SUIVEZ-NOUS SUR

KEDGE Business School : Inventer les mondes de demain…

26 septembre, 2019 26 septembre, 2019   26 septembre, 2019 0 commentaire

#ParoledeDircom

«   KEDGE s’est engagé, depuis 2005, dans une démarche systémique et transversale, partant du constat qu’il est plus impactant de sensibiliser l’ensemble des étudiants et partenaires à l’importance de la RSE et du DD dans la transformation de la société, plutôt que de former quelques spécialistes.   »

A l’occasion de la rentrée étudiante, Culture RP a rencontré le Directeur des relations institutionnelles et média de Kedge Business School, Julien Ravier.

Pourriez-vous nous raconter votre parcours en quelques mots ?

Après des études de droit spécialisées en droit international et européen, j’ai commencé ma carrière professionnelle auprès de la Commission européenne à Bruxelles. En tant que rédacteur d’analyses des politiques européennes pour des publications officielles et pour le site web officiel de l’Union européenne : europa.eu, j’ai bénéficié de formations de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille sur l’écriture journalistique, les dépêches d’agence ou la relation média… J’ai par la suite évolué vers un profil professionnel de « communicant » qui m’a permis, de retour à Marseille ma ville natale, d’occuper successivement des fonctions d’attaché de presse du Maire de Marseille puis d’attaché parlementaire d’une Députée. Ce profil atypique m’a permis d’évoluer de la sphère politico-administrative vers l’enseignement supérieur en intégrant l’école de management KEDGE Business School comme chef de cabinet du DG puis aujourd’hui comme directeur des relations institutionnelles et média.

Quelle est la spécificité des RP dans le domaine des grandes écoles ?

Les grandes écoles évoluent dans un secteur hautement concurrentiel dans lequel chacun souhaite se distinguer auprès de ses différents prospects, cibles ou parties prenantes (étudiants, diplômés, chercheurs, entreprises et même grand public). Les RP doivent donc permettre de faire rayonner la marque de l’école sur des sujets extrêmement variés en s’adressant tantôt à des média spécialisés, tantôt à des média grand public.

Comment mesurez-vous l’impact de vos actions de communication ?

Nous mesurons l’impact de nos actions et de notre stratégie de valorisation média de la marque Kedge grâce à notre prestataire Cision qui réalise pour nous des bilans annuels de notre médiatisation. Nous savons ainsi combien de fois Kedge a été cité, dans quels média et si la tonalité de cette mention était positive ou pas. Nous arrivons aussi à mesurer le nombre de retombées obtenues suite à la publication de nos communiqués de presse et pouvons également déterminer qui sont les « experts » les plus médiatisés de l’école à travers un Top 50 qui nous est constitué chaque année. Ces outils de mesure sont reproduits chaque année et nous permettent de suivre, d’analyser et de comparer notre progression selon les typologies de média, ainsi que l’impact positif de notre stratégie par rapport à la concurrence.

Dans un « marché » ultra concurrentiel et international, comment Kedge se démarque des autres écoles ?

Au sein de KEDGE, sous l’impulsion du directeur général José Milano et avec le concours de mon équipe, nous avons bâti une stratégie de valorisation média de la marque KEDGE au travers de ses expertises. L’objectif est de faire rayonner la marque Kedge dans les média nationaux et internationaux, non pas seulement comme une école, mais comme une communauté d’experts qui sont capables de prendre la parole régulièrement dans leur domaine d’excellence et d’apporter des points de vue sur les grands sujets d’actualité.

Cela nous a conduit à identifier les grands champs d’expertise de notre école dans les domaines de la recherche, de la formation, de la pédagogie ou encore celui des réseaux (étudiants, diplômés, entreprises).

Nous accompagnons au quotidien ces ambassadeurs de Kedge à prendre régulièrement la parole dans les média pour que Kedge soit cité. Les enseignants-chercheurs annoncent les résultats de leurs publications et participent aux débats d’actualité nationaux voire internationaux, avec des prises de paroles qui peuvent se faire en anglais, ce qui alimente la presse anglo-saxonne et internationale. Le directeur général, le doyen et les directeurs de programme annoncent régulièrement les nouveautés en matière de pédagogie ou les nouveautés sur nos programmes y compris à l’international et plus particulièrement en Chine et en Afrique où nous sommes implantés. Les étudiants et les diplômés font état de leur « success story » lorsqu’ils montent des projets étudiants ou des start up. Enfin, nous travaillons avec nos partenaires entreprises à une médiatisation en co-branding lorsque nous réalisons des actions communes (programmes de formation, chaires de recherche, innovations pédagogiques…).

Que pouvez-vous nous dire sur les enjeux de développement durable et de RSE auxquels Kedge doit faire face ?

KEDGE s’est engagé, depuis 2005, dans une démarche systémique et transversale, partant du constat qu’il est plus impactant de sensibiliser l’ensemble des étudiants et partenaires à l’importance de la RSE et du DD dans la transformation de la société, plutôt que de former quelques spécialistes. Cette stratégie RSE&DD, articulée sur 6 axes, est le fil conducteur pour mener des avancées significatives :

  1. Contribuer à l’émergence d’une société responsable : La direction financière et la direction RSE de KEDGE par la construction de nouveaux indicateurs de performance durable pour l’école incluant la performance économique bien sûr mais aussi en intégrant les impacts positifs et négatifs sur la société,
  2. Former des managers responsables : après la certification Bilan Carbone (qui permet aux étudiants de compléter leur formation en management par des compétences scientifiques), KEDGE lance un certificat pour qu’ils se forment au management du handicap. KEDGE a également réintégré les enseignements des humanités dans ses programmes car le « bien commun » est un des actes stratégiques de sa pédagogie,
  3. Inventer les mondes de demain : le Sulitest, sorte de TOEFL du développement Durable, initié par KEDGE en 2013, évolue et s’enrichit chaque année, avec une ambition affichée : associer l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur,
  4. Encourager l’égalité des chances et de traitement avec notamment la bourse KEDGE alimentée par les 15 millions d’euros dévolus chaque année à l’ouverture sociale,
  5. Etre exemplaire sur les campus pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2028. KEDGE multiplie les actions permettant de réduire son empreinte écologique,
  6. Connecter des communautés pour partager les pratiques et les idées comme avec l’accueil de la conférence mondiale « Global Responsibility Now » sur le campus de Marseille en 2018.

KEDGE a toujours été pionnier en matière de RSE et de développement durable et nous mettons tout en œuvre pour atteindre l’exemplarité dans ces domaines.

A propos de KEDGE Business School :

KEDGE Business School est une Ecole de management française de référence présente sur 4 campus en France (Paris, Bordeaux, Marseille et Toulon), 3 à l’international (2 en Chine à Shanghai et Suzhou, et 1 en Afrique à Dakar) et 3 campus associés (Avignon, Bastia et Bayonne). La communauté KEDGE se compose de 12 600 étudiants (dont 25% d’étudiants étrangers), 183 professeurs permanents (dont 44% d’internationaux), 275 partenaires académiques internationaux et 65 000 diplômés à travers le monde. KEDGE propose une offre de 36 formations en management et en design pour étudiants et professionnels, et déploie des formations sur-mesure pour les entreprises au niveau national et international. Membre de la Conférence des Grandes Ecoles et accréditée AACSB, EQUIS et AMBA, KEDGE Business School est une institution reconnue par l’Etat français, avec des programmes visés, et labellisée EESPIG. KEDGE est classée par le Financial Times 35ème meilleure Business School en Europe et 36ème mondiale pour son Executive MBA.
kedge.edu@kedgebsFacebook/kedgebsFacebook/kedgebs
https://www.linkedin.com/school/kedge-business-school/

Yoanna PARISOT, Chargée d’Etudes MediaCision Insights.

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire