ITW de Stéphane Régy, co-rédacteur en chef du magazine Society

23 mars, 2015 23 mars, 2015   23 mars, 2015 0 commentaire

Stéphane Régy nous parle du magazine Society dernier né du groupe So Press, alors que le premier numéro se serait vendu à plus de 100 000 exemplaires, le second devrait faire aussi bien puisque le magazine propose une interview fleuve de François Hollande. Society apportera, deux fois par mois, un éclairage approfondi sur de nombreux sujets de société avec le ton caractéristique des titres du groupe. Une marque de fabrique autour de laquelle s’est formée un noyau dur de collaborateurs mais aussi de lecteurs fidèles. Entre deux bouclages, nous avons rencontré Stéphane Régy, co-rédacteur en chef de Society avec Marc Baugé, qui a bien voulu répondre à nos questions. Home Magazine Society Society sera le 6ème titre du groupe So Press. Pouvez-vous nous donner une vue d’ensemble de ce que fait déjà SO Press ? Au début, il y avait le magazine qui s’appelait Sofa. Sofa, c’était un magazine culturel que faisait Franck Annese (directeur des rédactions du groupe So Press) lorsqu’il était étudiant. De là, il y a eu la création de So foot. Le magazine a bien pris et une bande s’est constituée. Ensuite on a fait So Film qui est né simplement d’une rencontre. Quelqu’un est venu nous voir et nous a proposé de faire le So foot du cinéma. On a également fait Doo Little et là, c’est comme pour So film, quelqu’un est venu voir Frank Annese en lui disant qu’il voulait faire un magazine sur les enfants pour leurs parents. On a également fait So Foot Junior car on s’est dit que ce serait pas mal que des enfants puissent avoir également un magazine de foot. Il y a également Pédale qui est un magazine annuel sur le cyclisme. D’ailleurs, on va faire pareil sur le rugby à l’occasion de la prochaine coupe du monde qui aura lieu en septembre prochain. Lire la suite...

Le Zéphyr Mag : un nouveau média qui veut se faire une place sur le web

9 mars, 2015 9 mars, 2015   9 mars, 2015 0 commentaire

Et pourquoi pas nous ? C’est ce que se sont dit en décembre 2013 ces 4 jeunes journalistes lorsqu’ils ont commencé à réfléchir à la création de leur propre site d’actualité. Un média qu’ils veulent d’un genre nouveau et qui fait la part belle au reportage, à la rencontre et au récit. Aujourd’hui, tout est en place. Le projet Zephyr commence à prendre forme sur le net. Mais pour aller encore plus vite, nos 4 journalistes entrepreneurs ont décidé de lancer, auprès des internautes une campagne de Crowdfunding qui est actuellement en cours. Philippe Lesaffre, un des 4 fondateurs, a bien voulu nous parler de leur projet. Photo Philippe Lesaffre du Zephyr Mag Pour Culture RP Lire la suite...

La technologie de demain fera de nous des “produits” connectés

11 février, 2015 11 février, 2015   11 février, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Jean-Yves Carabot, CEO de EAZEN Consulting, Telecom Paris Sud, Supelec, ESCP Europe. Jean-Yves Carabot Jean-Yves Carabot, pouvez-vous nous expliquer votre parcours et plus particulièrement votre métier dans les médias (TF1, Médi1TV) ? Après avoir effectué des études théoriques en Université, puis appliquées en Ecole d’Ingénieur, j'ai fini par une école de commerce pour peaufiner mes acquis. J’imagine que ma motivation à l’époque était de comprendre le monde technologique qui nous entourait. La TV était en ce temps l’élément central du foyer quoi de plus intéressant que de comprendre l’envers du décor car j’ai toujours été passionné par l’image et les environnements complexes. Avant d’atterrir à TF1, j’ai essayé différents métiers comme développeur en SSII ou encore Ingénieur avant-vente au sein d’un groupe de télécommunications anglais. Lire la suite...

Qu’est-ce que Désintox à Libération ?

9 février, 2015 9 février, 2015   9 février, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Baptiste Bouthier, journaliste à Libération au sein de la rubrique Désintox. Il nous explique en quoi consiste cette forme particulière de journalisme qu'est le fact-checking.   Journaliste Baptiste Bouthier à Liberation rubrique Desintox   Qu’est-ce que Désintox à Libération ? C’est une rubrique de fact-checking en mauvais français. L'idée de base est de vérifier les faits, ce qui est une des fonctions de base du journaliste. Désintox existe depuis 2008, et elle est la première rubrique de fact-checking à s'être développée en France. L'idée de ce type de journalisme provient des Etats-Unis, et de Politifact en particulier, qui en fut le pionnier mondial. Dans le débat public, avec l’instantanéité de l’information dans les médias, la vérification des faits est compliquée : il peut y avoir de la communication politique, du mensonge, de l’intox. Et donc le travail de Désintox, c’est de détecter ce mensonge politique, puis de le démontrer. Le sous-titre de la rubrique est d'ailleurs “la parole des politiques soumise à contre-enquête”. Lire la suite...

Un concentré de nouvelles narrations raconté par Gilles Donada

3 février, 2015 3 février, 2015   3 février, 2015 0 commentaire

En décembre dernier, s’est tenue à Paris la rencontre trimestrielle du collectif diapéro, un regroupement de journalistes et de photojournalistes dont le but est de mettre en avant les formats multimédias courts dont notamment le diaporama sonore. Un format de récit journalistique et artistique qui mêle son radiophonique et reportage photos, le tout en un peu plus de 3 minutes. Co-fondateur de ce collectif avec Marianne Rigaux et Paul-Alexis Bernard, Gilles Donada nous en dit ici un peu plus sur ce format innovant de narration.   Gilles Donada   Quel type de public se rend à vos rencontres ? On a un public plutôt orienté photo journaliste car c’est une des pistes de développement pour eux et une grande question pour leur avenir. Il y a également des reporters, des journalistes qui viennent de sites web et bien sûr d’autres issus d’autres formats de presse et des membres des départements nouveaux médias d’organismes comme Radio France, France Tv ou bien des centre de formation. Lire la suite...

Prendre le contrôle de son contenu.

30 janvier, 2015 30 janvier, 2015   30 janvier, 2015 0 commentaire

Image, audio ou écrit, les marques doivent accepter de composer avec la liberté de choix de leur audience. La sixième édition du Digital Trends Report de Hotwire met en avant la créativité et l'intégration pour leur offrir des expériences on/off multifacettes.    

L'avantage? Garder les consommateurs en stimulant leur attention.

  En 2015, le consommateur est toujours roi, et s’il l’est, c’est bien parce que son arme reste encore le choix. Cependant, ce choix ne concerne plus seulement une marque, un magasin, un lieu ou un produit mais surtout le contenu des informations qu'il reçoit et ses moyens de diffusion, c'est-à-dire tout ce qui intervient en amont du processus de l’achat. Or, selon la 6ème édition du Digital Trends Report de Hotwire, seules les marques qui sauront appliquer cette idée toute simple de la liberté pour laisser le client aux commandes et décider des expériences qu’il veut vivre, tireront leur épingle du jeu. au delà de l'expertise. C'est tout une mentalité qui doit évoluer... Prendre le contrôle de son contenu

Le digital intégré, le maître mot des campagnes

Pourquoi ? Parce que le numérique s’instille partout, dans tous les aspects du quotidien. Il n’est donc plus à envisager comme une branche séparée des campagnes mais comme partie intégrante. Incitant les équipes à repenser leurs processus tout en bousculant les critères du média planning et de l'achat d'espace dans de nouveaux retranchements et formes de créativité plus pertinentes. « Dans le contexte de la communication d’entreprise, toute proposition qui sépare la partie digitale du reste des prestations n’a plus lieu d’être aujourd’hui », confirme David Mucelli, digital manager chez Hotwire France « nous avons fusionné outils numériques et pratiques traditionnelles afin de travailler sur des campagnes de communications intégrées. Cette 6ème édition du Digital Trends Report est donc la dernière. Dès l’an prochain, nous aborderons la question des tendances du marketing et de la communication sous l’angle de l’intégration ». Lire la suite...

Interview de Laurence Allard sociologue de l’innovation.

29 janvier, 2015 29 janvier, 2015   29 janvier, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Laurence Allard, maître de conférences, IRCAV-Paris, sociologue de l'innovation, enseignante à l'Université Lille 3. Elle travaille depuis longtemps sur les nouvelles pratiques expressives digitales (web 2.0, remix, internet mobile, pratiques transmédias, financement participatif, double screening-télévision sociale…), sur le mobile et la création photo/vidéo, et enfin sur l'anthropologie des data, capteurs et autres puces (Internet des choses/Internet des sens/Internet des lieux/Bio socialité connectée).

Mobile Création

Comment êtes-vous venue à vous intéresser à l'ensemble de ces domaines ?     J'ethnographie depuis environ une quinzaine d'années les usages d'internet, du web, du mobile et des objets connectés désormais. Je mène à la fois des entretiens sociologiques avec des usagers et j'analyse des corpus de user generated content dans une perspective sémiotique. Mes premières études ont porté sur les newsgroups et les pratiques culturelles (cinéphilie), le web médiactiviste des années 2000, les pratiques de téléchargement en p2p, l'expression par remixage de contenus avec les réseaux sociaux 2.0 et la remix culture, le développement d'usages innovants dans les terminaux mobiles (mBanking, mHealth, arts mobiles, vidéos conversationnelles...) et plus récemment les usages (citoyens entre autres) des objets connectés et du Big Data.      Lire la suite...

Rencontre avec David Dufresne réalisateur de Fort McMoney

27 janvier, 2015 27 janvier, 2015   27 janvier, 2015 0 commentaire

Culture RP a récemment rencontré le journaliste David Dufresne, réalisateur du jeu documentaire Fort McMoney sortit fin 2013 et toujours en ligne aujourd’hui. Une œuvre inspirée de Fort McMurray, une ville en Alberta au Canada, défigurée du fait de la présence des multinationales qui y exploitent son sous-sol riche en sable bitumineux. Depuis, plus de 400 000 personnes ont joué à ce Sim City pour de vrai en prenant virtuellement le contrôle de la ville. En mars dernier, David Dufresne est retourné sur place et a rencontré un certain nombre de personnages présents dans le jeu. Il en a fait un documentaire qui sera diffusé courant mars sur Arte.   Site David Dufresne   Pouvez-vous revenir pour nous sur la genèse du projet Fort McMoney et nous dire comment tout a commencé ? Lire la suite...

Marie-Catherine Beuth et la Presse au Futur

26 janvier, 2015 26 janvier, 2015   26 janvier, 2015 0 commentaire

C’est à l’occasion de l’évènement « La Presse au Futur » qui s’est déroulé du 26 au 27 novembre dernier que Marie-Catherine Beuth, correspondante Silicon Valley du Figaro et chroniqueuse sur RFI, est intervenue pour parler des dernières tendances digitales et print aux USA. Un sujet que cette « Fellow Knight » -du nom de la bourse d'excellence John S. Knight de l'université de Stanford en Californie- connaît puisqu’elle a elle-même imaginé et développé une application news innovante appelée NOD (News on Demand), sortie aux USA fin 2014. Culture RP l’a donc rencontrée pour évoquer avec elle un certain nombre d’éléments à l’œuvre aujourd’hui au sein du secteur de la presse aux États-Unis mais aussi pour en savoir un peu plus sur son parcours ainsi que sur l’application NOD.   Marie C Beuth   L’Amérique est-il actuellement le pays moteur de l’innovation dans la presse ? Les autres pays doivent-ils s’en inspirer ? Je n’ai pas assez étudié ce qui se passe ailleurs pour pouvoir dire que les USA est le pays de l’innovation dans la presse. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont une culture de l’innovation et de l’expérimentation qui permet de faire émerger un certain nombre de projets plus facilement. Ils ont également une maturité sur le marché publicitaire qui leur permet peut-être de tenter des choses un peu plus tôt que nous. C’est donc très lié à la spécificité du marché US avec un certain nombre de facteurs structurels et conjoncturels qui leurs sont propres. D’ailleurs, ce n’est pas parce que cela marche chez eux que cela va forcément marcher chez nous. Il faut donc regarder ce qui se passe, s’en inspirer mais ne pas essayer de tout copier. Vous avez donc présenté 10 tendances de la presse US lors de votre intervention. Si vous deviez définir un fil directeur réunissant toutes ces tendances. Lequel serait-il ? S’il fallait trouver un fil conducteur à l’ensemble des innovations et projets que j’ai présenté, ce serait le mobile. Pour moi, aujourd’hui, le mobile est au cœur de la révolution et de l’innovation dans la presse. Il permet d’accéder à des infos en temps réel, donc ça change les dynamiques dans les rédactions et cela fait disparaître les critères de temps. Cela a une incidence également sur les formats puis sur l’expérience utilisateur et ensuite sur le type d’engagement que l’on va avoir. Ce qui influe sur le type de publicité que l’on va pouvoir présenter et donc forcément sur les recettes. Selon moi, le mobile est l’élément principal déclencheur de toutes ses innovations et expérimentations journalistiques. Lire la suite...