Interview de Marie Armand, Consultante & dirigeante de l’Agence L’Œil au Carré

22 juin, 2015 22 juin, 2015   22 juin, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Marie Armand, Consultante & dirigeante de l'Agence L'Œil au Carré - Médias sociaux & stratégie de contenu. Home l'Oeil au carré   Comment définissez-vous votre agence? L’Œil au Carré est spécialiste de la stratégie de contenu et des médias sociaux. Notre métier consiste à définir la stratégie de communication de nos clients en amont pour la formuler sur les médias sociaux : rédaction d’articles, de billets de blog, de posts sur Facebook, de tweets... En gardant toujours en tête le public à viser et l’objectif à atteindre. En d’autres mots, nous définissons un cap à suivre pour mettre en œuvre les moyens nécessaires et adaptés à l’entreprise qui fait appel à nos services. Notre force : nous allions la théorie à la pratique. Nous disposons en interne de toutes les compétences pour accompagner et former les entreprises dans le cadre de leur projet. Nos interlocuteurs peuvent ensuite décider de nous confier (ou pas) l’animation de leurs espaces en ligne. Lire la suite...

Interview de Anne Clément, Directrice du Développement, Marketing et Communication de Smart Agence

18 juin, 2015 18 juin, 2015   18 juin, 2015 0 commentaire

Anne Clément, Directrice du Développement, Marketing et Communication de Smart Agence, présentez-nous votre parcours et votre agence. Lire la suite...

ITW de Hervé Gonay fondateur de l’entreprise de Retargeting B2B Getplus

16 juin, 2015 16 juin, 2015   16 juin, 2015 0 commentaire

Culture RP est partenaire médias de la 10ème nuit du Marketing organisée par l’ADETEM le 2 juillet prochain. A ce titre, certains membres du jury du prix de l’excellence marketing 2015 se sont prêtés à l’exercice de l’interview pour Culture RP et vous donnent en exclusivité leur vision d’une stratégie marketing réussie. Hervé GONAY pour Culture RP Vous êtes l’un des 20 membres du jury pour décerner le Grand prix de l’excellence marketing 2015. Quelles ont été vos motivations ? En tant que co président du Club B2B de l'Adetem et du Think Tank sur le Marketing B2B, j'ai souhaité créer et promouvoir cette année un grand prix de l'excellence marketing pour promouvoir les meilleures pratiques spécifique au Marketing B2B. En effet, il manquait un grand prix majeur dédié exclusivement au Business to Business. Trop de conférences sont encore élaborées sur des modèles BtoC loin des sujets et des préoccupations des acteurs du BtoB dont les problématiques nécessitent une approche et des stratégies spécifiques. Ce grand prix permettra de partager les stratégies, les expériences, les solutions technologiques et répondre aux nouveaux enjeux business de demain des directeurs marketing Business to Business. Lire la suite...

Rencontre avec Florentine Mähler-Besse, sémiologue du vin

12 juin, 2015 12 juin, 2015   12 juin, 2015 0 commentaire

Gaelle Pineda est Sémiologue Associée de l'agence  Sémiosine, une agence conseil en marketing et communication spécialisée en sémiologie de l’image et qui accompagne les entreprises, les agences dans leur réflexion stratégique sur l'identité visuelle, image de marque, positionnement, exploration de concept, veille concurrentielle…  Elle nous a autorisée à reprendre une interview de Florentine Mähler-Besse, sémiologue du vin,  consultante et journaliste, qui nous parle de son parcours, de son domaine d’expertise et de l’apport de l’analyse sémiologique dans la communication et le positionnement des marques de vins et spiritueux.   Semiosine   Sémiologie et vin, voilà une rencontre originale ! Pouvez-vous nous raconter votre parcours ? Je suis née dans une famille de négociants en vin. Adolescente mes petits boulots sont dans le vin, je travaille lors du salon Vinexpo, lors des vendanges, pour une distillerie de whisky… Mais je ne me sens pas la fibre commerciale, alors je sors un peu de la tradition familiale et je pars à Paris. En arrivant à la Sorbonne, je rencontre Valérie Brunetière (Maîtresse de conférences en sciences du langage à Paris Descartes), qui me fait découvrir la sémiologie et, ainsi, une lecture du monde passionnante ! Je me suis alors dit qu’il fallait que je l’applique à ma vie, au vin, pour voir le discours qui est derrière tout ce qu’on m’avait toujours raconté. Et là, je ne me suis plus jamais arrêtée. Aujourd’hui, je suis sémiologue du vin. Je ne travaille que sur les vins et les spiritueux. Mes premières recherches portaient sur les bouteilles de vin de Bordeaux, les étiquettes… Je faisais des études sémio-linguistiques pour une chaine de caviste et un site internet de vin. J’étais déjà dans la pratique, le conseil : donner du sens à l’organisation du magasin, à leur site internet… Puis je me marie avec un négociant en cognac, je pars à New York et je travaille pour lui sur la communication du cognac. Je ne change pas vraiment de monde parce que la sémiologie du cognac et celle du vin ne sont pas très éloignées. Le fonctionnement est un peu différent mais les valeurs sont proches. Lire la suite...

Les mille facettes de l’influence…

5 juin, 2015 5 juin, 2015   5 juin, 2015 0 commentaire

Bruno Racouchot, Directeur de Comes Communication et de Communication & Influence a interviewé Ludovic François et Romain Zerbib (docteurs en sciences de gestion et respectivement professeur affilié à HEC Paris et professeur au groupe IGS). Dans l’entretien ils expliquent notamment que :

Si l’influence n’est pas toujours intentionnelle, les processus d’influence sont eux, en revanche, souvent instrumentalisés.

D’où leur approche des stratégies d’influence comme une allocation de ressources informationnelles et une mobilisation de vecteurs visant à orienter les attitudes et les comportements d’individus ou de publics en agissant sur leurs perceptions.   Influentia Influentia (1) constitue un gros travail de réflexion sur le concept d'influence, qui rassemble de nombreuses et prestigieuses contributions. Quel était le but poursuivi? Nous avons souhaité présenter une approche globale de l'influence, en disséquant les mécanismes qui en douceur et souvent subrepticement, vont interagir et aboutir à modifier une réflexion et surtout un comportement. Et ce aussi bien sur le plan économique (comment convaincre une cible d'acheter un produit) que politique (de quelle façon faire évoluer un électorat dans son vote) ou militaire (de quelle manière "vendre" une guerre à un public ou dégrader l'image de l'adversaire). Pour décliner la palette complète de toutes les formes que peut prendre l'influence dans les activités humaines, nous sommes ainsi allés à la rencontre de très nombreux praticiens et théoriciens, français et étrangers, notamment de grandes figures d'outre-Atlantique qui ont donné corps au concept de soft power. Lire la suite...

Embargo et exclusivité, deux stratégies de communication toujours efficaces ?

29 mai, 2015 29 mai, 2015   29 mai, 2015 0 commentaire

Les embargos: exercice sous haute tension.

  Diane Gaillard est spécialiste de la communication interculturelle et des relations presse internationales. Elle a travaillé pour des entreprises dans des secteurs variés au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Suisse. Diane a commencé sa carrière au sein de plusieurs agences de communication à Londres et à Paris avant de travailler chez l’annonceur pour Dow Jones Indexes dans le cadre de campagnes en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. De retour en France depuis 2012, elle a lancé son entreprise spécialisée dans la communication interculturelle: DIANE GAILLARD - Cross-Cultural Communication.   L’embargo permet aux journalistes de recevoir l’information en amont, afin d’avoir le temps nécessaire pour préparer son article avant le lancement officiel. Il est souvent nécessaire dans l’annonce des résultats, les études, les annonces chiffrées à analyser. Attention, un embargo doit être respecté par l’ensemble des acteurs, à commencer par le client bien évidemment, mais aussi les journalistes, partenaires et blogueurs.  

Diane Gaillard Pour Culture RP

   

Blogueurs et journalistes : différer le temps de diffusion de l’information

A l’heure d’une course effrénée à l’information, il est préférable de différer le temps de diffusion et de donner la priorité à la presse traditionnelle puis aux bloggeurs qui diffusent souvent l’information instantanément sur les réseaux sociaux. Une fois l’information en ligne, il est trop tard pour faire demi-tour et la nouvelle perd de son intérêt pour tous les autres journalistes à conquérir. La seule autre possibilité pour maintenir leur attention est de proposer un angle différent.

Non-respect de l’embargo par les journalistes

L’embargo suppose une grande confiance et une communication claire sur le jour et l’heure de diffusion entre le communicant et le journaliste. Alors que faire lorsque le journaliste met en ligne l’information sans respecter l’embargo, en mettant en péril le client et les autres journalistes ? Le non-respect de l’embargo ne concerne malheureusement pas seulement les journalistes de la presse web « jeune » mais aussi les grands quotidiens. Lorsque cela se produit, il est important d’avoir une conversation « post-crise » pour éviter que la situation ne se répète. Malheureusement dans certains cas, la confiance entre le communicant et le journaliste est brisée à jamais, au risque de devoir faire la croix sur une publication influente. Attention aux smartphones qui peuvent être utilisés pendant une conférence de presse pour publier la nouvelle, pratique que j’ai observé pendant un déjeuner de presse en Suisse. Lire la suite...

Interview de Natacha Favry, Managing Director de l’Agence RP

26 mai, 2015 26 mai, 2015   26 mai, 2015 0 commentaire

Après avoir terminé un cursus RP à l’ISCOM en juin 2006, Natacha Favry commence sa carrière au sein de Kaalys, une start-up française spécialisée dans les MMORPG. Un an plus tard, elle intègre sa première agence, dans les nouvelles technologies - HL.COM. Après 18 mois, l’aventure entrepreunariale est lancée, L’AgenceRP née 2 ans plus tard.   Lire la suite...

Marketing et communication : existe-t-il une pénurie de compétences ?

22 mai, 2015 22 mai, 2015   22 mai, 2015 0 commentaire

La transition numérique va-t-elle fragiliser l’expertise des professionnels ? L’étude de L’IAB France dresse un bilan sur les métiers et les compétences à acquérir pour rester performant. Et il y a du boulot ! Pour mener leur transformation digitale, les professionnels ont besoin de recruter des profils déjà très expérimentés sur des compétences qui viennent juste d’émerger. La première étude sur les métiers et les compétences de la transition digitale permet de comprendre les changements majeurs et l’adaptation qui doit en découler pour les professionnels. L’étude réalisée par l’IAB France a donné lieu à la publication du tout premier baromètre de ce secteur. Ce rapport confirme que le domaine du marketing et de la communication connaît une pénurie d’expertise pour l’exercice de certains nouveaux métiers ou pour la mise en œuvre de compétences rares et spécifiques et ouvre de nouvelles perspectives. Une très forte évolution des métiers du marketing au cours des 10 dernières années nous aide à anticiper les tendances et les besoins de demain. Elle confirme ce qui n’était jusqu’alors qu’une intuition partagée : ces métiers connaissent une véritable transformation, évoluent fondamentalement, toujours plus vite.

« Le marketing toujours en devenir, transforme régulièrement des métiers en d’autres métiers » :

Marketing et communication - existe-t-il une pénurie de compétences Specificité + Dans ce contexte particulier, le métier de recruteur expert de ce domaine ne peut plus s’exercer comme avant. Il faut désormais adopter une vision dynamique et gérer, non plus un vivier de candidats mais un flux de talents. En matière de management nous sommes bien en train de quitter l’organigramme figé pour un management agile des carrières, alors pourquoi en serait-il autrement pour le recrutement et pour les recruteurs ? La démarche qui consiste à aller chercher les compétences rares chez le concurrent, trouve rapidement ses limites dans un contexte de pénurie de talents. Lire la suite...

L’attention, le défi n°1 des communicants d’aujourd’hui sur le Web

21 mai, 2015 21 mai, 2015   21 mai, 2015 0 commentaire

Plus que la course effrénée aux fans et aux clics, l’attention de l’internaute s’impose désormais comme la problématique centrale de toute stratégie de communication. Dans un monde saturé d’informations et de stimuli visuels, capter durablement l’attention d’un individu devient un challenge de moins en moins évident. Si les stratégies de contenus n’intègrent pas ce défi appelé à perdurer et continuent de bombarder au lieu de fidéliser, il y aura des déceptions. Réflexions autour d’un enjeu capital pour les marques et les entreprises. image internet Times   Les études sont au moins quasi unanimes sur le sujet. L’ « homo connectus » que nous sommes devenu consacre un temps exponentiel à naviguer sur ses écrans. Ordinateur, smartphone, télévision, tablette et même maintenant montre avec l’Apple Watch, nous ne cessons de picorer et ingurgiter des données, des images, des publicités et quantité d’autres contenus censés combler notre satiété de savoir et de loisirs. Une étude publiée en 2012 par Google le confirme. Aujourd’hui, 90% de nos interactions médias interviennent depuis un écran. Au total, nous passons l’équivalent de 4,4 heures au quotidien à sautiller d’écran en écran soit en mode séquentiel (d’un écran à l’autre), soit en mode simultané (deux écrans ou plus en même temps).

Une indéniable appétence de contenus

Lire la suite...