Focus sur le dictionnaire de l’E-reputation, veille et communication d’influence sur le web.

20 mars, 2015 20 mars, 2015   20 mars, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Jacques BREILLAT, expert spécialisé dans le domaine du management stratégique de l’information et l’intelligence économique. Enseignant à l’Université de Bordeaux et docteur en science politique, il propose une approche exigeante des réalités de terrain, réconciliant un cadre d’analyse global avec la mise en œuvre d’outils opérationnels. Ces activités conduisent Jacques BREILLAT à intervenir en France (Paris, Bordeaux, Angers, Toulouse…) et à l’étranger (Belgique, Maroc…). Il est aussi Directeur pédagogique du Master 2 Intelligence économique et management des organisations  et du DU « Intelligence économique et dynamique territoriale » à l’IAE de Bordeaux. L'auteur, vient vient d'éditer le dictionnaire de l'E-reputation, veille et communication d'influence sur le web aux Ed. EMS. Jacques Breillat pour Culture RP   Aujourd’hui, chaque organisation, chaque marque et chaque dirigeant public ou privé doit pouvoir maîtriser l’évolution de son E-réputation. Il ne s’agit plus seulement de mesurer la notoriété ou la popularité d’une entreprise, d’une association ou d’une collectivité publique. Il faut comprendre les mécanismes et saisir la tonalité des perceptions qui s’expriment sur les différentes sphères du web 2.0. Chacun doit promouvoir et protéger son E-réputation. Le premier Dictionnaire de l’E-réputation est conçu comme un outil pratique au service des professionnels. Il comporte plus de 350 définitions détaillées enrichies par de nombreux shémas et tableaux de synthèse sur les outils, les techniques et les stratégies de l’E-réputation. Cet ouvrage apportera une aide précieuse et de nombreuses références à tous les directeurs généraux, chefs d’entreprise, cadres et dirigeants du secteur public, responsables de communication, présidents d’association et consultants qui désirent mettre en œuvre une stratégie de positionnement, de communication d’influence et de surveillance de leur E-réputation.   Lire la suite...

Sept innovations waouh qui arrivent en magasin…

9 mars, 2015 9 mars, 2015   9 mars, 2015 0 commentaire

L’avenir est aux magasins ! C’est le message qui a résonné le mois dernier lors de grands salons spécialisés qui se sont tenus aux Etats-Unis. Mais pour que cette prédiction se réalise, les points de vente doivent se renouveler et offrir de nouvelles expériences justifiant que le client se déplace. Sélection de quelques innovations qui revisitent des fondamentaux du commerce.   Le-Hub-La-Poste-Solutions-business  

Chez Audi, des casques de réalité virtuelle pour essayer les voitures

Audi Virtual Reality experience   Le mois dernier, lors du salon automobile de Détroit, Audi a annoncé qu’il allait déployer d’ici la fin de l’année un casque de réalité virtuelle dans certaines de ses concessions. L’objectif ? Permettre au client de visualiser, de la façon la plus immersive et la plus détaillée possible, la voiture qu’il s’apprête à commander. Les options et les possibilités de personnalisation sont en effet devenues si nombreuses qu’il est désormais impossible de présenter « en réel » le véhicule exact que souhaite un client.Cette expérience de réalité virtuelle est destinée « aux marchés à forte croissance », précise la marque (Asie, Amérique du Nord). Elle vient en complément du réseau « Audi City » : des concessions qui s’apparentent à des showrooms numériques, dotées notamment d’écrans muraux géants interactifs (dossier: 9 services innovants et malins qui renouvellent l’expérience client). Lire la suite...

Evènement PR Lab, 31 mars 2015

6 mars, 2015 6 mars, 2015   6 mars, 2015 0 commentaire

Le 31 mars prochain, Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires, dont l'Argus de la presse, convient tous les communicants professionnels annonceurs et agences, ainsi que la presse professionnelle et économique à participer au premier PR Lab, après-midi d’échanges proposant un éclairage nouveau et prospectif sur les enjeux de la réputation. Syntec   Trois tables rondes offriront des éclairages distincts, emmenés par le regard d’experts français et internationaux, issus d’entreprises, de médias ou de structures associatives. Lire la suite...

Démystifions les métiers du Big Data !

27 février, 2015 27 février, 2015   27 février, 2015 0 commentaire

Par Judith Tripard (1), Consultante Senior chez Clémentine, cabinet de recrutement spécialiste du digital et de l’IT.   Home Agence Clémentine   Big Data et Data Science constituent un nouvel eldorado pour les entreprises en quête de croissance. Trouver les talents nécessaires pour faire face au phénomène de la « Donnée » est déjà une préoccupation centrale dans le web, la finance et l’assurance, et le sera très bientôt dans l’industrie. D'ici 2018, les États-Unis connaîtront une pénurie de 190 000 professionnels combinant compétences analytiques et informatiques (2). Au même moment, on aura besoin d’1,5 million d’ingénieurs Big Data dans le monde (3). Lire la suite...

Bunkr : l’outil de présentation pour arrêter les présentations

19 février, 2015 19 février, 2015   19 février, 2015 0 commentaire

Nous sommes en 2015 et pour faire leurs présentations, la majorité des professionnels continuent de souffrir en utilisant Power Point. Pourtant depuis deux ans, il  existe une vraie alternative, elle s'appelle Bunkr, elle est Française, utilisée dans le monde entier et elle vient de sortir sa V2... Précisions avec l'un des co-fondateurs, Edouard Petit.

Home Bunkr

Pourquoi donc l’outil de présentation rigide et chronophage de Microsoft continue-t-il de rester le standard international, alors que la technologie permet aujourd’hui la création de présentations interactives à partager avec un contenu web enrichi ? Cette question légitime, Alexis Jamet etEdouard Petit en ont fait leur mojo depuis septembre 2012 et la création de Bunkr : le « Power Point killer » qui a lancé sa V2, le 3 février -neuf mois après avoir levé un million d’euros auprès d’Idinvest, de Daniel Marhely, co-fondateur de Deezer, et de Xavier Niel. Edouard Petit, le co-fondateur et directeur marketing de Bunkr a pris le temps d'en discuter avec INfluencia.

Lire la suite...

Communication de crise : HSBC tente de surmonter la défiance de ses publics

13 février, 2015 13 février, 2015   13 février, 2015 0 commentaire

Une analyse de Florian SILNICKIExpert en stratégies de communication et fondateur de l'agence LaFrenchCom   LaFrenchCom     En disant avoir opéré une «transformation radicale» depuis l’affaire dite Falciani (du nom de celui qui est aujourd’hui considéré comme le Snowden de la fraude fiscale) allant jusqu’à assurer que l’âge de l’évasion fiscale est révolu, la banque HSBC a tenté une ultime pirouette misant sur le fait que la faute avouée est à demi pardonnée. Cela pourrait rendre les juges moins intraitables s’ils venaient à se saisir de ce dossier. Mais à entendre les voix qui s’élèvent, les Français et les Suisses risquent d'être peu indulgents. Pourtant, il faut bien reconnaître que de mémoire de communicants, ces déclarations représentent un acte de contrition inédit de la part d’un acteur de la sphère économico-financière suisse. Comme cela se pratique couramment outre-Atlantique, la banque semble vouloir retrouver une virginité médiatique en déballant tout pour obtenir une rédemption. Au mieux, elle compte que l’opinion publique oublie cette affaire et ne l’associe plus à sa marque comme ce fut le cas dans l’affaire BNP. Pourtant force est de constater qu’en France, la virginité ne se regagne pas si facilement. Un réseau d'évasion fiscale de 130.000 clients et 180 milliards d'euros… C’est l’information publiée aujourd’hui, annoncée hier soir, par le quotidien Le Monde sous forme de révélations. Le coupable est tout désigné : l’établissement bancaire HSBC. Pour surmonter cette crise, la maison HSBC a fait siens, à raison, les principes du célèbre Ivy Lee, inventeur de la communication de crise. Journaliste initié à la politique, c’est lui qui a changé en profondeur la façon de communiquer des grandes entreprises. Avec pour socle, une règle essentielle : dire la vérité. Ce qui, il faut le remarquer, ne signifie pas tout dire. Transparence ne signifie pas maison de verre. Face à ce qui peut être perçue comme une catastrophe pour son image, le groupe bancaire a choisi d’assumer. De ne pas nier sa responsabilité. Dire la vérité est le choix stratégique qu’il fallait faire. Pour s’en convaincre, il suffit de se remémorer les entreprises qui n’ont pas jugé utile de suivre ce principe essentiel de la communication de crise et qui l’ont payé très cher, à l’image de Total au moment du dramatique naufrage dit Erika ou de Coca-Cola au début de la crise des canettes contaminées. Lire la suite...

Le Tout va bien, 136 titres de presse collectés l’année passée sont rassemblés dans cette anthologie

2 février, 2015 2 février, 2015   2 février, 2015 0 commentaire

Ancien rédacteur en chef de Nova Planet, Adrien Gingold est un passionné des médias. Il lance cette année Le Tout va bien (Ed. Tripode), deuxième volet de sa compilation des titres les plus loufoques de la presse française. Adrien Gingold pour Culture RP Comment t’es venue l’idée de ce livre ? En tant que journaliste - et surtout à l’époque de Nova, où nous nous intéressions de près à l’actualité culturelle régionale - j’ai toujours eu ce désir de rester le plus souvent possible connecté à l’actualité. Quand je voyage, ou au quotidien en prenant mon café, j’aime me poser et lire les nouvelles sur papier ou en ligne, et ce, même au bout du monde. Ce livre (et le précédent) est né d’une blague entre collègues : nous recensions les titres les plus marrants que nous trouvions sur Internet ou dans les journaux papier. Au fur et à mesure, la blague prenant de l’ampleur, moi-même et mon collègue Giulio Calligari avons décidé d’en faire un Tumblr : « ajustetitre », qui a vite plu au public. D’ailleurs, je dois avouer que beaucoup des titres rapportés sur le Tumblr viennent de suggestions d’internautes ! Lire la suite...

Grand Prix du Graffiti

16 janvier, 2015 16 janvier, 2015   16 janvier, 2015 0 commentaire

EDF Collectivités et l'Association Graffart ont lancé le premier Prix de graffiti en France. Cette édition inaugurale était consacrée au thème de "l'énergie dans ma ville". Ce concours doit notamment permettre de découvrir des talents en s'adressant aux artistes du graffiti de toutes les régions de France.   Charlotte-Regnault pour Culture RP   Culture RP, partenaire de l’événement, a rencontré Charlotte Regnault (galeriste) qui a contribué à l’organisation de l’exposition du Prix du graffiti. Prix_Graffiti_2014-Bande Vous avez contribué à l'exposition des œuvres du Prix du Graffiti 2014. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce concours ? Ce premier prix du graffiti est une aventure incroyablement riche, il permet de mettre en lumière   des jeunes talents et artistes confirmés du street art, issus de toute la France. Plus de 120 artistes ont participé, 34 ont été sélectionnés afin d'être exposés à la Fondation EDF, 6 rue Récamier à Paris, en décembre dernier, et du 11 au 25 février 2015 . Un jury composé d'experts de l'art a délibéré et choisit trois lauréats et une mention spéciale. Lire la suite...

Je suis Charlie / Solidarité avec CHARLIE HEBDO

8 janvier, 2015 8 janvier, 2015   8 janvier, 2015 0 commentaire

Lire la suite...