Regards d’experts, bénéfices d’une stratégie d’influence sur les réseaux sociaux par Sophie Cornet & Stéphanie Courtois

30 octobre, 2017 30 octobre, 2017   30 octobre, 2017 0 commentaire

Dans le cadre de l’étude exclusive “Rôle des Influenceurs sur les réseaux sociaux auprès des consommateurs” réalisée par l’Argus de la presse | Groupe Cision et en collaboration avec IPSOS, Culture RP a souhaité publier les tribunes d’experts qui ont contribué à ce livre blanc.

Pour ce deuxième volet, nous avons décidé de donner la parole à Sophie Cornet, Présidente d’IPC (Information Presse et Communication) et Directrice Générale Associée de C’est dit c’est écrit ainsi qu’à Stéphanie Courtois, Directrice Générale du Club des Annonceurs.

 

 

SOPHIE CORNET – Présidente d’IPC (Information Presse et Communication) et Directrice Générale Associée de C’est dit c’est écrit

Une stratégie d’influence bien menée contribue aujourd’hui de façon indéniable à la valeur de la marque. Des influences, bien choisies, et des influenceurs, bien identifiés permettent :

  • d’augmenter la cote de sympathie
  • de gagner en crédibilité
  • d’engager et de favoriser le désir d’appropriation par l’exemple
  • de donner des possibilités de débattre, de discuter en « toute transparence »
  • d’inscrire la marque dans un univers fort et complémentaire.

 

STEPHANIE COURTOIS – Directrice Générale du Club des Annonceurs

Stratégie d’influence vs stratégie de média classique : les cinq W du Club des Annonceurs :

  • WHO : Visibilité et capacité à émerger rapidement auprès des cibles réfractaires à la publicité.
    Le plus : limitation des risques d’adblockers et de skip videos.
  • WHAT : Pouvoir de recommandation et de persuasion par endorsement d’un produit ou service.
    Le plus : un brand ambassador plus authentique qu’une campagne d’activation.
  • WHERE : Intégration et interaction dans une communauté ciblée.
    Le plus : permet à la marque de s’intégrer et de s’inviter de façon fluide dans les communautés.
  • WHEN : Des créations et diffusions en quasi live.
    Le plus : force de réactivité, par exemple lors des lancements de produits ou pour des enjeux de e-reputation.
  • WHY : Rentabilité sur les critères d’engagement et de viralité.
    Le plus : grande capillarité des campagnes influenceurs grâce à la puissance et pertinence des relais.

 

 

Bloc Télécharger l’étude complète

 

 

 

Nicolas Jaunet – Marketing Manager, L’Argus de la presse | Groupe CISION

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire