché n’est pas totalement vrai.

Pourtant, dans le secteur IT, l’activité RP est de plus en plus intégrée aux équipes marketing, dépendant souvent du CMO. Et si la notoriété reste un objectif primordial, la contribution aux ventes prend une part plus importante. L’activité RP se devant, à présent, de contribuer à la création de trafic vers le site web ou des landing page supportant des opérations de génération de leads. Parallèlement l’Entreprise devient aussi elle-même son propre média au travers de blogs, et aussi des médias sociaux (Twitter, Facebook à Instagram, Pinterest).

Ainsi le contenu des communiqués ou alertes s’éloigne de plus en plus des classiques annonces produits, ou événements (de moins en moins reprises), pour développer des tactiques content marketing, à base d’études, de tribunes, et prenant des formes/formats plus attractifs type infographies*, vidéos courtes etc. adoptant ainsi les codes du Snack Marketing. Ces « nouvelles » pratiques cross-médias influencées par le marketing se retrouvent aussi dans les tactiques de newsjacking**, une filiation assumée du buzz marketing, théorisé par le gourou Seth Godin. Des pratiques aussi dictées par une accélération du cycle de vie des informations, qui oblige les communicants au temps réel.

En fait ces contenus graphiques, agnostiques ciblent bien plus les influenceurs / micro influenceurs que les journalistes. Optant pour une utilisation facilitée par les blogs, les médias sociaux…Ils cherchent à faciliter le partage immédiat, et là aussi, à drainer le trafic vers les sites web de l’entreprise. L’influenceur blogueur ou activiste des médias sociaux n’est pas si simple à identifier, son activité, sa production, est plus erratique que celle du journaliste. Ce cliché n’est pas totalement faux, non plus.

L’activité RP historiquement pourvoyeuse de contenus rédactionnels est définitivement armée pour aborder l’ère des stratégies de « content », main dans la main avec le marketing. L’automatisation touchant ses limites, la relation personnelle avec les journalistes ou les influenceurs primera, et favorisera ce nouveau KPI qu’est l’engagement.

20170414_CMIT_Infography B2B_V6

 

 

*L’usage de l’infographie en RP – http://culture-rp.com/2016/07/26/lusage-de-linfographie-en-rp/
** Qu’est ce que le Newsjacking et pourquoi il peut révolutionner votre approche des RPhttp://culture-rp.com/2013/06/21/quest-ce-que-le-newsjacking-et-pourquoi-il-peut-revolutionner-votre-approche-des-relations-presse/

 

 

 

Marc Michiels,

Chargé de la ligne éditoriale, CM : @Culturerp @ArgusdelapresseArtisteÉcrivain.

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire