SUIVEZ-NOUS SUR

Le Club des Community Managers de Lyon

6 février, 2014 6 février, 2014   6 février, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré  Alexandra Aslanides, rédactrice web/community manager et Présidente du Club des Community Managers de Lyon / @ClubCML / https://twitter.com/ClubCML

Le Club CML est désormais connu et se déploie dans la région de Lyon avec plus de 60 adhérents. Alexandra, pourquoi avoir crée le Club des Community managers de Lyon?

A l’origine de cette initiative, un besoin d’échanger avec d’autres personnes qui se posaient les mêmes questions que moi sur les stratégies propres au social media, leurs mises en œuvre, leur futur… et le besoin d’échanger IRL et pas toujours derrière un écran. J’ai toujours été demandeuse des retours d’expériences, et j’aime partager les miens aussi.

Cette philosophie a séduit petit à petit une soixantaine de personnes. Pour donner une reconnaissance à nos actions, nous sommes devenus une association : le Club des Community Managers de Lyon.

Ce club n’accueille pas 100% de CM, mais toutes les personnes des métiers du web qui ont une appétence pour la communication et le webmarketing, qui sont intéressés par cette nouvelle discipline et veulent contribuer à son développement. D’autant que le métier se répand et les besoins sont de plus en plus nombreux ; on va demander de plus en plus à certains métiers d’intégrer cette compétence.

En quoi consiste une journée type du Community Manager?

Elle peut largement différer selon que le CM soit en agence, chez l’annonceur ou en free lance. De plus, le CM met souvent en œuvre, dans son quotidien, d’autres compétences. Ce qui incombe à chacun cependant, c’est un travail de réflexion stratégique, de veille technologique, de veille concurrentielle, d’e-réputation, de production de contenus et de reporting de ses actions. Le Community manager est par essence toujours force de proposition et dans une logique de développement ; être au fait des nouveautés ne suffit pas il faut aller au devant des tendances et surtout des attentes de ses communautés pour pouvoir réaliser ses objectifs.

Lire la suite...

Devenir journaliste : reconversion payante ?!

4 février, 2014 4 février, 2014   4 février, 2014 0 commentaire

L’histoire d’un médecin…  Qui devient journaliste.

Lire la suite...

Babbler : créateur de notoriété

3 février, 2014 3 février, 2014   3 février, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Sarah Azan et Hannah Oikine, fondatrices de Babbler.

Présentez-nous Babbler ?

Babbler est le premier bureau de presse doté de son propre réseau social de mise en relation direct marques-média. Notre objectif est de moderniser les relations presse en changeant les us et coutumes liés à ce secteur. Pour ce faire, nous avons crée une plateforme web permettant : -Aux journalistes : De télécharger 7j/7, 24h/24 tous les contenus au format presse de nos clients ( visuels HD, DP, Communiqués, Look Book etc..), de faire des recherches thématiques avancées via notre moteur de recherche interne, de suivre en direct l'actualité de nos marques - Aux marques: De mettre à disposition un réseau ciblé de médias l'ensemble de leurs contenus presse, de leur transmettre leurs actualités et de suivre en live l'activité des médias sur leur compte Babbler ainsi que les actions de leurs attachées de presse dédiées au quotidien. ( dans le cas de forfaits qui comprennent des services plus traditionnels.) Nous nous adressons aux marques en direct mais développons également un accès B2B qui permettra très prochainement aux agences de RP d'utiliser notre outil pour promouvoir leur clientèle. Nos offres sont transparentes et modulables. Derrière notre plateforme une équipe d'attachées de presse est à la disposition de nos clients pour mener à bien des stratégies de communication et de RP sur mesure quand ils en ont besoin Lire la suite...

Chef d’entreprise Magazine

28 janvier, 2014 28 janvier, 2014   28 janvier, 2014 0 commentaire

Le mensuel Chef d’Entreprise, créé en 2005, et sa version en ligne, Chefdentreprise.com, sont des médias dédiés aux dirigeants de TPE et PME. Ils leur apportent les clés pour développer leur entreprise et décrypter l’actualité qui va les impacter.

Culture RP a rencontré Carine Guicheteau, Rédactrice en chef de Chef d'entreprise Magazine.

Quelle est la ligne éditoriale du magazine Chef d’Entreprise et de Chefdentreprise.com ?

Le mensuel est destiné aux dirigeants de PME, quel que soit leur secteur d’activité. C’est une boîte à outils. Nous leur livrons des conseils pour développer leur entreprise, dans le respect de la législation. Et ce dans tous les domaines : que ce soit le marketing, la vente, la communication, la gestion, le financement, les achats ou encore les ressources humaines. Nous abordons aussi les problématiques personnelles du dirigeant : développement personnel, patrimoine, etc. Nous faisons également la part belle aux témoignages et portraits de chefs d’entreprise. Sans oublier l’essentiel de l’actualité qui les concerne. Quant au site web, la cible est plus large : il est dédié à tous les dirigeants de petites et moyennes entreprises : artisans, commerçants, dirigeants de start-up, de TPE et de PME. Ils y retrouvent l’actualité législative et entrepreneuriale et toujours moult conseils pour faire grandir leur entreprise.

Passionnée par les TPE et PME, les médias, soucieuse d'une information pertinente, dites-nous quelles sont vos actions au quotidien ?

Au quotidien, je suis en veille sur l’univers de la PME. Je manage une équipe de journalistes et de pigistes. Ensemble, nous réfléchissons aux sujets à traiter, aux angles, susceptibles d’intéresser nos lecteurs. Je commande des papiers, les relis, les corrige, les réécris parfois, valide les maquettes, supervise la newsletter, etc. Je suis garante de la ligne éditoriale, du respect des délais et des budgets. J’écris également, de l’édito à des articles de fond en passant par des brèves. J’assure également un rôle de représentation de ma marque média et prépare les Trophées que nous organisons tous les ans. Bref, je n’ai pas vraiment le temps de m’ennuyer !

Comment s'élabore les choix éditoriaux au sein de votre rédaction ?

Quasiment tout se décide lors des conférences de rédaction, hebdomadaires pour le web et mensuelles pour le print. Toute l’équipe se réunit, partage le fruit de sa veille et propose des sujets. Nous choisissons collégialement les articles à écrire : angle, format, taille de l’article, synopsis, etc. Pour le web, nous restons soumis à l’actualité, tout n’est donc pas déterminé lors de ces réunions.

Lire la suite...

L’Observatoire des métiers de la Communication 2013

27 janvier, 2014 27 janvier, 2014   27 janvier, 2014 0 commentaire

La restitution des résultats de l'Observatoire des métiers de la communication 2013 a eu lieu récemment à l’Hôtel de Région de Bordeaux. Impulsé par l’APACOM en 2001 en partenariat avec le Conseil Régional d’Aquitaine, l’Observatoire est un baromètre de la profession illustrant la place active de nos métiers dans le tissu économique. Il a été réalisé en partenariat avec la société d’Etudes COHDA et le concours du CECA et 10h11.

Il avait pour objectif :

  • D’anticiper les évolutions et les tendances de la communication
  • D’évaluer son poids en Aquitaine
  • De valoriser l’image de la Région Aquitaine sur les métiers de la communication
  • D’amorcer la prospective des outils et des usages
COHDA a mené l’enquête. 286 personnes,dont 175 membres de l’APACOM ont répondu à un questionnaire en ligne entre le 18 novembre et le 16 décembre 2013. Les personnes interrogées étaient soient des annonceurs, soit des prestataires. Lire la suite...

Qu’attendez-vous pour être sur la même longueur d’ondes?

27 janvier, 2014 27 janvier, 2014   27 janvier, 2014 0 commentaire

Quand vous comprenez quelqu’un, vous vous dites « on est sur la même longueur d’ondes ». C’est exactement ce qui s’est passé lorsque pour Culture RP, nous sommes allés à la rencontre de Serge. Serge Beyer, le papa de Longueur d’ondes justement. Un journal comme parfois on se dit qu’il devrait en exister davantage. Un journal qui propose une véritable information, faite maison, bien pensée, recherchée… Bref : unique ! Un journal d’info, de culture, de proximité et vraiment pas de lieux communs. …Si vous rencontrez Serge un jour, vous comprendrez pourquoi. D’ailleurs, si vous êtes « business angel », vous ne savez pas à quel point vous seriez faits pour vous entendre !... Rencontrez-le à Paris, son univers vous parlera.

Longueur d’ondes, c’est l’histoire d’une bande de passionnés de musique, une équipe de découvreurs de pépites musicales, et de gens qui savent de quoi ils parlent ! Au Québec, en Suisse, en France et en Belgique (rien que ça !), le magazine propose gratuitement à ses lecteurs de parcourir l’univers musical d’artistes peu connus, de « talents en devenir ». Longueur d’ondes cible les jeunes urbains (et les moins jeunes aussi…) et se fait propulseur de talents, comme à l’époque : M, Noir Désir, et plus récemment Grand Corps Malade, Giedré ou encore Sexy Sushi. Un partenariat avec Deezer permet d’ailleurs d’écouter les chroniques et les albums présentés dans le magazine.

Il y a 17 ans, Serge a réussi à construire un réseau de distribution digne de ce nom en faisant la tournée des différents points qui le soutiennent aujourd’hui (citons parmi eux les médiathèques, les magasins Cultura, O’CD et les espaces culturels Leclerc, les salles de spectacle). Là encore, passion, conviction et ténacité ont donné des ailes au magazine. Aujourd’hui, il pourrait sans complexe avoir comme partenaire une radio musicale destinée aux 20-35 ans (type Le Mouv’ par exemple), une compagnie d’aviation (Air quelque chose), des clubs sportifs (Club Med Gym, Moving…) ou des marques de vêtements (Urban Street, Redskins, Vans ?…) pour voir l’avenir en rose et vraiment décoller. Car malgré la qualité d’un contenu qui ne tarit pas, et d’un lectorat qui ne demande qu’à grandir avec son réseau de distribution, le gratuit ne paie pas mon bon monsieur !

Lire la suite...

E-réputation : un facteur décisif pour votre image de marque

24 janvier, 2014 24 janvier, 2014   24 janvier, 2014 0 commentaire

À l’ère du développement des réseaux sociaux, du partage immédiat de l’information à grande échelle et de la communication virtuelle, l’image de marque d’une personnalité (qu’elle soit physique ou morale) dépend largement de la façon dont son positionnement stratégique est perçu par l’ensemble des internautes.

Qu’on soit un professionnel ou un particulier s’érigeant en tant qu’acteur du monde virtuel, l’impact des opinions extérieures à notre sujet est décisif en matière de légitimité. Tant et si bien que l’E-réputation est devenue un paramètre primordial dans la pérennisation d’une certaine crédibilité sur un marché (ou niche) défini.

La tendance des recruteurs à scruter les contenus en ligne pouvant concerner les candidats à l’obtention d’un poste dans leurs entreprises tend même à élargir ce phénomène aux particuliers, qui eux aussi risquent aujourd’hui d’écorner leur stature à travers un manque de contrôle de leur image publique.

L’E-réputation est un domaine complexe, composé de paramètres et d’informations maîtrisés d’une part, et non maîtrisés d’autre part. Le tout influençant grandement notre image et notre fenêtre d’opportunités, il convient de se pencher sur les moyens à notre disposition pour effectivement rester en contrôle d’un positionnement qui peut déraper à tout moment.

Conserver un certain degré de pertinence et se présenter sous son meilleur jour ne sont plus chose facile, et c’est justement ce que nous allons aborder dans cette réflexion, qui pourrait bien faire changer vos habitudes et vos comportements en ligne.

Comment construit-on son E-réputation de manière personnelle ?

Si nous partons de l’hypothèse que vous pouvez, de manière personnelle, améliorer votre E-réputation et vous forger une image positive capable de convaincre des recruteurs ou de potentiels clients de votre aptitude à remplir le rôle que vous vous attribuez, nous lançons bien évidemment notre raisonnement sur les éléments maîtrisables du phénomène.

En effet, toutes vos sorties virtuelles, des commentaires laissés sur différents forums à la rédaction de vos profils sur les réseaux sociaux (personnels ou professionnels) en passant par la création d’un blog, concourent à la formation d’une image de marque générale de votre personnalité.

Il découle alors du bon sens de dire que vos partages et autres interventions doivent être soignés pour éviter de vous retrouver au milieu d’une tempête médiatique (personne ne veut affronter un lynchage populaire comme celui subi récemment par Justine Sacco pour son intervention jugée raciste sur Twitter).

Et ce ne sont pas les chiffres de certaines enquêtes officielles, prônant que plus de 77% des recruteurs lancent des requêtes sur les moteurs de recherche à partir des noms et prénoms de leurs candidats qui minimiseront cette nécessité.

Ce qu’il vous faut savoir, c’est que dans n’importe quel cas pouvant vous amener à entrer dans la lumière (promotion, développement d’un encart commençant à prendre de l’importance en ligne, voire même mariage, divorce ou simple suspicion de comportement déviant…), vous pourriez être amené à être scruté par vos congénères à la recherche de la moindre faille pour vous discréditer (ou le cas échant, s’assurer de la blancheur de votre aura).

Lire la suite...