SUIVEZ-NOUS SUR

Cinq évolutions qui ont bouleversé le monde de la com

11 juin, 2019 11 juin, 2019   11 juin, 2019 0 commentaire

#MardiConseil

« Les journalistes sont souvent pressés par le temps dans ce cycle continu d’information et s’attachent à l’essentiel quitte à délaisser des pistes d’intérêts. Pour éviter que cela ne se produise concernant votre contenu, assurez-vous d’aller droit au but. »

Saviez-vous qu’il y a plus de 3,4 milliards de personnes actives sur les médias sociaux dans le monde ? cela représente presque la moitié de la population mondiale !
Depuis leur création, les réseaux sociaux ont eu un impact sur presque tous les secteurs d’activités, mais plus particulièrement sur les médias et les communicants.

Etat des médias dans le monde
Enquête menée auprès de 2000 journalistes dans 10 pays

En moyenne, les consommateurs passent près de 2,5 heures par jour sur les réseaux sociaux. L’engouement pour ces technologies est tel qu’il n’est pas surprenant de constater que 60 % des marques prévoient d’augmenter leurs budgets marketing d’influence en 2019. Ces statistiques révèlent l’influence qu’ont eu les réseaux sociaux sur le secteur de la communication et a quel point ils l’ont bouleversé, mais concrètement, qu’en est-il au quotidien, quels changements la technologie a-t-elle apporté dans la vie des communicants ?

Voici cinq évolutions qui ont bouleversé le monde de la com :

1- Les tendances technologiques

De nouvelles applications, outils et technologies sont créés chaque jour. Ces innovations, donnent aux consommateurs d’autres moyens de collecter et d’absorber l’information. En 2018, la vidéo a été élu format multimédia le plus populaire pour partager du contenu. La tendance pour 2019 a déjà basculé sur une autre techno, la réalité virtuelle (RV). En effet, la RV permet d’établir un lien émotionnel plus profond avec les participants, ce potentiel immersif changera certainement la donne dans le domaine du storytelling dans les mois à venir.

Les professionnels ne tarderont d’ailleurs pas à s’en emparer pour servir les objectifs de communication et de marketing de leurs marques.

2- L’aspect conversationnel

Les médias sociaux et le marketing digital se sont intégrés au monde des communications au sens large. Facebook, Instagram, Twitter, YouTube et autres ont transformé le mode de communication entre les entreprises et leurs clients. Auparavant, le processus d’échange était purement unidimensionnel (courrier, téléphone, question réponse), désormais les entreprises cherchent à exploiter toutes les innovations pour améliorer la relation client et anticiper les besoins. À l’ère de l’instantanéité, les entreprises se sont dotés de service clients 2.0 pour répondre en temps réel via les médias sociaux.

Le secteur de la communication est en constante mutation, il se transforme au gré des évolutions sociales et technologiques, de la même manière, la frontière entre les différents services – marketing, service client, commercial – tend à s’estomper. La dernière décennie a vu émerger une certaine méfiance du public à l’égard des entreprises, il faut s’attendre à voir dans les années à venir un appel à plus de transparence. Cette défiance du public pourrait conduire les entreprises à prouver leur honnêteté par tous les moyens. On pourrait dès lors imaginer qu’elles diffusent des enregistrements vidéo en direct 24h/24 et 7j/7 de leurs sites de fabrication, des déclarations quotidiennes de leurs PDG ou même des visites virtuelles de leurs établissements de part le monde – le tout directement sur les médias sociaux.

3- Les influenceurs

La communication n’est désormais plus réservé aux médias traditionnels ou aux professionnels. La démocratisation des outils de création et de diffusion a permis au citoyen lambda de créer son propre espace de communication et même son propre public au travers de sa communauté.

Il faut donc compter désormais sur ces nouveaux acteurs, les macro influenceurs (plus de 100 000 followers), les micro influenceurs (de 1000 à 100 000 followers) et les ambassadeurs (moins de 10 000 followers) à l’heure d’élaborer sa stratégie de communication.

Il est intéressant pour les marques de collaborer avec ces créateurs car leur public est très spécifique et est généralement composé de gens ayant un intérêt direct pour le contenu produit. Les marques peuvent ainsi pénétrer des communautés de niche et les toucher de manière plus personnelle que par les mass medias.

4 – L’infobésité

Les médias sociaux et leur flux de notifications ont raccourci la durée de vie des informations, poussant les journalistes à produire des d’articles à un rythme frénétique. Cette accélération généralisée a également contraint les communicants à suivre la cadence. Environ 6 000 tweets sont partagés chaque seconde sur Twitter.

Bien que cela fasse des médias sociaux un outil extrêmement efficace pour communiquer, offrant une couverture exceptionnelle de l’actualité, cela implique aussi une réduction notable de la durée de vie d’une information beaucoup plus courte qu’elle ne l’était auparavant.

Les journalistes sont constamment à la recherche de la prochaine « news » et les communicants peinent parfois à tenir le rythme et à être visible. Dans leur grande majorité, les journalistes utilisent Twitter pour se tenir informé, ce qui rend la concurrence pour attirer l’attention des médias toujours plus difficile. Par conséquent, les communicants privilégient désormais des stratégies de communication très ciblées auprès des médias plutôt que sur des envois massifs de communiqués de presse.

Les journalistes sont souvent pressés par le temps dans ce cycle continu d’information et s’attachent à l’essentiel quitte à délaisser des pistes d’intérêts. Pour éviter que cela ne se produise concernant votre contenu, assurez-vous d’aller droit au but.

5 – La messagerie directe

Les médias sociaux aident les communicants à mieux comprendre les journalistes. En suivant un journaliste sur ses réseaux, il est désormais possible d’appréhender avec plus de vérité son univers, son ton, ses opinions, ses sujets de prédilections et ses derniers travaux. Ceci étant dit, ne croyez pas qu’il soit judicieux de passer 40 heures par semaine sur Twitter pour trouver « le » journaliste ou l’influenceur qui réponde à vos critères. Il existe heureusement des solutions qui permettent d’identifier vos journalistes, médias et influenceurs clés et permettent de vous connecter à leurs profils sur les réseaux sociaux.

En plus de constituer un espace de promotion pour les journalistes, les réseaux sociaux permettent de les contacter plus directement. Bien que le mail soit encore privilégié pour les échanges, Twitter et Linkedin sont de plus en plus appréciés par les journalistes pour recevoir des informations pertinentes.

Les médias sociaux étant en constante évolution, les communicants se doivent de rester à la pointe de leurs nombreuses tendances et innovations. Les technologies ne montrant aucun signe de ralentissement, il incombe aux professionnels de la com d’adapter leurs stratégies ou de se laisser distancer.

Joëlle Montant, rédactrice web

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire