Les relations et le réseau sont la meilleure source de développement des affaires chez les professionnels des Relations Publics

15 novembre, 2012 15 novembre, 2012   15 novembre, 2012 0 commentaire

Selon le dernier baromètre international des tendances effectué sur le quatrième trimestre 2012 par l’ICCO (’International Communications Consultancy Organisation) auprès de ses adhérents, le syndicat RP de référence de chacun des pays membres, le réseau est le meilleur allié des professionnels des Relations Publics pour développer les affaires.  En effet, les nouvelles pistes de prospection proviennent actuellement soit des recommandations de leurs propres clients, soit du réseau professionnel des dirigeants et consultants des agences conseil en en relations publics.

A la question ouverte « quelles sont vos principales sources de génération de nouveaux contrats ou nouvelles missions », une majorité écrasante (88%) de dirigeants d’agences de 22 pays[1] a répondu « les recommandations des clients actifs », suivie de très près (81%) par « le réseau professionnel». Les « demandes entrantes via le site de l’agence » arrivent en troisième position (26%) dans la même fourchette que quelques autres sources de développement citées (cf. 4 à 5).

1)  Les recommandations de clients existants (88%) 2)  Le réseau professionnel (81%) 3)  Les demandes entrantes via le site web de l’agence (26%) 4)  Le référencement d’agences organisant les appels d’offre (22%) 5)  Les demandes entrantes à la suite d’activités RP/marketing de l’agence (21%) 6)  Le réseau tissé lors des conférences RP (19%) 7)  Les campagnes de l’agence via le réseau européen/international (16%) 8)  Le référencement de mon syndicat professionnel (9%) 9)  Autres (5%)

Le taux de transformation de ces nouveaux contacts en mission ou signature de contrats effectifs pour l’agence se situe à 35% en moyenne. Les réponses données oscillent entre 10% et 70%, mais la plupart des réponses à cette question sont situées dans la fourchette de taux de « 20-40% ».

Lire la suite...

Etude ECCO: Quelles tendances pour les Relations Publics au niveau mondial ?

6 novembre, 2012 6 novembre, 2012   6 novembre, 2012 0 commentaire

Etude ECCO : Quelles tendances pour les Relations Publics au niveau mondial ? par Olivier Cimelière, communicant 2.0

Troisième réseau mondial d’agences de relations publics indépendantes, ECCO a dévoilé le 25 octobre à Paris, une intéressante étude sur les grandes tendances du marché des RP. A l’heure de l’explosion des réseaux sociaux, les RP s’inscrivent de nouveau à l’agenda des agences et des grandes entreprises. Résumé des faits saillants.

Pour opérer ce coup de sonde planétaire, le réseau ECCO s’est appuyé conjointement sur une étude qualitative menée auprès de 42 adhérents issus de 25 pays et sur deux rapports faisant autorité dans la profession : le « Holmes Report » édité par l’agence de consulting éponyme et l’ « ICCO World Report » réalisé par l’association professionnelle américaine International Communications Consultancy Organisation. Avec une question fondamentale : que représente exactement l’activité des relations publics au sein des différentes disciplines de la communication et quelles perspectives peut-on légitimement espérer pour les professionnels du secteur ?

Les RP sur le devant de la scène

Dans une période de crise où les budgets communication sont régulièrement taillés à la serpe, l’activité RP tire efficacement son épingle du jeu. Membre fondateur du réseau ECCO et président de l’agence Wellcom, Thierry Wellhoff s’en réjouit : « En valeur, le marché global des RP s’établit autour de 10 milliards de dollars en 2011 soit une hausse de 8% en moyenne et même 10% pour les agences indépendantes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette croissance n’est pas uniquement tiré par les pays à l’économie encore flamboyante mais aussi par des régions où le contexte économique est plus aléatoire ».

Lire la suite...

L’évolution d’un(e) Attachée(e) de presse

28 septembre, 2012 28 septembre, 2012   28 septembre, 2012 0 commentaire

L'évolution d'un(e) Attachée(e) de presse par Pauline Savary

Le métier d'Attaché(e) de presse est passionnant. Nous commençons en tant que junior les deux à trois premières années. Puis, nous sommes confirmés avant de devenir des seniors au bout de cinq ans de bons et loyaux services. Or, une question qui revient souvent: Quelle est la suite? Certains montent leur propre entreprise. D'autres préfèrent la sécurité d'une position salariale. Pour ces derniers qui n'ont pas le désir de devenir leur propre patron, quelle est la voie à suivre?

Il existe une multitude de possibilités. Rien n'est gravé dans la pierre. Au sein d'une même agence, un(e) Attaché(e) de presse peut monter au grade de Directeur de clientèle. Cette position requiert en plus des tâches d'Attaché de presse de s'investir dans le développement de l'entreprise et de manager une équipe. Le RP se lance donc dans la prospection de nouveaux clients pour son entreprise et délègue des tâches moins importantes à son équipe; qu'elle soit composée de stagiaires, de juniors ou autres confirmés. Certes, vous rencontrerez plus facilement des Directeurs de clientèle dans des agences de plus de 10 personnes. C'est en cela que la mission de management prend tout son sens. Toutefois, dès qu'un RP s'engage dans un aspect plus commercial du métier et réalise une part plus ou moins importante du chiffre d'affaires, il ne peut plus raisonnablement être relegué au statut d'employé ou agent de maîtrise. Ses responsabilités l'élèvent au rang de cadre.

Lire la suite...

Baromètre ICCO du marché des RP: les tendances du dernier trimestre 2012

13 septembre, 2012 13 septembre, 2012   13 septembre, 2012 0 commentaire

Marché des RP 2012 : le baromètre ICCO du dernier trimestre révèle que Créativité et Innovation constituent les clés du succès des campagnes RP.

Paris, 10 septembre 2012 – Le baromètre international des tendances du marché RP pour le troisième trimestre de lInternational Communications Consultancy Organisation (ICCO), révèle que la créativité est la clé du succès des stratégies de RP, selon les dirigeants des agences répondantes. Ils indiquent en outre que l’innovation doit être au cœur  de tous les services d’une agence pour permettre à cette dernière d’être compétitive.

Les avis des répondants (16 pays)[1] sont partagés dans cette enquête trimestrielle : 47% d’entre eux prévoient une croissance importante de leurs revenus au troisième trimestre,  contre 49% qui s’attendent à une croissance stable. Moins de 5% des répondants prédisent un déclin du marché pour ce T3.

L’enjeu de la créativité

Lors des compétitions, et parmi les enjeux d’une proposition gagnante, 93% des consultants en RP considèrent l’approche stratégique “cruciale” ou “très importante”. 65% d’entre eux valorisent quant à eux la créativité de leur proposition. Viennent ensuite les tactiques de mise en œuvre d’une campagne ; en dernière position, la présentation graphique de la proposition. Selon les répondants, la créativité sera plus valorisée dans les propositions stratégiques et tactiques d’une campagne, que dans la présentation (visuelle et orale) des idées soumises.

Lire la suite...

Publicité et Internet : les nouvelles règles pour les annonceurs et les médias

7 septembre, 2012 7 septembre, 2012   7 septembre, 2012 0 commentaire

Matière à réflexion : Bernard Petitjean et Corinne da Costa – Seprem Etudes & Conseil      

L’UDECAM, qui regroupe les 10 principales agences médias françaises, s’est livrée à une analyse de l’évolution de la communication publicitaire en ligne et des attentes des annonceurs dans ce domaine. 5 pistes de travail s’en dégagent.

La digitalisation atteint l’ensemble des marchés. Fin 2012, les médias digitaux représenteront 20% des investissements publicitaires français. La montée en puissance se poursuit à raison d’un point de part de marché supplémentaire par an, mais les investissements publicitaires en ligne devraient plafonner autour de 25 à 30%. L’inconnue est le temps qui nous sépare de ce palier : il sera peut-être plus court que prévu avec la crise, les agences médias constatant qu’à chaque ralentissement économique, c’est le digital qui gagne parce qu’il est plus rapide et flexible et est perçu comme moins coûteux par les annonceurs.

Le display a de l’avenir. Les professionnels de l’achat média qui pensaient que le « display » (bannières et autres « formats ») continueraient de régresser au profit du « search » (moteurs de recherche et liens sponsorisés) constatent une inversion de tendance, due notamment à l’intérêt des annonceurs pour la vidéo. C’est une bonne nouvelle pour les supports en ligne qui proposent des contenus.

Lire la suite...

Etudes du SYNAP : La rémunération RP

5 juillet, 2012 5 juillet, 2012   5 juillet, 2012 1 commentaire

Lors de la journée 100% RP 2.0, le SYNAP a présenté ses deux dernières études. Elles abordent la rémunération des métiers RP et les tarifs des prestations des RP externalisées. Frédérique Pusey, présidente du SYNAP, nous annonce la couleur : « une enquête qui va vous faire hérisser les poils malgré la chaleur ».

TARIFS DES PRESTATIONS DE RP La première enquête concerne les tarifs des prestations des RP externalisées. 122 personnes y ont répondu : ce sont à 70% des Parisiens, la moitié d’entre eux ont moins de 3 salariés dans leur agence et la majorité vient des secteurs de la communication corporate institutionnelle, de la communication produit et de la communication évènementielle. Lors de la facturation, 36% des répondants accordent le plus d’importance à la taille de l’entreprise cliente, puis 35% pour la complexité de l’univers et 30% selon la référence de leur agence. Quant au mode de facturation, il se fait principalement selon les honoraires au temps passé, selon un forfait et enfin selon les honoraires à l’action. Ensuite, la question de la facturation du conseil a été soulevée. Pour tout le monde, les tarifications sont différentes selon les juniors, seniors et le directeur de l’agence. En prenant l’exemple d’une communication corporate institutionnelle, le coût moyen par jour revient à 480€ pour un junior, 700€ pour un senior et 1000€ pour le directeur. En suivant le même exemple, le SYNAP nous indique la facturation des outils : 1500€/jour pour la stratégie de communication, 3200€ pour le dossier de presse, 1000€ pour la rédaction du CP, entre 2000 et 5000€ pour le point presse… N’oublions pas non plus la stratégie de communication web 2.0 que l’on estime à 720€/jour en moyenne. On regroupe finalement 3 niveaux de tarifs : le niveau bas comprend l’évènementiel et la communication marketing, le niveau moyen pour la communication corporate et de service, et le parent riche concerne la communication financière et de crise. « Bonne nouvelle », annonce F.Pusey, « nous sommes payés pour la stratégie de communication et pour notre conseil. Seulement 2% des agences disent être payées à la prime au résultat ». Lire la suite...

Brand, Content & Context

22 juin, 2012 22 juin, 2012   22 juin, 2012 0 commentaire

Matière à réflexion : Bernard Petitjean et Corinne da Costa – Seprem Etude & Conseil      

« Brand Content » est un « mot valise » dans lequel on fait entrer tout et n’importe quoi, mais dont l’attractivité ne se dément pas. Ce fort intérêt des marques et des agences ainsi que les interrogations des médias impliquent quelques clarifications.

« Brand Content » est le terme désormais utilisé pour désigner les contenus éditoriaux écrits, sonores ou audiovisuels directement produits par une marque dans un objectif de communication. Il s’agit donc d’un champ différent de ceux de la publicité (qui joue la carte de la création visuelle et sémantique), de la promotion (qui vend une offre) et du parrainage ou sponsoring (qui accole une marque à un contenu préexistant).

La différenciation avec le publi reportage et les RP est moins évidente. Le publi est bien un contenu éditorial, mais il est le plus souvent utilisé pour argumenter sur un produit et non pour traiter du contexte dans lequel celui-ci s’insère. Quant aux RP, elles peuvent offrir aux médias des contenus et des contacts qui les incitent à s’intéresser à des univers dans lesquels agissent leurs marques clientes, mais elles demeurent aussi fortement utilisées pour obtenir que ces mêmes médias relaient des argumentations produit sans passer par la case publicité.

Une récente étude CSA réalisée à l’occasion du Campus TF1 permet de clarifier un peu les choses en identifiant les 3 attentes principales des annonceurs et des agences à l’égard du Brand Content : renforcer le positionnement de la marque (63%) ; travailler la « préférence de marque » (62%) ; augmenter la notoriété de la marque (60%).

Lire la suite...

Enquête: Communiquez 2.0!

30 mai, 2012 30 mai, 2012   30 mai, 2012 2 commentaire

Communiquez 2.0!
Les médias sociaux au service du marketing et de la communication

A destination des professionnels de la communication et du marketing, Communiquez 2.0! est un guide pour vous aider à approfondir vos connaissances sur les médias sociaux, en maîtriser les pré-requis, les enjeux et les usages au fil des récits d'expériences de ceux qui ont déjà tenté l'aventure -  à lire L’édito d’Olivier Cimelière...

Lire la suite...

La valeur ajoutée du conseil stratégique RP enfin reconnue par les clients

18 mai, 2012 18 mai, 2012   18 mai, 2012 0 commentaire

Paris, 16 mai 2012 – Selon le baromètre international des tendances du marché RP de l’International Communications Consultancy Organisation (ICCO), les dirigeants des agences RP répondants font preuve d’optimisme pour la profession en 2012.

En revanche, la politique tarifaire des services RP demeure un véritable défi.

94% des dirigeants répondants prévoient la hausse (57%) ou la stabilité (37%) de la croissance du marché RP au second semestre 2012, contre seulement 6% qui se prononce pour une baisse attendue.

Ces résultats viennent renforcer les prédictions du Baromètre du marché RP du Premier semestre 2012.

La majorité des répondants considèrent néanmoins la politique tarifaire comme un véritable obstacle à la croissance du marché : Pour 42% d’entre eux, il s’agit d’un « vrai » problème ; Et ce point peut être également perçu comme le plus grand défi de la profession à ce jour (10%). Pour d’autres, il s’agit d’un problème « modéré » (36%), « léger » (10%), voire même « inexistant » pour 3% des répondants.

Lire la suite...

Page 5 sur 7« Première page34567