La face cachée du web

7 mai, 2014 7 mai, 2014   7 mai, 2014 0 commentaire

Avec le net, les modérateurs se sont imposés.

Jérémie Mani, Co-Dirigeant de Netino nous a dévoilé les coulisses de ce métier et les enjeux de la modération pour les marques et les media.

Netino est une entreprise qui depuis 2002 s'est imposée comme acteur de la relation client et de la modération. La modération est le sujet incontournable des media et des marques à l'heure où les smartphones sont dans toutes les mains et Facebook revendique 27 millions d'utilisateurs, la vigilance est de mise.

Jérémie Mani co-dirigeant de Netino et ses équipes  accompagnent de nombreuses marques et media dans ce parcours de la conversation. Il évoque pour nous les enjeux d’une telle surveillance et les changements de comportements de certains internautes.

En illustration, nous avons choisi de mettre en avant l’exemple de la société Honey Maid, découvert sur le blog Sans Modération de Netino. Cette dernière a trouvé la parade pour répondre aux commentaires négatifs des internautes.

Quels sont les enjeux  de la modération pour les marques et les media ?

Les marques sont devenues des media par la force des choses. A partir du moment où elles publient leurs actualités (promotions, informations etc), elles s’exposent à un retour de commentaires de leurs fans. Elles ont à gérer les commentaires aussi bien positifs que négatifs.

Lorsqu’une marque fait appel à nous, c’est pour assurer le suivi du service clients (notamment le week-end ou le soir). Nous retirons les attaques gratuites sauf si elles sont accompagnées d’une argumentation. Répondre avec de l’empathie permet souvent de désamorcer la colère éventuelle d’un client.

Bien souvent sur les pages des marques de luxe, il y a des tentatives d’escroqueries ou de ventes de contrefaçon. Ce type de posts est à enlever,  car vendre une contrefaçon sur la page officielle d’une marque est le meilleur moyen d’y parvenir, il y aura toujours des gens pour tomber dans le panneau.

Par ailleurs de nombreux spams (porno, vente de médicaments etc) sont à nettoyer quotidiennement. Ils peuvent être perçus comme un manque de respect pour la communauté qui nous accorde son engagement.

Lire la suite...

Newsletter n°1 by Aura Mundi: LES COULISSES DU 2.0

5 mai, 2014 5 mai, 2014   5 mai, 2014 0 commentaire

Monolithing ou monitoring ? par Arnaud Steinkuhler, Directeur des Pôles Map Institut et Aura Mundi de l'Argus de la presse.     Lire la suite...

Kiabi colore la vie

22 avril, 2014 22 avril, 2014   22 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Patrick Stassi, Directeur Marketing et Communication la marque de vêtements à petits prix Kiabi.    

 

 

 

Pouvez-vous nous raconter l'histoire de la marque?

KIABI a été fondée en 1978 dans la métropole Lilloise avec un concept simple : «  offrir à chacun la mode dont il rêve et les prix dont il a envie ». KIABI a révolutionné le monde de la distribution textile dès la fin des années 70. L’entreprise s’appuie sur un réel savoir-faire dans le domaine de la mode et de la distribution avec une promesse forte de produits mode d’excellent rapport qualité prix pour toute la famille. KIABI a commencé son développement international en Espagne à partir de 1993 et en Italie à partir de 1996. Aujourd’hui, KIABI c’est 448 magasins dans le monde, une présence magasin dans 9 pays et une présence E-commerce dans plus de 30 pays.

 

A partir du 22 avril, vous dévoilez un nouveau territoire de communication dans le but de développer un lien émotionnel et vous faire connaître. Pouvez-vous nous développer les grandes lignes de cette nouvelle communication?

Cette évolution du territoire vise à affirmer notre positionnement et s’inscrit dans cette révolution, ce renouveau de KIABI depuis 18 mois en terme de collections et de virage mode, d’expérience shopping en magasin et sur le Web, de stratégie digitale et cross canal forte. L’idée étant que cette nouvelle expression publicitaire révèle l’état d’esprit de KIABI, le renouveau tout en gardant son ADN (marque familiale, colorée, mode et surtout aux prix les plus bas).

Lire la suite...

Comment communique-t-on dans une école?

14 avril, 2014 14 avril, 2014   14 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Oriane Gérard Chargée de Communication et de Développement chez ISEG Group - IONIS Education Group France.

   

   

Après 6 années passées chez X-PRIME en tant que Community manager qu'avez-vous vous gardé comme bonnes pratiques dans vos nouvelles fonctions du point de vue de la communication?

Avoir passé 6 ans en agence dont 3 au sein d'X-PRIME a été une excellente formation, que je recommande à tout jeune diplômé. L'agence vous apprend à être constamment en veille pour avoir une expertise pointue et être force de propositions pour vos différents clients, elle vous apprend également à développer votre capacité de travail, à acquérir rigueur, méthodologie et à compartimenter votre cerveau pour être capable de switcher d'un client à l'autre, d'une demande à l'autre, avec réactivité. Une excellente école :)

Dans mon nouveau poste aujourd'hui, où aucune journée ne ressemble à une autre, ces bonnes habitudes me sont très utiles !

Quelles sont vos missions en tant que Chargée de Communication et de Développement?

Elles sont vastes ! Aucune journée ne ressemble à une autre, les heures filent trop vite, je n'ai pas le temps de m'ennuyer !

En tant que chargée de communication, je valorise à l'externe l'image du campus de Toulouse via des relations presse, des parutions régulières sur notre blog, notre page Facebook de la vie du campus. Et nous avons une actualité des plus riches avec de nombreux événements comme la Project Week, initiatives de nos étudiants, interventions de professionnels au sein de nos cours... ; je suis également amenée à travailler avec nos étudiants sur les nombreux événements qu'ils organisent, dans le cadre de leur cursus comme les semaines dédiées aux nouveaux métiers, aux marques et à l'innovation ou encore à la Pub, à la Com et aux Médias, comme hors cursus ou comme la soirée FIFA.

Lire la suite...

Réussir sa stratégie de marketing de contenu et de référencement par Thibault Lougnon, CEO de TextMaster

9 avril, 2014 9 avril, 2014   9 avril, 2014 0 commentaire

 

 

A l'occasion du salon e-Marketing 2014, Culture RP a rencontré Thibault Lougnon, CEO de TextMaster

 

Quels sont, selon vous, les facteurs-clés d’une stratégie de marketing de contenu réussie ?

Il existe de bons indicateurs pour appréhender la qualité d’un contenu, indicateurs notamment repris par les moteurs de recherche et communément acceptés par les spécialistes du marketing.

 

Ainsi, les articles plus longs mais surtout plus approfondis, axés sur un sujet spécifique, sont les grands gagnants de cette année. Le caractère contextuel et contemporain du contenu joue un rôle important dans le référencement; cependant, l'information intemporelle (contenu froid : dossiers, etc.) a montré qu’elle avait un poids très significatif.

Idéalement, une bonne stratégie de marketing doit s’appuyer sur une combinaison de contenu chaud et de contenu froid. Le contenu froid a souvent déjà été traité, et il est alors fondamental d’y apporter une nouvelle perspective. Avec le recul, vous allez pouvoir enrichir ce contenu d’analyse, de commentaires et de comparatifs pour bâtir des contenus de fond.

C’est une excellente manière de construire votre réputation et établir un lien de confiance avec votre audience.

A l’inverse, le contenu chaud permet d’être réactif sur des sujets d’actualité. C’est un bon moyen d’augmenter sa visibilité et d’attirer de nouveaux lecteurs / clients.

Lire la suite...

Le développement de la stratégie digitale de La Villette par Andréa Fernandez

8 avril, 2014 8 avril, 2014   8 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Andrea Fernandez - Chargée de projets web et Community Manager à la Villette.

Précédemment, vous occupiez le post de chargée du Digital pour Le Palais de Tokyo. Qu'est-ce qui a changé dans vos missions actuelles et comment  les appréhendez-vous ?

Beaucoup de choses ! Pour commencer le secteur n’est pas le même. Passer du Palais de Tokyo à La Villette c’est avant tout passer de l’art contemporain dans un établissement du 16ème arrondissement, au spectacle vivant dans un parc situé au nord du 19ème ! Le cadre, la cible, le sujet ne sont pas les mêmes. Ensuite, l’organisation de l’équipe est également différente. Au Palais de Tokyo j’étais seule au web. Je m’occupais aussi bien du suivi de projet et du lancement du nouveau site internet, de l’application smartphone, de leur alimentation en contenus au quotidien, de l’envoi bi-mensuel de la newsletter et de l’animation des réseaux sociaux (tumblr, instagram, pinterest, bobler…). Facebook et twitter ont historiquement été confiés à la chargée de communication. On travaillait donc ensemble, j’intervenais en conseil sur la stratégie.

A la Villette, nous sommes 3 au web. Je travaille avec une rédactrice web qui est en charge de l’éditorialisation des contenus à mettre en ligne, du référencement du site, de la stratégie éditoriale ; et avec un webmaster qui est en charge de l’alimentation du site en contenus, de la réalisation et du montage de vidéos, et qui est associé à tous les développements techniques. Pour ma part je m’occupe du community management (facebook, twitter, instagram pour les photos coulisses, flipboard pour la revue de presse, flickr pour la base de photos institutionnelles, deezer, soundcloud pour les BO des spectacles et playlists de festivals !) ainsi que de la coordination des projets web (site internet, application etc.).

Etre chargée de projet web, ça veut dire quoi quand on travaille dans cet environnement complexe ?

Etre chargée de projet web ça comprend le suivi et la coordination de tous les projets web de la Villette. Cela englobe le prochain site internet sur lequel je travaille depuis 3 mois maintenant avec un AMO, la rédaction du cahier des charges de la prochaine application smartphone, la réalisation et la mise en place d’applications facebook (jeux concours, quizz…), des projets de datavisualisations autour de spectacles à venir, des projets transversaux avec l’archiviste de la Villette et la personne en charge de la photothèque pour valoriser l’histoire de ce lieu si riche !

Lire la suite...

Le hockey veut gagner sa place médiatique

7 avril, 2014 7 avril, 2014   7 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Valérie Thibault, chargée de communication à la Fédération Française de Hockey sur gazon. En novembre, la fédération a lancé un appel aux dons pour se financer, une opération inédite dans l’univers sportif. La FFH, qui dispose du statut d’association, espère récolter entre 50 et 70 000 euros grâce aux dons des licenciés et sympathisants. Disposant d’un petit budget, la communication de la Fédération s’appuie beaucoup sur des partenariats et des actions innovantes pour développer sa discipline.

Quelle est la spécificité de votre approche de communication?

La Fédération Française de Hockey est une petite fédération olympique qui cherche à se professionnaliser.  Le service communication existe depuis maintenant cinq ans et nous avons même un pôle dédié aux événements et marketing.  Avec un peu plus de 13 000 licenciés, des résultats de nos équipes de France en demi-teinte mais en devenir, il a fallu travailler avec nos contradictions ! Se faire connaître du grand public sans médiatisation, construire des plans solides de communication et de promotion de notre discipline avec de faibles budgets, entretenir des relations presse sans résultats du Haut Niveau et fédérer une discipline disparate, géographiquement, au niveau des clubs, entre la pratique salle et gazon, etc.

Evidemment, les Jeux Olympiques restent l’objectif majeur de nombreuses fédérations sportives, nous n’y échappons pas. Les J.O de Rio en 2016 et les suivants en 2020 sont donc au cœur de notre stratégie, tout comme les valeurs spécifiques du hockey sur gazon. Le hockey est un sport spectaculaire qui nécessite dextérité, adresse, qualités physiques et fair-play. C’est une discipline très familiale.

Le budget est-il un obstacle pour vous? Ou comment arrivez-vous à le contourner?

Pour la petite structure que nous sommes, il est clairement un obstacle. On s’adapte, on fait au mieux avec peu de moyens. Le principe est de construire le budget autour des ressources supplémentaires que nous trouvons. Notre budget communication est lié à nos partenariats. Nous devons nous aussi faire face à la baisse des financements publics. Nous travaillons donc à faire augmenter notre budget ! Le mécénat est une des solutions trouvées. Une grande campagne a été lancée l’année dernière et a rencontré un vif succès. Cette démarche a curieusement attiré le regard des médias, on ne s’y attendait pas vraiment ! Nous sommes contraints de prévoir, de faire des choix, de prioriser. C’est loin d’être facile, les projets de la Fédération peuvent évoluer au fil de la saison même si les orientations sont les mêmes.

Lire la suite...

Pour une gestion des carrières et des mobilités responsables

3 avril, 2014 3 avril, 2014   3 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Emmanuel Gagnier, responsable NTIC & Formation et ambassadeur réseaux sociaux pour VAR conseil RH - Groupe Randstad.

Emmanuel sur votre compte Linkedin vous avez choisi cette citation « Si l’homme ne façonne pas ses outils, ses outils le façonneront » d'Arthur Miller. Est-ce à dire que l'homme reste l'élément moteur de développement dans une entreprise ?

L’Homme est à l’origine et au cœur de toute entreprise. Il en conçoit les objectifs et les outils qui permettent de les atteindre. Ces outils doivent être adaptés à l’objectif et à ceux qui les utilisent afin qu’ils n’en deviennent pas esclaves. Le meilleur des pinceaux ne fait pas de son utilisateur un peintre talentueux. Les bons outils et les compétences des Hommes créent la réussite.

Quelle est votre mission au sein du cabinet et quelles sont ses valeurs ?

J’occupe les missions de responsable des outils de communication et de la formation des collaborateurs à leur bonne utilisation. En liaison avec ces missions, je me fais ambassadeur des réseaux sociaux. J’attache une importance significative à l’intégration culturelle des outils numériques dans l’entreprise. À l’ère du Web 2.0, l’information circule très vite et reste présente sur les supports utilisés. Il est donc nécessaire de bien appréhender ces outils afin de les utiliser selon un principe incontournable de bienveillance. Le respect de l’autre, l’égalité homme/femme, la non-discrimination sont des valeurs auxquelles nous sommes très attachés et nous veillons à ce que ces valeurs soient respectées quel que soit le lieu d’échange.

Quel est votre rôle en tant qu'ambassadeur des réseaux  sociaux? Quelles sont selon vous les différences majeures entre un ambassadeur et un Community Manager ?

Le Community Manager a un rôle de représentation de l’entreprise sur les médias sociaux. Il s’exprime au nom de l’entreprise sur ces médias. L’ambassadeur des réseaux sociaux que je suis, même s’il s’assure de la présence de la marque sur les réseaux sociaux, a également un rôle d’accompagnateur des collaborateurs internes. L’intégration des médias sociaux au sein de l’entreprise est un véritable et passionnant enjeu culturel.

Lire la suite...

Daniel Lemin, Responsable Community Management PagesJaunes / Solocal Group

27 mars, 2014 27 mars, 2014   27 mars, 2014 0 commentaire

Cutlure RP a rencontré Daniel Lemin, Responsable Community Management PagesJaunes / Solocal Group.

 

 

 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos missions au sein de PagesJaunes ?

Je suis chez PagesJaunes depuis une dizaine d’années et Responsable Community Management depuis 3 ans. Je travaille à la fois pour Solocal Group (anciennement PagesJaunes Groupe) et pour sa principale filiale bien connue, PagesJaunes. Je suis rattaché à la Direction de la Communication Corporate.

Ma mission principale, au sein de la cellule digitale que je supervise, est d’accompagner la transformation numérique du Groupe, en participant activement à la modification de sa perception par nos différents publics (BtoC et BtoB).

Lire la suite...