Culture RP » Mkg / Com

SUIVEZ-NOUS SUR

Apprendre les langues étrangères avec Kidilangues.

30 septembre, 2014 30 septembre, 2014   30 septembre, 2014 0 commentaire

Rencontre avec Naima BLANC, fondatrice de l’association Kidilangues, qui s’engage pour l’éducation des langues vivantes des enfants.

  Naima BLANC

Pouvez-vous nous présenter votre association Kidilangues ? Son but et son organisation?

Kidilangues est une association à but non lucratif créée en 2010.

Notre ambition est de faire en sorte que les enfants soient plus à l’aise avec les langues étrangères en développant leurs compétences linguistiques et en stimulant leur curiosité vis-à-vis des langues.

 

Grâce aux activités ludiques que nous avons créées, notamment le site internet www.kidilangues.fr, les enfants se familiarisent en s’amusant avec différentes langues et leurs sonorités.

Nous avons également mis en place des ateliers d’éveil aux langues. Ces ateliers ont lieu dans des écoles élémentaires parisiennes tout au long de l’année, mais nous pouvons également réaliser des animations ponctuelles (par exemple dans des médiathèques).

Kidilangues regroupe une quinzaine de bénévoles dans différents domaines : enseignants, locuteurs natifs dans différentes langues, graphistes, développeurs web, community managers etc.

   

logo Kidilangues

   

Comment avez vous eu l'idée de créer une telle organisation?

Après avoir fait l’expérience du plurilinguisme, j’ai souhaité transmettre à mes enfants cette richesse. Malheureusement je n’ai pas trouvé de relais adapté pour m’aider dans cette tâche (ma maîtrise des langues ayant aussi déclinée par le manque de pratique). Je me suis vite rendue compte que la question se posait pour à-peu-près toutes les langues et concernait un grand nombre de parents en France.

Lire la suite...

#Happy #Clairefontaine!

25 septembre, 2014 25 septembre, 2014   25 septembre, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Regis Kumar, Responsable communication Clairefontaine. 

     

Regis-kumar

   

Pouvez vous nous décrire rapidement votre parcours?

Bac Littéraire en poche, ma passion pour les nouvelles technologies de l’information me dirige vers un IUT Services et Réseaux de Communication.
Trop technique et scientifique pour moi, j’arrête en cours d’année pour reprendre à la rentrée suivante un BTS Communication des Entreprises au Lycée St Louis St Bruno à la Croix Rousse.
Cette « redirection » est bénéfique et après des stages intéressants chez l’annonceur comme en agence (Euro RSCG à Tassin) je sais dès lors que je veux faire carrière dans « la com ».
 
Afin de compléter mon profil j’enchaine avec une école de commerce en alternance dans une jeune Web Agency en deux ans. Commercial puis Chef de projet Web, je rejoins ensuite Big Bang Communication en tant que Directeur de Clientèle. J’intègre Clairefontaine-Rhodia en janvier 2009 en tant que Webmaster, en charge de la stratégie digitale, je gère les différents sites du groupe tant sur le fond que sur la forme, les réseaux sociaux et les données marketing produits. Devenu chargé de communication en 2014, mes missions intègrent aujourd’hui, en plus de la partie web, la création graphique, le sponsoring sportif et les relations presse.

Comment décririez-vous les valeurs de Clairefontaine, qui est une institution française depuis plus de 150 ans?

Clairefontaine est une entreprise familiale, la 6ème génération représentée par le PDG de Clairefontaine Rhodia, M.Guillaume NUSSE, en est la preuve !
De ce fait, cette société pourtant considérée comme un « gros industriel » est néanmoins restée une entreprise humaine. Ses engagements sont multiples et ne sont pas « des effets de com ». L’engagement environnemental tout d’abord, a été pris bien avant qu’il ne soit tendance d’être « Green », avec notamment le traitement des eaux pour l’usine qui fabrique le papier à Etival-Clairefontaine (Vosges). Depuis 2004, Clairefontaine à reversé pratiquement 3 millions d’euros à l’UNICEF ! Ce budget sert notamment pour des programmes d’aide à la scolarisation pour les enfants défavorisés dans le Monde entier (Philippines, Maroc, Niger,…). Enfin, et depuis maintenant un peu plus de 3 ans, Clairefontaine accompagne les jeunes dans leur pratique du sport en sponsorisant des clubs de sports (collectifs) comme le football, le rugby, le handball et même le hockey ! 
D’un point de vue produits, la diversification de l’offre (bagagerie, beaux arts, loisirs créatifs, jeux éducatifs,…) et la création chaque année de nouvelles collections montre également toute l’implication, le savoir-faire et le souci d’aller de l’avant de cette belle marque !
Lire la suite...

Diversity Target : Le street marketing !

22 septembre, 2014 22 septembre, 2014   22 septembre, 2014 0 commentaire

Street Marketing_Sabrina fodzo

   

Sabrina Fodzo, quel a été votre parcours ?

Je suis titulaire d’un DUT de Gestion des Entreprises et des Administrations, après quoi j’ai effectué une école de commerce (Skema business school). Par la suite j’ai travaillé en tant que Responsable financier dans une entreprise de BTP, puis le même poste mais cette fois dans une agence de marketing digital.

Ensuite je me suis installée en Angleterre où j’ai travaillé dans un fond d’investissement que j’ai quitté au bout d’un an pour créer ma propre entreprise.

 

Qu’est ce qui est à l’ origine de la création de Diversity Target ?

Diversity Target au départ est né de la volonté de répondre aux besoins des petites entreprises n’ayant pas des budgets colossaux de communication mais souhaitant néanmoins faire parler de leurs produits ou services et accroître leur visibilité. Et par la suite, on s’est tourné aussi vers les plus grosses entreprises souhaitant compléter leur stratégie de communication media par du marketing de proximité afin d’être plus près des consommateurs.

Quelles sont les spécificités de votre agence ?

Nous sommes les spécialistes du Buzz ! Créer un impact mémorable, faire en sorte que le consommateur se souvienne de votre message parce que nous le lui avons délivré au bon moment et au bon endroit, créer un lien durable entre l’annonceur et le consommateur tel est notre but.

Street Marketing photo2

 

Pour ce faire, nous disposons d’une large gamme d’outils que nous adaptons en fonction des consommateurs et du message à véhiculer.

Que ce soit un vélo circulant dans Paris, un segway publicitaire dans les zones piétonnes autrement inaccessibles, un panneau gonflable sur une place très fréquentée ou même des scooters publicitaires circulant dans toute la ville et pleins d’autres outils. Nous sommes la seule agence proposant des outils différents et originaux. Par conséquent nous pouvons répondre a pratiquement à toutes les demande qu’il s’agisse d’un mix d’outils pour plus d’impact ou d’un seul outil.

Lire la suite...

Grand Prix 2014 des stratégies de communication

19 septembre, 2014 19 septembre, 2014   19 septembre, 2014 0 commentaire

Le palmarès du Grand Prix Stratégies des stratégies de communication 2014 a été dévoilé mercredi 17 septembre, devant un public de professionnels du marketing, de la communication et des médias. Ce Grand Prix constitue un instantané du meilleur de la création et des stratégies au service des marques, un « best case » précieux pour les annonceurs comme pour les agences.

 

Culture RP y était…

 

Grand Prix Stratégie 2014 Présentation

 

  Grand Prix Stratégie RP 2014 presentation Thierry Wellhoff

Grand Prix des Relations Publics

L’Union sociale pour l’habitat et Comfluence remportent le Grand Prix Stratégies  des Relations Publics 2014 pour la création de la semaine nationale des HLM.

Grand Prix Stratégie RP 2014 HLM Lire la suite...

iWatch et l’effet marque Apple

18 septembre, 2014 18 septembre, 2014   18 septembre, 2014 0 commentaire

Lancement de l'Apple watch : Apple est-il en train de lancer une mini révolution ?   i watch   APPLE applique les recettes marketing de PROCTER Mon traducteur de « Bigger than bigger » (bannière promotionnelle de l’iPhone 6 sur le site apple.com) me propose « APPLE lave plus blanc que blanc ».

J’ai cliqué « I agree »…

L’ère de Tim Cook, ce sont des marketeurs du masstige : YSL, Burberry (connected stores), Beats… La « watch » a été immédiatement présentée en 18 exemplaires. L’iPhone 6, pardon les deux iPhones 6, rivalisent sur la taille de leur écran. La « watch » ne s’appelle pas « iWatch », dans la série des iPod, iPhone, iPad, iTunes, noms génériques destinés au dictionnaire, mais « Apple Watch », appellation propriétaire. Bref, c’est la communication à coup de marteau : dans un spot de 30 secondes, répétez 5 fois le nom de votre marque. Lire la suite...

Fidéliser c’est tromper ?

15 septembre, 2014 15 septembre, 2014   15 septembre, 2014 0 commentaire

La fidélité : tout un programme ! Toute bonne marque qui se respecte en développe un. Mais sa définition et les attentes sont-elles les mêmes que celles de ses consommateurs ? Loin de là, selon l’étude « Les marques et vous » menée par Generix Group avec l’institut Toluna. Une dichotomie urgente à résorber.

    fidéliser c'est tromper

Pour plus de 64% des clients, la marque récompense parfois leur fidélité. mais ce n'est jamais le cas pour plus de 28%. Une fois additionnés, ces deux chiffres récoltés par Generix Group (*) dans le cadre de son étude sur « Les marques et vous » (**) révèlent à quel point marque et client ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes. « Le résultat montre bien que fidéliser c’est une chose, encore faut-il savoir quelle signification il y a derrière », confirme Christophe Kühner, responsable marketing produit GCC chez Generix Group.

Des marques ingrates qui jouent avec le feu

C’est d’autant plus alarmant que les consommateurs sont demandeurs de gratification : ils sont 50% à détenir 2 à 3 cartes de fidélité, 15% , 4 à 5 et 12%, plus de 5 contre 14%, aucune et 8,6%, une seule. Ce qui prouve leur intérêt pour ce type de relation et qu’ils sont prêts à démultiplier l’expérience.

Mais pour eux prouver leur loyauté -autre enseignement de taille de l’enquête- c’est d’abord recommander la marque autour d’eux (58,01%), acheter toujours la même (54,31%), se renseigner très régulièrement sur son actualité (35,99%), la défendre lorsqu’elle est attaquée (22,99%), acheter chaque nouveau produit même si pas nécessaire (14,72%) et ne pas se procurer celui d’une autre marque quand son produit habituel n’est pas référencé (17,3%).

« Les scores sont élevés dans chaque item et le fait que l’attention qui est portée à la marque ne soit pas forcément en lien avec l’achat montre tout l’affectif dont elle bénéficie et qu’elle n’est pas forcément associée à un programme de fidélisation », estime Christophe Kühner. Il est clair qu’elle peut compter sur un autre type de relation, car ce qui justifie la fidélité, c’est bien sûr la qualité des produits (85,34%) mais aussi ses valeurs (37%), sa capacité à se réinventer (35%), le lien affectif tissé avec les clients (22,9%) et -plus surprenant mais on y revient encore et toujours- sa propension à récompenser la fidélité (42%) !

La reconnaissance : LA condition des clients pour être fidèles

Lire la suite...