Le data journalisme pour les nuls…

5 décembre, 2014 5 décembre, 2014   5 décembre, 2014 0 commentaire

Nicolas Kayser-Bril est une des références internationales du data journalisme. Une pratique qui a fait de nombreux adeptes de par le monde, et qui a introduit, au sein de nombreuses rédactions, une nouvelle manière de faire du journalisme d’investigation. C’est d’ailleurs pour tous ceux qui voulaient s’initier à la pratique que Rue 89, du 6 au 31 octobre dernier, a organisé et hébergé le premier Mooc (Massive Open Online Course)- Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM) en français- entièrement dédié à la pratique.   Le Mooc de Rue 89 " Comment devenir un bon Data journaliste " a eu lieu du 6 au 31 octobre dernier, vous avez été chargé de le concevoir et de le réaliser. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les différents objectifs de ce cours et ses modalités ?   Mooc Rue89   Le cours vise à donner aux participants les clés pour comprendre les enjeux du data journalisme, donner de nombreux exemples, des techniques, et permettre à ceux qui souhaitent d’aller plus loin avec des tutoriels. J'ai séparé le fond du cours, qui restera valide dans plusieurs années, de la technique la plus précise, car les outils que l'on utilise aujourd'hui auront évolué dans quelques mois, voire, auront été remplacés. Vous êtes le cofondateur de l'agence Journalism++. Parlez-nous un peu de la genèse de ce projet, de l'implantation de votre agence ainsi que de ses principales activités aujourd'hui ? Journalism++ est une agence de récit par les données (data-driven storytelling), que j'ai cofondée en 2011. Nos clients sont des médias, que ce soient des journaux, des chaînes de télévision, des institutions, des ONG ou des entreprises. Nous les aidons à trouver les histoires les plus intéressantes dans leurs données et à les mettre en scène. Avec Journalism++, nous développons Detective.io, un outil qui permet de travailler de manière simple dans des structures de données extrêmement complexes. Pour faire la promotion de l'outil, rien de tel que de montrer ce qu'il permet de faire en menant des enquêtes à forte visibilité auprès de notre cible comme The Migrant Files ou encore Belarus Networks, une enquête sur les liens de pouvoir en Biélorussie. Lire la suite...

Les intentions d’achats des Français en matière d’High-Tech…

2 décembre, 2014 2 décembre, 2014   2 décembre, 2014 0 commentaire

La régie d’éditeurs high-tech Best Of Content  a réalisé avec Easypanel une étude sur les intentions et le parcours d’achat des Français en matière d'High-Tech pour les fêtes de fin d’année:  
  • 56% des Français prévoient d’acheter ou d’offrir un produit high-tech pour Noël.
  • Le secteur informatique (30%), tablette comprise, devance la téléphonie (22%), l’audio/vidéo (19%).
  • les objets connectés (15%) et le gaming (11%). 16,5% des Français et 20% des seniors de 60-75 ans prévoient d’acheter une tablette pour Noël.
  • Parmi les intentionnistes d'achat d'objets connectés, 44% prévoient d’acheter une montre connectée.
Pour se renseigner avant d’acheter, les sites d’information en ligne (spécialisés ou rubriques high-tech) sont le canal privilégié des Français (28%) devant les conseils des proches (18%) et les magasins physiques (16%). Avec 80% des "intentionnistes", Internet sera le premier canal d’achat pour les produits high-tech à Noël. Lire la suite...

Tribegram Lab la 1er agence française créatrice d’expériences visuelles sur Instagram

1 décembre, 2014 1 décembre, 2014   1 décembre, 2014 0 commentaire

La plateforme dédiée à la photo mobile Tribegram donne naissance à Tribegram Lab, la première agence française de conseil en stratégie social media sur Instagram et sur les principaux réseaux sociaux visuels. Culture RP a rencontré Franck Jamet, responsable de la communication et co-fondateur de l'agence. Site Tribegram_Lab Quel est votre parcours et pourquoi avoir fondé avec Séverine Bourlet de la Vallée Tribegram Lab ? Diplômé du CELSA, j’ai été responsable des relations médias chez eBay France pendant 10 ans, puis consultant digital marketing pour différentes marques. Afin de me consacrer pleinement à ma passion pour la photographie, j’ai orienté ma carrière vers la communication par l’image. D’abord en médiatisant des expositions en France et à l’international, puis en travaillant pour le photojournaliste Reza et son agence Webistan. Convaincu de la puissance de la photo mobile dans les campagnes marketing, j’ai proposé il y a quelques mois à Séverine, fondatrice du réseau Tribegram (+ 10 000 photographes amateurs influents sur Instagram), de créer l’agence Tribegram Lab pour développer la notoriété des marques sur les principaux réseaux sociaux visuels (Instagram, Snapchat, Pinterest, Facebook, Vine…). Lire la suite...

Interview de Delphine Mattauer, Responsable éditorial à l’agence Braaxe

28 novembre, 2014 28 novembre, 2014   28 novembre, 2014 0 commentaire

Delphine Mattauer, racontez nous votre parcours ?   Delphine Mattauer   A 23 ans, je rejoins l’agence Braaxe en tant que Responsable éditorial. J’ai abandonné l’ambition de devenir journaliste après avoir découvert le monde de la communication et de l’entreprise. Après des stages en tant que rédactrice en presse écrite, je suis chargée de communication au sein d’une association internationale dans le cadre de ma licence à l’Université de Bordeaux. Mon Master 1 en communication et édition numérique en poche, une question s’est posée à moi il y a quelques mois : celle de continuer mes études afin d’être diplômée d’un Master 2 en communication corporate ou accepter la proposition de poste en CDI de l’agence Braaxe à l’issu d’un stage. Je n’ai pas pu refuser un CDI qui est synonyme de Graal en France et parce qu’on me proposait de faire ce que j’aime, à temps plein : Réfléchir et écrire. Lire la suite...

Etudes: les réseaux sociaux en France par Aura Mundi

28 novembre, 2014 28 novembre, 2014   28 novembre, 2014 0 commentaire

AURA MUNDI, le pôle d'activité de l'Argus de la presse spécialisé en veille et analyse des médias sociaux, mène depuis 3 ans un cycle d'étude consacré aux usages et pratiques des médias sociaux en France.
Infographie Etude des Médias Sociaux par Aura Mundi
Ces études apportent des repères aux marques et aux entreprises qui souhaitent comprendre comment se construit leur réputation en ligne. A l'occasion de la publication de la 6e enquête consacrée aux réseaux sociaux en France, interview de Nicolas Jaunet, responsable marketing et communication l'Argus de la presse, Arnaud Steinkuhler, directeur MAP Institut et Aura Mundi,et Leïla Lévêque, Responsable expertise média MAP Institut et Aura Mundi.
Infographie: infographie les reseaux sociaux aura mundi pour culture RP      

Marc Michiels : - Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP - Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse - Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

       

Enquête exclusive sur les Réseaux Sociaux

25 novembre, 2014 25 novembre, 2014   25 novembre, 2014 3 commentaire

Le pouvoir d'influence augmente pour 15 millions de français, une enquête exclusive sur les Réseaux Sociaux par Aura Mundi - L'Argus de la presse.

Lire la suite...

Nous nous sommes lancés dans la chasse au Tirole…

24 novembre, 2014 24 novembre, 2014   24 novembre, 2014 0 commentaire

C’est le 13 octobre dernier que le Prix Nobel d’Economie a été attribué au français Jean Tirole. Une annonce qui, il y a un peu plus d’un mois, a braqué tous les projecteurs sur cet économiste français alors inconnu du grand public. Antoine Reverchon, journaliste au Monde, revient avec nous sur cet événement et nous raconte comment il l’a vécu.

Nobelprize

Quelle est votre fonction au Monde et quel a été votre parcours jusqu’à maintenant ?

Je suis journaliste au Monde depuis 1993. J’étais au Monde de l’Education puis au Monde Initiatives, un supplément consacré au marché de l’emploi qui a ensuite été absorbé par le Monde Economie- un autre supplément hebdomadaire- lui même remplacé il y a un an par un cahier économie quotidien dans lequel je m’occupe des pages tribune et des chroniques extérieures.

Dans quel état d’esprit étiez-vous lorsque vous avez appris que Jean Tirole avait reçu le Prix Nobel d’économie ?

Chaque année, le journal attend la rafale des Prix Nobel – de la Paix, de littérature, de physique, de chimie, de médecine… Et puis, il y a le Nobel d’économie qui - en fait- n’est pas un prix Nobel. Car il s’appelle en vérité le Prix de la Banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel. C’est un abus de langage que tout le monde a tendance à faire… mais qui facilite les choses. Le problème, c’est que comme le secret est toujours très bien gardé, nous n’avons pas pu anticiper et préparer quelque chose à l’avance. Concernant Jean Tirole, chaque année on s’attend à ce que ce soit lui puisqu’il est l’un des « Nobélisables », comme on dit, mais il se trouve qu’a chaque fois, ce n’était pas le cas et là, pour le coup, cela a été une surprise !

L’annonce a été faite à midi. Comment vous êtes-vous organisés au sein de la rédaction pour produire de l’information rapidement ?

On a fait un premier papier en reprenant immédiatement la dépêche sur le site web du Monde, en y ajoutant quelques éléments comme les Nobel des années précédentes, les (rares) français qui l’ont précédé, etc. Ça c’est le temps 1.. Ensuite on fait un temps 2 dans l’après-midi - toujours sur le web - en rajoutant des éléments sur Jean Tirole dans des papiers un peu plus longs :

Qui est ce ? Quelle est la nature de ses travaux ?

Concrètement, j’ai fait un papier d’appui sur l’Ecole d’Economie de Toulouse dont il est le l’un des fondateurs et l’animateur, un de mes collègues a fait un papier sur le contenu même de ses travaux pour les remettre dans la perspective des théories et des travaux d’autres économistes, en interrogeant certains de ses collègues. Lire la suite...