SUIVEZ-NOUS SUR

Comment communique-t-on dans une école?

14 avril, 2014 14 avril, 2014   14 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Oriane Gérard Chargée de Communication et de Développement chez ISEG Group - IONIS Education Group France.

   

   

Après 6 années passées chez X-PRIME en tant que Community manager qu'avez-vous vous gardé comme bonnes pratiques dans vos nouvelles fonctions du point de vue de la communication?

Avoir passé 6 ans en agence dont 3 au sein d'X-PRIME a été une excellente formation, que je recommande à tout jeune diplômé. L'agence vous apprend à être constamment en veille pour avoir une expertise pointue et être force de propositions pour vos différents clients, elle vous apprend également à développer votre capacité de travail, à acquérir rigueur, méthodologie et à compartimenter votre cerveau pour être capable de switcher d'un client à l'autre, d'une demande à l'autre, avec réactivité. Une excellente école :)

Dans mon nouveau poste aujourd'hui, où aucune journée ne ressemble à une autre, ces bonnes habitudes me sont très utiles !

Quelles sont vos missions en tant que Chargée de Communication et de Développement?

Elles sont vastes ! Aucune journée ne ressemble à une autre, les heures filent trop vite, je n'ai pas le temps de m'ennuyer !

En tant que chargée de communication, je valorise à l'externe l'image du campus de Toulouse via des relations presse, des parutions régulières sur notre blog, notre page Facebook de la vie du campus. Et nous avons une actualité des plus riches avec de nombreux événements comme la Project Week, initiatives de nos étudiants, interventions de professionnels au sein de nos cours... ; je suis également amenée à travailler avec nos étudiants sur les nombreux événements qu'ils organisent, dans le cadre de leur cursus comme les semaines dédiées aux nouveaux métiers, aux marques et à l'innovation ou encore à la Pub, à la Com et aux Médias, comme hors cursus ou comme la soirée FIFA.

Lire la suite...

Le hockey veut gagner sa place médiatique

7 avril, 2014 7 avril, 2014   7 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Valérie Thibault, chargée de communication à la Fédération Française de Hockey sur gazon. En novembre, la fédération a lancé un appel aux dons pour se financer, une opération inédite dans l’univers sportif. La FFH, qui dispose du statut d’association, espère récolter entre 50 et 70 000 euros grâce aux dons des licenciés et sympathisants. Disposant d’un petit budget, la communication de la Fédération s’appuie beaucoup sur des partenariats et des actions innovantes pour développer sa discipline.

Quelle est la spécificité de votre approche de communication?

La Fédération Française de Hockey est une petite fédération olympique qui cherche à se professionnaliser.  Le service communication existe depuis maintenant cinq ans et nous avons même un pôle dédié aux événements et marketing.  Avec un peu plus de 13 000 licenciés, des résultats de nos équipes de France en demi-teinte mais en devenir, il a fallu travailler avec nos contradictions ! Se faire connaître du grand public sans médiatisation, construire des plans solides de communication et de promotion de notre discipline avec de faibles budgets, entretenir des relations presse sans résultats du Haut Niveau et fédérer une discipline disparate, géographiquement, au niveau des clubs, entre la pratique salle et gazon, etc.

Evidemment, les Jeux Olympiques restent l’objectif majeur de nombreuses fédérations sportives, nous n’y échappons pas. Les J.O de Rio en 2016 et les suivants en 2020 sont donc au cœur de notre stratégie, tout comme les valeurs spécifiques du hockey sur gazon. Le hockey est un sport spectaculaire qui nécessite dextérité, adresse, qualités physiques et fair-play. C’est une discipline très familiale.

Le budget est-il un obstacle pour vous? Ou comment arrivez-vous à le contourner?

Pour la petite structure que nous sommes, il est clairement un obstacle. On s’adapte, on fait au mieux avec peu de moyens. Le principe est de construire le budget autour des ressources supplémentaires que nous trouvons. Notre budget communication est lié à nos partenariats. Nous devons nous aussi faire face à la baisse des financements publics. Nous travaillons donc à faire augmenter notre budget ! Le mécénat est une des solutions trouvées. Une grande campagne a été lancée l’année dernière et a rencontré un vif succès. Cette démarche a curieusement attiré le regard des médias, on ne s’y attendait pas vraiment ! Nous sommes contraints de prévoir, de faire des choix, de prioriser. C’est loin d’être facile, les projets de la Fédération peuvent évoluer au fil de la saison même si les orientations sont les mêmes.

Lire la suite...

Communication corporate et financère

28 mars, 2014 28 mars, 2014   28 mars, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Nicolas Castex, directeur de l’Agence Citigate Dewe Rogerson.

Présentez nous votre agence ?

Citigate Dewe Rogerson est une agence de communication corporate et financière. Nous sommes la filiale d’un groupe avec un fort rayonnement à Londres et bénéficions d’un large réseau international.

Lorsque j’ai co-fondé le bureau de Paris en 2004, j’ai voulu monter une structure, avec l’agilité des indépendants et la force d’un réseau/groupe, qui puisse répondre aux besoins des entreprises, sur tous les fronts.

Aujourd’hui, l’agence qui compte une vingtaine de consultants, accompagne les dirigeants et sociétés dans toutes leurs problématiques de communication. Nos champs d’intervention s’étendent de la communication corporate à la communication financière, en passant par la gestion de crises. Nous sommes particulièrement actifs dans les opérations financières, comme les introductions en bourse, les fusions et acquisitions, les restructurations, etc…

Quelles sont les spécificités de Citigate Dewe Rogerson ?

Citigate est l’une des rares agences parisiennes à être tout à la fois financière et corporate, et nous sommes très attachés à notre ADN international, qui s’exprime/se reflète tant par la diversité de l’origine de nos collaborateurs que de nos clients.

Nos clients nous choisissent également pour notre approche transversale et notre créativité, qui comptent parmi nos deux plus grands atouts. Nous les accompagnons dans la gestion de leur réputation, de leur marque, et les aidons à se positionner dans leur univers d’influence.

Si nous couvrons tous les secteurs, comme l’énergie, immobilier, les telecoms, etc. Nous avons développé une expertise historique dans l’industrie financière, auprès des banques, des fonds d'investissement, des gérants d'actifs, et de leurs cabinets de conseil.

Lire la suite...

OPEN : à la découverte de Suez Environnement

25 mars, 2014 25 mars, 2014   25 mars, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Pascale Guiffant, Directeur Projets et Réputation chez Suez Environnement, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.

Pouvez-vous nous expliquer quel a été votre parcours ?

Après des études d’ingénieur, j’ai commencé ma carrière chez SUEZ ENVIRONNEMENT en 2001 à Johannesburg où j’ai travaillé au développement de services d’eau et d’assainissement pour les bidonvilles et quartiers péri-urbains de la ville. Une expérience très marquante, et qui a été le commencement d’un engagement fort sur les enjeux de l’eau, en particulier son accessibilité. J’ai continué plusieurs années à travailler sur des projets de ce type, sur la mise en œuvre effective du droit à l’eau. Au sein de SUEZ ENVIRONNEMENT, nous avons développé une expertise spécifique au sein de l’entreprise à travers le programme «Eau pour Tous».

Ces projets nécessitent la mobilisation de nombreuses parties prenantes :des bénéficiaires du projet,des autorités locales, des ONGs, des associations de quartiers, etc. C’est de là qu’est née ma conviction que les infrastructures d’eau ne pouvaient se développer sans concertation, sans dialogue avec les parties prenantes. L’entreprise a une responsabilité sociétale, surtout lorsque notre métier sert l’environnement et les hommes. En 2008, nous avons ainsi créé la Direction des Relations Sociétales qui a eu pour objectif de structurer le dialogue entre SUEZ ENVIRONNEMENTet ses parties prenantes, que ce soit au niveau du siège de l’entreprise ou sur le terrain dans nos filiales.

Puis en 2010, j’ai rejoint la Direction de la communication, avec une conviction : les communicants de SUEZ ENVIRONNEMENT devaient pouvoir se saisir de ces enjeux et être des moteurs du dialogue et de l’ouverture de l’entreprise au monde qui l’entoure. Pas seulement pour l’informer mais aussi pour écouter, transmettre, échanger autour des enjeux de l’eau et des déchets, notre deuxième métier, qui partout se règlent localement.

Lire la suite...

Liliane Fretté Communication

24 mars, 2014 24 mars, 2014   24 mars, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Liliane Fretté, fondatrice et dirigeante de l’agence qui porte son nom.         Présentez nous votre agence? Notre agence est spécialisée en relations presse et relations publiques dans plusieurs domaines: sport, luxe, mode, beauté, tourisme ... Nous avons une vingtaine de collaborateurs entre Londres et Paris tous experts dans leur domaine. Notre ambition est d’accompagner nos clients au quotidien dans leurs stratégies, actions de communication et médiatisation. Quelles sont les spécificités de l'Agence Liliane Fretté Communication? Notre atout majeur est la personnalisation dans toutes les missions, cela signifie que nous allons bâtir de véritables histoires autour de la marque pour créer de l’émotion et un intérêt  médiatique. Notre valeur ajoutée est la proximité et le service que nous apportons à nos clients en étant disponible, pro-actif  et responsable. Quel a été votre parcours? Après avoir fait une école de commerce avec option communication (Isea), j'ai commencé dans l’univers du luxe, au sein du Groupe Cartier International aux côtés d’Alain-Dominique Perrin, en tant que responsable des relations presse des licences et marques du Groupe (Montres Ferrari, Baume & Mercier, Yves Saint-Laurent, Piaget…) avec beaucoup d’activation dans l’univers du sport (Paris Dakar, Polo, Courses, Golf). En 1990, je fonde l’agence Liliane Fretté Communication à Paris, en développant  un pôle luxe et un pôle sport. 2013 marque un nouveau tournant avec la création d’une entité internationale basée à Londres, Fretté Rogerson PR. Lire la suite...

Comment créer votre charte graphique…

19 mars, 2014 19 mars, 2014   19 mars, 2014 0 commentaire

Cette infographie réalisée par Squid impact, résume les grandes étapes de la création d’une charte graphique et quelques clés pour ses différents éléments : polices, logo, couleurs, … Lire la suite...

STROMAE LE PHENOMENE !

17 mars, 2014 17 mars, 2014   17 mars, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Cédric Naimi, auteur et Responsable de Joker Promotion à l’occasion de la sortie du livre : Stromaé le phénomène aux éditions Carpentier sortie le 15 mars.

Comment ne pas faire un livre sur un artiste hors norme qui remporte massivement tous les prix ?

Quand j'ai parlé de mon idée de faire un livre sur STROMAE à son manager, il a été surpris et étonné. J’étais convaincu de pouvoir construire un ouvrage au travers de nombreux témoignages originaux de personnes connues en Belgique, en France et dans d’autres pays francophones.

J'ai donc invité tous mes contacts et amis à témoigner dans cet ouvrage consacré à la carrière de cet artiste. Un travail de détective avec plus de 80 témoignages.

Jean Paul Gaultier, Urban Peace, l'Olympia,  des artistes du Rap, Anggun, Adamo, Arturo Brachetti, Manu Dibango,...

Et en terme de communication ?

Nous avons commencé la communication dès les débuts de l'écriture par le choix des intervenants  principalement par des journalistes de la télé, radio, presse...

Pour ce faire, nous avons réalisé un emailing vers tous nos contacts, environ 30 000. A la suite de cela 50 000 flyers ont été imprimés pour ses concerts et pour le Salon du Livre, sans oublier une dotation aux libraires.

Nous avons bien sûr mise en ligne sur le site de Stromae la couverture du livre, mais aussi sur les sites des organismes de notre éditeur et du distributeur.

Pour la couverture du livre, nous avons bénéficié des talents de l'association Graffart qui nous a livré des visuels de graffiti à l'effigie du chanteur. Une fresque sera peinte aux Puces de Saint Ouen "le plus grand marché d'art au monde".

Lire la suite...

Altran, une communication de l’émotion

10 mars, 2014 10 mars, 2014   10 mars, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Frédéric Fougerat, directeur de la communication du groupe Altran.

©Julien Gasco

Le projet Solar Impulse est la démonstration par l’action qu’il est possible de vivre avec son temps tout en respectant l’environnement, grâce aux énergies renouvelables. Quelles sont les actions que vous mettez en place pour promouvoir cette belle idée?

Imaginez-vous il y a 10 ans face au rêve de deux hommes – faire voler un avion de jour comme de nuit uniquement à l’énergie solaire. Fermez les yeux et là vous êtes devant une feuille blanche. D’aucuns auraient dit que c’était impossible, mais pas Altran. Ce projet nous semblait difficile, mais pas impossible. Tout l’enjeu était de faire fonctionner ensemble  des technologies existantes mais jamais assemblées dans ce but et d’aller les chercher dans des secteurs autres que celui de l’aérospatial.

Notre communication autour de ce partenariat consiste à illustrer comment la technologie et l’innovation ont permis de passer chaque étape : l’assemblage d’un avion encore jamais conçu et de son 1er  vol de nuit à sa traversée des Etats-Unis l’année dernière. Nous participons à la réalisation des équipements et des solutions qui rendront possible le défi ultime qu’est le tour du monde. Nous permettons à nos différents publics (collaborateurs, clients, journalistes, candidats) de mieux comprendre et appréhender les défis techniques sous-jacents à ce défi humain. Par exemple cette année, nous permettrons au grand public de s’immerger dans la peau d’un ingénieur Altran pour définir la meilleure trajectoire de Solar Impulse et le guider d’étape en étape à travers le monde, grâce à un grand jeu sur Facebook qui sera lancé fin avril.

Vous avez lancé une campagne interne aux équipes de communication d' Altran dans le monde, sur le principe de "Content is King" en 2013. La campagne « Content is King » devait rappeler aux communicants du Groupe l’essentiel : le contenu. Vous pouvez nous faire une petite piqure de rappel, revenir sur les bénéfices de cette campagne et nous donner les évolutions majeures pour 2014?

Afin de donner un fil conducteur à mes équipes dans le monde, j’ai décidé au moment de mon arrivée chez Altran, de partager, chaque année un message fort. Mon choix s’était porté l’an dernier sur « CONTENT IS KING » pour rappeler qu’il ne peut pas y avoir de communication sans contenu. C’est parce qu’il y a une information à partager, donc un contenu, qu’une stratégie de com peut-être élaborée, des outils sélectionnés en fonction des objectifs et des cibles. La Com des effets d’annonces ou des coups, celle que je nomme « communication faciale facile » n’est pas celle que je pratique. C’est pourquoi, j’affirme que « CONTENT IS KING ». Pour 2014, j’ai décidé de mettre l’accent sur l’émotion, avec une campagne interne aux équipes de communication d’Altran dans le monde sur le thème « EMOTION YOUR COMMUNICATION ». Si le contenu doit rester l’essence de la communication, l’émotion est néanmoins indispensable pour toucher le cœur et l’esprit, pour être plus efficace et impactante. C’est peut-être même l’émotion qui permet de transformer une information en communication.

Lire la suite...