SUIVEZ-NOUS SUR

Managers, parlez numérique… et boostez votre communication

6 décembre, 2013 6 décembre, 2013   6 décembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Olivier Cimelière,  auteur de l’ouvrage « Managers, parlez numérique et boostez votre communication ! » Témoignage de Thierry Wellhoff, président de Wellcom et président de Syntec Conseil en Relations Publics - Préface de Françoise Gri, directrice générale du groupe Pierre &Vacances/Center Parcs - Postface de Nicolas Bordas, vice-président de TBWA Europe et président de BEING Worldwide aux éditions  Kawa.

Ce livre est-il un guide de bonnes pratiques pour les managers?

Mon intention n’était pas d’écrire un guide de tuyaux et astuces pour bien pratiquer les médias sociaux. Il existe déjà tellement de bons ouvrages sur le sujet que je n’ai estimé devoir en rajouter un !

En revanche, ce livre se veut un ouvrage de réflexion et de conviction pour aider les managers à prendre conscience de l’importance stratégique de la communication digitale et les nombreux défis qu’elle pose aux modèles communicants que les entreprises ont adoptés jusqu’à présent. A l’aide de cas d’étude tirés de l’actualité de ces 3 dernières années, je m’efforce de souligner combien les dirigeants doivent impulser un nouvel état d’esprit vis-à-vis de leur interne mais aussi de leurs différents publics.

La réputation ne se décrète plus, elle s’incarne concrètement par des actes, des engagements et une capacité à écouter et converser activement avec ses publics.

Que pouvez-vous nous dire sur la prise de parole 2.0 des dirigeants aujourd'hui?

Hormis quelques pionniers qui ont d’emblée saisi les opportunités qu’il y avait à être actif et impliqué sur les médias, une majorité de dirigeants demeure réticente. Ils objectent souvent le manque de temps, le peu d’appétence pour les nouvelles technologies de communication mais à mon sens, ce ne sont pas les vraies motivations qui les tiennent encore à l’écart.

Les médias sociaux désacralisent quelque peu l’aura du dirigeant. Dans le 2.0, on parle de pair à pair et ce n’est pas toujours évident pour un dirigeant d’appréhender et d’adopter cet état d’esprit. Même aux USA, berceau pourtant des réseaux sociaux, 68% des patrons des 500 entreprises composant le classement Forbes sont encore totalement absents.

Pourtant, il est conseillé de s’intéresser et de s’imprégner à cette tendance irréversible qui bouleverse en profondeur et durablement la façon dont leurs entreprises vont exercer leurs activités. Une prise de conscience semble d’ailleurs commencer à s’opérer. Le récent rapport Deloitte sur la gestion du risque dans la stratégie des entreprises montre qu’une majorité de patrons place désormais la réputation comme enjeu n°1 en termes de risques, et ceci parce qu’à leurs yeux, la poussée de l’expression publique sur les médias sociaux, modifie les rapports et les discours.

Lire la suite...

Grand Prix 2013 des Stratégies de communication

5 décembre, 2013 5 décembre, 2013   5 décembre, 2013 0 commentaire

Le palmarès du Grand Prix Stratégies des stratégies de communication 2013 a été dévoilé mercredi 4 décembre à Paris, devant un public de professionnels du marketing, de la communication et des médias. Ce Grand Prix constitue un instantané du meilleur de la création et des stratégies au service des marques, un « best case » précieux pour les annonceurs comme pour les agences.

Culture RP y était…

RELATIONS PUBLICS

Grand Prix : Le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux obtient, avec son agence DDB Paris, le Grand Prix Stratégies des relations publics 2013 pour son opération "Facebook 1914". DDB Paris pour le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux a obtenu également le Grand Prix.

  Produits Grand Public Prix et prix spécial : Fred & Farid Group (Kids Love Jetlag) pour Carambar (Mondelèz International)

Mention : Self Image pour la Fédération française du sport automobile (FFSA)

Célébrations et Anniversaires Prix : Mot compte double pour Damart

Grandes causes, campagnes d’intérêt général, programmes de prévention Mention : Florence Gillier & Associés pour l'OCH (Office chrétien des personnes handicapées)

Lire la suite...

L’algorithme du journaliste?

3 décembre, 2013 3 décembre, 2013   3 décembre, 2013 0 commentaire

Ce jeudi matin, le pôle Younomie de l’Argus de la presse a invité des journalistes à découvrir les premiers résultats de l’enquête « Journalistes qui êtes-vous ? » à laquelle ils avaient participé pendant l’été. Vous ne savez pas de quoi il s’agit ? Vous n’y avez pas participé ?... Ce n’est que partie remise ! En quelques mots, il s’agit de donner la parole aux journalistes pour comprendre leurs pratiques, échanger sur différents aspects de ce qui rythme leur quotidien, et contribuer à une réflexion sur le métier et son devenir, participer à sa compréhension par ceux qui n’en sont pas.

La rencontre a permis d’échanger sur de nombreux sujets abordés dans l’enquête ou en marge de ses résultats. Rôle du journaliste, contraintes du métier, spécificités des médias, vie des supports, évolution des pratiques… Chacun a réagi aux thèmes abordés par la présentation des résultats, et illustré les conclusions proposées par ses propres opinions et expériences.

Le manque de temps, souvent évoquée par les répondants à l’enquête, a fait réagir Jean-Paul, le malicieux « sage » de l’équipe : « Mais qui a dit que la recherche d’information ne prenait pas de temps ?! ». …Oui, c’est vrai ça ! Qui ?? …Trier les mails ? Oui, bien sûr cela prend du temps… Mais passiez-vous vraiment moins de temps à ouvrir toutes ces enveloppes garnies de communiqués de presse par le passé ?... Lire la suite...

Veille médias et veille concurrentielle au service de l’image et du business !

2 décembre, 2013 2 décembre, 2013   2 décembre, 2013 0 commentaire

Com’45 (association des professionnels de la communication du Loiret et de la région Centre) et la Direction de la communication du Conseil général du Loiret vous proposent une thématique consacrée à la veille médiatique (presse, web…), le jeudi 28 novembre à 18h30.

Pour savoir comment une veille médias structurée peut activement participer au développement de votre notoriété !

Pour savoir comment une bonne veille médias peut devenir un atout concurrentiel et commercial de premier ordre !

Clipping, panorama de presse, analyse des retombées… Vous saurez tout sur les outils et les moyens à mettre œuvre !

  Avec la participation de : - Nicolas JAUNET, Responsable Marketing et Communication et Pascal LABAIGT, consultant veille de l’Argus de la presse - Laurent MORVANT, Directeur Fondateur de AMO-Infusion (études et conseils « veille ») - Christine BLANC MONTMAYEUR, Cellule Veille concurrentielle de la Lyonnaise des Eaux - La Direction de la communication du Conseil général du Loiret dirigée par Manuel PONCET   La soirée était animée par Bruno Goupille, Vice-président de Com’45 et Directeur de la communication de la Caisse d’Epargne Loire-Centre et Jean-Luc Fournier, Directeur de la communication et des Relations Publiques du groupe Deret, Monsieur Manuel Poncet, Directeur de la communication du Conseil Général du Loiret et Anne Chevassu, Responsable du service presse, information et documentation. Merci à tous pour cette rencontre très enrichissante...        

Quand j’serai grand, j’serai journaliste ! …

29 novembre, 2013 29 novembre, 2013   29 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Edith Rémond, qui enseigne le journalisme à l'école de Bordeaux qu'elle a dirigée pendant 18 ans. Elle préside actuellement la Conférence des Écoles de Journalisme (CEJ) qui regroupe les 14 formations reconnues par la profession. Passionnée par la formation et les étudiants en journalisme, elle enseigne les techniques d'interview, l'écriture et a construit et animé depuis deux ans un laboratoire de data journalisme au sein de l'école bordelaise.

Lors de l'édition 2013 du CNMJ, un rapport Audiens a précisé que le métier connaissait une certaine féminisation depuis quelques années, en particulier en presse écrite. L'enquête "Journalistes, qui êtes-vous ?" menée par le Pôle Younomie de l’Argus de la presse (et qui sera publiée prochainement) semble confirmer également cette tendance avec davantage de femmes chez les jeunes journalistes. De votre côté, vous notez une proportion légèrement plus importante de candidates que de candidats dans les cinq écoles étudiées dans l'étude CEJ sur les candidats aux formations reconnues de journalisme .

Pensez-vous que l'on puisse parler d'une tendance vers une féminisation du journalisme ?

Tous les indicateurs montrent bien qu'en effet la profession de journaliste s'est féminisée. En vingt ans, les femmes sont passées d'une proportion inférieure au quart à une proportion supérieure au tiers. Si la féminisation se poursuit, le processus s’est cependant ralenti. Sur l’ensemble de la profession, la parité n’est pas encore atteinte, mais en 2010 les journalistes ont dépassé le seuil de 44,5% atteint par les femmes pour l’ensemble de la population active française. La proportion de femmes est plus élevée parmi les moins de 26 ans et les 26-34 ans. Mais le nombre de femmes est aussi plus élevé parmi les journalistes en CDD et pigistes : elles représentent 53,4% des pigistes et 57, 9% des CDD contre 42,5% des journalistes en CDI.

Lire la suite...

L’observatoire de l’art contemporain, l’art de voir & de savoir

28 novembre, 2013 28 novembre, 2013   28 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP à rencontré Nina Rodrigues-Ely Consultant en art contemporain et Directrice éditoriale pour l'agence de L'observatoire de l'art contemporain.

 

 

 

 

Le site de l'observatoire de l'art contemporain existe depuis 2007, pouvez-vous nous en décrypter et d'analyser le concept?

Le concept de l’Observatoire de l’art contemporain s’est élaboré en 2006 dans une réflexion avec Manuel Fialho, enseignant et consultant en stratégie de marque, à partir d’un  constat : l’art contemporain est devenu à la mode ; tout le monde en parle mais personne n’y comprend rien. Manuel qui ne venait pas de ce milieu s’est demandé pourquoi il n’existait pas  d’Observatoire pour donner des repères aux gens.

On commençait à voir les premiers effets de la mutation du « monde de l’art » en « Ecosystème de l’art », la pénétration des mondes de l’entreprise, du luxe et de la mode ainsi que l’internet. Avec Manuel Fialho, dans la ligne d’un observatoire, nous avons construit et alimenter une grille de lecture selon une approche spécifique et exclusive. Il s’agissait de suivre les mutations mondiales à travers les visions créatives car les artistes sont des sismographes qui saisissent en avance les transformations invisibles, les nouveaux imaginaires. Le principe de l’Observatoire est d’aborder l’art contemporain et son écosystème  sous l’angle de l’analyse, du décryptage et non de la critique d’art. C’est aussi la maîtrise et la sélection de l’actualité dans un monde où règne le mimétisme : nous ne nous intéressons qu’aux signes de changement ; quand nous traitons une information, elle devient une donnée active. Nous avons ainsi acquis une vision globale et structuraliste de l’écosystème de l’art toujours en mouvement, des mécanismes de marché, des articulations en l’art et l’entreprise aussi bien qu’une capacité à  analyser l’art, les processus de création.

Vous avez créé un bureau de conseil dédié à l'art contemporain.

Depuis 2006, l’agence conseil est le corolaire logique de la revue de décryptage avec  un noyau de trois spécialistes : Virginie Bertrand, Manuel et moi ; nous croisons en permanence nos domaines de compétences, la communication, la stratégie de marque, le luxe et la mode, le marché de l’art, le marketing.. C’est pourquoi nous avons développé des services de  prospective pour les marques ou des tendanceurs, de stratégie et d’audit culturels, de formation, de management ou marketing créatif pour insuffler la culture de la création aux dirigeants dans une entreprise. Les grands dirigeants sont des visionnaires de long court. Ètrangement, à un moment ou un autre de leur vie active, certains se rapprochent de l’art et des artistes soit en collectionnant, soit en créant des fondations d’entreprise…

Lire la suite...

Coulisses RP au Salon du livre et de la presse de jeunesse

27 novembre, 2013 27 novembre, 2013   27 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Sylvie Vassallo, Directrice du Salon du livre et de la presse de jeunesse.

Les RP du Salon du livre et de la presse jeunesse se préparent combien de temps à l’avance ?

Nous nous préparons presque un an à l'avance. C'est-à-dire que nous engageons la préparation du prochain Salon dès la fin de celui qui est en court. Le premier temps consiste à faire le bilan de nos résultats en presse. Combien d'articles, de reportages...combien de journaux, magazines, radios, télés... En fonction de cet état des lieux, nous établissons des priorités pour l'année à venir, nous vérifions nos fichiers. Jusqu'au printemps, nous effectuons un travail de veille et de mise à jour, moins intense bien sûr que dans la période actuelle. Dans cette période, nous tentons aussi de rendre visible en presse un certain nombre des actions que nous menons à l'année. Le rythme s'accélère à l'été et à la rentrée avec mise à jour des nouvelles grilles de programme, début des communiqués de presse, rencontres avec des journalistes...

Quelle est la stratégie RP déployée pour Le Salon du livre et de la presse jeunesse ?

Nous avons un événement à la fois très grand public et très professionnel. Notre ambition est de couvrir ce spectre relativement large, en s’adressant à la presse professionnelle, à la presse spécialisée, à la presse culturelle, à la presse jeunesse, et à tous les vecteurs de la presse grand public. Nos partenariats presse sont un indicateur de cette stratégie avec nos partenaires médias : Télérama, Le Monde, l’Humanité, J’aime lire, Mediapart, Arte, France Info et France Culture.

Lire la suite...

Europe 1 « Rigoureusement impertinent, plus que jamais !»

26 novembre, 2013 26 novembre, 2013   26 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré pour vous Denis OLIVENNES et Fabien NAMIAS pour évoquer la saison 2013-2014 : au programme, une stratégie d’antenne toujours centrée autour de l’information et de la liberté de ton.

« Rigoureusement impertinent », qu’est-ce que cela signifie ?

Denis Olivennes : Rigoureusement, car les auditeurs sont en droit d'attendre d'Europe 1 la vérité des faits, produite sans parti pris par une rédaction de 170 journalistes et experts. L'impertinence, pour refuser l'infotainement, bousculer les points de vue dominants et les stéréotypes.

C'est la mission de l’équipe mise en place progressivement depuis deux ans et dirigée par Fabien Namias.

Fabien NAMIAS : Cette saison repose sur un triple pari : l'approfondissement, l'expertise et la saillance des points de vue. Délivrer l'information ne suffit pas, celle-ci doit être analysée par nos experts maison. Transgresser et être impertinent font également partie de l’ADN d’Europe 1.

Quels seront les rendez-vous de cette saison 2013 – 2014 ?

Denis Olivennes : Notre grille a entièrement été conçue pour agrandir notre spectre d’auditeurs, après une progression deux années de suite sur le cœur de cible. Je m’appuie à la fois sur la continuité avec des piliers comme Morandini, Poincarré ou Ruquier. On ne change pas une équipe qui gagne ! Cependant, nous avons fait le pari de mettre de nouveaux visages comme Hanouna, Sotto et le retour de Taddéi. Il y a de nombreux rendez-vous de politique internationale et française à venir, comme les élections allemandes et les municipales. Europe 1 mise encore plus sur le sport avec la Coupe du monde de football au Brésil.

Fabien NAMIAS : Cette grille est cohérente et reflète l’âme d’Europe 1. Nous sommes premiers sur le numérique face à la concurrence avec le recours à la vidéo.

Lire la suite...