SUIVEZ-NOUS SUR

MONDIAL 2014: EQUATEUR-FRANCE, les twittos peu inspirés mais la France qualifiée!

26 juin, 2014 26 juin, 2014   26 juin, 2014 0 commentaire

L’Argus de la presse et Talkwalker by Aura Mundi présentent les résultats de leur baromètre réseaux sociaux sur l’équipe de France et la Coupe du Monde de Football – A lire le CP ici.      

Le match contre l’Equateur qui s’est déroulé le 25 juin, a suscité près de 291 156 commentaires sur les réseaux sociaux en France, entre 21h et 1h00 du matin. Ces commentaires ont été publiés presque exclusivement sur le réseau social Twitter (290 877  tweets on été émis sur le match).

 

Ce troisième match de l’Equipe de France génère moins de commentaires que le match contre la Suisse (-50,5%). N’ayant pourtant pas marqué de but, Karim Benzema est encore une fois le joueur de l’équipe de France le plus cité durant le match, avec près de 30 374 commentaires publiés sur les réseaux sociaux (10,5% de l’ensemble des commentaires émis par les internautes durant le match).

Le match qui s’est soldé par un 0-0 n’a pas suscité une envolée de commentaires, en atteste le faible volume de réactions sur les réseaux sociaux par rapport aux précédents matchs. La blessure de « Noboa » et son pansement en forme de préservatif n’a suscité que 2 610 tweets. Lire la suite...

La fascinante histoire des blogs d’influence selon Pénélope Bagieu

26 juin, 2014 26 juin, 2014   26 juin, 2014 0 commentaire

A l’origine principalement utilisé par les jeunes, voire les très jeunes, le blog (de « web-log) » berce le monde virtuel depuis la création d’Internet. Sur le principe d’un journal intime partagé, ce vecteur d’opinion grand public est aujourd’hui devenu un outil de communication incontournable traversant divers domaines de la vie quotidienne : blogs de mamans, blogs de mode et tendances, blogs politiques, citoyens, médiatiques, etc.

Pour comprendre en quoi le blog peut avoir une influence sur le grand public, Culture RP s’est penché sur le très populaire « Ma vie est tout à fait fascinante » de l’auteure de bande-dessinées, Pénélope Bagieu, alias Pénélope Jolicoeur.

Avec nous, elle décrypte ce phénomène des temps modernes.

  Pénélope, peux-tu nous dire ce qu’est un blog d’influence selon toi ?

J'imagine un blog qui est suffisamment lu et qui fait suffisamment peu d'articles sponsorisés, pour que les gens aient envie de se fier à ce que dit l'auteur.

Le tien en fait-il partie ?

Je ne sais pas trop, parce que je ne parle pas tellement de mes sorties et ce genre de choses sur mon blog (je le fais plutôt sur Twitter). Mais quand je sais que des gens ont suivi mes conseils pour les voyages, par exemple (l'essentiel de ce que je raconte sur mon blog), je dirais qu'il peut servir de recommandation, plus que d'influence.

Justement, à ton avis un blog peut-il jouer un rôle dans l’évolution d’une société ?

Les blogs d’opinion, je pense. Notamment lorsqu’ils abordent un fait de société qui suscite le débat, cela peut faire réagir les gens.

Selon toi, animer un blog crédible est-il à la portée de tous ?

A partir du moment où il s'agit d'émettre des opinions, je serais tentée de répondre  « oui, n’importe qui peut le faire ».  S'il s'agit de donner de l'info, j'accorde plus de crédibilité aux gens qui vérifient les sources et les faits, donc potentiellement plutôt les journalistes.  Je m'adresse à l'auteure de BD : si beaucoup de blogs se veulent le reflet de la vox-populi, peu sont finalement connus et suivis par le grand public.

Lire la suite...

Jusqu’où le Big Data permet-il de prédire le comportement des consommateurs?

24 juin, 2014 24 juin, 2014   24 juin, 2014 0 commentaire

En début d’année, Amazon a fait une annonce surprenante : le leader du e-commerce affirmait être bientôt en mesure de livrer ses clients avant même qu’ils ne passent commande ! Va-t-il devenir vraiment possible de prédire, avec ce niveau de détail, le comportement des consommateurs ? Dès aujourd’hui, les modèles prédictifs associés au Big Data permettent des prévisions parfois étonnamment justes.

Les données du dossier:

- Des algorithmes en apprentissage automatique pour prédire les comportements: Tour d’horizon des possibilités offertes par les technologies associées au Big Data.

- 7 prédictions étonnantes grâce au Big Data: Eurovision, Miss France, épidémie de choléra, paris sportifs, incendies… Sur ces sujets inattendus, le Big Data a permis d’établir des prévisions très justes.

- Comment SFR et Danone affinent leur stratégie en prédisant le comportement des consommateurs: SFR cherche à identifier, avant qu’ils ne passent à l’acte, les clients qui s’apprêtent à le quitter. Danone, aux Etats-Unis, veut lui prédire au plus juste l’impact des promotions sur ses ventes.

Lire la suite...

Rencontre avec Lisa Durel, blogeuse de La Vie d’Hadès

24 juin, 2014 24 juin, 2014   24 juin, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Lisa Durel, blogeuse de La Vie d’Hadès, son blog personnel où se côtoient culture, réflexions personnelles et écriture, et rédactrice chez GentleGeek, un blog souvent copié, mais jamais collé. Licenciée de lettres modernes et ex-tutrice d’université, passionnée par le jeu vidéo et la culture, elle s’est reconvertie à 21 ans dans le community management et les métiers du web.

           

Lisa, le web propose un ensemble exponentiel de plateformes sociales, pourquoi privilégiez-vous un blog pour promouvoir votre univers et comment pensez-vous votre édito?

A l’ère où il y a une réelle course à la visibilité sur les réseaux sociaux, qui est une bataille de l’instantanéité, il y a un réel défi dans l’écriture digitale. D’autant qu’un autre front s’est ouvert, celui du « personal branding », de la marque personnelle, avec l’avènement du web 2.0 : chaque trace laissée sur le net, chaque prise de parole, concourt à la création de notre identité numérique. Le web 2.0 est devenu comme une scène de théâtre permanente : chaque utilisateur est en représentation de soi. C’est à la fois galvanisant, parce qu’on peut avoir un poids, une réelle parole, mais également effrayant, dans la mesure où le moindre faux pas peut nous suivre, sur le point de vue personnel et professionnel. C’est pourquoi il faut soigner cette marque.

C’est avec le blog que j’ai choisi de la soigner, en complément de mon activité sur les réseaux sociaux, parce qu’il offre une souplesse tant sur la pérennité que sur l’écriture. C’est un blog personnel, donc alimenté quand le temps me le permet, et j’y aborde des sujets divers, qui me touchent particulièrement. Je n’ai aucun impératif de visibilité, de résultats, de transformation, et je ne suis sponsorisée par personne, je suis donc tout à fait libre de ce que j’écris. L’idée de ma ligne éditoriale est donc la franchise, la liberté, et l’implication. Si un film que j’ai vu est particulièrement raté, je ne vais pas me priver de le dire. Si un événement me touche et que je souhaite y apporter mon point de vue – que je ne prétends pas universel, et c’est pour ça que je le poste sur mon espace personnel -, je le fais. Evidemment, l’écriture est codifiée : le respect est de rigueur et mutuel, et j’aborde les sujets pour lesquels j’ai une expertise. C’est pourquoi vous ne verrez jamais de politique sur La Vie d’Hadès. J’adopte un angle incisif, parfois cynique, pour une lecture plus personnelle, une expérience particulière partagée avec le lecteur.

C’est une façon de le fidéliser.

Cette façon de s’impliquer, avec des éléments personnels tout en protégeant ma vie – avec un pseudonyme entre autres -, a permis des échanges sympathiques, sur les réseaux sociaux comme sur la plateforme elle-même (j’ai ainsi pu discuter avec le père d’un jeune homme homosexuel et cet échange a pu construire quelque chose). C’est ça qui est motivant dans le web 2.0, en dehors du plaisir personnel que je prends à écrire.

Lire la suite...

MONDIAL 2014: L’Equipe de France dynamite les réseaux sociaux !

23 juin, 2014 23 juin, 2014   23 juin, 2014 0 commentaire

L’Argus de la presse et Talkwalker by Aura Mundi présentent les résultats de leur baromètre réseaux sociaux sur l’équipe de France et la Coupe du Monde de Football – A lire le CP ici.

Le match contre la Suisse qui s’est déroulé le 20 juin, a suscité près de 586 700 commentaires sur les réseaux sociaux en France, entre 20h et minuit. Ces commentaires ont été publiés presque exclusivement sur le réseau social Twitter (585 500 tweets ont été émis sur le match).

Ce deuxième match de l’Equipe de France génère moins de commentaires que le match contre le Honduras (-16%), en raison sans doute de son jour d’organisation. Le match qui s’est déroulé une veille de week-end (un dimanche pour le Honduras) a permis aux supporters de l’Equipe de France de se réunir pour commenter le match, laissant moins de place aux interventions sur les réseaux sociaux.

Auteur d’un but marqué à 22h25, Karim Benzema est le joueur de l’équipe de France le plus cité durant le match, avec près de 90 500 commentaires publiés sur les réseaux sociaux, soit dans près de 15,5% de l’ensemble des commentaires des internautes français.

L’événement le plus commenté est le 3e but marqué par Mathieu Valbuena à 21h40, qui suscite près de 9 955 commentaires en l’espace seulement d’une minute !

Lire la suite...

Elisa Amaru, une journaliste dans l’univers de la critique littéraire.

23 juin, 2014 23 juin, 2014   23 juin, 2014 0 commentaire

Elisa Amaru, Journaliste Web et presse écrite fonde en 2010 Le Mot et la Chose. Fort d'un contenu exigeant et de reportages exclusifs, Le Mot et la Chose a su tisser des liens étroits parmi les grands acteurs de l'édition, mais aussi de la scène artistique et culturelle internationale. En 2014, Elisa Amaru signe un livre sur les "artistes médiums" et l'art brut, coécrit avec Odile Alleguede, aux Editions Trajectoire.

   

   

Le Mot et la Chose existe depuis 4 ans. Quels sont les enseignements éditoriaux que vous tirez aujourd'hui et quelles sont vos envies, tant aux niveaux de la forme que du fond pour les années à venir ?

En 2010, je suis partie d’un constat simple : il n’y avait guère de critique littéraire sans parti-pris, objective et de qualité sur Internet. Bien sûr, les blogs de critiques amateurs pullulent. Or, leur font défaut ce qui caractérise justement la posture journalistique : l’investigation et la recherche de l’information. Aujourd’hui, 4 ans plus tard, nous avons fait nos preuves. Le Mot et la Chose est connu et respecté par les éditeurs pour ces deux critères. La teneur de nos articles, leur qualité, l’extrême variété et l’originalité de nos sujets sont aussi des points forts. Je ne transigerai pas sur cet acquis qui nous a fait et continue de nous faire faire de belles rencontres, dans l’édition et ailleurs. Récemment, Le Mot et la Chose a ouvert ses colonnes à l’art, et particulièrement à l’art contemporain. C’est une décision réfléchie de ma part, et un signal clair que notre média envoie aux acteurs de ce secteur en pleine mutation. Cet élargissement s’inscrit dans notre volonté d’ouvrir grand nos portes à la Culture et aux Arts en majuscules pour les rendre accessibles au plus grand nombre, ce que le Web permet à une échelle internationale. Enfin, poursuivant son expansion digitale et numérique, Le Mot et la Chose grandit et va passer en version site à l’automne 2014. Nous conserverons le blog sur le portail de LeMonde.fr, qui sera un satellite du site « mère », avec toute la liberté de publication que cela suppose.

Lire la suite...