SUIVEZ-NOUS SUR

Comment utiliser la veille média pour obtenir plus de budget de com ?

29 janvier, 2019 29 janvier, 2019   29 janvier, 2019 0 commentaire

#MardiConseil

Réaliser une veille média et rester à l’affût des tendances est une tâche ardue tant le secteur abonde en canaux et en support de diffusion. Le Smartphone quant à lui, facilite la « consommation » de contenus et l’alimente même.

Selon le Rapport mondial sur la communication en 2018 : défis et tendances, lorsqu’il s’agit de créer du contenu, plus de la moitié (52%) des professionnels de la communication indiquent que leur plus grand défi consiste à déterminer quel contenu sera le plus efficace.

Cette infobésité ambiante impose aux professionnels de la communication de passer au peigne fin le flux d’informations en quête d’idées nouvelles susceptibles de les aider à mener des campagnes plus engageantes.

Aussi, pour démontrer la valeur de leurs campagnes, les communicants doivent être en mesure de défendre auprès de leur direction les actions de communication qui « marchent ». Comment faire le tri, par où commencer ?

Se fixer des objectifs de réussite

Tout commence par la mise en place des objectifs. Si vos objectifs ne sont pas clairement définis dès le début, vous aurez du mal à prioriser les missions. Prenez le temps de vous poser les bonnes questions :

  • Votre veille concurrentielle est-elle quotidienne, hebdomadaire, trimestrielle
  • ou annuelle ?
  • Vos messages atteignent-ils votre cible ?
  • Quelle incidence vos rapports ont-ils sur le reste de l’organisation ?

Il est toujours plus simple d’atteindre un but lorsque celui est connu et a du sens. Vous l’aurez compris, la fixation d’objectifs sert de fil d’Ariane, alors ne lâchez pas prise.

Choisir le bon outil de veille médias

De nombreux logiciels ont été développés au cours des dernières années pour aider les communicants à relever ce défi. Certains, comme Google Alertes, sont même gratuits.

Si Google alertes peut être utile pour vous aider ponctuellement dans vos efforts de veille, il n’est définitivement pas suffisant pour un professionnel déterminé à protéger et faire croître la réputation de son entreprise

Il est également important de garder à l’esprit qu’un service gratuit tel que Google Alertes risque de na pas être aussi précis et sûr qu’un outil spécialisé.

Les plates-formes spécialisées dans la veille, quant à elles, sont conçues pour passer en revue des milliers de publications et de sites Web tout en évitant les articles dangereux et les liens malveillants qui pourraient potentiellement être utilisés à des fins de spamming et de malware.

Pour réaliser votre veille concurrentielle, vous devrez inévitablement faire une « photographie » actuelle de votre secteur et en identifier les acteurs. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un outil capable de cibler et de catégoriser les informations relatives aux entreprises que vous souhaitez comparer.

Mesurer l’efficacité

Pour motiver vos troupes durablement et rendre compte de vos résultats, il est important de mesurer les efforts fournis par votre équipe durant une campagne et de pouvoir comparer l’efficacité de vos actions sur un mois, un trimestre ou un an.

De même, pour démontrer l’efficacité de vos campagnes, identifier les menaces tendancielles ou les goulots d’étranglement, vous aurez besoin d’extraire les données collectées afin de les présenter à votre équipe dans un « tableau de bord » simple, visuel et personnalisable (par dates, médias, retombées, …).

Pour finir, vous aurez besoin de partager ces données avec les différents acteurs de votre entreprise et ce à différents niveaux hiérarchiques. Aussi, vos rapports devront être adaptés à vos lecteurs, tant en terme de format que de fréquence de livraison.

Imaginons que votre CEO ait besoin d’un rapport mensuel détaillé sur le paysage concurrentiel et le responsable marketing d’un rapport trimestriel plus « light », seriez-vous en mesure de leur fournir rapidement et efficacement avec les outils dont vous disposez actuellement ?

En bref

De façon générale, le fait de pouvoir établir des rapports offre une plus grande marge de manœuvre aux communicants.

Pourtant, la plupart d’entre eux ne mesurent pas et n’analysent pas leur Earned Media. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ne savent pas comment !

Alors, n’attendez plus pour mettre votre travail en lumière, exploitez vos données et débloquez des budgets pour vos futures campagnes.

Plus d’infos

Joëlle Montant, rédactrice web

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire