SUIVEZ-NOUS SUR

Entrez dans l’univers du livre avec J.Chabbert Responsable d’édition aux Editions Mélibée

21 juillet, 2014 21 juillet, 2014   21 juillet, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Julien Chabbert, Responsable d'édition aux Editions Mélibée.

   

Pouvez-vous nous présenter votre maison d'édition ?

Les Éditions Mélibée ont été créées en 2010 à Toulouse, avec l’ambition de publier de nouveaux auteurs, anonymes pour la plupart et qui ont souvent été confrontés à la fermeture du système éditorial traditionnel. En quatre ans, notre rythme de publication s’est progressivement accru, jusqu’à éditer actuellement entre dix et quinze ouvrages par mois, au sein d’un catalogue généraliste. Romans et nouvelles, recueils de poèmes, essais universitaires, pamphlets politiques, témoignages, autobiographies : nous ne fixons pas de limites a priori concernant les genres des manuscrits que nous prenons en compte.

Quelles sont les particularités des Éditions Mélibée ?

Volontairement situés à la marge du monde parisien de l’édition, dans notre situation géographique et dans nos pratiques éditoriales, nous nous donnons malgré tout les moyens de nos ambitions, puisque nous sommes distribués à l’échelle nationale, ainsi qu’en Suisse, en Belgique et au Québec. Nous sommes indépendants et travaillons la plupart du temps avec des écrivains dont la notoriété reste à créer entièrement. C’est le défi qui nous anime tous les jours. Il n’y a pas (encore !) de Marc Lévy et autres Guillaume Musso dans notre catalogue, mais certains de nos auteurs ont déjà réussi à se faire un nom dans les médias et c’est toujours une grande satisfaction pour nous quand nous obtenons une recension intéressante.

Nous sommes par ailleurs une équipe jeune et faisons en sorte d’insuffler notre dynamisme à nos auteurs. Quand le temps est gris, que la nuit a été trop courte et que le Stade toulousain a perdu son match du week-end, on trouve toujours quelqu’un (qui n’aime pas le rugby et s’est couché tôt) à la machine à café pour nous remettre d'aplomb !

Lire la suite...

FTI Consulting Strategic Communications

18 juillet, 2014 18 juillet, 2014   18 juillet, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Nina Mitz, Président & CEO de FTI Consulting Strategic Communications France.

Présentez-nous FTI Consulting Strategic Communications?

FTI Strategic Communications est l’un des groupes leaders dans le monde en termes de conseil en stratégie de communication avec les médias, les marchés financiers, les autorités locales, nationales et européennes ainsi que pour les situations de crise et de restructurations d’entreprise. Avec plus de 1 000 collaborateurs seniors dans 22 pays, FTI est un groupe intégré qui  accompagne quotidiennement ses clients afin de les aider à anticiper, éclairer et surmonter les défis que pose le monde des affaires contemporain par du conseil aux dirigeants dans le domaine de la communication stratégique, Corporate et médias, des affaires publiques, de la communication financière, des crises et restructurations.

Quelles sont vos missions au sein de FTI Consulting Strategic Communications?

En tant que Président Directeur-Général de FTI en France et associée du réseau mondial, mes principales missions sont d’aider à faire connaître nos compétences sur le marché français en termes de conseil et d’expertise  en stratégie de communication et en stratégie d’influence nationale et internationale. La communication requiert des capacités stratégiques et tactiques ainsi qu’une très bonne connaissance à la fois des médias, des marchés financiers mais aussi des autorités gouvernementales que mon expérience au sein du Gouvernement français et auprès des autorités européennes facilite beaucoup.

Quel a été votre parcours?

Pendant un tiers de ma vie professionnelle, j’ai dirigé la communication de grandes entreprises américaines, puis pendant un autre tiers j’ai dirigé la communication française puis la coordination internationale d’entreprises asiatiques,  notamment japonaises. J’avais créé à cette époque une Association pour aider les français à exporter au Japon, en Chine et en Corée. J’ai ensuite collaboré avec des entreprises françaises intéressées par mon expérience de la communication et ma connaissance à la fois des process et aussi de la vision stratégique de ce métier. J’ai ensuite rejoint le Gouvernement français où j’ai été le porte-parole et la conseillère en communication internationale de 3 Ministres de l’Economie, des Finances et de l’Industrie pendant 5 ans avant de prendre la Présidence Direction-Générale de Financial Dynamics en France, en 2006, devenue FTI Strategic Communications.

Lire la suite...

JustReachOut : ami ou ennemi des RP ?

17 juillet, 2014 17 juillet, 2014   17 juillet, 2014 0 commentaire

Et si les agences de RP étaient remplacées par des plates-formes digitales ? Et si une nouvelle interface amenait des solutions innovantes pour les RP ?

Une des finalités inhérentes à l’économie collaborative est de supprimer les intermédiaires marchands dans l’échange de service entre consommateurs. Pour consolider des dogmes commerciaux évidents bâtis par l’industrie du secteur tertiaire, le système a longtemps fait croire aux citoyens qu’ils devaient payer une entreprise pour disposer d’un service qu’un particulier était lui aussi capable de proposer, pour moins cher. Que ce soit les taxis avec Uber et Lyft ou l’hôtellerie avec Airbnb, les industries menacées par l’économie de partage sont contraintes de se remettre en question, d’évoluer. Les agences de RP vont-elles aussi devoir repenser leur offre ? JustReachOut propose désormais une alternative digitale.

Créé par Dmitry Dragilev, fondateur de l’accélérateur de croissance Criminally Prolific, conçu pour les entrepreneurs et les startups, JustReachOut est un empêcheur de facturer en rond pour les sociétés de relation presse. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en respectant parfaitement l’esprit organique de l’économie collaborative, cette plate-forme permet facilement à n’importe quelle entreprise de contacter directement les journalistes intéressés, en les ciblant et en leur fournissant toutes les infos nécessaires à la rédaction de leur(s) article(s).

Lire la suite...

Le luxe sur tous les terrains

15 juillet, 2014 15 juillet, 2014   15 juillet, 2014 0 commentaire

Les marques de luxe ne se focalisent plus seulement sur les stars de cinéma pour faire leur promotion, mais sur l’actualité pour incarner leurs produits.

En effet de Louis Vuitton qui créé une malle pour abriter la Coupe du Monde de Football, à Tag Heuer prenant comme égérie Cristiano Ronaldo ou encore Hublot présent sur tous les panneaux de changements de joueurs, l’industrie du luxe profite de tous les évènements pour afficher une présence qui auparavant était l’apanage des équipementiers sportifs, de l’automobile ou des marques de soda.

Le luxe a déjà largement investi le football(en dehors des achats des joueurs). Lanvin par exemple habille l’équipe d’Arsenal, Trussardi la Juventus de Turin et Giorgio Armani celle du Bayern Munich.

On avait l’habitude des contrats d’équipementiers Nike, Adidas ou Puma avec les fédérations, maintenant il faudra s’habituer à voir la Squadra Azzurra en Dolce Gabbana ou la Mannschaft en Hugo Boss ou encore l’équipe du Japon en A. Dunhill.

L’évènement sportif par sa globalité et sa visibilité intéresse fortement ces marques.

L’autre tendance lourde pour toucher le plus grand nombre et qui revient toutes les semaines est la série télé. En effet, d’un sous-genre, la série tv est devenue un acteur majeur du paysage médiatique. Les réalisateurs venus du cinéma comme David Fincher pour House of Cards ont participé de sa « déringardisation ». Des diffusions mondiales avec des audiences toujours plus élevées, il n’en fallait pas plus pour que les grandes marques de luxe s’y intéressent.

Lire la suite...

L’engagement selon Oasis

10 juillet, 2014 10 juillet, 2014   10 juillet, 2014 0 commentaire

C'est "Le jour Jus" : Oasis dévoile le dernier des 4 épisodes de l'effet Papayon. Les 3 premiers frisent les 7.5 M de vues et les pépites du dispositif transmedia ont prolongé l'expérience et emballé les internautes. Revue de détail par l'équipe Oasis et leur agence Marcel.

Dans chacun des quatre épisodes de "L'effet Papayon", vous avez glissé des éléments que les internautes pouvaient s'amuser à découvrir. Quels enseignements tirez-vous de ces dispositifs ?

Aline Bonnet, Media Strategy Manager Orangina-Schweppes France : Le principal learning sur le dispositif transmedia est qu’il nous a permis de toucher plein de communautés différentes et de recruter.

Benjamin Taieb, directeur associé chez Marcel : L’objectif était de poursuivre l’histoire et de tirer des fils narratifs entre chaque épisode. Mais le transmedia a aussi permis de toucher des gens par d’autres canaux. Dans un monde idéal, tu penses que tu regardes d’abord le film et après, si tu veux pousser l’expérience, tu vas chercher le dispositif transmedia. On a découvert que l’effet inverse fonctionne. Notamment sur les gamers : ils ont joué sur Fruit Fighter et comme ils ont pris du plaisir, ils sont allés voir les films. Dans les deux sens, la mécanique a nourri notre communauté.

Amélie Louvet, Marketing Manager Oasis : En ligne de mire, nous voulons être une marque media et élargir notre audience. Ce que nous avions prévu pour les hardcore fans s’est effectivement produit, mais différentes communautés sont allées chercher les pépites et c’est le plus grand nombre qui est allé jouer avec les phrases cultes de la série. On a très clairement élargi notre audience : on est devenu la première chaîne youtube en France. On partait de 24 000 abonnés et on est passé en quelques semaines à 105 000. C’est un de nos meilleurs résultats.

Lire la suite...

Le contenu au coeur des stratégies RP des marques

8 juillet, 2014 8 juillet, 2014   8 juillet, 2014 0 commentaire

Loin est l'époque où les relations presse se résumaient à inviter des journalistes à des événements et à savourer des petits fours et du champagne en faisant du « relationnel » avec eux.  Les relations presse ne consiste plus uniquement à envoyer des communiqués  et des dossiers de presse, à multiplier les fastidieuses relances téléphoniques ou encore les déjeuners et conférences de presse.

Les pratiques des relations presse, que ce soit en agence ou chez l’annonceur, ont profondément évolué depuis la révolution digitale.

Les journalistes mais aussi les blogueurs qui ont su s’imposer comme des influenceurs légitimes et crédibles au fil du temps sont saturés par le flux permanent d’informations. Il est donc préférable d'éviter de les inonder avec des communiqués qui ne présentent pas d’information attractive. Il faut réussir à susciter leur intérêt au bon moment, avec le bon message et par les bons vecteurs.

Enrichissez vos  contenus.

Il faut aujourd’hui proposer des contenus enrichis à la fois pour susciter l’intérêt des journalistes mais aussi pour faciliter leur travail tel que la recherche d’informations. Il est indispensable aujourd’hui de compléter un communiqué de presse traditionnel avec des contenus multimédias comme des graphiques, des infographies, des présentations interactives, des liens ( vers le site, articles de blog, communiqué précédent…), des interviews,  des vidéos ( présentation d’un produit, coulisses de la marque…). Ses contenus permettent aux journalistes d’enrichir leur article car ils ont une meilleure compréhension du contexte de l’information.

Lire la suite...

La 9ème nuit du marketing organisée par l’ADETEM, Les gagnants sont…

7 juillet, 2014 7 juillet, 2014   7 juillet, 2014 0 commentaire

Les derniers feux viennent de s’éteindre sur la 9ème  nuit du marketing organisée par l’ADETEM, soutenue par Adstream, Be Angels, Google, La Poste, Microsoft, PPR, L'ADN, Influencia, Culture RP, Stratégies...

De l’avis de plusieurs sources, ce fut une sacrée réussite, et sans doute l’un des meilleurs crus! 5 collèges d'électeurs, dont un Grand Jury de Directeurs marketing (IBM, Google, Dassault-Systèmes, Microsoft, Fleury-Michon, RTL, Essilor, La Poste, SAP, Fives, Microsoft, Areva, TBWA, Wolters Kluwer France, Schneider Electric et PPR)  présidé par Isabelle Leboucher, Directrice Marketing d’Areva, ont donc révélé leur propre palmarès parmi les 17 nominés et les 11 start-up/PME en compétition.

 

   

Grand Prix de l’excellence marketing Délivré au terme d’une soutenance devant un Jury VT de 18 Directeurs Marketing :

  • Or : Domyos : «Tai-Chip-Hop» / Fred & Farid Shangaï
  • Argent : Mairie de Paris : «Vélib: Les produits dérivés et évènements sous licence»
  • Bronze ex-aequos : Nescafé : «Really Friends ? /  Publicis Conseil -  ZenithOptimedia et Coca-Cola : «Share a coke» / Publicis Shopper
Lire la suite...

Nicolas Menguy, VA Press groupe d’édition de médias en ligne spécialisés dans l’information économique…

7 juillet, 2014 7 juillet, 2014   7 juillet, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Nicolas Menguy associé de VA Press, groupe d'édition de médias en ligne spécialisés dans l'information économique et corporate à destination des CSP+

Quelle est l’origine de VA Press ?

Avec Ludovic François, Professeur à HEC et spécialiste des médias, nous avons fondé VA Press avec la volonté de créer des passerelles entre l’information économique au sens large, et la recherche en management. Les Carnets du Business ont alors vu le jour sous forme d’un site d’information consacré au monde de l’entreprise et à son environnement stratégique : politique économique, international, société.

Il en existait déjà beaucoup de ce genre, à l’époque, mais tous très orientés « actualité chaude». Pour nous différencier, il nous fallait proposer à nos lecteurs des contenus éditoriaux très qualitatifs et distanciés. C’est ainsi que nous nous sommes initialement constitués un lectorat très qualifié et naturellement exigeant (cadres, dirigeants, TNS, enseignants-chercheurs, institutionnels, etc.).

Pouvez-vous nous expliquer la singularité de VA Press sur le marché ?

C’est de ce constat d’exigence que provient l’acronyme « VA » Press, qui fait référence au concept de « valeur ajoutée ». C’est le cœur de notre contrat de lecture : nous cherchons, dès que possible, à enrichir nos contenus de leviers de compréhension, de facteurs d’étonnement ou de débat…En revanche, être sérieux ne signifie pas forcément être austère. De ce fait, nous nous autorisons l’emploi d’un ton très libre sur certains de nos médias. Nous voulons dépoussiérer les standards, car nous sommes ouvertement pro-business et nous souhaitons y intéresser le plus grand nombre de façon positive et distrayante.

Le groupe est aujourd’hui composé de plusieurs titres, parmi lesquels le Journal de l’Economie, Les Carnets du Business, RSE Magazine, Enderi, NLTO ou Speedylife. Quelle est l'identité de chacun ?

Chaque média a une identité très forte et affine celle-ci continuellement. En fait, Internet est un environnement extrêmement profus et concurrentiel au sein duquel 90% des contenus produits sont gratuits, d’intérêt éphémère et parfaitement substituables. Pour y exister, il est donc crucial de développer des facteurs de différenciation forts et de créer un univers de marque au sein duquel le lecteur va retrouver des repères socioculturels, puiser des idées en adéquation avec son système de valeurs, et être aspiré par un processus de découverte conforme à ses désirs. Si vous connaissez les codes sociaux de vos lecteurs, vous cernez plus facilement le périmètre de leurs attentes.

Lire la suite...