SUIVEZ-NOUS SUR

Cartographie d’influenceurs, le futur du marketing d’influence ?

7 mai, 2019 7 mai, 2019   7 mai, 2019 0 commentaire

#MardiConseil

La plupart des marques ont réalisé que la stratégie de « l’influenceur unique », qui consiste à investir une grande partie de son budget sur un influenceur de renom pour espérer améliorer son ROI, n’est pas la plus efficace.

Pour sortir de ce rapport de force, on se tourne donc désormais vers les micro-influenceurs et les nano-influenceurs, dont le public est moins nombreux mais très engagé.

C’est un leurre ! choisir de travailler avec des micro ou des nano influenceurs n’est pas non plus la solution marketing absolue.

La clé du succès réside dans la qualité et la précision, en ce qui nous concerne, il s’agit de trouver le bon influenceur, et bien sûr, de l’engager dans le bon type de campagne, au bon endroit et au bon moment.

Mais comment savoir si vous avez trouvé le bon influenceur ? la personne qui saura engager durablement votre cible ? et créer du contenu de qualité ?

Le diagnostic est sans appel, vous avez besoin d’une cartographie d’influenceurs.

En effet, cet outil d’analyse médias permet de reconstituer l’univers d’un influenceur, de connaître le type de contenus qu’il publie et le public qui le suit réellement.

Comment ? C’est ce que nous allons voir en 4 étapes :

Étape 1 : Définissez le profil de votre cible

La première question à se poser est la suivante : Avez-vous créé des personae pour chacune de vos cibles ?

Pour rappel, le persona est un portrait-robot auquel on attribue des caractéristiques types : mode de consommation, localisation, profession, attentes, niveau de culture digitale …

La création de ce client fictif permet de mieux appréhender les besoins et les freins de vos clients et de comprendre ce qui va déterminer leur acte d’achat.

Alors ? ce personnage correspond-il à votre cible actuelle ? espérons que oui, si ce n’est pas le cas, commencez dès à présent à construire vos campagnes de communication pour toucher cette typologie de consommateurs.

Attention ! vos personae peuvent être très en phase/cohérents avec votre tunnel de vente mais ne pas fonctionner ailleurs, sur les médias sociaux par exemple.

Alors récoltez un maximum d’informations auprès de vos équipes et sur vos réseaux afin de dresser des portraits aussi détaillés que possible de vos typologies de clients. Mettez ensuite ces fiches portraits à disposition de tous les services: marketing, ventes, équipe de développement, UX pour qu’ils puissent les exploiter.

Vous l’aurez compris, le meilleur moyen de satisfaire vos clients, est de les imaginer à chaque étape de votre cycle de vente et tout au long de leur parcours client.

Comment et pourquoi ce dont ils ont besoin change avec le temps ?

Gardez en tête que les influenceurs que vos clients suivent ne sont parfois pas les mêmes d’un réseau à l’autre et qu’ils ne les suivront probablement pas tous fidèlement au fil des années.

Aussi, à terme, il pourrait être intéressant de faire appel à / de tirer profit de vos employés les plus engagés, fidèles défenseurs de votre marque, en tant qu’influenceurs.

Étape 2 : Cartographiez votre paysage d’influence

Vous pouvez entreprendre ce travail de recherche « manuellement » bien sûr, utiliser un outil professionnel ou encore, faire appel à un prestataire pour vous faciliter la tâche.

Sachez que ces recherches en amont demandent de l’énergie et c’est seulement en vous investissant et en apprenant à connaître votre public que vous saurez détecter les personnes qu’ils trouvent influentes.

Attention donc à ne pas créer, par gain de temps, de simples listing de personnes qui « pourraient » être utiles à votre campagne ou à votre partenariat, car le plus gros du travail est de définir le poids et la qualité de cette influence.

Où sont-ils les plus influents ? Est-ce sur un seul réseau social ou plusieurs ? Leur public varie-t-il d’une plateforme à l’autre ? Entretiennent-ils des relations solides avec d’autres influenceurs et, si oui, quels sont les points communs de leurs publics respectifs ? Dans quelle mesure votre public cible se retrouve-t-il avec ces publics ?

Il est important de répondre à ces questions afin de déterminer l’intérêt réel ou non de s’engager dans une collaboration avec un influenceur.

Quoi qu’il en soit, lorsque vous détectez des sujets et des abonnés communs entre votre cible et la sienne c’est souvent bon signe. Allez de l’avant et proposez une campagne ou un partenariat à cet influenceur.

A contrario, ne choisissez pas un influenceur en fonction de son nombre d’abonnés. Vous gâcheriez le potentiel que votre campagne ou votre
partenariat pourrait trouver avec un influenceur plus adapté.

Étape 3 : Visualisez vos points communs

Quelles sont les thématiques qui coïncident à la fois avec celles de l’influenceur et à la fois avec les intérêts de votre cible ? Quel est le contenu qui obtient le plus d’engagement de la part de votre public cible ? Recensez les sujets abordés et entourez ceux qui vous sont communs, vous y verrez plus clair !

Cette approche schématique vous permettra d’avoir une vision globale du travail de l’influenceur ( fréquence de publication, réseaux sociaux, thématiques, formats…) et facilitera vos échanges futurs avec lui. Vous saurez ainsi sur quels indicateurs vous concentrer pour assurer le succès d’une campagne et permettra à l’influenceur de mieux affiner son contenu pour toutes les campagnes ou partenariats sur lesquels vous travaillez.

Réunir ces facteurs vous assurera une collaboration sereine avec l’influenceur ou les influenceurs que vous voulez utiliser pour votre campagne ou votre partenariat et sera nettement plus fructueuse.

Pourquoi est-ce important ?

Mettre en place une stratégie de marketing d’influence nécessite beaucoup de temps et de travail et vous vous demandez surement pourquoi s’investir autant dans une « simple » tendance marketing ?

Détrompez-vous ! ce n’est pas une simple mode, cette approche vous permettra de renforcer la base de toute votre stratégie marketing en vous concentrant sur l’élément le plus important : le public.

Joëlle Montant, rédactrice web

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire