SUIVEZ-NOUS SUR

Newsletter n°25

7 février, 2014 7 février, 2014   7 février, 2014 0 commentaire

Ci-dessous le n°25 de notre Newsletter Culture RP par Florian SILNICKI Expert en stratégies de communication et gestion de crises.

Pour la consulter en ligne veuillez cliquer ici Bonne lecture  Lire la suite...

François Hollande / Julie Gayet : 3 options de communication pour sa conf de presse

14 janvier, 2014 14 janvier, 2014   14 janvier, 2014 0 commentaire

Par Olivier Cimelière Communicant / spin doctor.

Avec le scoop du magazine Closer sur une supposée liaison entre l’actrice Julie Gayet et le président de la République François Hollande, les frasques sentimentales des gouvernants français sont désormais soumises à un inhabituel regain de "transparence". Si les prédécesseurs de l’actuel hôte de l’Élysée ont tous eu une vie intime digne du théâtre de boulevard, jamais aucun d’entre eux ne s’est retrouvé à devoir se justifier (ou pas) publiquement.

Dans la perspective de la conférence présidentielle de mardi 14 janvier, quelles options s’offrent à François Hollande pour éviter que ce sujet n’occulte des thèmes autrement plus cruciaux ?

Option n°1 : La "no comment attitude"

C’est jusqu’à présent la ligne communicante plus ou moins adoptée par l’Élysée. François Hollande s’est contenté de faire savoir qu’il réclamait le droit au respect de sa vie privée au même titre que n’importe lequel de ses concitoyens. En revanche, il n’apporté aucun commentaire sur les photos prises à la volée par l’hebdomadaire "people" Closer.

Il peut tout à fait poursuivre dans ce registre et choisir d’éluder toute question qui serait posée lors de la conférence de mardi prochain et ultérieurement. L’intérêt de cette approche permet de maintenir cette histoire dans la sphère du privé invoqué rapidement par François Hollande et de tenter d’en faire un épiphénomène. Si dans d’autres pays, notamment anglo-saxons, cette stratégie serait suicidaire, elle peut en revanche encore s’appliquer en France où la tolérance de l’opinion publique à l’égard des incartades supposées ou avérées est globalement flexible (hormis sans doute chez les extrémistes de la fidélité conjugale à tout prix !). Même si un verrou a sauté, la Une du Journal du Dimanche montre que 77% des Français sont favorables au respect de la vie privée du Président.

Option n°2 : La version "Avec Julie, c’est du sérieux !"

Il n’y a pas si longtemps, un autre président de la République en exercice avait savamment orchestré l’officialisation de sa pimpante liaison avec une chanteuse-mannequin renommée. Lors d’une conférence de presse en janvier 2008, Nicolas Sarkozy avait déclaré tout fier que sa relation avec Carla Bruni "était du sérieux !" après que des photos du couple aient été prises lors d’une visite au parc Disneyland de Paris.

À l’époque, le n°1 de la République avait justifié cette confirmation publique par le souhait de rompre avec l’hypocrisie qui avait notamment entouré la double vie maritale de François Mitterrand et sa fille longtemps cachée, Mazarine. La seule différence avec la situation actuelle de François Hollande, est que le président était officiellement séparé de Cécilia !

Lire la suite...

La vague mobile et sociale n’est plus tendance mais stratégique!

3 janvier, 2014 3 janvier, 2014   3 janvier, 2014 0 commentaire

Etude menée sur 741 personnes, clients et prospects Adobe Campaigne.

Aujourd'hui, deux marques sur trois ont au moins une app smartphone ou tablette. Parmi les 32% qui n'ont pas encore d'apps, 47% ont prévu d'en lancer une dans les 12 prochains mois. Ainsi, seules 17% de celles-ci n'auront pas d'apps fin 2014. Quels sont les critères de personnalisation les plus plébiscités ? - 1er ex-aequo : Données du CRM et Préférences données dans l'app. - 2ème : position géographique. - 3 ème : Comportement dans l'app (pages vues, clics etc...). 2014, la vague Social Local Mobile devient très concrète. - Identification des utilisateurs des apps dans le CRM : en 2013, ils étaient 26% /  ils seront en 2014 49% - Identification des fans & followers dans le CRM : en 2013, ils étaient 17% / ils seront en 2014 41% - Analyse des check-ins : 10% en 2013 / 25% en 2014 - Enrichissement du CRM avec les informations du profil Facebook : 13% en 2013 / 38% en 2014
Source : http://ncs.neolane.net/
Lire la suite...

Le moment est venu! Il faut que je parle! par Pascal Le Guern chroniqueur à France Info

10 décembre, 2013 10 décembre, 2013   10 décembre, 2013 0 commentaire

Culture RP à rencontré Pascal Le Guern, chroniqueur à France Info depuis 2000 où il suit l'activité des entreprises et les questions de consommation. Il est l'auteur de 12 ouvrages et à co-écrit avec Philippe Lecaplain (journaliste et présentateur à RFI) l'ouvrage "Communiquer avec les Médias" au ED Maxima...

Deuxième partie : La prise de parole.

Quels sont les fondamentaux d'une interview ?

Toute interview se prépare. Même si l'on est dans un secteur d'activité bien précis depuis plus de 20 ans et qu'on a écrit 3 livres sur son entreprise. On ne va pas à une interview comme on va faire ses courses au supermarché. Il est essentiel de se préparer. Comment ? En imaginant toutes les questions que peut vous poser le journaliste, en imaginant toutes les réponses que vous pourriez apporter, en déterminant un message clé que vous souhaitez absolument faire passer, et si possible en vous entraînant en vous mettant en condition. Lors d'une interview en direct, vous répondrez de façon courte, précise, claire, sans jargon, en étant simple sans être simpliste. Lors d'une interview enregistrée (pour un reportage par exemple), sachez que le journaliste ne prendra que quelques dizaine de secondes de ce que vous aurez dit. Dans cet extrait de vos propos, il faut qu'il y ait un morceau entier cohérent : avec un sujet, un verbe et un complément.

Quels en sont les pièges ?

Il n'y a pas proprement dit de piège dans une interview. Il n'y a que des mauvaises préparations. Si vous avez anticipé toutes les questions possibles que l'on peut vous poser, il y a peu de chances que vous restiez « sec » face à une question. Mais ne soyez pas surpris : même si vous avez préparé les 80 questions qu'on risque de vous poser, le journaliste aura toujours la 81ème question. Et notez qu’il aime passer souvent du coq à l’âne. Le vrai secret d’une interview réussie, c’est donc la pré-pa-ra-tion !

Faut-il s'entraîner au média training ?

Une interview n'est pas une discussion de café. Vous avez peut-être de très bonnes prédispositions pour être un bon interviewé (un « bon client » dans notre jargon), mais pas forcément. Au même titre que si on donne un violon à une personne et à une autre, elles n'auront pas forcément les mêmes prédispositions et ne progresseront pas toutes deux aussi vite. Une interview avec un journaliste est un exercice très précis qui répond à des règles. Il me semble donc essentiel de s'y préparer. Lors d'un média training, je donne un certain nombre de conseils théoriques appliqués. Et je fais de multiples mises en situations filmées avec des analyses à la clé. En quelques heures seulement, la progression des interviewés est spectaculaire. Ayant fait beaucoup de théâtre et de chant, je les coache tant au niveau des messages (le fond) que du paralangage (la forme). Et ce paralangage est très important dans la communication puisqu'un psychologue américain Albert Mehrabian explique que le verbal ne représenterait que 7 %, le vocal 38 % (intonation, débit, pose, etc.) et le visuel 55 % (posture, gestuelle, sourire, etc.) soit 93 % de paralangage.

Lire la suite...

Savoir communiquer avec la presse par Pascal Le Guern

9 décembre, 2013 9 décembre, 2013   9 décembre, 2013 1 commentaire

Culture RP à rencontré Pascal Le Guern, chroniqueur à France Info depuis 2000 où il suit l'activité des entreprises et les questions de consommation. Il est l'auteur de 12 ouvrages et à co-écrit avec Philippe Lecaplain (journaliste et présentateur à RFI) l'ouvrage "Communiquer avec les Médias" au ED Maxima...

 

"Le journaliste est l'historien du présent" Albert Camus.

Première partie : Savoir communiquer avec la presse.

 

Vous avez voulu séparer votre livre en deux parties : "savoir communiquer avec la presse" et "la prise de parole". Pourquoi cette distinction ?

Avant de pouvoir répondre correctement à un journaliste, il faut maîtriser tous les arcanes de la prise de parole en public. Il faut savoir faire des gestes : pas les bras croisés, pas les mains derrière le dos (en position du fusillé), pas les mains cachant le sexe (en position feuille de vigne), pas les mains dans les poches (on n’est pas en train de se promener), pas les mains sur les hanches (en position de cow boy), bref il faut s'en servir pour argumenter les propos. Les mains et les bras sont comme le prolongement de la pensée. Mettez-les au-dessus de la ceinture : vous allez voir qu’elles vont « vivre » toutes seules ! Il faut aussi savoir regarder correctement un public en « balayant » du regard. Enfin, il faut utiliser sa voix correctement : le débit (ni trop rapide, ni trop lent), l’articulation, les ruptures de rythme dans les phrases en utilisant à bon escient les silences pour mettre en valeur certains propos, la scansion (c'est-à-dire appuyer un peu plus fort sur certains mots pour les mettre en valeur – c’est ce que font beaucoup trop certains journalistes dans leurs reportages !), la « fausse interactivité » (je pose une question et j'y réponds immédiatement : cf. Sarkozy). Lorsqu'on maîtrise toutes ces techniques, on peut alors répondre correctement à un journaliste. Sachant que là aussi, il existe des règles spécifiques liées à l'interview, d’où ces deux volets dans le livre.

Parlez nous des raisons de l'écriture de cet ouvrage.

J'entraîne depuis une quinzaine d'années des directeurs, présidents, hommes politiques… à parler en public ou à se faire interviewer en situation « classique » ou en situation de crise. Ce livre est un condensé de toutes ces expériences. Il est donc extrêmement pratique, nourri d'exemples très concrets et de vécu. Ici pas de théorie « fumeuse » mais des réponses précises aux questions que tout le monde peut se poser lorsqu'il est amené à parler.

Comment travaille un journaliste aujourd'hui à l'heure du 2.0 ? Et qu'en est-il pour un journaliste radio ?

Aujourd'hui les journalistes utilisent évidemment beaucoup Internet. Cela passe par les réseaux sociaux mais aussi Twitter par exemple pour être tenu au courant très vite, soit de l'actualité, soit d'événements liés à un domaine que l'on peut être amené à couvrir. Et bien entendu les journalistes, dans leurs différentes rédactions, alimentent également souvent par des images, du son ou de l'écrit, le site Internet du média premier pour lequel ils travaillent.

Lire la suite...

Newsletter n°24

6 décembre, 2013 6 décembre, 2013   6 décembre, 2013 0 commentaire

Ci-dessous le n°24 de notre Newsletter Culture RP par Stéphane Billiet, Président de We agency, Maître de conférences associé CELSA, Paris-Sorbonne, Administrateur Syntec Conseil en relations publics et ADETEM Pour la consulter en ligne veuillez cliquer ici Bonne lecture  Lire la suite...

L’algorithme du journaliste?

3 décembre, 2013 3 décembre, 2013   3 décembre, 2013 0 commentaire

Ce jeudi matin, le pôle Younomie de l’Argus de la presse a invité des journalistes à découvrir les premiers résultats de l’enquête « Journalistes qui êtes-vous ? » à laquelle ils avaient participé pendant l’été. Vous ne savez pas de quoi il s’agit ? Vous n’y avez pas participé ?... Ce n’est que partie remise ! En quelques mots, il s’agit de donner la parole aux journalistes pour comprendre leurs pratiques, échanger sur différents aspects de ce qui rythme leur quotidien, et contribuer à une réflexion sur le métier et son devenir, participer à sa compréhension par ceux qui n’en sont pas.

La rencontre a permis d’échanger sur de nombreux sujets abordés dans l’enquête ou en marge de ses résultats. Rôle du journaliste, contraintes du métier, spécificités des médias, vie des supports, évolution des pratiques… Chacun a réagi aux thèmes abordés par la présentation des résultats, et illustré les conclusions proposées par ses propres opinions et expériences.

Le manque de temps, souvent évoquée par les répondants à l’enquête, a fait réagir Jean-Paul, le malicieux « sage » de l’équipe : « Mais qui a dit que la recherche d’information ne prenait pas de temps ?! ». …Oui, c’est vrai ça ! Qui ?? …Trier les mails ? Oui, bien sûr cela prend du temps… Mais passiez-vous vraiment moins de temps à ouvrir toutes ces enveloppes garnies de communiqués de presse par le passé ?... Lire la suite...