SUIVEZ-NOUS SUR

Violation des droits d’auteur : 3 conseils pour vous assurer que votre blog n’enfreint pas les règles

25 juin, 2019 25 juin, 2019   25 juin, 2019 0 commentaire

#MardiConseil

« Vous êtes nouveau dans le domaine du blogging ? Ne vous précipitez pas sur Google Images, vous pourriez vite le regretter. »

L’un des premiers conseils que l’on donne aux aspirants bloggeurs est le suivant : « Utilisez des photos !».

En effet, nul besoin de rappeler que les lecteurs sont particulièrement réceptifs aux images, et oui ! elles valent mille mots et brisent la monotonie des longs blocs de textes froids et déshumanisés.

Vous êtes nouveau dans le domaine du blogging ? ne vous précipitez pas sur Google Images, vous pourriez vite le regretter.

Si vous décidez d’utiliser des photos gratuites, vous vous rendrez compte qu’il peut s’avérer difficile de distinguer celles qui sont libres d’utilisation de celles qui sont protégées par des droits d’auteur.

Donc avant de prendre une image sur le web, vérifiez le copyright !

Règle n°1 : Vous ne pouvez pas utiliser tout ce que vous trouvez sur le web

Pour faire simple, vous êtes financièrement responsable en cas d’utilisation sur votre site web d’éléments protégés par le droit d’auteur.

Que vous fournissiez l’attribution ou le lien vers la source n’y changera rien !

A moins d’avoir reçu une autorisation expresse ou d’avoir légitimement acheté des droits d’utilisation, vous ne pouvez pas afficher des photos protégées par le droit d’auteur. Point final.

Vous avez trouvé une image parfaite pour votre prochain billet de blog et l’utiliser vous semble tout à fait normal et innocent ? Détrompez-vous, cette simple image peut vous porter préjudice.

Ne risquer pas votre business pour une photo, ce serait dommage, faites les choses bien dès le début et pour ce faire il faut…

Règle n°2 : Comprendre les bases du droit d’auteur

Heureusement pour nous, la plupart des sites sont clairs sur les droits de leurs photos. Toutefois, il peut être utile de rappeler quelques notions relatives à la violation du droit d’auteur, vous rencontrerez donc 3 catégories principales :

Domaine public. Une image tombée dans le domaine public est une image dont le copyright a expiré ou n’a jamais existé. Par conséquent, ces images peuvent être utilisées par à peu près n’importe qui à des fins personnelles ou commerciales. Seule exception, si la photo représente une personne identifiable vous aurez besoin de sa permission pour l’utiliser.

Libre de droits. La mention « libre de droits » signifie que vous pouvez utiliser une image ou une oeuvre protégée par le droit d’auteur sans avoir à payer une « redevance » d’utilisation. Généralement, les visuels mis à disposition de cette façon sont fournis par l’intermédiaire de banques d’images qui ont déjà payé l’auteur à votre place.

Creative Commons. Cette association à but non lucratif propose une alternative légale aux personnes souhaitant mettre à disposition leurs travaux sans avoir à se soumettre au droit restrictif de la propriété intellectuelle. Via les licences CC, les photographes peuvent choisir le degré d’utilisation de leurs images. Les licences les plus courantes sont CC0 ou CC BY 2.0.

La CC0 implique que le propriétaire a renoncé aux droits sur son œuvre, alors qu’une CC BY 2.0 exige une attribution. Si une image est sous licence CC, assurez-vous de déterminer si oui ou non vous devez attribuer le crédit au photographe. Pour en savoir plus sur les licences, c’est ici.

Règle n°3 : Utiliser des banques d’images

Il en existe beaucoup, de qualité et thématiques variées. Certaines sont artistiques, d’autres plus institutionnelles à vous de faire votre choix selon vos préférences esthétiques et l’ergonomie du site. A titre indicatif, nous vous proposons une sélection des 10 banques d’images que nous utilisons régulièrement à Culture RP.

Unsplash – Tous les clichés proposés sur ce site sont sous licence CC0, vous pouvez donc les copier et les utiliser gratuitement. Les photos sont belles et le choix est grand. Incontournable.

Pixabay – Plus institutionnel mais tout aussi varié, vous trouverez sur ce site toutes sortes d’images et de photos appartenant au domaine public et donc 100 % gratuites.

Pexels – Des photos esthétiques et libres de droits disponibles sous la licence CC0. Désormais intégré à l’outil de création graphique Canva.

Foodiesfeed – Vous êtes un blogueur food ? Ce site est pour vous ! vous y trouverez une collection complète d’images d’aliments à utiliser librement.

Life of Pix – Sur ce site vous trouverez des photos en haute résolution sans restrictions de droits d’auteur mais aussi des vidéos.

SplitShire – Là encore des milliers de photos et de vidéos gratuites. Ambiance grands espaces, vous n’y trouverez pas de photos illustrant le monde professionnel.

Freephotos.cc – Des photos CC0 pour vos créations professionnelles ou personnelles. De nombreuses thématiques couvertes, vous y trouverez forcément votre bonheur.

Gratisography – Des photos décalées et esthétiques qui sortent des sentiers battus.

Stocksnap.io – Avec son large choix d’images et sa catégorie « trending » regroupant les visuels les plus populaires, stocksnap.io est un « basic ».

Iso Republic – Ce site propose lui aussi un éventail de photos et vidéos de haute qualité, de quoi trouver l’inspiration !

*Bonus : Le site Canva permet de créer vos propres designs, templates et de modifier vos photos. C’est l’outil idéal pour créer des visuels pour les médias sociaux, pratique et simple d’utilisation il intègre une banque d’images, des filtres, des formes et des polices variées.

En bref

L’utilisation d’images et de visuels est essentiel pour alimenter un blog, un site web ou pour créer du contenu.

Assurez-vous, avant toute utilisation, de connaître la provenance de la photo choisie, la licence de laquelle elle relève et si vous devez attribuer
ou non le mérite au photographe.

Si vous n’êtes pas sûr, approfondissez vos recherches ou cherchez une image dont l’utilisation est libre.

Joëlle Montant, rédactrice web

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire