Point de vue d’expert : Hubert Blanquefort d’Anglards, Président du Club des Annonceurs

21 novembre, 2017 21 novembre, 2017   21 novembre, 2017 0 commentaire

Culture RP a rencontré Hubert Blanquefort d’Anglards à l’occasion de sa réélection à la Présidence du Club des Annonceurs le 8 novembre 2017. Hubert Blanquefort d’Anglards est également Directeur Communication Digitale et Innovation chez EDF.

 

Hubert Blanquefort pour Culture RP


Vous venez d’être réélu à la Présidence du Club des Annonceurs, quel est le bilan de votre dernier mandant ?

En deux ans de présidence, nous avons recentré le Club autour d’un de ses enjeux majeurs, en l’occurrence le partage d’expertise. Cela s’est traduit par une approche plus agile des formes d’intervention : des événements plus collaboratifs comme les workshops (native advertising, data médias) ou des sessions plus informelles et chaleureuses (BBQ sur les nouveaux modèles de création de contenus, contenus engageants avec récemment la soirée « Racing Content »).

.

L’autre enjeu était de continuer à jouer notre rôle de décrypteur (capacité à être trend-setter et se concentrer sur les sujets d’actualités les plus importants pour nos métiers). Nous avons choisi cette année de mettre l’accent sur trois thématiques :
– la “création always-on” (évolution des modèles publicitaires traditionnels vers du brand content)
– la data (les stratégies médias permettant de concilier reach et affinités)
– les start-ups (Viva Technology et CES de Las Vegas)

Quels sont les projets que vous souhaitez défendre et les sujets que vous comptez ouvrir sous cette nouvelle présidence ?

Capitaliser sur un des éléments clé inscrit dans l’ADN du Club : le networking, le partage entre pairs. C’est essentiel de nos jours s’il signifie la capacité à échanger avec ses alter ego en toute confiance et à profiter de l’intelligence collective. Pour ce faire, nous continuerons à mettre l’accent sur des événements permettant la rencontre et la réflexion en toute confiance et en toute confidentialité, la force du Club étant son caractère intuitu personae des CMO, CDO et Dircom présents. Pour autant, nous projetons de renforcer encore nos échanges avec le reste de la profession, agences et médias, afin de profiter de leur créativité, leur capacité à dénicher les nouvelles tendances et leurs innovations technologiques; sans oublier notre rôle d’acteur de la création de valeurs pour les marques.

Culture RP se mobilise pour donner aux relations publics leur juste place dans les décisions stratégiques, quel est votre avis ?

Lors de l’étude Brand Immersion 1 réalisé il y a 2 ans, les directeurs marketing et communication interviewés nous ont montré l’importance d’aligner leurs stratégies “Paid-Owned-Earned”. Aujourd’hui, on voit qu’une stratégie efficace d’influenceurs permet d’obtenir des « reachs » et surtout des engagements aussi importants voire supérieurs, à des stratégies médias plus traditionnelles ou à des posts sponsorisés. L’enjeu n’est pas d’opposer stratégie média et stratégie RP, mais plutôt de réfléchir de façon cohérente l’ensemble du dispositif, pour jouer émergence et influence de la marque conjointement. Cela doit permettre aussi de renforcer l’expérience de marque.

Votre définition du marketing actuel ?

Les membres du Club ont comme point commun leur capacité à construire, développer et dynamiser des marques fortes et influentes. Nos métiers demandent donc aujourd’hui une expertise complète allant du pilotage de la création, des stratégies médias et réseaux sociaux, aux relations presses et influenceurs. Il nous faut aussi indéniablement intégrer les nouvelles données de nos métiers (data, intelligence artificielle etc). Autant de sujets qui complexifient leur rôle “d’animateur” de marques fortes et de plus en plus communautaires.

 

 

Nicolas Jaunet – Marketing Manager, L’Argus de la presse | Groupe CISION.

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire