SUIVEZ-NOUS SUR

Influence Insider – À la découverte de Fabien Olicard

19 septembre, 2018 19 septembre, 2018   19 septembre, 2018 0 commentaire

« Le mentalisme passe d’abord par l’écoute de l’autre, il faut savoir s’intéresser aux autres, savoir jouer avec les qualités et les défauts de chacun en fonction de ses valeurs » (1) – Fabien Olicard.

 

Influence Insider, à l’occasion entre autre de la sortie de « 50 nouvelles astuces de mentaliste qui vont vous changer la vie » – Collection : First Développement personnel, nous vous proposons de découvrir Fabien Olicard, Humoriste, Mentaliste et Youtubeur reconnu. Suivi chaque jour par plus de 750 000 abonnés sur sa chaîne YouTube et invité régulier des plateaux TV, Fabien est un homme qui sait ce qu’il veut et ce qu’il vaut !

 

Influencer Insider Fabien Olicard Sur Culture RP

 

 

Un être hyperactif à l’humour aiguisé mais aussi attentif à l’évolution de son environnement, aux autres comme à la nature. Un nature humaine comme on aimerait en découvrir et suivre davantage… Romain Gary écrivait : « Je ne crois pas qu’il y ait une éthique digne de l’homme qui soit autre chose qu’une esthétique assumé de la vie, cela jusqu’au sacrifice de la vie même ». Chaque homme en somme, doit s’attacher à la beauté et à l’idéal de la bonté, Fabien Olicard sous les traits du mentalisme porte cette vérité cachée.

 

 

Fabien ta notoriété n’est plus à faire, on dirait que l’ensemble de tes activités est lié par la passion, celle du métier mais aussi de l’autre.
Comment en es-tu arrivé là aujourd’hui ?

J’en suis arrivé là assez simplement, et cela depuis l’enfance, d’abord par l’illusion et après par les sciences mentales, cognitives et cela ne m’a jamais quitté. J’ai eu la chance plus tard d’exercer mon métier sous plein de formes différentes. J’ai d’abord fait des conférences, des spectacles, créé une chaine Youtube, écrit des ouvrages, mais c’est toujours lié à ma passion d’origine !

Quelle définition donnerais-tu à l’influence, à la manipulation ?

Je n’ai pas forcement de définition, même si beaucoup s’y sont essayés. Pour moi c’est comme les deux faces d’une lame d’un couteau. Ces deux mots ont un côté tranchant, mais ils peuvent aussi nous aider ! Un couteau peut servir nous aider à soigner quelqu’un, à préparer la nourriture, mais aussi à blesser ou à tuer. L’influence ou la manipulation c’est pareil, en quelque sorte, nous sommes toujours en train de nous influencer les uns les autres. Du coup, ce qui est intéressant, c’est de connaître les techniques qui sont employées par les uns et les autres qui s’y connaissent pour vous influencer. Pour y répondre (afin de pouvoir récupérer son libre arbitre) ou au contraire savoir comment, à l’inverse, nous manipulons quelqu’un de façon de façon inconsciente alors que nous préférerions au contraire le convaincre avec de réels arguments…

Je n’ai pas de définition en particulier, je dirais au contraire que sa limite étant large, on est obligé de s’y intéresser un jour dans sa vie !

Pourquoi tout attaché.... Fabien Olicard


Quelles sont les 5 conseils, astuces que tu donnerais pour ces deux items ?

  • La première astuce ce serait de savoir si on cherche à convaincre l’autre que l’on a raison avec des choses très factuelles, ou si on cherche simplement à imposer son avis : être du bon côté de la force est la question !
  • La deuxième astuce si on veut influencer quelqu’un : il va falloir se mettre en écoute active, regarder son interlocuteur pour comprendre ses réactions, déterminer ce qu’il veut ou ce qu’il ne veut pas, dans quel état d’esprit est-il ?
  • La troisième astuce, rejoint quelque peu la deuxième, car il est important de comprendre l’autre personne : quels sont ses buts, ses aspirations et ses besoins. Et à partir de là on pouvoir agir en conséquence.
  • La quatrième astuce est d’être bienveillant. Une manipulation bienveillante à toujours plus de chance d’aboutir en plus d’être éthique !
  • Enfin, il faut être un peu « logisticien »… Je m’explique, il faut avoir pensé préalablement des schémas argumentatifs qui permettent de ne pas être « refusé », c’est-à-dire que si j’arrive à vous prouver que A=B et que B=C, alors je n’aurai aucun problème à vous prouver que A=C. Si je vous dis : le soleil brille, vous n’avez pas d’autre choix que de l’admettre, au même titre que quand je vous dis, il y a de la lumière et c’est le bon moment d’allez à la plage. Si je vous dis : comme aujourd’hui, il y a du soleil on doit allez à la plage, vous êtes obligé de l’admettre, vous êtes obligé de me suivre !

Sommes-nous tous mentaliste et si oui comment dévoiler et avancer positivement dans cette voie ?

On est tous mentaliste à des niveaux différents, car on à tous entre 68 à 100 milliards de neurones dans notre cerveau. Il suffit simplement de s’intéresser à la mémoire, à la manipulation, à la lecture non verbale et de creuser les différentes techniques scientifiques pour avancer dans ce domaine ou dans l’illusion si vous souhaitez bluffer les autres.

Pour toi être un Youtubeur c’est : Un hobby, un métier ?

Je ne sais si je suis un youtubeur en fait ! Je suis quelqu’un passionné de mentalisme qui en plus de faire des spectacles, des livres, des conférences fait des vidéos sur youtube. C’est toujours réducteur d’utiliser un mot ! Initialement j’ai créé des vidéos pour me stimuler sur mon nouveau spectacle.
Cette façon de faire m’a beaucoup plu et partant de là, j’ai voulu y apporter un peu de pédagogie et de divertissement en m’amusant et quand cela ne m’amusera plus, je m’arrêterai ☺

 

« Le mentalisme reste mon fond,
j’espère donc continuer à explorer de nouvelles formes. »

 

Concrètement, c’est quoi ton quotidien ?

Alors, mon quotidien est assez mouvant, je me lève assez tôt pour travailler sur les côtés administratifs de ma société, répondre aux mails, faire un tour sur les médias sociaux, bouquiner un peu. Et puis, les après-midi sont en général plus créatives pour créer des nouvelles scènes de mon spectacle, de nouvelles vidéos, répondre à des interviews et le soir si je n’ai pas de spectacle, évidemment, j’essaye de m’arrêter vers 20h00 pour garder une vie. Et entre les deux je vais au sport.

A ton avis : quelles sont les bonnes pratiques pour être un influenceur ?

Ou là, je n’en ai aucune idée, je crois être un très mauvais influenceur. J’ai 42 000 personnes qui me suivent sur Instagram alors que j’en ai 825 000 sur Youtube. C’est un très mauvais ratio ! Je ne sais que parler de mes passions…

Au contraire : que faut-il surtout ne pas faire ?

Ah ☺ justement, il ne faut pas faire comme moi à savoir poster de manière très irrégulière et pas forcement très engageante quand je publie l’annonce sur Facebook des dates de mon prochain spectacle…

Qu’attends-tu des marques qui souhaitent travailler avec toi ?

C’est souvent moi qui vais chercher les marques. Quand ce sont les marques qui prennent contact avec moi, en général je ne donne pas souvent de réponse positive. La raison est assez simple car je considère en tant que créatif et non en tant qu’influenceur que la meilleure personne qui sait le mieux répondre à ce triptyque d’engagement c’est moi, les viewers (personnes qui vont regarder les vidéos) et la marque.

Il faut que les trois « pôles » soient satisfaits du contenu, du fond et de la forme en quelque sorte. Au centre de tout cela, il y a l’édito, les choses auxquelles je crois, que je défends, la manière dont je parle, la façon dont je tourne, que je monte mes vidéos. Et en d’autres termes, il va falloir accepter cette ligne éditoriale. Il me semble que la meilleure proposition est celle que je vais proposer et si la marque ne le comprend pas, alors on ne pourra pas travailler ensemble ! Un exemple : les marques travaillent avec des briefs et cela est, pour moi, contre productif pour moi comme pour eux car je n’irai jamais dans un schéma ou un des points du triptyque n’est pas « heureux » pour l’ensemble des trois pôles.

Que peux-tu leur apporter ?

Je peux leur apporter de la visibilité, des ventes en travaillant sur le côté Branding de la marque, en leur apportant un aspect créatif différent qu’ils auraient développé soit en interne, soit avec une agence de pub. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me considère plutôt comme une agence créative !

Selon toi quels sont les 5 conseils pour se faire respecter et à l’inverse pourquoi et comment se rend t-on compte qu’une personne vous ment ? Y aurait-il des choses que vous n’auriez pas dites dans votre spectacle ?

 

 

Ah c’est déjà une question à laquelle j’ai déjà répondu largement mais grosso modo si vous voulez vous faire respecter, pensez toujours à être juste. On respectera toujours quelqu’un qui est juste !

Mon deuxième conseil concerne comment déceler quelqu’un qui ment : il faut s’attacher à voir si il met beaucoup de détail ou non dans son histoire. Quelqu’un qui dit la vérité va toujours donner beaucoup de détails « inutiles » sur son histoire.

Dernièrement tu postais comme commentaire sur la chaîne Youtube : « Vous voyez ce plan d’arbre là-bas ? Je viens de le planter en Tanzanie grâce à 45 recherches que nous avons (que vous avez ?) faites sur le moteur de recherche @ecosia ». D’une manière générale à quoi te sert ton influence ?

Alors pour être direct, je ne sais pas à quoi elle me sert mais je sais par contre que tout ce que je défends, je le défends toujours.

Je crois beaucoup aux actions écologiques de reforestations, ce que réalise Ecosia

Je vais d’ailleurs bientôt poster une vidéo que j’ai réalisée en Tanzanie sans demander la moindre contribution.

Depuis le début de mes spectacles, tout comme aujourd’hui, je parle des même choses qui m’importent sans me soucier de ce que pensent les autres, si cela est bien ou non !

C’est quoi ton actualité ou tes projets du moment ?

Alors la grosse actualité du moment est le lancement du troisième show le 22 septembre à l’Olympia et ensuite la tournée qui va suivre en province dans plus de 50 villes. A côté de cela, j’ai deux petites surprises qui sortent en octobre dont l’une d’elles sera une chasse aux trésors où l’on pourra gagner 5 diamants réel de plus de 5000 euros et un autre projet qui va sortir sur la mémoire.

Ton humeur du jour, ton coup de cœur, ton coup de gueule ?

D’une manière générale ça va ☺

Mon coup cœur est l’album des L.E.J « Poupées Russes » sortie en juin de cette année.

Mon coup de gueule serait « la mal de la reforestation », j’ai regardé un documentaire qui s’appelle « Le temps des forêts » de François-Xavier Drouet. C’est-à-dire de replanter des arbres de la pire manière qui soit, par le prisme unique de l’économie, pour une rentabilité excessive et non sur les bases d’une biodiversité qui n’est pas respectée, qui n’est plus naturelle si même les oiseaux ont disparu des ces bois !

 

 

Un petit message à faire passer à nos lecteurs de Culture RP ?

Si j’avais un message à faire passer aux lecteurs de Culture RP se serait probablement celui-là : Essayez de trouver vos mantras, c’est-à-dire le mot le plus simple qui représente vos buts à long terme, dans votre vie ! Le fait de trouver ceux-ci va vous donner un phare dans la nuit.

Je n’ai pas beaucoup de buts,
mais dans ma vie j’ai deux mantras :
autonomie et liberté et l’ensemble de mes actions doivent correspondre à ses deux sens.

Si vous trouvez les vôtres cela va forcement vous aider ☺

 

 

Retrouvez Fabien Olicard dans son nouveau spectacle intitulé ” Singularité”, les dates sont ici.

(1) – http://heconomist.ch/2016/11/04/interview-fabien-olicard/

 

 

Marc MichielsRédacteur en Chef.

 

Influence Insider en relation :
ETUDE : MARKETING D’INFLUENCE, QUE VEULENT LES BLOGUEURS ?

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire