Facebook récompense la pertinence

13 mai, 2014 13 mai, 2014   13 mai, 2014 0 commentaire

La baisse de la diffusion naturelle des posts Facebook contrarie les marques. Antoine Spadoni, PDG de SocialShaker, recadre le débat en rappelant les pratiques gagnantes.

Depuis l’annonce faite par Facebook, en décembre 2013, de réduire la diffusion naturelle des publications de pages, les articles se succèdent pour dénoncer au mieux une trahison, au pire : la fin du marketing sur Facebook.  Et pourtant, Facebook est plus que jamais la pierre angulaire du marketing sur les réseaux sociaux.

Faut-il vraiment reprocher à Mark et son équipe de vouloir protéger l’expérience utilisateur en filtrant les contenus les moins intéressants pour eux ? Après tout, sans utilisateurs, pas de possibilité de monétisation pour Facebook et pas d’intérêt pour les marques. En tous cas, il est temps pour les entreprises de s’adapter à ces changements. Voici comment.

Lire la suite...

Newsletter n°1 by Aura Mundi: LES COULISSES DU 2.0

5 mai, 2014 5 mai, 2014   5 mai, 2014 0 commentaire

Monolithing ou monitoring ? par Arnaud Steinkuhler, Directeur des Pôles Map Institut et Aura Mundi de l'Argus de la presse.     Lire la suite...

MUNICIPALES-Exposition médiatique: l’heure est au bilan

3 avril, 2014 3 avril, 2014   3 avril, 2014 0 commentaire

Le Pôle AURA MUNDI, veille et analyse des médias en ligne, de l’Argus de la presse a réalisé un baromètre dans le cadre des élections municipales de 2014. L’heure est au bilan : le baromètre met en avant, du 1er décembre 2013 au 31 mars 2014, la part de voix des candidats aux élections et des partis politiques sur les 20 premières villes de France dans la sphère « Internet » et le Web 2.0. « La médiatisation d’un candidat ne conduit pas forcément à son élection » Le Lab politique/Europe1 Visualiser notre infographie Lire la suite...

Pour une gestion des carrières et des mobilités responsables

3 avril, 2014 3 avril, 2014   3 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Emmanuel Gagnier, responsable NTIC & Formation et ambassadeur réseaux sociaux pour VAR conseil RH - Groupe Randstad.

Emmanuel sur votre compte Linkedin vous avez choisi cette citation « Si l’homme ne façonne pas ses outils, ses outils le façonneront » d'Arthur Miller. Est-ce à dire que l'homme reste l'élément moteur de développement dans une entreprise ?

L’Homme est à l’origine et au cœur de toute entreprise. Il en conçoit les objectifs et les outils qui permettent de les atteindre. Ces outils doivent être adaptés à l’objectif et à ceux qui les utilisent afin qu’ils n’en deviennent pas esclaves. Le meilleur des pinceaux ne fait pas de son utilisateur un peintre talentueux. Les bons outils et les compétences des Hommes créent la réussite.

Quelle est votre mission au sein du cabinet et quelles sont ses valeurs ?

J’occupe les missions de responsable des outils de communication et de la formation des collaborateurs à leur bonne utilisation. En liaison avec ces missions, je me fais ambassadeur des réseaux sociaux. J’attache une importance significative à l’intégration culturelle des outils numériques dans l’entreprise. À l’ère du Web 2.0, l’information circule très vite et reste présente sur les supports utilisés. Il est donc nécessaire de bien appréhender ces outils afin de les utiliser selon un principe incontournable de bienveillance. Le respect de l’autre, l’égalité homme/femme, la non-discrimination sont des valeurs auxquelles nous sommes très attachés et nous veillons à ce que ces valeurs soient respectées quel que soit le lieu d’échange.

Quel est votre rôle en tant qu'ambassadeur des réseaux  sociaux? Quelles sont selon vous les différences majeures entre un ambassadeur et un Community Manager ?

Le Community Manager a un rôle de représentation de l’entreprise sur les médias sociaux. Il s’exprime au nom de l’entreprise sur ces médias. L’ambassadeur des réseaux sociaux que je suis, même s’il s’assure de la présence de la marque sur les réseaux sociaux, a également un rôle d’accompagnateur des collaborateurs internes. L’intégration des médias sociaux au sein de l’entreprise est un véritable et passionnant enjeu culturel.

Lire la suite...

Daniel Lemin, Responsable Community Management PagesJaunes / Solocal Group

27 mars, 2014 27 mars, 2014   27 mars, 2014 0 commentaire

Cutlure RP a rencontré Daniel Lemin, Responsable Community Management PagesJaunes / Solocal Group.

 

 

 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos missions au sein de PagesJaunes ?

Je suis chez PagesJaunes depuis une dizaine d’années et Responsable Community Management depuis 3 ans. Je travaille à la fois pour Solocal Group (anciennement PagesJaunes Groupe) et pour sa principale filiale bien connue, PagesJaunes. Je suis rattaché à la Direction de la Communication Corporate.

Ma mission principale, au sein de la cellule digitale que je supervise, est d’accompagner la transformation numérique du Groupe, en participant activement à la modification de sa perception par nos différents publics (BtoC et BtoB).

Lire la suite...

OPEN : à la découverte de Suez Environnement

25 mars, 2014 25 mars, 2014   25 mars, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Pascale Guiffant, Directeur Projets et Réputation chez Suez Environnement, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.

Pouvez-vous nous expliquer quel a été votre parcours ?

Après des études d’ingénieur, j’ai commencé ma carrière chez SUEZ ENVIRONNEMENT en 2001 à Johannesburg où j’ai travaillé au développement de services d’eau et d’assainissement pour les bidonvilles et quartiers péri-urbains de la ville. Une expérience très marquante, et qui a été le commencement d’un engagement fort sur les enjeux de l’eau, en particulier son accessibilité. J’ai continué plusieurs années à travailler sur des projets de ce type, sur la mise en œuvre effective du droit à l’eau. Au sein de SUEZ ENVIRONNEMENT, nous avons développé une expertise spécifique au sein de l’entreprise à travers le programme «Eau pour Tous».

Ces projets nécessitent la mobilisation de nombreuses parties prenantes :des bénéficiaires du projet,des autorités locales, des ONGs, des associations de quartiers, etc. C’est de là qu’est née ma conviction que les infrastructures d’eau ne pouvaient se développer sans concertation, sans dialogue avec les parties prenantes. L’entreprise a une responsabilité sociétale, surtout lorsque notre métier sert l’environnement et les hommes. En 2008, nous avons ainsi créé la Direction des Relations Sociétales qui a eu pour objectif de structurer le dialogue entre SUEZ ENVIRONNEMENTet ses parties prenantes, que ce soit au niveau du siège de l’entreprise ou sur le terrain dans nos filiales.

Puis en 2010, j’ai rejoint la Direction de la communication, avec une conviction : les communicants de SUEZ ENVIRONNEMENT devaient pouvoir se saisir de ces enjeux et être des moteurs du dialogue et de l’ouverture de l’entreprise au monde qui l’entoure. Pas seulement pour l’informer mais aussi pour écouter, transmettre, échanger autour des enjeux de l’eau et des déchets, notre deuxième métier, qui partout se règlent localement.

Lire la suite...

L’impact marketing des médias sociaux dans le Social business

17 mars, 2014 17 mars, 2014   17 mars, 2014 0 commentaire

Quel impact ont eu les médias sociaux sur les stratégies marketing des entreprises ? Conscients que les stratégies marketing ont été bouleversées par l’émergence des nouveaux schémas comportementaux véhiculés par les réseaux sociaux, partons à la découverte des nouvelles pratiques en entreprises –  IDAOS Lab a réalisé le baromètre Entreprise & médias sociaux 2 ème édition.

Du social media au social crm ?

Lire la suite...

9 enseignements pour doper vos relations presse.

7 mars, 2014 7 mars, 2014   7 mars, 2014 0 commentaire

A l'occasion de la publication d'un Livre Blanc: 9 enseignements pour doper vos relations presse, Culture RP a rencontré Gabriel Dabi-Schwebel, fondateur d'1min30 et à l'initiative de ce projet.

Dans un article du Monde du 22 juillet 2013, vous dites que "La chaîne de la valeur de la communication et des médias explose de toutes parts", pouvez-vous nous développer cette idée ?

Auparavant, les choses étaient simples. Les médias constituaient une audience, les agences achetaient de l'espace dans les médias pour faire la promotion des produits de l'annonceur, l'annonceur payait la création et l'espace publicitaire, et les consommateurs consultaient le média, était sensibilisé par la publicité et dans le meilleur des cas achetaient le produit.

Aujourd'hui les rôles sont beaucoup moins précis: les consommateurs consultent les médias différemment, de façon délinéarisée. Ils zappent ou évitent les publicités, et font moins confiance aux messages des annonceurs. Les médias perdent de leur puissance, car ce qui faisait leur puissance - la rareté des moyens de diffusion (fréquence hertzienne, presse d'imprimerie, etc.) - a disparu avec Internet qui rend la diffusion quasi-gratuite. Les annonceurs deviennent leur propre média tel Red Bull qui a poussé cette approche à son paroxysme, et les agences doivent donc se réinventer. Ce que nous essayons de faire au sein d'1min30. Nous souhaitons nous positionner comme éditeur délégué des marques qui deviennent des médias.

Quelles différences faites-vous entre l'Inbound Marketing et le Marketing traditionnel ?

L'Inbound marketing fait partie du marketing. Son objectif est de créer de la demande pour un produit ou service et de susciter des ventes. Ce qui diffère c'est que cette approche prend en compte l'évolution des médias que nous vivons et la possibilité pour chaque entreprise de devenir son propre média en tirant partie d'Internet et de sa capacité de diffusion à coût quasi-nul. Les marques disposent ainsi d'un espace illimité pour se présenter et sortir d'un discours purement commercial en 30 secondes "je suis le meilleur" pour construire du contenu beaucoup plus orienté sur la problématique des clients, les sensibiliser, les divertir, les interpeler, etc.

Quel est selon vous l'impact du digital sur les RP ?

Il est multiple. Dans le livre blanc, je présente une infographie qui recense tous les changements induits par le digital sur les RPs. Mais au delà des outils et de la technique, il n'y a pas nécessairement de changement majeur. Il s'agit juste de bien intégrer les pratiques du digital dans ses RPs pour favoriser le référencement naturel entre autre et de bien adresser tous les nouveaux influenceurs : pure player online, blogueurs, etc.

Quelle est l'importance des RP dans le cadre d'une stratégie digitale ?

Les RPs ou les relations influenceurs sont essentielles. Elles permettent de relayer et de crédibiliser les contenus produits par une marque. Elles restent indispensables.

A qui s'adresse l'Inbound Marketing ?

L'Inbound marketing s'adresse à toutes les entreprises, marque, professionnel qui souhaitent devenir leur propre média et convertir leur audience en client. L'idée est de devenir plus indépendant des médias traditionnels, de produire ses propres contenus correspondant à sa propre ligne éditoriale pour fédérer une audience qui corresponde à sa cible.

Lire la suite...

Les marques et les réseaux sociaux : recherche mode d’emploi désespérément…

18 février, 2014 18 février, 2014   18 février, 2014 0 commentaire

Etre sur la Toile est le parangon de l’efficacité pour les marques. Du moins en théorie... Pourtant, après une décennie de réseaux sociaux, aucun modèle n'a réussi à s'imposer. Et si ces canaux n'étaient pas forcément le bon moyen de communication? En tout cas, l'adéquation n'est pas évidente pour les internautes qui ne cèdent pas à ce miroir aux alouettes, selon les deux études très très trubliones de l’Ysthad.

Ce n’est pas le tout d’avoir sa page Facebook, son compte Twitter, ses visuels sur Instagram, de publier des vidéos online sur YouTube ou Dailymotion, de développer des tutoriels sur Google... Encore faut-il savoir pourquoi, pour qui, comment et quand on le fait et si on y est vraiment attendu. Des hypothèses relativement basiques mais qui ne semblent pas toujours au rendez-vous de toutes les stratégies au point de limiter l’influence et l’image d’une marque sur les réseaux sociaux. « Keys to Connect Social Network » et « Keys to Connect Social CRM » (*), les deux études menées par Ysthad, institut d'études marketing et de sondages, ont passé aux cribles les bénéfices d'image et commerciaux que les marques peuvent retirer de leur présence sur les réseaux sociaux et de la digitalisation de leur relation client. Les résultats sont iconoclastes et posent la question de la justesse de ces canaux comme support systématique ou incontournable pour prendre la parole.

Une présence sur les réseaux sociaux trop mercantile, décevante et pas vraiment signe de modernité.

Face au digital, les internautes ne sont pas dupes. En effet, pour 84% d’entre eux, trop de marques s’exposent sur les réseaux sociaux uniquement pour faire leur publicité, pour 73% trop y sont sans communiquer, et pour 64%, leur présence est trop souvent décevante. A l’inverse, seulement 16%, sont réellement convaincus qu'échanger avec eux est la première priorité des marques. De plus ils ne sont que 51% à trouver qu'une marque présente sur les réseaux sociaux est plus moderne, plus à l'écoute de ses clients (42%) et plus innovante (37%). « (…) Hélas, les objectifs avec lesquelles elles ont investi ces nouveaux territoires, sans forcément en comprendre les codes, ne prennent pas assez en compte les notions de partage et d'échange inhérentes à ces plates-formes; ils sont jugés trop mercantiles par les socionautes eux-mêmes. Aujourd'hui, il est essentiel que les marques s'intéressent aux besoins et aux attentes des socionautes et qu'elles apprennent à échanger et à établir un dialogue win-win 2.0 avec eux »,commente Christophe Ralle, fondateur d'Ysthad.

Revoir sa présence dans la logique collaborative des plates-formes et transformer le « Like »

Les deux études montrent bien que " Liker " n'est pas acheter, et que les marques doivent revoir leur interface avec les socionautes. Car ces derniers interagissent avec un nombre raisonnable de marques (en moyenne 7  et est client de 4,2 sur ces 7) et autant avec elles (47%), si ce n'est plus (41%), qu'il y a un an. En outre, s’ils sont clients de 60% des marques qu'ils suivent sur les réseaux, ils étaient déjà clients de 40% d'entre elles avant. En revanche, ils sont seulement 11% à devenir clients au moment où ils les suivent et 9% après les avoir suivies. Une équation qui confirme qu’il y a encore des progrès à faire du côté des entreprises pour convaincre mais aussi que le besoin d'échanger ne s'essouffle pas, au contraire. Deux raisons pour être présentes sur les réseaux sociaux. Mais à une condition : inscrire leur présence dans la logique collaborative des plates-formes. Ainsi elles ne seront pas noyées dans le maelstrom de celles  qui ne savent toujours pas exploiter les réseaux sociaux.

Pour les clients un seul mot d’ordre : le donnant/donnant

Lire la suite...

Baromètre mensuel des élections municipales

11 février, 2014 11 février, 2014   11 février, 2014 0 commentaire

Baromètre exclusif :  « PARIS PREND LA TÊTE DES INTERNAUTES » By Aura Mundi et l’Argus de la presse.

 

 

Le Pôle AURA MUNDI, veille et analyse des médias en ligne, de l’Argus de la presse réalise un baromètre dans le cadre des élections municipales 2014. Celui-ci met en avant du 1er au 31 janvier 2014 la part de voix des candidats aux élections et des partis politiques sur les 20 premières villes de France dans la sphère « Internet » et le Web 2.0.

Ce baromètre est publié mensuellement et relayé jusqu’à la fin des élections municipales.

Découvrez à la fin de ce communiqué les candidatures insolites des ces élections.

Selon un sondage TNS Sofres-Sopra Group pour LCI et Métro News paru le 16 janvier  55% des français seraient intéressés par les municipales, un chiffre en baisse de sept points par rapport à 2008. Le désintérêt des Français souligne la perte de confiance dans la politique.

Visualiser notre infographie

 

TOP 5 DES CANDIDATS LES PLUS MEDIATISES*

 

  1. Nathalie Kosciusko Morizet (UMP/Paris) : 23,8%
  2. Anne Hidalgo (PS/Paris) : 18,7%
  3. Jean-Claude Gaudin (UMP/Marseille) : 5,8%
  4. Alain Juppé (UMP/Bordeaux) : 5,1%
  5. Patrick Mennucci (PS/Marseille) : 3,2%
  Lire la suite...

Le Club des Community Managers de Lyon

6 février, 2014 6 février, 2014   6 février, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré  Alexandra Aslanides, rédactrice web/community manager et Présidente du Club des Community Managers de Lyon / @ClubCML / https://twitter.com/ClubCML

 

 

 

 

Le Club CML est désormais connu et se déploie dans la région de Lyon avec plus de 60 adhérents. Alexandra, pourquoi avoir crée le Club des Community managers de Lyon?

 

A l’origine de cette initiative, un besoin d’échanger avec d’autres personnes qui se posaient les mêmes questions que moi sur les stratégies propres au social media, leurs mises en œuvre, leur futur… et le besoin d’échanger IRL et pas toujours derrière un écran. J’ai toujours été demandeuse des retours d’expériences, et j’aime partager les miens aussi.

 

Cette philosophie a séduit petit à petit une soixantaine de personnes. Pour donner une reconnaissance à nos actions, nous sommes devenus une association : le Club des Community Managers de Lyon.

Ce club n’accueille pas 100% de CM, mais toutes les personnes des métiers du web qui ont une appétence pour la communication et le webmarketing, qui sont intéressés par cette nouvelle discipline et veulent contribuer à son développement. D’autant que le métier se répand et les besoins sont de plus en plus nombreux ; on va demander de plus en plus à certains métiers d’intégrer cette compétence.

En quoi consiste une journée type du Community Manager?

Elle peut largement différer selon que le CM soit en agence, chez l’annonceur ou en free lance. De plus, le CM met souvent en œuvre, dans son quotidien, d’autres compétences. Ce qui incombe à chacun cependant, c’est un travail de réflexion stratégique, de veille technologique, de veille concurrentielle, d’e-réputation, de production de contenus et de reporting de ses actions. Le Community manager est par essence toujours force de proposition et dans une logique de développement ; être au fait des nouveautés ne suffit pas il faut aller au devant des tendances et surtout des attentes de ses communautés pour pouvoir réaliser ses objectifs.

Lire la suite...