SUIVEZ-NOUS SUR

Interview de Nicolas Narcisse, vice président exécutif d’ELAN

15 novembre, 2013 15 novembre, 2013   15 novembre, 2013 0 commentaire

A l'occasion de la publication de son livre "Le devoir d'influence", Nicolas Narcisse, Vice-président de l'agence ELAN, accorde une interview spéciale à Culture RP et nous donne sa vision du métier des PR, ses évolutions et ses mutations.

 

 

Au sein de la profession des communicants, beaucoup ne se reconnaissent plus dans les « gourous » et tout ceux qui usent de tous les ingrédients de la « com » pour tenter de faire un écran de fumée devant l’opinion. Nicolas Narcisse, vice-président exécutif d’ELAN, expose, dans cet ouvrage, une nouvelle vision des RP:

l’influence positive.

« Nous avions dit il y a cinq ans, à notre création, que nous voulions bouger les lignes de notre métier et de nos pratiques. C'est ce que nous nous efforçons de faire tous les jours en innovant et en participant à la professionnalisation de nos pratiques et c’est ce que nous voulons faire aussi à travers cet ouvrage! ". Cet ouvrage lève le voile sur notre conception de l’influence, un terme trop souvent tabou dont les pratiques sont trop souvent opaques! » exprime Nicolas Narcisse, vice président exécutif d’ELAN.

Lire la suite...

Doper son business grâce aux Relations Presse

14 novembre, 2013 14 novembre, 2013   14 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Valérie Bauer-Eubriet Responsable Relations Médias – Novancia Business School Paris et co-auteur avec Emmanuelle Souffi de l'ouvrage "Médiatiser sa boîte. Doper son business grâce aux Relations Presse" Ed Ellipses.

Andy Wharol l’avait prophétisé : tout le monde aura droit à son quart d’heure de célébrité.

Alors pourquoi pas vous ?

Les journalistes aiment les belles histoires. Les entrepreneurs désirent être mieux connus. Mais le rêve peut sembler difficile à atteindre tant la concurrence est rude. Valérie Bauer, communicante, et Emmanuelle Souffi, journaliste, livrent leurs secrets pour réussir à percer dans les médias.

Les relations presse ne sont pas réservées aux grandes entreprises ! En étant malin, on peut développer sa visibilité (et son chiffre d’affaires) sans dépenser une fortune !

Constitution d'un fichier de journalistes, relances, règles du communiqué de presse et de l'interview, choix d’une agence de RP... à l’aide de témoignages d’entrepreneurs et de journalistes, les auteures dévoilent ce qu’il faut faire pour briller sous les feux de la rampe. Au-delà des relations presse stricto sensu, elles abordent d’autres leviers pour entretenir durablement la flamme : concours, blogs, réseaux sociaux, livres blancs…

Préfacé par les rois de la success story, Michel et Augustin, passés maîtres dans l'art du buzz, cet ouvrage s’impose comme l’outil indispensable pour tout patron qui souhaite faire parler de sa boîte dans les médias.

Lire la suite...

le luxe à portée de clic, MyBeautifulDressing

12 novembre, 2013 12 novembre, 2013   12 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré les co-fondatrices de MyBeautifulDressing : Sandra Mascio (présidente) et Céline Brugnon (directrice générale).

Présentez-nous le concept de MyBeautifulDressing?

MyBeautifulDressing.com est le premier site européen de luxe à permettre aux fashionistas du monde entier d’être front row sans bouger de chez elles et pouvoir, comme une acheteuse ou une rédactrice de mode, commander les pièces phares de la saison prochaine dès la sortie des défilés et être livrées plusieurs mois avant leur sortie officielle en boutique.

Nous proposons depuis fin 2012 de visualiser en live les défilés et de précommander, sans attendre leur sortie en boutique, les pièces sélectionnées. A partir d’un habillage vidéo, le « Watch, Click and Buy », la cliente peut faire son shopping directement à partir des vidéos interactives des défilés, en payant un acompte de 50% du montant total de la commande et le solde lors de l'expédition des produits. Les clientes reçoivent ensuite leur commande entre un et deux mois avant que les collections n’arrivent en boutique.

MyBeautifulDressing.com couvre les 4 principales Fashion Weeks (New-York, Londres, Milan et Paris) et propose plus de 100 créateurs défilant dans le calendrier officiel et dans le calendrier off. Tout au long de l'année, nous proposons également, sur le principe des pré-commandes, des collections capsules et les pré-collections des créateurs avec qui nous collaborons lors des Fashion Weeks, ainsi que dans la rubrique The Boutique leurs collections actuelles avec une livraison en 48h.

Comment vous est venue cette idée?

My Beautiful Dressing.com est né d'un constat simple : en dépit d’une profusion d’offres internet sur le marché du luxe, l’expérience des défilés et la possibilité de commander les tenues de la prochaine saison dès la fin des Fashion Weeks restent réservées à un cercle restreint de professionnel(le)s. Les outils informatiques et web modernes ont certes permis à de nombreux acteurs d’émerger et de proposer des boutiques virtuelles où il est possible d’acheter des articles de toutes les marques qu’on désire, mais l’expérience utilisatrice n’a guère évolué. Ces sites ne proposent finalement rien de plus que la boutique classique du bas de la rue.

L’idée et la conviction forte qu’il y avait là une expérience de rupture à proposer aux fashionistas du monde entier nous ont conduits  à lancer le site www.mybeautifuldressing.com en octobre 2012 pour digitaliser le défilé et amener le catwalk à un click des modeuses, dans leur propre salon.

Lire la suite...

Infographie : BIG DATA and Marketing

7 novembre, 2013 7 novembre, 2013   7 novembre, 2013 0 commentaire

Big Data refers to having a data set so large and complex that you cannot process it using the regular database management tools. The definition of Big Data, however, is a moving target. Source ici Lire la suite...

Infographie: Les directeurs marketing ne sont pas en phase avec le digital

31 octobre, 2013 31 octobre, 2013   31 octobre, 2013 0 commentaire

Méthodologie: étude menée par IBM auprès de 1734 directeurs marketing au sein de 19 industries différentes et dans 64 pays :  

79% des directeurs marketing ne se sentent pas prêts à gérer du point de vue  multicanal, l'impact des médias sociaux ainsi que l'explosion des données. La principale raison, l'éternel incertitude concernant le ROI des nouvelles stratégies envisagées!

  Source ici    

Marc Michiels : - Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP - Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse - Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

       

Soutenir une association en achetant en ligne

31 octobre, 2013 31 octobre, 2013   31 octobre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Valérie Picavet cofondatrice du site J’aidemonassociation.fr        

Présentez-nous jaidemonassociation.fr

A défaut de créer une association, nous avons créé une petite entreprise dont la vocation est de proposer aux associations une nouvelle source de revenus.(Comme nous percevons des commissions que nous rétrocédons en partie, nous avons un code NAF d'intermédiaire de commerce et donc un statut d'entreprise commerciale et non d'association.)

Notre société s'appelle TREVI (en clin d'oeil à la fontaine de Trevi située à Rome, dont la légende dit que les visiteurs qui y font des souhaits voient ceux-ci se réaliser) et le site internet que nous avons développé - puis lancé au 1er semestre 2012 - s'appelle jaidemonassociation.fr.  Notre souhait est que ce site permette aux associations de financer les nombreux projets dont elles sont porteuses et que ceux-ci se réalisent. Ce programme est entièrement gratuit (pour le particulier comme pour l'association), et est basé sur le principe de rétrocession de commissions (affiliation) payées par les sites marchands.

Le principe de notre site est de mettre en relation des internautes, des associations et des sites marchands de manière à donner une dimension plus solidaire aux achats que nous effectuons tous sur internet. Notre idée est d'expliquer au grand public qu'il est possible de consommer de manière plus solidaire sur le net ... en aidant les associations !

En effet, nous passons tous aujourd'hui des commandes sur internet et sans dépenser plus, il est possible  de faire bénéficier les associations de reversements de commissions. Ceci peut être considéré comme soutien ponctuel ou récurrent, pour ceux qui ne peuvent pas forcément faire des dons réguliers aux associations ou qui préfèrent répartir leur contribution au fil des mois.

Le principe ? Pour commander sur internet, l'internaute passe d'abord par la plateforme jaidemonassociation pour y choisir l'association qu'il souhaite soutenir, et être ensuite routé sur le site marchand de son choix. Par cette démarche, le marchand identifie la plateforme jaidemonassociation.fr comme apporteur de trafic (ou apporteur d'affaires) et la rémunèrera sous forme de commission calculée sur le montant du CA généré. Nous rétrocèderons ensuite cette commission pour moitié à l'association initialement choisie par l'internaute.

Il ne s'agit pas de dons que les particuliers font aux associations, mais de reversement de commissions payées par les sites marchands, si l'internaute transite par jaidemonassociation.fr pour choisir l'association qu'il souhaite soutenir, et choisir le site marchand sur lequel il souhaite passer commande.

Notre vocation est donc de donner la possibilité de soutenir ainsi financièrement l'association de son choix ... en achetant en ligne viajaidemonassociation.fr ... et  ... sans dépenser plus.L'achat effectué sur internet a donc une finalité supplémentaire et gratuite : faire une bonne action pour une association choisie par l'internaute (celle dont il est membre, celle de son quartier, ... mais toujours celle qu'il aura choisie).

Lire la suite...

Fonction : chef de produit marketing

28 octobre, 2013 28 octobre, 2013   28 octobre, 2013 0 commentaire

Véritable guide professionnel du marketing, ce livre offre au lecteur une approche concrète et très pratique de la fonction marketing. Le futur chef de produit peut ainsi :
  • Découvrir pas à pas son métier et s'imprégner de  l'univers marketing  (terminologie, méthodes de travail, usages, trucs et astuces des professionnels...).
  • Comprendre son rôle au sein de l'entreprise, y trouver sa place et devenir rapidement performant.
Les tâches quotidiennes du chef de produit sont analysées et expliquées, et les notions de base sont rappelées et étudiées toujours sous l'angle opérationnel du " marketing au quotidien ". Entièrement mise à jour, cette quatrième édition met davantage l'accent sur les véritables apports d'internet (veille concurrentielle, marketing interactif, communication par internet...). Remarquablement complet, cet ouvrage mérite amplement l'appellation de bible du chef de produit. Les + : des modèles de documents et des grilles utiles (check-list des objectifs pour un produit, modèle de plan marketing, check-list type d'un brief agence)  et un lexique français/anglais des termes du métier. Sommaire A quoi sert le chef de produit ? Définition de la fonction. Un homme de stratégies : les recommandations. Un homme opérationnel : les actions. La responsabilité du chef de produit. Les tâches du chef de produit ou la pratique du métier. Le marketing stratégique. La politique marketing opérationnelle : le marketing-mix... Sites utiles. Lexique de 450 mots avec traduction en anglais. Citations pour mettre en valeur ses présentations. Index. Lire la suite...

Le dircom face au bad buzz et la crise : 10 attitudes gagnantes

24 octobre, 2013 24 octobre, 2013   24 octobre, 2013 0 commentaire

Le dircom face au bad buzz et la crise par Olivier Cimelière, communicant 2.0

Avec la publication imminente de "Bad buzz, gérer une crise sur les médias sociaux" , un ouvrage signé par Anthony Babkine (digital strategist de l’agence Wellcom) et Mounira Hamdi (chef de projet médias sociaux), j’ai le plaisir de lever un (tout petit !) pan du voile de ce livre qui va constituer une authentique référence sur le phénomène du bad buzz et de la crise 2.0. Souvent invoquée mais rarement bien décortiquée, cet opus donne au lecteur une vision périscopique exhaustive de cette tendance née avec les réseaux sociaux. En attendant la chronique de ces pages, j’ai le plaisir de partager sur ce blog, 10 attitudes à adopter face au bad buzz. 10 attitudes qu’Anthony et Mounira m’avaient demandées de définir pour illustrer un chapitre du livre.

Source : http://www.leblogducommunicant2-0.com
     

Ces 10 astuces n’ont rien de révolutionnaire en soi. Déjà au temps de la communication de crise traditionnelle, elles avaient toute leur place même si bien souvent une grande majorité d’entre elles passait à la trappe dès que la crise frappait ! A l’heure de la connectivité permanente et de la viralité foudroyante, ces astuces deviennent éminemment cruciales pour éviter de se retrouver happé par un bad buzz dont on peut traîner les effets délétères pendant très longtemps, inaltérable mémoire du Web oblige ! J’espère que cet avant-goût vous donnera l’envie d’aller acheter de ce pas le livre d’Anthony et Mounira qui sort aux éditions Eyrolles.

1) Les réseaux sociaux, tu veilleras

Le précepte semble d’une évidence cristalline. Néanmoins, combien d’entreprises et de marques prennent vraiment la peine d’écouter les conversations digitales. Il faut souvent une urgence grave pour commencer à se préoccuper du gazouillis numérique. Trop tard pour espérer éradiquer la crise qui s’emballe à la vitesse d’un tweet. A défaut de vraiment vouloir investir les médias sociaux, il est conseillé d’adopter au moins une veille active. Elle permettra de repérer les signaux faibles d’une crise potentielle et de les traiter avant que la situation ne dégénère en emballement social et médiatique.

2) La réputation numérique, tu nourriras

L’époque où il suffisait d’invoquer un message chatoyant pour convaincre le plus grand nombre et protéger sa réputation, est totalement révolue. Aujourd’hui, celle-ci est de plus en plus nourrie des avis, des perceptions et des expériences que les autres racontent et partagent au sujet de votre enseigne et de vos produits. S’astreindre à un autisme numérique est à coup sûr ferment de crise future. Il est donc essentiel d’entrer dans la conversation, de participer à l’animation de votre réputation, de partager des preuves tangibles et des informations fiables. Plus tôt vous serez reconnu comme un acteur impliqué et légitime, moindres seront les soubresauts d’une crise pour votre réputation.

Lire la suite...