Le data journalisme pour les nuls…

5 décembre, 2014 5 décembre, 2014   5 décembre, 2014 0 commentaire

Nicolas Kayser-Bril est une des références internationales du data journalisme. Une pratique qui a fait de nombreux adeptes de par le monde, et qui a introduit, au sein de nombreuses rédactions, une nouvelle manière de faire du journalisme d’investigation. C’est d’ailleurs pour tous ceux qui voulaient s’initier à la pratique que Rue 89, du 6 au 31 octobre dernier, a organisé et hébergé le premier Mooc (Massive Open Online Course)- Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM) en français- entièrement dédié à la pratique.   Le Mooc de Rue 89 " Comment devenir un bon Data journaliste " a eu lieu du 6 au 31 octobre dernier, vous avez été chargé de le concevoir et de le réaliser. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les différents objectifs de ce cours et ses modalités ?   Mooc Rue89   Le cours vise à donner aux participants les clés pour comprendre les enjeux du data journalisme, donner de nombreux exemples, des techniques, et permettre à ceux qui souhaitent d’aller plus loin avec des tutoriels. J'ai séparé le fond du cours, qui restera valide dans plusieurs années, de la technique la plus précise, car les outils que l'on utilise aujourd'hui auront évolué dans quelques mois, voire, auront été remplacés. Vous êtes le cofondateur de l'agence Journalism++. Parlez-nous un peu de la genèse de ce projet, de l'implantation de votre agence ainsi que de ses principales activités aujourd'hui ? Journalism++ est une agence de récit par les données (data-driven storytelling), que j'ai cofondée en 2011. Nos clients sont des médias, que ce soient des journaux, des chaînes de télévision, des institutions, des ONG ou des entreprises. Nous les aidons à trouver les histoires les plus intéressantes dans leurs données et à les mettre en scène. Avec Journalism++, nous développons Detective.io, un outil qui permet de travailler de manière simple dans des structures de données extrêmement complexes. Pour faire la promotion de l'outil, rien de tel que de montrer ce qu'il permet de faire en menant des enquêtes à forte visibilité auprès de notre cible comme The Migrant Files ou encore Belarus Networks, une enquête sur les liens de pouvoir en Biélorussie. Lire la suite...

Marques ou médias : à qui revient la palme du référencement?

9 octobre, 2014 9 octobre, 2014   9 octobre, 2014 0 commentaire

Dans l'univers foisonnant des sites des médias, des marques, des e-commerçants… quelles sont les typologies des contenus et les marques les plus visibles pour les internautes ? Quels sont ceux qui profitent le mieux des marronniers de rentrée pour acquérir du trafic ? Les médias emportent la donne selon le baromètre « SEO « Rentrée » », réalisé par Hopscotch.   Hopscotch site  

Entre les sites médias, ceux des  marques et les sites marchands, pas facile de s’informer en vue d’un renseignement ou d’un achat. Lesquels sont le plus volontiers consultés par les internautes/mobinautes ? C’est ce qu’analyse le baromètre « SEO Rentrée » d’Hopscotch à partir des requêtes Google les plus courantes faites entre les 28 août et 4 septembre derniers. « Ce référencement des médias est important à évaluer au quotidien car d’une part tout le monde n’aura pas sa place dans le top 10. D’autre part, ce classement a forcément un impact sur la visibilité et l’attractivité des marques», explique Sylvain Page, partenaire d’Hopscotch et directeur du digital. Et comme l'une des questions était aussi de savoir quels médias profitent le mieux de sujets « marronniers » pour acquérir du trafic, celui rabâché mais incontournable de la rentrée scolaire a été choisi comme support d’étude. Ainsi 55 requêtes parmi des thématiques comme le coût, les fournitures, les assurances, la mode , les équipements informatique ou de téléphonie, le bien -être et les loisirs, les services à la personne… ont été passées au crible.

Les « marronniers » : d’excellentes locomotives

Tout d’abord, et c’est une bonne nouvelle pour les éditeurs : en générant un tiers des liens visibles en 1ère page Google sur les requêtes liées à la « Rentrée », les médias sont les référents en termes de mise à disposition de contenus sur cette thématique. « Les médias ne sont jamais aussi bons que lorsqu’ils sont sur des sujets sociétaux même quand ceux-ci sont traités régulièrement », confirme Sylvain Page « Car face à des sites institutionnels, de marques ou marchands aux contenus plus ou moins plats, ils apportent une information réactualisée et surtout réactive puisque totalement en phase avec la temporalité des préoccupations».

Lire la suite...

Enquête exclusive Social TV

5 septembre, 2014 5 septembre, 2014   5 septembre, 2014 0 commentaire

Rentrée audiovisuelle: 47% des français jugent la Social TV incontournable.

   

Bande_Aura-Mundi_ l'Argus-de-la-presse_Ipsos-et-Steria

   

A l’heure des nouvelles grilles d’émission de septembre, quelles seront les nouveautés créatives des chaînes de télévision pour prendre en compte la nouvelle donne de la Social TV ?

L’Argus de la presse, Ipsos-Steria, Aura Mundi, présentent les résultats de leur enquête exclusive pour donner la mesure à ce nouveau phénomène – A lire le CP ici.

Chaque jour, de plus en plus de personnes se retrouvent sur les réseaux sociaux pour participer, débattre et vivre ensemble, en direct, les grands moments de télévision. Cette pratique que l’on appelle Social TV tend à se généraliser en France.

Un phénomène déjà bien installé en France où près de 4,6 millions des Français déclarent avoir déjà commenté sur les réseaux sociaux une émission qu’ils regardent en direct à la télévision. Les plus jeunes étant les plus friands de ces commentaires 2.0 puisque 15% des 15-24 ans ont déjà commenté en direct une émission sur les réseaux sociaux.

Une pratique confirmée par le nombre de commentaires publiés tous les jours. Qu’il s’agisse de suivre l’équipe de France lors du Mondial 2014 (le parcours des Bleus a généré 2,7 millions de commentaires sur les réseaux sociaux durant les matchs), ou de commenter des émissions de téléréalité : Secret Story Saison 8, a suscité cet été, du 1er au  31 août 2014, plus de 3,6 millions de commentaires publics sur les réseaux sociaux.(1)

 

La Social TV : une attente forte du téléspectateur, un intérêt marketing pour les médias.

Lire la suite...

Le masochisme des marketers face au contenu de marque…

31 juillet, 2014 31 juillet, 2014   31 juillet, 2014 0 commentaire

Vouloir n’est pas pouvoir ?

   

Une nouvelle étude de Forrester et un sondage préalable de notre confrère Ad Age en apportent une preuve tangible. Oui les marketeurs b-to-b sont nourris du désir sincère d’augmenter leurs budgets de content marketing, mais non ils ne sont pas satisfaits du ROI, faute de maîtriser les canaux online pour diffuser leur message. « Les marketeurs ont encore beaucoup de mal à juger l’efficacité de leurs investissements dans le content-marketing. Ils font beaucoup de choses autour de cette stratégie mais admettent clairement qu’ils doutent de sa pertinence », résume Laura Ramos, vice-présidente de Forrester, interrogée par Ad Age. Les résultats de l’étude réalisée conjointement avec la Business Marketing Association et le Online Marketing Institute fournissent des éléments de réflexion intéressants.

Seulement un peu plus de la moitié (51%) des 113 dirigeants marketing b-to-b sondés jugent « efficaces » leurs efforts en marketing de contenu tandis que 27% les définissent comme « neutres » alors que 6% l’estiment « inefficaces » et 1% carrément « inutiles ». Vous nous direz, mais à quoi bon alors continuer ? Et c’est là que les résultats du sondage réalisé plus tôt dans l’année par Ad Age prennent toute leur saveur : 75% des marketeurs b-to-b sollicités confiaient vouloir augmenter leurs budgets de marketing de contenu en 2014. Interrogés par Forrester quelques mois plus tard, ils sont 14% à se dire satisfaits de l’efficacité de leur ROI. Le problème vient donc de la mise en œuvre, pas de la stratégie.

Les journalistes, nouveaux cracs du content marketing

Lire la suite...

L’avenir du journalisme…

30 juillet, 2014 30 juillet, 2014   30 juillet, 2014 0 commentaire

Entretien avec Jean-Baptiste Giraud, journaliste et fondateur d’Economie Matin par Mary Grammont le 18 juin 2014, article publié sur Daily RP le 18 juin 2014.

.

.

jean-baptiste-giraud

.

. Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et le rédacteur en chef d’Economie Matin. Il a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France pendant 2 ans, puis comme reporter, matinalier et intervieweur à BFM pendant 9 ans, avant de fonder Economie Matin en 2004 puis de le céder à un fonds d’investissement espagnol en 2007.

.

Après avoir créé plusieurs entreprises dans le domaine des médias, de l’événementiel ou des nouvelles technologies (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), il a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico.fr, dont il était rédacteur en chef pendant un an, avant de relancer en 2012 Economie Matin sur Internet et sur mobile.

Il est également l’auteur de nombreux ouvrages, dont « Combien ça coute, combien ça rapporte » (Eyrolles), « Les grands esprits ont toujours tort », « Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres », « Pourquoi les bois ont-ils des cerfs », « Histoires bêtes » (Editions du Moment) et « le Guide des bécébranchés » (L’Archipel).

Au début, Economie Matin était un format papier. Qu’est-ce qui a fait que vous avez pris le virage du pure-player ?

Je n’ai pas forcément pris de virage. J’ai créé Economie Matin en 2004 puis l’ai revendu à un fonds d’investissement. Quand j’ai souhaité recréer Economie Matin, j’avais appris de toutes les erreurs passées, ce qui m’a dissuadé de le refaire sous format papier. Aujourd’hui, lancer un journal print alors que tout laisse penser que l’avenir de l’information va se jouer sur le web, c’est faisable, mais seulement si on arrive à être rentable. Mais sur combien de temps ? Pour la petite anecdote, un ancien investisseur d’Economie Matin qui possède un groupe de presse thématique a arrêté les supports papiers pour se lancer sur le web. Et il a eu raison ! Il fait certes 10 fois moins de CA que le temps du papier mais, en valeur absolue, réalise la même marge opérationnelle.

Lire la suite...

MONDIAL 2014 : FRANCE-NIGERIA Pogba vole la vedette à Benzema !

2 juillet, 2014 2 juillet, 2014   2 juillet, 2014 0 commentaire

L’Argus de la presse et Talkwalker by Aura Mundi présentent les résultats de leur baromètre réseaux sociaux sur l’équipe de France et la Coupe du Monde de Football – A lire le CP ici.      

Le match contre le Nigéria qui s’est déroulé le 30 juin, a suscité près de 575 937 commentaires sur les réseaux sociaux en France, entre 17h00 et 21h00. Ces commentaires ont été publiés presque exclusivement sur le réseau social Twitter (575 314  tweets ont été émis sur le match).

Ce quatrième match de l’Equipe de France génère beaucoup plus de commentaires que le match contre l’Equateur mais les contributions restent inférieures à celles du match contre la Suisse (-2%) et contre le Honduras (-16%).

Lire la suite...

Etude sur les comportements de lecture papier versus numérique

1 juillet, 2014 1 juillet, 2014   1 juillet, 2014 0 commentaire

Afin d’aider ses adhérents à relever le défi de la refonte de leurs dispositifs de communication, le SPS a fait réaliser par l’agence Seprem Etudes et Conseil courant mai 2014, une étude en ligne auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1.165 individus.

L’objet principal de cette investigation était le comparatif des comportements de lecture Print Vs lecture sur écran.

La fréquence de lecture print Vs numérique:

  • Premier enseignement positif, la lecture de la presse écrite reste une réalité : 65% des répondants déclarent lire sur papier de façon « au moins hebdomadaire », sans réel décrochage chez les plus jeunes.
  • La fréquence de lecture « au moins hebdomadaire » sur supports digitaux est équivalente au global, mais est toutefois beaucoup plus importante chez les « moins de 35 ans » (70%)
  • La possession de Smartphone et tablette influence également le temps consacré à la lecture sur supports numériques.
Lire la suite...

MONDIAL 2014 : FRANCE-HONDURAS LE MATCH S’EST AUSSI JOUE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

17 juin, 2014 17 juin, 2014   17 juin, 2014 0 commentaire

L’Argus de la presse et Talkwalker by Aura Mundi présentent les résultats de leur baromètre réseaux sociaux sur l'équipe de France et la Coupe du Monde de Football - A lire le CP ici.    

Le match contre l’Honduras qui s’est déroulé le 15 juin a suscité près de 700 000 commentaires sur les réseaux sociaux en France, entre 20h et 23h. Ces commentaires ont été publiés presque exclusivement sur le réseau social Twitter.

 

 

De 20h à 23h, près de 173 000 Twittos émettent environ 700 000 tweets sur le match !

Auteur de 2 buts, Karim Benzema est le joueur de l’équipe de France le plus cité durant le match, avec près de 115 000 commentaires sur les réseaux sociaux, soit dans près de 16,5% de l’ensemble des commentaires des internautes.

L’événement le plus commenté est sans conteste le 2e but marqué par Karim Benzema à 22h32, qui suscite près de 15 000 commentaires en l’espace de seulement une minute !

Lire la suite...

Qu’ont lu les Français en 2013 ?

22 avril, 2014 22 avril, 2014   22 avril, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Leïla Lévêque, Responsable Expertise Média de l’Argus de la presse.

Retour sur les résultats Audipresse One et One Global 2013

1/ Comment se porte la presse en 2013 ?

En 2013, la lecture de la presse stagne. En effet, on note un très léger de recul (-0,1%) de l’audience globale par rapport à 2012. Parallèlement, les chiffres de diffusion OJD 2013 montrent un recul important du nombre d’exemplaires vendus en France. Toutes les familles de presse sont en recul, la Presse Quotidienne Nationale étant la famille la plus impactée avec -6% d’exemplaires vendus par rapport à 2012. Les gratuits affichent quant à eux une baisse de 3% d’exemplaires vendus. On ne peut pas pour l’heure expliquer ce recul par une désaffection du lectorat, les points de distribution et donc les nombres d’éditions locales ne cessant de changer (ex : les éditions locales de 20 Minutes ou Direct Matin).

La presse reste malgré tout le média N°1 en France puisque 97% des Français âgés de 15 ans et plus ont lu un titre de presse au cours de l’année passée (source : Audipresse One). A titre de comparaison, 89% des Français âgés de 4 ans et plus regardent la télévision (source : Médiamétrie) et 81% de la population utilisent Internet (source : INSEE).

2/ Quelle est la nouveauté cette année dans la mesure de l’audience 2013 ?

Audipresse propose aujourd’hui une mesure print + numérique des marques de presse : l’audience n’est plus seulement évaluée en fonction du nombre de lecteurs presse, elle prend également en compte le nombre d’internautes consultant les sites médias ainsi que les mobinautes.

         

Source : Communiqué de presse Audipresse
  Lire la suite...