Livre Blanc : IA, où en sommes-nous ? par Weave

7 septembre, 2017 7 septembre, 2017   7 septembre, 2017 0 commentaire

Ce livre blanc réalisé par l’entreprise Weave, un cabinet de conseils en stratégie opérationnelle, nous parle de l’Intelligence Artificielle. Elle aborde les différents aspects de l’IA : sa définition, son histoire et son évolution, son aspect éthique et légal, ainsi que son influence dans le secteur du conseil.

Ia ou en sommes-nous

 

Une définition simplifiée de l’Intelligence Artificielle pourrait être :

“L’ensemble des disciplines techniques et scientifiques qui permettent de reproduire certains processus cognitifs humains comme l’apprentissage, l’intuition, l’auto-amélioration, la créativité, la planification de tâches ou encore la compréhension du langage naturel. Les plus optimistes y ajouteront pour leur part, en les plaçant dans un futur indéfini, des attributs propres à la conscience comme la volonté et les émotions.”

Cependant le phénomène est plus complexe que cela, Weave nous explique les nuances à apporter à cette définition.


L’objectif de l’IA en 4 axes : 

  • Penser comme un humain
  • Agir comme un humain
  • Penser rationnellement
  • Agir rationnellement

En effet l’IA doit combiner ces quatre aspects afin d’élaborer une intelligence qui associe le côté humain avec la raison basée sur la logique. Cela correspond à regrouper les sciences cognitives avec des sciences plus mathématiques dans l’idée de résoudre certains problèmes efficacement en essayant de garder un aspect humain. Ces algorithmes mis en place doivent alors être capable d’agir dans des situations bien précises.


Les caractéristiques d’une IA

  • La profondeur : Il s’agit par conséquent d’une mesure de performance spécifique au champ d’application pour lequel elle a été conçue.
  • Le mode d’apprentissage : divisé en trois catégories, qui sont les apprentissages supervisé, non-supervisé et par renforcement. Cela correspond à leur capacité d’apprendre à partir d’exemples. On parle souvent de Machine Learning.
  • L’étendue : Un système expert ou une IA étroite est spécialisé dans la résolution d’une catégorie bien précise de problèmes. Toutes les IA créés à ce jour sont de ce type.
  • L’autonomie : le degré d’autonomie dépend du fait de seulement assister l’humain à l’instar du GPS ou d’aller plus loin.
  • La présence de conscience : A l’heure actuelle la question de conscience n’est pas à prendre en compte.

Weave conclut à ce propos que : “l’intelligence que nous attribuons intuitivement à une IA dépourvue de conscience, n’est bien évidemment qu’une projection de notre conscience humaine sur le comportement d’un système qui, en réalité, ne procède qu’à un traitement élaboré de l’information.”


Ce qu’il faut retenir de l’étude :

Les trois experts de Weave concluent qu’: “il semble inadéquat d’envisager l’IA comme une simple invention supplémentaire dans une époque déjà fertile en innovations. Les technologies d’IA sont plutôt assimilables à une ressource créatrice de valeur, ou à un socle pour l’innovation future au même titre que le web il y a 25 ans ou même comme l’électricité il y a 150 ans (Ng, 2016). A ce titre le potentiel disruptif de l’IA est probablement difficile à surestimer.

Chaque technologie ouvre un nouveau champ des possibles, avec ses risques et ses opportunités. Les Grecs anciens, encore eux, avaient déjà formalisés cette idée dans leur concept de pharmakon désignant par ce terme l’ambivalence inhérente à toute technologie, qui est tout à la fois un poison et son propre remède. Nulle raison en l’occurrence que l’IA fasse exception. Elle pourra aussi bien contribuer à augmenter notre potentiel d’humanité qu’à la subvertir. A chacun de nous d’utiliser ce qui lui reste de libre arbitre pour faire bon usage de cette extension des possibles sans précédent que pourrait représenter l’IA dans les décennies à venir.”

 

Méthodologie 

L’étude de Weave a été réalisée par trois auteurs :
– Pirmin Lemberger : Data scientist, physicien de formation, il anime et dirige le data lab de Weave.
– Jonathan Lepan : Senior Manager au sein de l’entité Business Technology du cabinet Weave.
– Olivier Reisse : membre du comité exécutif de Weave est associé fondateur de la practice Business Technology

A propos 

Vous pouvez télécharger l’intégralité du livre blanc de Weave, avec les nombreux autres sujets concernant l’IA, en cliquant sur : Livre Blanc – IA, où en sommes-nous ?

 

 

Paul Damman, Assistant Marketing & Communication de l’Argus de la presse – @DammanPaul  @Argusdelapresse @CultureRP

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire