SUIVEZ-NOUS SUR

RGPD 1 mois après : Les clients Cision – Argus de la Presse – Datapresse – Hors Antenne ont encore quelques questions.

25 juin, 2018 25 juin, 2018   25 juin, 2018 0 commentaire

Xavier Simon, Directeur Général de Cision France, nous éclaire sur la position du Groupe

« La ligne Cision relative au RGPD est claire : nous prenons nos responsabilités et tenons à protéger nos clients » – Xavier Simon – DG Cision France.

Xavier Simon 1

 

Le groupe Cision, leader mondial de solutions pour les RP, l’influence et la veille média, propose à ses clients (attachés de presse, agences RP et Direction de la communication) des bases de données journalistes & influenceurs afin qu’ils puissent diffuser leur actualité.

Un mois après la mise en application du règlement général sur la protection des données (RGPD), des doutes subsistent chez certains clients Cision.

Nous avons rencontré Xavier Simon, Directeur Général Cision France, pour répondre à nos questions et surtout à celles des 10 000 communicants français utilisant aujourd’hui les services Cision.

 

Bonjour Xavier Simon, et merci de répondre à nos questions.

Pouvez-vous nous confirmer que Cision est RGPD compliant ?

Comme toute entreprise présente sur le sol européen ou traitant des données personnelles de résidents européens, nous avons dû satisfaire aux exigences du RGPD, et nous avons effectivement travaillé depuis 2017 à notre mise en conformité, que ce soit au niveau de nos données internes (ex : RH) ou de nos données clients (ex. : pour l’assistance client et la facturation).

Mais j’imagine que le sens de votre question est plus lié aux données présentes dans nos bases de données journalistes et influenceurs….

En effet, la question des communicants est simple : en utilisant les base de données Influenceurs Cision, vos clients sont-ils RGPD compliant ?

Cette question simple à énoncer nécessite une réponse très précise.

Ce qui va suivre est valable pour toutes les solutions Cision que ce soit Cision Coms Cloud, Datapresse, Hors Antenne ou l’Argus de la presse.

Cision a constitué une base de données unique de contacts en collectant des informations sur les journalistes et influenceurs, selon le principe de l’intérêt légitime décrit dans le RGPD. Ces données sont fournies à nos clients au travers de nos solutions et bénéficient d’une certaine liberté concernant leur utilisation (dans les limites du contrat nous liant à nos clients). Je pense aux communicants qui exportent les données des journalistes hors de nos plateformes sous forme de tableaux Excel par exemple.

Cision et ses clients sont donc conjointement responsables du traitement des données que nous avons collectées. En vertu du RGPD, dans le cas de responsabilité conjointe, les responsables conjoints doivent déterminer entre eux et de manière transparente leurs responsabilités respectives en matière de conformité et de traitement des données des personnes concernées. Cette précision des rôle et responsabilités de chaque partie est exactement ce qui est précisé dans l’avenant contractuel dédié au RGPD qui a été envoyé à tous nos clients.

Dans le détail, Cision prend la responsabilité d’une part d’informer les journalistes et influenceurs concernés de la façon dont leurs données sont utilisées et à quelles fins, et d’autre part de gérer leurs demandes de renseignements, de modification de leurs données, ou de retrait de nos bases. En revanche, cet accord exige de nos clients de conserver les données Cision en toute sécurité quand ils les exportent de nos plateformes et de nous informer de tout problème lié à ces données.

Pour plus de détail sur la politique de traitement des données journalistes et influenceurs Cision, c’est ici  http://gdpr.cision.fr

Donc concrètement, une attachée de presse n’a pas besoin de contacter le journaliste avant de lui envoyer une information ?

Si elle est cliente d’une offre Cision, qu’elle utilise les données issues de nos bases, et si elle a signé l’avenant RGPD Cision qu’elle a reçu par email : NON.

Notre engagement est double : d’une part respecter et faire respecter les droits des journalistes et influenceurs dont nous collections les données, et d’autre part de proposer une approche opérationnellement viable, simple et efficace à nos clients pour couvrir les obligations et les risques inhérents au RGPD.

Les seules exceptions concernent les cas où les données de Cision sont modifiées ou complétées par nos clients eux-mêmes. En effet, Cision donne la possibilité à ses clients d’ajouter leurs propres contacts influenceurs dans ses solutions. Dans ce cas de figure, le client doit alors informer les influenceurs et gérer leurs retours et questions sur le périmètre des données qu’il a collectées lui-même.

Vous dites avoir pris la décision d’aider vos clients à se protéger des risques inhérents à la non-conformité RGPD. Cette décision est-elle locale, européenne, mondiale ?

Cette décision est une décision globale prise par le Groupe Cision, et elle est en accord avec notre volonté stratégique de positionner Cision comme le partenaire de confiance des communicants.

Nous sommes rares dans le Monde et en France à avoir le désir et la possibilité de jouer ce rôle. Nous pouvons le faire car nous avons l’avantage d’être propriétaire de nos données journalistes et influenceurs. De fait, nos concurrents ne peuvent pas s’engager aussi loin dans leur accompagnement des clients dans le cadre RGPD.

En tant que Leader mondial du Logiciel de RP et d’Influence, notre mission est que les communicants se concentrent sur leur cœur de métier, en les libérant au maximum des contraintes. C’est ce que nous avons fait pour eux concernant le RGPD.

Merci Xavier Simon pour ces précisions.

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire