SUIVEZ-NOUS SUR

Les Dircom français en quête d’écoute et de transformation digitale

4 avril, 2019 4 avril, 2019   4 avril, 2019 0 commentaire

#Etude

La communication tient une place de plus en plus importante au sein des entreprises. C’est ce que pensent 72% des Directeurs Communication d’après la dernière étude Cision : la place des Dircom en entreprise réalisée auprès de 343 Dircom en France.

Après quelques années difficiles dans l’ombre du marketing, il semblerait que la communication reprenne des couleurs au sein des organisations…

Bien que positif, le ressenti des Directeurs Communication ne se reflète pas nécessairement dans l’organisation des entreprises. En effet, seulement 37% des Dircom font partie du Comité de Direction de leur entreprise.

Un manque d’écoute criant de la part des Dircom

Au-delà de d’un certain manque de reconnaissance voire de légitimité des Directeurs Communication, matérialisé par leur absence du Comité de Direction, l’étude révèle une problématique patente pour les professionnels de la communication : le manque d’écoute.

D’ailleurs, 51% des répondants affirment que les problématiques liées à la communication ne sont pas suffisamment écoutées par la Direction Générale, et 70 % considèrent que les consignes du service communication ne sont pas suffisamment appliquées par les collaborateurs.


Lire l’étude dans son intégralité

C’est un véritable de challenge pour les communicants : comment engager son audience et ses publics sur son marché si cet engagement n’est pas déjà partagé en interne par la Direction et les collaborateurs de la marque ?

Un besoin conjoint d’humain et de techno

Afin d’améliorer l’efficacité et la performance de leurs campagnes de com, les Dircom plébiscitent à 60% un meilleur investissement dans les nouveaux outils / technologies de communication (veille médias, plateforme d’influence, social media management, e-mail automation…). Ils attendent ensuite à 58%, plus de de soutien et d’implication de leur Direction Générale.


Lire l’étude dans son intégralité

Le budget arrive après avec 54%. Contre toutes attentes, ça n’est pas le budget qui fait le plus défaut aux Dircom quand il s’agit d’améliorer les performances des actions de communication. C’est l’humain et la transformation digitale qui sont pointés du doigt.

Des Dircoms prêts à reprendre les commandes !

Dans un monde de consommacteurs, acheter est devenu un acte d’engagement. Aujourd’hui on attend beaucoup plus d’une marque que des produits : on attend d’elle une certaine éthique, des valeurs, une contribution à la Société (bien-être / écologie/ égalité homme femme/ diversité / bio…).  Dans ce contexte, les marques doivent inspirer confiance au marché pour espérer se développer.

Cette confiance du consommateur ne s’acquière pas à coup de promotion mais avec des messages qui ont du sens et portent des valeurs. Qui d’autre que le communicant pour construire et diffuser ces messages ? 

La com et les médias ont aujourd’hui un rôle prépondérant pour une marque : le dircom doit être prêt à être au centre du jeu, avec des enjeux forts d’image de marque, de e-reputation mais surtout des enjeux business.

Dircoms : plus de place au doute, sortez de l’ombre !

La communication prend une place de plus en plus importante au sein des entreprises. Embrassez la digitalisation et menez votre propre conduite du changement sans abandonner vos fondamentaux.  Dotez-vous des outils et de l’aide nécessaires pour maximiser l’engagement autour de votre marque et démontrez votre impact sur les résultats de l’entreprise pour gagner en légitimité.

Le métier de communicant a de belles heures devant lui !

Vous aimez Culture RP ? N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes emails pour recevoir nos articles dès leur publication 

Cliquez ici pour vous inscrire

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire