SUIVEZ-NOUS SUR

GALERIE DES PORTRAITS – NEXTGEN RP : Pierre-Ange Savelli, responsable prospective de NextGen RP

1 février, 2018 1 février, 2018   1 février, 2018 0 commentaire

A l’occasion du lancement de NextGen RP, premier laboratoire de réflexion et d’innovation dédié aux Relations Publics, Culture RP vous propose un partenariat inédit. Au programme : des rencontres avec les membres du bureau de ce réseau pas comme les autres!

 

NextGen RP logo

 

A l’initiative de Fabien Aufrechter et Daniel Saltsman (Havas Paris), NextGen RP rassemble la nouvelle génération des professionnels des relations publics, en agences et en entreprises, tout en associant également des profils extérieurs issus du secteur privé comme du secteur public. Incubé par Syntec Conseil en Relations PublicsNextGen RP se donne pour mission la promotion des Relations Publics dans ses différentes spécialités – relations médias, digital, affaires publiques, événementiel, etc. – par l’innovation, la réflexion et la pédagogie.

 

 

Pierre-Ange Savelli

 

 

Aujourd’hui, rendez-vous avec Pierre-Ange Savelli, responsable prospective de NextGen RP.

 

Qu’est-ce qui t’a amené à faire des RP ?

Je ne fais justement pas des RP, et c’est justement l’une des originalités de Nextgen RP !
Mon parcours, en quelques mots : après mes études à Sciences-Po (où j’avais rencontré Daniel, l’un des deux fondateurs de Nextgen RP) et à l’ENA, je travaille actuellement comme haut fonctionnaire au ministère de l’économie et des finances, sur des sujets monétaires et financiers internationaux. Sujets assez loin des RP, et en même temps très liés aux RP : la dimension de confiance, et donc de relations publics est très importante dans l’économie contemporaine.

Pour toi, NextGen RP, qu’est-ce que c’est ?

Pour moi, NextGen RP c’est d’abord une bande élargie de jeunes professionnels qui, tout en étant dans des métiers parfois très prenants et demandant une grande réactivité, prennent du temps pour lever le nez du guidon et réfléchir aux évolutions, aux grandes tendances de ce métiers.
On peut ensuite appeler ça un « think tank », un « do tank », un « lab », une « plate-forme », ou tout simplement une « association » : derrière la variété des appellations possibles, il y a une même démarche et un même élan.

Au quotidien, plutôt Olivia Pope, Tyrion Lannister, Samantha Jones ou Miss Sloane ?

Le personnage d’Olivia Pope est très intéressant, mais je vote quand même Tyrion Lannister. Probablement un attrait pour les natures mixtes, avec à la fois beaucoup de blanc et de noir…

Une opé RP qui t’inspire ?

N’étant pas « producteur » de RP, je manque de points de référence et de comparaison. Comme « consommateur » de RP, une campagne qui me paraît réussie est celle d’Aéroports de Paris. Sinon, et même si je n’y connais pas grand-chose, une autre opé RP qui semble bien fonctionner serait…Nextgen RP !

Pourquoi recommanderais-tu à un étudiant de s’orienter dans le secteur des RP ?

Tout simplement car il s’agit probablement d’un secteur dans lequel il y aura de plus en plus de débouchés. Des institutions, publiques ou privées, pouvaient jusqu’à une date récente décider de se couper du monde, et ne pas avoir de stratégie de relations publics. On se contentait, si besoin, de publier un droit de réponse, un courrier un peu pincé, ou de passer un ou deux coups de téléphone.

Or, trois facteurs m’amènent à considérer que cela est et sera de moins en moins tenable – et c’est pour cela que, bien que ne travaillant pas dans les RP, j’ai volontiers accepté de participer à Nextgen : l’augmentation de la masse d’information, l’accélération des flux d’information, et la crise de la médiation. Il y a à la fois plus d’information, en particulier sur les réseaux sociaux ; cette information qui se répand de manière de plus en plus rapide ; et elle se répand, surtout par des canaux institutionnels qui sont de moins en moins les médiateurs classiques (nous n’en sommes plus au temps où, pour reprendre le propos d’un ancien directeur du Monde, où « la radio annonce l’événement, la télévision le montre, et la presse l’explique »).

Pour beaucoup d’institutions classiques – et même pour des entités naissantes, comme les start-up, la question n’est plus de se demander si on a besoin ou non d’une stratégie RP, mais de se demander quelle stratégie et quel niveau d’engagement sur la question des RP sont les plus adaptés, à un stade donné de développement, de manière offensive comme défensive. On peut donc anticiper une demande croissante de RP, et donc une offre croissante. Pour un étudiant, l’enjeu serait ensuite de se demander où il veut intervenir dans l’offre de RP, au regard des évolutions possibles de la chaîne de valeur du métier (par exemple, s’agissant de l’articulation entre conseil en stratégie et conseil en RP).

Quel sera ton rôle dans NextGen RP ?

Mon rôle est celui de « responsable prospective ». En partant du constat que Nextgen RP est une sorte de joyeuse thérapie de groupe entre jeunes souhaitant repenser leur métier, mon rôle, avec d’autres (le responsable études, notamment) aura une dimension maïeutique : ce sera en quelque sorte le rôle d’un aide-soignant ou d’un accoucheur.

Un exemple concret : le fait de se demander à quoi ressemblera son métier en 2040 – par exemple, en écrivant, en une page recto-verso, une mini-fiction « une journée de travail dans les RP en 2040 » – permet de combiner une dimension très micro (à quoi pourra, visuellement, ressembler l’environnement de travail ; quels sont les différents moments qui scandent la journée ; qui sont les interlocuteurs…) et une dimension très macro (se demander de quoi la journée sera faite suppose de se projeter quant à l’évolution du métier dans la chaîne de valeur au regard de métiers proches). La prochaine fois que vous aurez un trou de deux heures sans être interrompus, voilà de quoi vous occuper !

 

 

Pour en savoir plus sur NextGen RP, n’hésitez pas à suivre l’actualité du lab
sur Twitter et sur Facebook.
 Et pour adhérer, c’est ici !

 

 

Marc Michiels / @Michielsmarc : 
Rédacteur en chef de publication de Culture RP (2016 – 2018), chargé de l’éditorial et Community Manager depuis 2011, L’Argus de la presse | Groupe CISION

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire