SUIVEZ-NOUS SUR

La communication culturelle par Olivier Gaulon

24 septembre, 2013 24 septembre, 2013   24 septembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Olivier Gaulon, attaché de presse « art et culture » freelance

Spécialiste des relations presse dans le monde des arts depuis de nombreuses années, pouvez-nous nous donner les bonnes pratiques qui sont pour vous déterminantes dans la communication d’événements artistiques en France ?

La communication culturelle ne fait pas appel aux mêmes ressources que celles des grandes marques car le plan média est souvent maigre. Les relations presse sont bien souvent le seul moyen de procurer une visibilité à l’événement dans les médias. Le nerf de la guerre étant la relance, l’attaché de presse se doit de connaître les titres auxquels il s’adresse et ce que les journalistes y écrivent. A défaut de tous les connaître,avant de les appeler, il faut déjà les lire.

Une bonne campagne de presse, a fortiori dans le domaine de l’art, doit aussi privilégier l’iconographie : si les images numériques HD ont succédé aux diapositives, des visuels de qualité en adéquation avec la ligne éditoriale aident toujours à décrocher un papier. Le challenge est de sortir du lot face à la multitude qui caractérise l’offre culturelle, évidemment non proportionnelle à la place qui lui est allouée dans la presse.

Vous arrive-t-il de lier des partenariats avec d'autres agences de relations publiques pour mener vos actions et pourquoi ?

Depuis mes débuts en 2001, je collabore avec l’agence Alambret Communication, aujourd’hui dirigée par Anne-Sophie Giraud, qui me confie régulièrement des missions. Si l’agence me sollicite pour mon réseau en art contemporain, je fais aussi appel à elle quand il s’agit de décrocher un budget comme le premier Festival de l’histoire de l’art au château de Fontainebleau, car je ne peux pas répondre seul à de tels appels d’offre. Notre relation est professionnelle autant qu’amicale, ce qui est rare dans notre milieu.

Tilt, Philips PM5544, 2013, acrylique et peinture aérosol sur toile, 150 x 150 cm Tilt, Bleu Pétrole, 2012, acrylique et peinture aérosol sur toile, 200 x 200 cm Tilt, Fiat 250, 2013, technique mixte sur voiture, 132 x 290 x 37 cm © Benjamin Roudet Courtesy Galerie Wallworks, Paris.
Lire la suite...

Le Guide des Acteurs du Brand Content 2013-2014

23 septembre, 2013 23 septembre, 2013   23 septembre, 2013 0 commentaire

L’annuaire des Acteurs du Brand Content a été créé à l’initiative de l’institut d’études QualiQuanti.

Prenant conscience de la richesse et de la diversité des experts du contenu de marque, il fallait recenser et mettre en valeur tous ces acteurs. Cet annuaire a été déclaré à la CNIL sous le numéro 1396981 (17 novembre 2009).

D’abord édité à travers un site dédié, l’annuaire est sorti en version papier et en version pdf à télécharger. La deuxième édition est sortie début septembre 2013.

Voici la version interactive à consulter en ligne.

Source : Blog Brand Content.fr
Merci à Daniel Bô pour son autorisation de publication. QualiQuanti Site : http://www.qualiquanti.com Blog : http://www.marketingetudes.com http://www.brandcontent.fr

Lire la suite...

Le Conseil RP, un stratège de la notoriété

23 septembre, 2013 23 septembre, 2013   23 septembre, 2013 0 commentaire

Culture RP à rencontré Delphine Julie, Conseil en Relations Médias, Fondatrice de l’agence Relations-Presse.net        

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J’ai une double formation : langues et communication (maîtrise d’anglais et major de promotion de lEFAP). Ce double cursus m’a appris le goût et la rigueur des mots, d’une part, la créativité et la réflexion stratégique d’autre part. Ce sont les facteurs déterminants de mon parcours professionnel. J’ai commencé au sein d’une marque de chaussures pour enfants, avec la conception de campagnes presse : nouvelles saisons, collections thématiques (neige, sport). Il fallait élaborer des argumentaires presse, aller dans les rédactions, sélectionner des shoppings… Cette première expérience a été très enrichissante et formatrice !

Ensuite, j’ai travaillé en agence pendant 5 ans. En agence, on a une vision plus globale de la communication et de la gestion de la relation de clients aux profils et aux besoins différents selon les secteurs : e-commerce, finance ou encore causes humanitaires. En 2005, j’ai décidé de créer ma structure de conseil. Aujourd’hui, je travaille avec 3 consultantes seniors et mon agence compte une cinquantaine de références dans les domaines de la finance et de l’assurance, des RH, des nouvelles technologies, de l’éducation, de la culture et de l’édition. Aujourd’hui, notre réflexion stratégique intègre des actions qui vont au-delà des relations avec les médias : organisation d’événements, gestion de partenariats, opérations sur les réseaux sociaux…

Quelles sont les valeurs que vous souhaitez mettre en avant dans votre agence ?

J’ai pour habitude de dire à mes clients que les Relations Médias, nécessitent, comme toute relation, du temps et une confiance réciproque entre le client, son conseil, ses interlocuteurs. Mes valeurs sont donc la qualité de la relation et du conseil pour accompagner le client mais aussi lui faire prendre conscience des besoins et des contraintes des journalistes. Le travail en confiance libère la créativité pour être force de proposition et permet d’anticiper les attentes de chaque partie. C’est grâce à cette conviction que j’ai des clients fidèles depuis plusieurs années : le Festival du Mot depuis 4 ans; le Festival du Mot depuis 4 ans ; Scoléo, InterEditions et DUNOD depuis 3 ans.

Lire la suite...

Abercrombie & Fitch : derrière les muscles des valeurs !

19 septembre, 2013 19 septembre, 2013   19 septembre, 2013 0 commentaire

Abandonner une communication stigmatisante pour justifier une sélection légitime par Florian SILNICKI, Consultant en stratégie d'information, gestion de la réputation et communication de crise - @floriansilnicki

   

florian silnicki pour Culture RP

     

La croissance du secteur du luxe se poursuit loin de la crise. Se décrivant comme une marque de « Casual Luxury », c'est Abercrombie & Fitch qui, aujourd'hui, défraie la chronique.

Pourtant, la boutique Abercrombie & Fitch des Champs-Élysées ne désemplit pas. Le coup de pub', bien involontaire, assuré par le défenseur des droits, Dominique Baudis, à l'enseigne américaine pourrait bien accélérer cette tendance sectorielle !

Le problème ? La maison Abercrombie & Fitch est soupçonnée de discrimination à l'embauche en France. Un soupçon  renforcé par une condamnation antérieure (50 millions de dollars!) pour un motif identique outre-Atlantique.

 

La réputation, c'est de plus en plus le vrai capital des entreprises au XXIe siècle. Si Henry Ford affirmait que « deux choses importantes n'apparaissent pas au bilan de l'entreprise, sa réputation et ses hommes », ce sont aujourd'hui à la fois ses hommes et sa réputation qu'Abercrombie & Fitch voit mise en cause.

Si, disons le sans détour, rien ne permet de justifier une discrimination professionnelle uniquement  basée sur des critères physiques comment ne pas aussi assumer franchement le fait que rien ne devrait interdire un employeur de choisir le personnel de son choix, répondant en cela aux besoins réels de son entreprise.

Le problème est que lorsque le critère déterminant d'embauche est un critère d'image ... un critère de look, d'attitude, et ... de physique, ça coince !

Abercrombie & Fitch a pourtant construit sa stratégie sur une certaine image, marqueté son offre sur le corps et la fête, le sport et la beauté et personne ne peut lui en faire le procès ... ce choix induisant avant tout la création de milliers d'emplois et de milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Lire la suite...

AMANDINE LEFEVRE-GRAVE, Responsable Communication externe 3 SUISSES France

17 septembre, 2013 17 septembre, 2013   17 septembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré AMANDINE LEFEVRE-GRAVE, Responsable Communication externe 3 SUISSES France

Quelle est selon vous l’importance des relations presse dans une stratégie de communication ?

Les relations presse font partie intégrante de la stratégie de communication externe.

Contrairement à la publicité, elles donnent de la visibilité à une marque en créant du relationnel et du lien avec les sphères d’influence. Elles permettent aussi à la marque de diffuser l’ensemble des messages que cette dernière souhaite faire passer en maîtrisant son discours, ses valeurs et son image.

Elles proposent aussi de manière plus rationnelle un service 24h/24 et 7j/7 (avec un site dédié), pour répondre à une demande de plus en plus réactive des journalistes.

Et depuis peu, elles sont aussi  un vecteur d'expériences émotionnelles à destination de ses publics. (Par exemple, une Présentation Presse avec un show-case privé plutôt qu’une Présentation statique).

Quelle est la spécificité de votre approche RP ?

3 Suisses, marque française de mode depuis 80 ans, a pour vocation de rendre la mode accessible à toutes les femmes. Son objectif, à travers les médias généralistes et spécialisés, est de la positionner comme la marque dédiée à tous les moments de vie des femmes, de renforcer l’image tendance et de cultiver une proximité avec les mode-addicts. Les relations avec la presse jouent un rôle essentiel dans la transmission de cette image et contribuent à garder une présence à l'esprit de la marque et d’accroître la visibilité, parmi une offre de plus en plus « mass-market ».

Notre culture d’entreprise est historiquement tournée vers l’affectif et nous pérennisons les liens avec nos journalistes pour créer la différenciation et la préférenciation. C’est le petit supplément d’âme de la marque.

Lire la suite...

DAMART FETE SES 60 ANS : « VIEUX, LUI ? JAMAIS ! »

13 septembre, 2013 13 septembre, 2013   13 septembre, 2013 0 commentaire

Damart, marque patrimoniale par excellence (98% de notoriété assistée), célèbre ses 60 ans en 2013 et édite à l’occasion de son anniversaire une collection capsule Thermolactyl Color Block.

A cette occasion est organisée, le mardi 17 septembre, un PRESSDAY dédié au Thermolactyl, intitulé « Vieux, lui ? Jamais ! »

Conçue comme un parcours expérientiel et ludique à travers l’histoire de la marque, très riche en anecdotes avec les medias, les sportifs, célébrités, aventuriers de l’extrême... cette journée presse sera ponctuée de « happening éclairs » (danseurs, comédien…) et proposera un focus sur l’actualité de Damart : innovations textiles au service du bien-être et du sport, nouvelles collaborations avec de jeunes stylistes d’ESMOD...

Les 60 ans du Thermolactyl par Damart from DAMART on Vimeo. Hommage à l’iconique de Damart, vendu à 300 millions d’exemplaires, cet événement vise à « réhabiliter » le Thermolactyl, revendiquer le port de ce sous-vêtement intemporel et transgénérationnel par excellence. Tout le monde a une histoire avec Damart... Qui n’en a jamais porté ? Le soir, blogueurs, influenceurs et people sont attendus pour une « Thermol Party » ludique et décalée, qui promet de faire des étincelles.

Concepteur et chef d’orchestre de l’événement : Agence RP Mot Compte Double Scénographie : Agence Julien Toujan Agence de Celebrity Marketing et Endorsement (pour la Thermol Party) : Agence Laurent Guyot

100 principes fondamentaux de l’identité visuelle des marques

12 septembre, 2013 12 septembre, 2013   12 septembre, 2013 0 commentaire

Contrairement à ce que l’on perçoit, le logo n’est pas la « première pierre » d’une charte graphique mais, bien au contraire, un concentré des valeurs et des principes graphiques contre lesquels on a choisi d’adosser une marque.

Parfois négligée, souvent développée au gré des besoins et des envies, l’identité visuelle est pourtant un véhicule puissant pour la stratégie d’entreprise.

Comment s’en saisir ? Comment en apprécier les richesses et le potentiel ? Même quand on est déjà en charge de l’évolution de l’image d’une entreprise, comment revisiter durablement l’existant et le faire évoluer efficacement ?  

100 principes, pas un de moins

Pensé et co-signé par Kevin Budelmann et Yang Kim de People Design en collaboration avec Curt Wozniak, « 100 principes fondamentaux de l’identité visuelle des marques » est un ouvrage volontairement très graphique. qui balaye l’ensemble des notions que vous auriez pu croiser si vous aviez fait parallèlement une école d’art graphiques réputée et un master en marketing. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, du lien complexe mais terriblement réel qui unit les techniques d’illustration aux intentions commerciales. L’art pour l’art n’est pas de la communication. Beaucoup de designers graphiques l’oublient. La responsabilité de l’image de marque consiste à intégrer les principes unificateurs de la conception visuelle à ceux, souvent difficiles à suivre, du marché. Il faut donc des bases, diverses, nourries, pour ne pas laisser au seul exécutant le soin de figer des codes dont la portée engage l’entreprise et sa relation au marché.

Lire la suite...