Infographie : l’influence de l’e-réputation sur l’acte d’achat

24 avril, 2015 24 avril, 2015   24 avril, 2015 0 commentaire

Quels sont vos usages d’Internet dans la perspective d'une influence, de l’e-réputation, sur la pratiques d’achat ? l’IFOP a réalisée pour Reputation VIP une étude qui met en lumière les données collectées auprès d’un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française. Quelques chiffres clés de l’impact de l’e-réputation sur l’acte d’achat sur Internet : - 85 % des consommateurs réalisent des achats et 80 % se renseignent avant d’acheter - 96 % des internautes sont influencés par l’e-réputation de la marque lors d’un achat - 88 % des individus consultent des avis de consommateurs, des forums ou des blogs avant de réaliser un achat en ligne, - 73 % des individus consultent des avis de consommateurs, des forums ou des blogs avant un achat en boutique - 85 % des consommateurs sont dissuader par un avis négatif - 90 % des répondants se renseignent sur Internet lorsqu’ils sont intéressés par une publicité à la télévision ou un prospectus - 85 % des utilisateurs réalisent des achats et 80 % se renseignent avant d’acheter   Découvrez ci-dessous l' infographie : Lire la suite...

Very Bad Buzz, méthode pour préserver sa réputation sur internet par Marie Muzard, Part II

3 avril, 2015 3 avril, 2015   3 avril, 2015 0 commentaire

Marie Muzard, Fondatrice de MMC, Directrice Générale et experte en communication sensible depuis près de 20 ans, partage avec nous la deuxième partie de son interview : pour prévenir les bad buzz.  

 L'ouvrage Very Bad Buzz, méthode pour préserver sa réputation sur internet vient d'être publié aux Ed. Eyrolles.

Home Agence MMC Pour Culture RP

  Quels sont selon vous les signes annonciateurs d'une polémique digitale, et implique t-elle nécessairement une crise d'image, de réputation pour une société ? Dès lors que plusieurs blogs, sites, relaient une information critique pour l’entreprise ou si les réseaux sociaux sont plus nombreux que d’habitude à échanger sur un même sujet critique, on peut considérer qu’on est en face d’un bad buzz digital. Tout bad buzz ne dégénère pas en crise, mais certains représentent l’antichambre de la crise. L’important est d’apprécier le potentiel crisogène d’un buzz. Ce qui implique d’analyser les émotions en jeu (la peur est a priori plus critique que l’indignation). Puis il faut savoir si ces réactions émotionnelles sont largement partagées par les clients, les actionnaires ou tout autre stakeholder stratégique pour l’entreprise. C’est la question de l’intensité du buzz qui est posée. En croisant sa criticité et son intensité, on peut déterminer si un bad buzz est peu crisogène (impact non perceptible à court/moyen terme), crisogène (potentiellement impactant pour l’e-réputation) ou fortement crisogène (potentiellement perturbant pour l’entreprise). Ce diagnostic est un outil d’aide à la décision ; il permet d’orienter le choix vers un traitement « dimensionné » par rapport au buzz. Au débat sur la différence entre réputation, e-réputation, image,… je préfère cette démarche plus pragmatique et fondée sur l’analyse quantitative et qualitative des réactions sur le web, pour déterminer le potentiel de nuisance d’un buzz. Lire la suite...

Very Bad Buzz, méthode pour préserver sa réputation sur internet par Marie Muzard, Part I

2 avril, 2015 2 avril, 2015   2 avril, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Marie Muzard, experte en communication sensible depuis près de 20 ans. Elle a voulu partager la méthode qu'elle a développée et testée dans le cadre de son agence MMC, pour prévenir les bad buzz. Mais aussi éviter qu’ils ne dégénèrent en crise et dans certains cas pour les transformer en good buzz: "Le digital bouscule nos repères et si le mensonge, la langue de bois, la pression, l’action juridique, sont des recettes encore (trop) utilisées en gestion de crise traditionnelle, elles sont souvent contre productives sur la toile. Il est nécessaire d’adopter de nouveaux réflexes, de modifier certains process et de se familiariser avec les règles du jeu des médias sociaux".  

L'ouvrage Very Bad Buzz, méthode pour préserver sa réputation sur internet vient d'être publié aux Ed. Eyrolles.

  portrait de Marie Muzard pour Culture RP     Marie Muzard, quelles sont vos activités, les valeurs de l'agence ? Nous accompagnons nos clients confrontés à des situations sensibles dans les médias traditionnels ou digitaux, et nous intervenons également à titre préventif. Nous avons développé une méthodologie et des outils pour traiter et prévenir les bad buzz. MMC est très attachée à l’éthique et ne s’engage que sur des missions qui sont conformes à ses valeurs. De même, elle refuse toute pratique qui transgresserait l’éthique (achats de faux blogs, faux commentaires…). Le conseil ne se résume pas à reformuler les bonnes idées de ses clients ou à valider les options les plus consensuelles. Les consultantes (entre 10 et 20 ans d’expérience) s’engagent et représentent une force de proposition en termes de stratégie, d’argumentation et de process... Notre approche se veut avant tout pragmatique, elle propose une démarche méthodologique validée sur le terrain par la gestion de plusieurs centaines de situations sensibles au plan international en particulier sur le web. Lire la suite...

Construire son influence auprès des différents publics de l’entreprise est la principale mission de tous.

16 mars, 2015 16 mars, 2015   16 mars, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Karim Sifouane Co fondateur de PR•ROOMS et Directeur Commercial. Karim Sifouane PR•ROOMS   Pourquoi avoir créé PR•ROOMS il y a 4 ans, quelles sont les valeurs de l’entreprise ? Le constat qui a conduit à la création de PR•ROOMS en 2010 est simple : en RP comme en marketing, le push ne fonctionne plus depuis le milieu des années 2000. Les messages non sollicités finissent dans les corbeilles sans passer par la case lecture, les pubs sont bloquées, les interruptions de moins en moins bien tolérées. Alors que, parallèlement, tous les publics des entreprises, du grand public, aux médias, recherchent activement de l’information en ligne pour s’informer et prendre des décisions importantes dans leur vie personnelle ou professionnelle. A l’époque, l’idée de publier de l’information plutôt que de la diffuser par mail ou la pousser par d’autres canaux paraissait saugrenue à de nombreux interlocuteurs. Aujourd’hui elle est adoptée avec succès par de plus en plus de communicants. Lire la suite...

Réseaux sociaux : Le pouvoir d’influence augmente pour 15 millions de français

24 février, 2015 24 février, 2015   24 février, 2015 0 commentaire

Si Facebook est le premier réseau social en France qui dispose d’une notoriété quasi unanime auprès de la population (97% des Français déclarent connaître Facebook*) et d’un volume d’inscription jusque lors inégalé (62% des Français déclarent posséder un compte), Twitter occupe une place à part entière. En effet, si Twitter s’affiche en 3e position des réseaux sociaux les plus connus avec 91% de la population déclarant le connaître, il bénéficie d’un taux d’inscription moindre avec seulement 17% de la population française déclarant posséder un compte.   Comment donc expliquer l’attractivité et la notoriété du réseau social ? Il semble plus qu’évident que les personnes inscrites sur le réseau social et qui le nourrissent quotidiennement de leurs tweets, constituent la principale valeur ajoutée de Twitter. Plus qu’un outil, Twitter est un média chaud ou l’actualité se commente en direct et où les propos tenus ont autant d’intérêt que ceux qui les tiennent. Pour prendre toute la mesure de cette richesse des personnalités sur Twitter, le pôle Aura Mundi de L’Argus de la presse a analysé les 50 000 Twittos les plus populaires (1) avec un regard tout particulier sur les 5 000 Twittos français les plus suivis. Lire la suite...

Vers de nouvelles mobilisations sociétales, facteurs de risques juridiques et réputationnels.

20 février, 2015 20 février, 2015   20 février, 2015 0 commentaire

Une analyse de Pierre-Samuel Guedj – Président Affectio Mutandi.

  Home Affectio Mutandi    

L’ère de l’Homo Ethicus Numericus :

Les mutations sociétales induites par le développement numérique de notre société et la montée des attentes en matière de transparence, d’éthique et de responsabilité sociale confrontent toutes les organisations à leur réputation, à une nouvelle forme d’activisme individuel mais nourrissent le lien social. Omniprésente et volatile, la réputation est l’opinion du public ou d’une communauté vis-à-vis d’une personne physique ou morale. Elle concerne tous les acteurs à chaque échelon, publics comme privés, institutionnalisés ou non. Traduisant une relation de confiance, selon un jugement de valeur ou une éthique, la réputation soutient ou sanctionne les comportements de chacun. Véritable mécanisme d’évaluation sociale au cœur de l’Affectio Societatis, elle anime le vivre ensemble entre organisations -Etats, élus, entreprises, ONGs- et individus, tour à tour citoyens, consommateurs, salariés ou riverains. Lire la suite...

Communication de crise : HSBC tente de surmonter la défiance de ses publics

13 février, 2015 13 février, 2015   13 février, 2015 0 commentaire

Une analyse de Florian SILNICKIExpert en stratégies de communication et fondateur de l'agence LaFrenchCom   LaFrenchCom     En disant avoir opéré une «transformation radicale» depuis l’affaire dite Falciani (du nom de celui qui est aujourd’hui considéré comme le Snowden de la fraude fiscale) allant jusqu’à assurer que l’âge de l’évasion fiscale est révolu, la banque HSBC a tenté une ultime pirouette misant sur le fait que la faute avouée est à demi pardonnée. Cela pourrait rendre les juges moins intraitables s’ils venaient à se saisir de ce dossier. Mais à entendre les voix qui s’élèvent, les Français et les Suisses risquent d'être peu indulgents. Pourtant, il faut bien reconnaître que de mémoire de communicants, ces déclarations représentent un acte de contrition inédit de la part d’un acteur de la sphère économico-financière suisse. Comme cela se pratique couramment outre-Atlantique, la banque semble vouloir retrouver une virginité médiatique en déballant tout pour obtenir une rédemption. Au mieux, elle compte que l’opinion publique oublie cette affaire et ne l’associe plus à sa marque comme ce fut le cas dans l’affaire BNP. Pourtant force est de constater qu’en France, la virginité ne se regagne pas si facilement. Un réseau d'évasion fiscale de 130.000 clients et 180 milliards d'euros… C’est l’information publiée aujourd’hui, annoncée hier soir, par le quotidien Le Monde sous forme de révélations. Le coupable est tout désigné : l’établissement bancaire HSBC. Pour surmonter cette crise, la maison HSBC a fait siens, à raison, les principes du célèbre Ivy Lee, inventeur de la communication de crise. Journaliste initié à la politique, c’est lui qui a changé en profondeur la façon de communiquer des grandes entreprises. Avec pour socle, une règle essentielle : dire la vérité. Ce qui, il faut le remarquer, ne signifie pas tout dire. Transparence ne signifie pas maison de verre. Face à ce qui peut être perçue comme une catastrophe pour son image, le groupe bancaire a choisi d’assumer. De ne pas nier sa responsabilité. Dire la vérité est le choix stratégique qu’il fallait faire. Pour s’en convaincre, il suffit de se remémorer les entreprises qui n’ont pas jugé utile de suivre ce principe essentiel de la communication de crise et qui l’ont payé très cher, à l’image de Total au moment du dramatique naufrage dit Erika ou de Coca-Cola au début de la crise des canettes contaminées. Lire la suite...

Etude Exclusive: 50 Nuances de Grey enflamme la twittosphère

12 février, 2015 12 février, 2015   12 février, 2015 0 commentaire

La sortie en salle de 50 Nuances de Grey s’annonce comme le phénomène mondial de ce début d’année 2015. Le pôle Aura Mundi de l’Argus de la presse a souhaité analyser l’ampleur de ce phénomène à la lumière des contenus partagés sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, comme ailleurs, l’impatience des cinéphiles n’a pas faibli et a vécu au rythme du buzz entourant la sortie du film. L’adaptation cinématographie du best-seller d’E. L. James, 50 Nuances de Grey sort aujourd’hui en salle. L’impatience des cinéphiles mais également des lecteurs assidus de la trilogie était telle qu’avant même sa projection, le film réalisé par Sam Taylor-Johnson était considéré comme un succès.   50 Nuances de Grey enflamme la twittosphère Culture RP   Depuis le 11 janvier 2015, 237 613 tweets ont été émis sur Twitter au sujet du film¹. A titre de comparaison, "Les Nouveaux Héros" sorti également aujourd'hui a suscité 6 720 tweets, "Les merveilles" 2 006 tweets, "Un village français" 1 439 tweets, sur la même période. Universal qui gardait le projet top secret n’a pas hésité à jouer avec l’attente des fans, les mois, semaines, jours et heures qui ont précédé la sortie. A l’instar d’un tweet publié le 3 février sur le compte officiel d’Universal Pictures qui présente une seconde bande annonce du film et qui fût retweeté près de 4 500 fois. Lire la suite...

Internet et médias sociaux : les grands chiffres et tendances 2015

5 février, 2015 5 février, 2015   5 février, 2015 0 commentaire

Internet et médias sociaux : les grands chiffres et tendances 2015 - 3 milliards d’individus sont connectés à Internet : +20% en un an. - Dont 2,046 milliard sur les réseaux sociaux :  +8% en un an, + 80% sur mobile - 68% des français sont sur les médias sociaux : 1h50 / jour en moyenne. - Facebook : 1,370 milliard d’utilisateurs dans le monde : + 12% en un an. 30 millions d’utilisateurs en France, dont 15 millions se connectent tous les jours. - Twitter : 284 millions d’utilisateurs actifs  : + 14% en un an. - Linkedin : 332 millions d’utilisateurs : + 30% en un an. - Instagram : 300 millions d’utilisateurs : 216 000 nouvelles photos par minute - Tumblr: 230 millions d’utilisateurs : + 30% en un an. - Google+: 343 millions d’utilisateurs actifs, mais seulement 7 minutes passées par mois Lire la suite...

Page 2 sur 912345Dernière page »