SUIVEZ-NOUS SUR

RACHID M’BARKI, Journaliste chez BFMTV, chaîne de télévision française d’information nationale en continu

2 octobre, 2018 2 octobre, 2018   2 octobre, 2018 0 commentaire

« Pour les gens, BFMTV devient un réflexe !  » – Rachid M’Barki

 

 

Rachid M’Barki, présentez nous votre parcours et dites-nous pourquoi avoir choisi cette profession ?

Rachid M'Barki portrait

 

Je suis journaliste depuis déjà très longtemps (26 ans). J’ai fait de la radio avant de me lancer dans la télévision sans passer par une école de journalisme. J’ai une formation de droit.
Je me suis lancé dans cette profession un peu par hasard, mais d’est rapidement devenu une passion.

 

 

Quel a été votre moment le plus émouvant ou important lors de la présentation des informations ?

Oh il y en a eu plein ! Je ne saurais dire lequel a été le plus émouvant ou le plus important. Mais dans ces moments là ont se rend bien compte que l’on porte une lourde responsabilité.

Quels compétences ou savoir-faire, les futurs diplômés doivent-ils posséder pour espérer faire carrière dans le journalisme ?

Le métier de journaliste est très vaste. Je dirais qu’il faut être multicartes, accumuler les compétences pour espérer réussir.

Si vous deviez citer LA grande évolution du métier de journaliste ces 10 dernières années, ce serait laquelle ?

Les chaines info et les réseaux sociaux !
Ils ont pris beaucoup importance et sont désormais incontournables.

Comment cela a-t-il changé votre métier au quotidien ?

Cela n’a pas beaucoup changé le métier qui doit toujours reposer sur la confiance, mais on garde toujours un œil sur les réseaux sociaux car ils peuvent donner la “température” d’une info.

 

(1)

Comment préparez-vous votre journal, avez-vous une journée type ?

Oui ! J’arrive à la rédaction vers 14h30, je regarde comment ‘actualité a été traitée depuis le matin. A 15h, j’assiste à la conférence de rédaction pour la soirée puis j’écris mes éditions. J’en présente 7 par jours et il faut constamment réajuster pour livrer les dernières infos. Je quitte la rédaction après mon dernier JT vers 00h30.

Selon-vous qu’est-ce que BFM TV, 1er chaîne de télévision française d’information nationale en continu, a apporté ?

Incontestablement, BFMTV a tout bouleversé. L’info c’est tout le temps et partout et c’est ce qu’apporte BFMTV.

Quelle est la maturité des journalistes aujourd’hui concernant les réseaux sociaux ? Comment pensez-vous que les journalistes les ont adoptés ?

On s’adapte très vite !
Je ne dirais pas que nous les maîtrisons à 100% mais certains les ont adopté et en vivent. S’il faut parfois s’en méfier, il faut aussi s’en servir (y compris dans les médias traditionnels”).

Comment les journalistes luttent-ils contre cette perception actuelle des fake news ? Y a-t-il des changements organisationnels au sein des rédactions ?

C’est une lutte permanente !
Chaque info est vérifiée plusieurs fois car il en va de notre crédibilité. Et l’on sait que la confiance des téléspectateurs est fragile.

A votre avis, quel est le plus gros challenge du métier aujourd’hui en France ? (Garder la confiance des lecteurs malgré les fakes news ?, Les atteintes à la liberté de la presse ?, La distinction floue entre éditoriaux et publicités ?).

Pour être franc, je ne sais pas.

Pensez-vous que les « consommateurs » de news aujourd’hui et notamment la nouvelle génération, sont prêts à payer pour avoir de l’information ?

NON !

Même si rien n’est gratuit, il n’est pas question de payer pour être informé. C’est un droit, pas un luxe.

IA et journalisme : qu’en pensez-vous ? Auriez-vous des exemples de cas où le journalisme aurait intégré l’intelligence artificielle ?

Je n’ai pas d’exemple, mais je pense que c’est une marche inéluctable. Il faut sans doute en contrôler le développement, mais nous y allons (qu’on le souhaite ou pas).

D’une manière générale est-ce que la technologie prendra le dessus sur l’actualité en live ?

Je ne pense pas. La confiance repose sur l’humain (même imparfait) et je crois que  le métier de journaliste a encore beaucoup d’avenir.

Est-ce que vous pensez que celle-ci va impacter le journalisme dans la manière de produire du contenu ou créer de nouveaux canaux de diffusion ?

Tout est possible !

Mais sans doute que la voie classique sera toujours présente et importante.
Les “consommateurs” d’infos aiment le LIVE et cela dit bien ce que ça signifie…

 

Pour aller plus loin :  Rachid M’Barki, la minorité visible – source Ojim

(1) : Le Média Challenge”, présenté par Nicolas Nadaud, c’est tous les jeudis en direct de 20h00 à 21h00 sur VL. Le jeudi 29 mars, le journaliste et présentateur Rachid M’Barki était l’invité du talk média avec Pierre Leibovici, dirigeant du site “L’imprévu”.

 

 

Marc MichielsRédacteur en Chef.

 

Etudes en relation :

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire