Culture RP » RP / Medias

SUIVEZ-NOUS SUR

L’observatoire de l’art contemporain, l’art de voir & de savoir

28 novembre, 2013 28 novembre, 2013   28 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP à rencontré Nina Rodrigues-Ely Consultant en art contemporain et Directrice éditoriale pour l'agence de L'observatoire de l'art contemporain.

 

 

 

 

Le site de l'observatoire de l'art contemporain existe depuis 2007, pouvez-vous nous en décrypter et d'analyser le concept?

Le concept de l’Observatoire de l’art contemporain s’est élaboré en 2006 dans une réflexion avec Manuel Fialho, enseignant et consultant en stratégie de marque, à partir d’un  constat : l’art contemporain est devenu à la mode ; tout le monde en parle mais personne n’y comprend rien. Manuel qui ne venait pas de ce milieu s’est demandé pourquoi il n’existait pas  d’Observatoire pour donner des repères aux gens.

On commençait à voir les premiers effets de la mutation du « monde de l’art » en « Ecosystème de l’art », la pénétration des mondes de l’entreprise, du luxe et de la mode ainsi que l’internet. Avec Manuel Fialho, dans la ligne d’un observatoire, nous avons construit et alimenter une grille de lecture selon une approche spécifique et exclusive. Il s’agissait de suivre les mutations mondiales à travers les visions créatives car les artistes sont des sismographes qui saisissent en avance les transformations invisibles, les nouveaux imaginaires. Le principe de l’Observatoire est d’aborder l’art contemporain et son écosystème  sous l’angle de l’analyse, du décryptage et non de la critique d’art. C’est aussi la maîtrise et la sélection de l’actualité dans un monde où règne le mimétisme : nous ne nous intéressons qu’aux signes de changement ; quand nous traitons une information, elle devient une donnée active. Nous avons ainsi acquis une vision globale et structuraliste de l’écosystème de l’art toujours en mouvement, des mécanismes de marché, des articulations en l’art et l’entreprise aussi bien qu’une capacité à  analyser l’art, les processus de création.

Vous avez créé un bureau de conseil dédié à l'art contemporain.

Depuis 2006, l’agence conseil est le corolaire logique de la revue de décryptage avec  un noyau de trois spécialistes : Virginie Bertrand, Manuel et moi ; nous croisons en permanence nos domaines de compétences, la communication, la stratégie de marque, le luxe et la mode, le marché de l’art, le marketing.. C’est pourquoi nous avons développé des services de  prospective pour les marques ou des tendanceurs, de stratégie et d’audit culturels, de formation, de management ou marketing créatif pour insuffler la culture de la création aux dirigeants dans une entreprise. Les grands dirigeants sont des visionnaires de long court. Ètrangement, à un moment ou un autre de leur vie active, certains se rapprochent de l’art et des artistes soit en collectionnant, soit en créant des fondations d’entreprise…

Lire la suite...

Coulisses RP au Salon du livre et de la presse de jeunesse

27 novembre, 2013 27 novembre, 2013   27 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Sylvie Vassallo, Directrice du Salon du livre et de la presse de jeunesse.

Les RP du Salon du livre et de la presse jeunesse se préparent combien de temps à l’avance ?

Nous nous préparons presque un an à l'avance. C'est-à-dire que nous engageons la préparation du prochain Salon dès la fin de celui qui est en court. Le premier temps consiste à faire le bilan de nos résultats en presse. Combien d'articles, de reportages...combien de journaux, magazines, radios, télés... En fonction de cet état des lieux, nous établissons des priorités pour l'année à venir, nous vérifions nos fichiers. Jusqu'au printemps, nous effectuons un travail de veille et de mise à jour, moins intense bien sûr que dans la période actuelle. Dans cette période, nous tentons aussi de rendre visible en presse un certain nombre des actions que nous menons à l'année. Le rythme s'accélère à l'été et à la rentrée avec mise à jour des nouvelles grilles de programme, début des communiqués de presse, rencontres avec des journalistes...

Quelle est la stratégie RP déployée pour Le Salon du livre et de la presse jeunesse ?

Nous avons un événement à la fois très grand public et très professionnel. Notre ambition est de couvrir ce spectre relativement large, en s’adressant à la presse professionnelle, à la presse spécialisée, à la presse culturelle, à la presse jeunesse, et à tous les vecteurs de la presse grand public. Nos partenariats presse sont un indicateur de cette stratégie avec nos partenaires médias : Télérama, Le Monde, l’Humanité, J’aime lire, Mediapart, Arte, France Info et France Culture.

Lire la suite...

Europe 1 « Rigoureusement impertinent, plus que jamais !»

26 novembre, 2013 26 novembre, 2013   26 novembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré pour vous Denis OLIVENNES et Fabien NAMIAS pour évoquer la saison 2013-2014 : au programme, une stratégie d’antenne toujours centrée autour de l’information et de la liberté de ton.

« Rigoureusement impertinent », qu’est-ce que cela signifie ?

Denis Olivennes : Rigoureusement, car les auditeurs sont en droit d'attendre d'Europe 1 la vérité des faits, produite sans parti pris par une rédaction de 170 journalistes et experts. L'impertinence, pour refuser l'infotainement, bousculer les points de vue dominants et les stéréotypes.

C'est la mission de l’équipe mise en place progressivement depuis deux ans et dirigée par Fabien Namias.

Fabien NAMIAS : Cette saison repose sur un triple pari : l'approfondissement, l'expertise et la saillance des points de vue. Délivrer l'information ne suffit pas, celle-ci doit être analysée par nos experts maison. Transgresser et être impertinent font également partie de l’ADN d’Europe 1.

Quels seront les rendez-vous de cette saison 2013 – 2014 ?

Denis Olivennes : Notre grille a entièrement été conçue pour agrandir notre spectre d’auditeurs, après une progression deux années de suite sur le cœur de cible. Je m’appuie à la fois sur la continuité avec des piliers comme Morandini, Poincarré ou Ruquier. On ne change pas une équipe qui gagne ! Cependant, nous avons fait le pari de mettre de nouveaux visages comme Hanouna, Sotto et le retour de Taddéi. Il y a de nombreux rendez-vous de politique internationale et française à venir, comme les élections allemandes et les municipales. Europe 1 mise encore plus sur le sport avec la Coupe du monde de football au Brésil.

Fabien NAMIAS : Cette grille est cohérente et reflète l’âme d’Europe 1. Nous sommes premiers sur le numérique face à la concurrence avec le recours à la vidéo.

Lire la suite...

Interviews de Jean Leclercq, Running GM Nike France et Pierre Lagrange, Directeur Marketing Ibis

25 novembre, 2013 25 novembre, 2013   25 novembre, 2013 0 commentaire

Sous l’impulsion du partenariat entre Kaos Consulting et l’Argus de la presse, le Club des Brands Managers est le think thank du branding. Depuis plus de 10 ans, il réunit chaque mois 30 à 70 membres actifs dans l’objectif de faire avancer les connaissances et les pratiques du branding management.     Lire la suite...

A l’ère du Web 2.0 et des réseaux sociaux, ensemble, préparons les futurs professionnels à la communication relationnelle

25 novembre, 2013 25 novembre, 2013   25 novembre, 2013 0 commentaire

Avec l’arrivée du digital, les relations publiques se sont transformées pour donner naissance à la communication relationnelle. Celle-ci place l’échange entre la marque/l’entreprise/l’organisation et ses différents publics (consommateurs, partenaires, médias…) au cœur de son dispositif, afin de générer la confiance et de favoriser la préférence. Une nouvelle approche, qui impose aux jeunes professionnels d’appréhender conjointement la communication et le comportement des cibles.

Pourtant, cette démarche leur est encore peu familière, les programmes d’enseignement n’intégrant pas toujours ce changement opéré par l’influence des réseaux sociaux.

Ils connaissent le # du chanteur à la mode, mais pas celui de leur école !

Que la génération Z, également appelée génération C, soit née une souris dans la main est, aujourd’hui, un fait entendu. Hyper connectée, communautaire et dans le partage permanent, elle devrait donc comprendre aisément les pratiques 2.0 des métiers de la communication. Pourtant, il n’en est rien et peu de jeunes ont une utilisation professionnelle des réseaux sociaux : s’ils connaissent tous des hashtags de personnalités publiques (chanteurs, humoristes, acteurs…), une minorité s’intéresse à celui de leur école (ou de leur cursus), des entreprises ou des organisations/institutions.

Lire la suite...

Quand la mode veut parler aux quinq’ado

22 novembre, 2013 22 novembre, 2013   22 novembre, 2013 0 commentaire

Le chiffre est imparable : en 2015, une femme sur deux aura plus de 50 ans. Et en 2025, le pourcentage passera à 54%... « Des femmes qui ne se retrouvent ni dans les codes du jeunisme à outrance, ni dans ceux du troisième âge, et se sentent différentes de la génération de leurs mères, d'un point de vue professionnel, physique, financier ou encore sexuel », souligne Murièle Roos, qui a créé il y a deux ans le bimestriel indépendant « Femme Majuscule ». Des femmes « bien dans leur âge, dans leur peau, dans leur vie », des femmes « vraies » qui s'assument pleinement. « Elles sont dans la plénitude de leur accomplissement et ont justement envie d'être reconnues comme des actrices à part entière de la vie sociale et professionnelle », insiste-t-elle.

Ces femmes, Ipsos les a baptisées les « Quinq'ado » et les a scrutées à la loupe dans une toute récente étude* réalisée pour Balsamik, la nouvelle marque que vient de lancer Redcats Senior Brands**. Et les résultats vont étonner les conservateurs de tout poil. Non, les quinquas ne sont pas de vieux machins, qu'on se le dise!

Elles sont plus heureuses qu'à 20 ans

La cinquantaine est en réalité l'âge de l'épanouissement : « 83% des femmes de 45-60 ans estiment être bien dans leur vie et 76% se disent épanouies. 68% se sentent même plus heureuses qu'à 20 ans », révèle Rémy Oudghiri, directeur du département Tendances et Insight d'Ipsos Public Affairs.

92% se disent également jeunes dans leur tête, avec l'impression d'avoir en moyenne 13 ans de moins que leur âge réel! Et elles n'ont pas envie, mais alors pas du tout, de renoncer aux envies et aux aspirations de leur adolescence. 82% affirment qu'il est possible de « recommencer une vie à n'importe quel âge ». Le besoin de s'amuser et l'envie de plaire, souvent associés à la jeunesse, sont les moteurs de cette génération épanouie. 68% affirment « chercher avant tout à se faire plaisir ». 88% déclarent aimer s'amuser, 75% sortir avec leurs amis, 61% danser... Elles se décrivent joyeuses (87%), gourmandes (88%), et même... blagueuses (70%). Et surtout l'envie de plaire reste chez elles une préoccupation majeure.

Lire la suite...