SUIVEZ-NOUS SUR

8 conseils pour surmonter le syndrome de la page blanche !

12 février, 2019 12 février, 2019   12 février, 2019 0 commentaire

#MardiConseil

L’écriture est un exercice difficile et parfois même intimidant, d’autant plus lorsqu’il est conditionné par des attentes de productivité et/ou de régularité.

Qui ne s’est jamais retrouvé désemparé devant une page Word désespérément blanche ?

Un mémoire, un article de blog, un mail pro, quel que soit le sujet, personne n’est à l’abri d’une panne d’inspiration.

Les raisons du blocage :

D’où vient ce blocage ? il est important de comprendre les raisons de ce terrible « gel mental » pour les anticiper et les combattre.

De nombreuses choses peuvent être à l’origine d’une panne d’inspiration, mais intéressons-nous aux plus courantes :

Le perfectionnisme : Le besoin de perfection est une source d’anxiété et de frustration chez les journalistes et blogueurs qui rêvent d’écrire l’article idéal.

La peur : L’idée de rendre vos mots publics sur le web peut bloquer le processus d’écriture par peur de la critique, du rejet ou de l’exposition.

La fatigue : Le travail d’écriture se révèle difficile voire impossible lorsque vous êtes épuisé physiquement ou mentalement.

Les distractions : Un bureau bruyant ou des notifications sur les médias sociaux, sont autant de sources de distractions détournant votre attention de la tâche à accomplir.

La procrastination : Repousser le moment de l’écriture au profit d’autres tâches n’est pas productif. Gare à ne pas vous retrouver au pied du mur et contraint d’assembler des bouts de texte pour pallier l’urgence, vous y perdriez en qualité.

Le manque de motivation : Sans plan d’action, date limite de rendu ou « récompense » nous incitant à terminer, il est difficile de trouver la motivation pour écrire. Lorsqu’il n’y a pas d’organisation « commencer » à rédiger est un obstacle de taille.

Commencer à écrire

Enclencher le processus d’écriture n’est pas chose aisée et les étapes à franchir pour y parvenir seront différentes pour chacun. Certains auront moins de mal que d’autres à se lancer, alors en cas de blocage suivez ces 8 conseils, les méthodes les plus simples sont souvent les les plus efficaces.

1- Faites une pause. Accordez-vous un break, le temps de vous « réinitialiser » mais ne confondez pas pause et procrastination. Faites une promenade pour faire circuler le sang et respirer de l’air frais. Si vous travaillez tard dans la nuit, essayez de reprendre votre travail le matin. Pour ceux qui effectuent des recherches, lisez autre chose pour vous aérer l’esprit.

2- Évitez les distractions. Lorsque nous n’arrivons pas à avancer une tâche quelle qu’elle soit, toute occupation annexe, toute occasion de faire autre chose nous semble bonne. Alors un conseil, désactivez les notifications des médias sociaux, de vos messageries, mails et autres applications susceptibles de vous détourner de votre travail.

3- Rédigez un plan. Commencer petit en créant l’embryon de votre histoire, de votre sujet. Appliquez la règle d’or du journaliste : CQQCOQ. Et répondez aux questions de base : Combien Qui Quoi Comment Où Quand Pourquoi ?

Demande de démo

4- Écoutez de la musique. Si vous devez écrire sur un plateau bruyant, la musique peut être un bon moyen de vous concentrer tout en éliminant le brouhaha alentour. Attention, la musique est aussi une source de distraction et peut avoir un effet négatif sur la productivité, alors choisissez un style adapté. Saviez-vous que les musiques de jeu vidéo sont créées dans le but spécifique de garder les joueurs engagés et concentrés ?

5- Fixez des délais réalisables. Penser au travail nécessaire à l’aboutissement d’un projet peut parfois s’avérer écrasant. Si l’ampleur de la tâche vous effraie, fixez-vous des délais plus courts et des petites missions : griffonner des idées de titre, écrire un paragraphe, une intro … savoir qu’il y a des paliers à atteindre vous aidera à atteindre le sommet.

6- Bousculez vos habitudes. Les plans et autres routines conviennent à certains mais peuvent être bloquants pour d’autres. Alors bousculez vos habitudes ! En effet, écrire à des moments différents, dans des endroits différents mais aussi sur d’autres supports peut aider à relancer votre créativité.

7- Ne mettez pas en forme tout de suite. Le perfectionnisme s’installe et il est tentant de corriger toute erreur dès qu’elle est repérée. Sachez que c’est une fausse bonne idée « d’éditer » votre première ébauche, ce travail de retouche peu être chronophage voire décourageant. Concentrez-vous d’abord sur vos idées ; vous pourrez les modifier et les mettre en forme en fin de parcours.

8- ÉCRIVEZ. La solution est au bout du stylo et/ou du clavier ! En fin de compte, le meilleur moyen de relancer la machine est tout simplement d’écrire. Alors oui, le plus dur est de commencer mais une fois lancé vous trouverez votre rythme.

Tirez parti de vos analyses

Analysez vous ! Dans quel état d’esprit êtes vous lorsque vous avez de l’inspiration et que les mots viennent tous seuls ? quel lieu, quelle heure … ? De la même manière, que se passait-il quand vous étiez coincés ? Qu’est-ce qui vous a aidé à passer à autre chose et à commencer à écrire ?

Le processus d’écriture est différent pour chacun, alors n’ayez pas peur de faire des ajustements pour trouver le rythme qui vous convient.

Ce travail d’introspection et d’analyse vous sera assurément bénéfique car il vous permettra de jeter un regard neuf sur votre écriture, de sortir de votre zone de confort et/ou d’essayer une nouvelle routine.

A vos plumes !

Joëlle Montant, rédactrice web

Abonnez-vous ici

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire