SUIVEZ-NOUS SUR

Bunkr : l’outil de présentation pour arrêter les présentations

19 février, 2015 19 février, 2015   19 février, 2015 0 commentaire

Nous sommes en 2015 et pour faire leurs présentations, la majorité des professionnels continuent de souffrir en utilisant Power Point. Pourtant depuis deux ans, il  existe une vraie alternative, elle s'appelle Bunkr, elle est Française, utilisée dans le monde entier et elle vient de sortir sa V2... Précisions avec l'un des co-fondateurs, Edouard Petit.

Home Bunkr

Pourquoi donc l’outil de présentation rigide et chronophage de Microsoft continue-t-il de rester le standard international, alors que la technologie permet aujourd’hui la création de présentations interactives à partager avec un contenu web enrichi ? Cette question légitime, Alexis Jamet etEdouard Petit en ont fait leur mojo depuis septembre 2012 et la création de Bunkr : le « Power Point killer » qui a lancé sa V2, le 3 février -neuf mois après avoir levé un million d’euros auprès d’Idinvest, de Daniel Marhely, co-fondateur de Deezer, et de Xavier Niel. Edouard Petit, le co-fondateur et directeur marketing de Bunkr a pris le temps d'en discuter avec INfluencia.

Lire la suite...

Interview de Laurence Crespel, directrice de SciencesCom

18 février, 2015 18 février, 2015   18 février, 2015 0 commentaire

Dans le cadre d’un cycle consacré aux grandes écoles de communication, Culture RP a rencontré Laurence Crespel, directrice de SciencesCom, Diplômée de l’EDHEC, Laurence Crespel commence sa carrière comme chef de produit, consultant et responsable marketing. De 1991 à 1994, elle est Responsable de la formation continue à la CCI de Rennes dans le cadre de l 'IFCOM (Institut de Formation Commerciale) et l'IFHOR (Institut de Formation à l’Hôtellerie et la Restauration). A partir de 1996, elle est en poste en Allemagne où Texas Instruments Europe à Munich lui confie le poste de Responsable des Etudes Marketing Europe. Peu après, elle est nommée Market Controller chez Ericsson GmbH, à Düsseldorf. De retour en France en 2001, elle intègre Audencia Nantes pour créer et piloter l’activité Executive Education.   Crespel-Laurence_directrice de SciencesCom  

… et quelques lignes sur l’école :

Depuis sa création en 1984, SciencesCom, l'école de la communication et des médias, s'attache à faire la synthèse entre exigence académique et mise en situation des étudiants grâce à de nombreuses applications professionnelles. L'école est un des rares centres de formation à la communication et aux médias accueillant à la fois des étudiants en formation initiale et des professionnels en activité. Les 265 étudiants qui suivent un cursus de Bac+3 à Bac+5 peuvent se spécialiser en communication des entreprises et des institutions, communication de marque, médias, stratégie digitale. SciencesCom partage, avec les deux autres écoles d'Audencia Group, un ensemble de valeurs qui constituent le socle de ses formations : l'ouverture internationale, la culture, l'humanisme, l'innovation, la responsabilité sociétale et le développement durable. Lire la suite...

Communication de crise : HSBC tente de surmonter la défiance de ses publics

13 février, 2015 13 février, 2015   13 février, 2015 0 commentaire

Une analyse de Florian SILNICKIExpert en stratégies de communication et fondateur de l'agence LaFrenchCom   LaFrenchCom     En disant avoir opéré une «transformation radicale» depuis l’affaire dite Falciani (du nom de celui qui est aujourd’hui considéré comme le Snowden de la fraude fiscale) allant jusqu’à assurer que l’âge de l’évasion fiscale est révolu, la banque HSBC a tenté une ultime pirouette misant sur le fait que la faute avouée est à demi pardonnée. Cela pourrait rendre les juges moins intraitables s’ils venaient à se saisir de ce dossier. Mais à entendre les voix qui s’élèvent, les Français et les Suisses risquent d'être peu indulgents. Pourtant, il faut bien reconnaître que de mémoire de communicants, ces déclarations représentent un acte de contrition inédit de la part d’un acteur de la sphère économico-financière suisse. Comme cela se pratique couramment outre-Atlantique, la banque semble vouloir retrouver une virginité médiatique en déballant tout pour obtenir une rédemption. Au mieux, elle compte que l’opinion publique oublie cette affaire et ne l’associe plus à sa marque comme ce fut le cas dans l’affaire BNP. Pourtant force est de constater qu’en France, la virginité ne se regagne pas si facilement. Un réseau d'évasion fiscale de 130.000 clients et 180 milliards d'euros… C’est l’information publiée aujourd’hui, annoncée hier soir, par le quotidien Le Monde sous forme de révélations. Le coupable est tout désigné : l’établissement bancaire HSBC. Pour surmonter cette crise, la maison HSBC a fait siens, à raison, les principes du célèbre Ivy Lee, inventeur de la communication de crise. Journaliste initié à la politique, c’est lui qui a changé en profondeur la façon de communiquer des grandes entreprises. Avec pour socle, une règle essentielle : dire la vérité. Ce qui, il faut le remarquer, ne signifie pas tout dire. Transparence ne signifie pas maison de verre. Face à ce qui peut être perçue comme une catastrophe pour son image, le groupe bancaire a choisi d’assumer. De ne pas nier sa responsabilité. Dire la vérité est le choix stratégique qu’il fallait faire. Pour s’en convaincre, il suffit de se remémorer les entreprises qui n’ont pas jugé utile de suivre ce principe essentiel de la communication de crise et qui l’ont payé très cher, à l’image de Total au moment du dramatique naufrage dit Erika ou de Coca-Cola au début de la crise des canettes contaminées. Lire la suite...

Interview de Philippe Cattelat, Directeur de Sup de Pub.

10 février, 2015 10 février, 2015   10 février, 2015 0 commentaire

Dans le cadre d'un cycle consacré aux grandes écoles de communication, Culture RP a rencontré Philippe Cattelat, Directeur de Sup de Pub (Groupe Inseec) / @supdepub   Philippe Cattelat Directeur de Sup de Pub   Philippe Cattelat est le fondateur du magazine étudiant TRANSFAC et du groupe PRACTICE en 1988, ce groupe a été cédé à Vivendi Universal en 2001, il dirige SUP de PUB l’école de communication du groupe INSEEC depuis 2005. Lire la suite...

Prendre le contrôle de son contenu.

30 janvier, 2015 30 janvier, 2015   30 janvier, 2015 0 commentaire

Image, audio ou écrit, les marques doivent accepter de composer avec la liberté de choix de leur audience. La sixième édition du Digital Trends Report de Hotwire met en avant la créativité et l'intégration pour leur offrir des expériences on/off multifacettes.    

L'avantage? Garder les consommateurs en stimulant leur attention.

  En 2015, le consommateur est toujours roi, et s’il l’est, c’est bien parce que son arme reste encore le choix. Cependant, ce choix ne concerne plus seulement une marque, un magasin, un lieu ou un produit mais surtout le contenu des informations qu'il reçoit et ses moyens de diffusion, c'est-à-dire tout ce qui intervient en amont du processus de l’achat. Or, selon la 6ème édition du Digital Trends Report de Hotwire, seules les marques qui sauront appliquer cette idée toute simple de la liberté pour laisser le client aux commandes et décider des expériences qu’il veut vivre, tireront leur épingle du jeu. au delà de l'expertise. C'est tout une mentalité qui doit évoluer... Prendre le contrôle de son contenu

Le digital intégré, le maître mot des campagnes

Pourquoi ? Parce que le numérique s’instille partout, dans tous les aspects du quotidien. Il n’est donc plus à envisager comme une branche séparée des campagnes mais comme partie intégrante. Incitant les équipes à repenser leurs processus tout en bousculant les critères du média planning et de l'achat d'espace dans de nouveaux retranchements et formes de créativité plus pertinentes. « Dans le contexte de la communication d’entreprise, toute proposition qui sépare la partie digitale du reste des prestations n’a plus lieu d’être aujourd’hui », confirme David Mucelli, digital manager chez Hotwire France « nous avons fusionné outils numériques et pratiques traditionnelles afin de travailler sur des campagnes de communications intégrées. Cette 6ème édition du Digital Trends Report est donc la dernière. Dès l’an prochain, nous aborderons la question des tendances du marketing et de la communication sous l’angle de l’intégration ». Lire la suite...

SEO, le maillage interne par Alexandre Chombeau Fondateur de l’agence CSV

30 janvier, 2015 30 janvier, 2015   30 janvier, 2015 0 commentaire

Le “maillage interne” consiste à faire des liens entre les différentes pages de manière à répartir correctement la popularité du site internet entre ces dernières . Quelles sont les différentes stratégies de maillage interne ? En 2015 il n’existe plus des centaines de stratégies. Avant que Google ne limite le PRSculting (fait de ne donner de la popularité uniquement aux pages importantes), il était facile de répartir la popularité sur quelques pages du site internet même si le site en comportaient un nombre important. La stratégie la plus intéressante qui ressort aujourd’hui consiste à travailler son site et son maillage interne en SILO :Structurez votre site de façon pyramidale : Partez d’une requête courte et large pour finir à une requête très précise (avec plus de mots :longue traîne). Tout en veillant à rester dans le même champ sémantique. Ci-dessous un exemple de site en SILO Structure en Silo par Alexandre Chombeau Agence CSV   Pourquoi et comment la sur­optimisation du maillage interne nuit à notre référencement ? Lire la suite...

Interview de Laurence Allard sociologue de l’innovation.

29 janvier, 2015 29 janvier, 2015   29 janvier, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Laurence Allard, maître de conférences, IRCAV-Paris, sociologue de l'innovation, enseignante à l'Université Lille 3. Elle travaille depuis longtemps sur les nouvelles pratiques expressives digitales (web 2.0, remix, internet mobile, pratiques transmédias, financement participatif, double screening-télévision sociale…), sur le mobile et la création photo/vidéo, et enfin sur l'anthropologie des data, capteurs et autres puces (Internet des choses/Internet des sens/Internet des lieux/Bio socialité connectée).

Mobile Création

Comment êtes-vous venue à vous intéresser à l'ensemble de ces domaines ?     J'ethnographie depuis environ une quinzaine d'années les usages d'internet, du web, du mobile et des objets connectés désormais. Je mène à la fois des entretiens sociologiques avec des usagers et j'analyse des corpus de user generated content dans une perspective sémiotique. Mes premières études ont porté sur les newsgroups et les pratiques culturelles (cinéphilie), le web médiactiviste des années 2000, les pratiques de téléchargement en p2p, l'expression par remixage de contenus avec les réseaux sociaux 2.0 et la remix culture, le développement d'usages innovants dans les terminaux mobiles (mBanking, mHealth, arts mobiles, vidéos conversationnelles...) et plus récemment les usages (citoyens entre autres) des objets connectés et du Big Data.      Lire la suite...