SUIVEZ-NOUS SUR

L’essentiel du plan Marketing Opérationnel

16 mai, 2013 16 mai, 2013   16 mai, 2013 0 commentaire

Sous la direction de Nathalie Van Laethem, co-écrit avec Guénaelle Bonnafoux (diplômée d'AUDENCIA) et Corinne Billon (diplômée de l'INSEAD IEP): "L'essentiel du plan Marketing Opérationnel" fournit de nombreux outils au marketeur pour formaliser, suivre et organiser ses initiatives.

Culture RP a rencontré Nathalie Van Laethem.

Nathalie Van Laethem, pourquoi avoir porté ce livre, pourquoi maintenant?

Aujourd’hui le Webmarketing semble prendre toute la place de la communication envers les internautes et les consommateurs. Si les budgets consacrés à la publicité sont en baisse, il reste néanmoins beaucoup de place pour des opérations de promotions en magasins, il y a un intérêt à porter sur des plaquettes et des catalogues et, le mailing, bien que peu à peu remplacé par l’e-mailing conserve encore des atouts, sans compter les salons, les relations presse, le sponsoring et mécénat. Avec Guénaëlle Bonnafoux et Corinne Billon, qui interviennent beaucoup en entreprise sur des sujets de communication, nous avons eu envie de transmettre nos pratiques, nos expériences et plaider pour un marketing opérationnel qui soit multicanal, sans aucune frontière entre digital, média et hors media.

  Quelle distinction faites-vous entre les différents champs d'une stratégie marketing opérationnel?

Une stratégie de Marketing opérationnel part du positionnement de la marque ou de l’offre (produit et/ou service). L’objectif général est souvent de promouvoir l’offre, néanmoins, nous préconisons de déterminer les cibles de populations auprès de qui nous communiquons afin de fixer pour chacune des objectifs spécifiques. Ainsi, lorsque le marketeur envisage sa campagne de communication, il prévoit de s’adresser à différentes cibles : les distributeurs, les influenceurs et prescripteurs, et bien sûr les consommateurs-acheteurs. Un point essentiel est de définir pour chacun, l’objectif de la communication : pour les distributeurs, il s’agit de « faire référencer » et « faire promouvoir », il en découlera alors des opérations d’incentive et de promotions ; pour les influenceurs et prescripteurs, il s’agit de « faire aimer » le produit, et il en découlera des actions de test, d’échantillons, de relations publiques pour présenter le produit ; pour les consommateurs il s’agit de « faire aimer » et de « faire acheter » et les actions seront différentes. C’est l’ensemble de ces actions auprès de ces cibles différentes qui nécessite d’établir une stratégie globale et cohérente où toutes les actions concourent au même objectif général.

Une fois la stratégie d’ensemble définie, les champs d’actions du marketing opérationnel touchent tout ce qui est publicité sur les medias classiques mais aussi le Web ; un autre champ est la promotion des ventes, soit en magasins, soit sur les sites internet, soit encore en direct par les conseillers commerciaux ou via les newsletters. Autre champ : le marketing direct et relationnel qui devient multicanal s’ouvrant à l’emailing et aux appli mobile, le marketing direct est très utile pour des objectifs de conquête ou de fidélisation. Enfin toute la communication événementielle : relation publique, sponsoring et mécénat, salons, colloques…

Quels sont vos "trucs et astuces" pour diffuser des messages impactants?

Pour nous, il est très important de parler en « bénéfices » pour le client. Les arguments doivent répondre aux questions : « Qu’est-ce que je gagne ? »,  « Qu’est-ce que ça m’apporte ? ». Par exemple, le produit qui est « élu de l’année » apporte une garantie au consommateur, il est rassuré. Il n’y a pas que les mots qui communiquent, les couleurs, les images et les photos aussi. Il faut ajouter à cela, le sensoriel : olfactif, tactile, auditif, visuel. Car le consommateur recherche avant tout une expérience, soit d’achat, soit de consommation et c’est par la stimulation des sens que l’émotion naît. Donc donner de l’importance au choix du grammage ou à la texture du papier pour une plaquette ou un catalogue a autant d’influence que le discours.

Lire la suite...

Usages et pratiques de Twitter en France

14 mai, 2013 14 mai, 2013   14 mai, 2013 0 commentaire

Le Pôle AURA MUNDI - veille et analyse du web - de l’Argus de la presse présente les résultats de son enquête exclusive sur les usages et les pratiques de Twitter en France réalisée par Ipsos/CGI.

Etat des lieux 5% des Français détiennent un compte Twitter et l’utilisent actuellement. Sur l’ensemble de la population française âgée de 15 ans et plus, près de 9 Français sur 10 ont déjà entendu parler de Twitter (89%). Parmi eux, 11% possèdent ou ont déjà possédé un compte Twitter. Dans le détail, 5% déclarent qu’ils détiennent un compte Twitter et qu’ils l’utilisent actuellement tandis que 6% indiquent en avoir déjà eu un mais ne plus l’utiliser. La très grande majorité des Français n’a donc jamais eu de compte Twitter (89%). Pratiques Lorsqu’ils utilisent leur compte Twitter, les Twittos actifs ont davantage une utilisation passive (lecture) qu’active (écriture) de Twitter. Près de 6 Twittos actifs sur 10 déclarent lire des comptes Twitter (autres que le leur) au moins une fois tous les deux jours (59%), 31% le faisant même plusieurs fois par jour. En revanche, ils ne sont qu’un tiers (33%) à émettre des tweets au moins une fois tous les deux jours, seuls 13% émettant des tweets plusieurs fois par jour. Twitter apparaît donc davantage comme un moyen d’information que de communication. Potentiel Le potentiel de nouveaux utilisateurs de Twitter reste assez limité. La plupart des personnes n’utilisant plus leur compte Twitter actuellement ou n’ayant pas de compte. Twitter n’ont pas l’intention d’en créer un ou de l’utiliser à nouveau (93%). Seuls 7% déclarent en avoir l’intention. Notons que les plus jeunes (moins de 35 ans, 10%) ou la gente masculine (9%) seraient un peu plus enclins à le faire. Le potentiel de développement de Twitter est donc relativement limité. Profil des Twittos Au fil de l’enquête le profil des twittos actifs se dessine nettement. Cette population se caractérise tout d’abord par sa jeunesse. En effet, près des deux tiers des Twittos actifs ont moins de 35 ans (61%). C’est également une population plus masculine que la moyenne (55% d’hommes) et qui réside davantage en milieu urbain (plus de 100 000 habitants, 67%) et en Ile de France (33%). Lire la suite...

La relation, point de convergence du marketing et de la communication

13 mai, 2013 13 mai, 2013   13 mai, 2013 0 commentaire

Un clic sur Google et, hop, Wikipédia rappelle la définition du marketing publiée au Journal Officiel du 2 avril 1987. Le marketing, c’est donc « L'ensemble des actions ayant pour objectif de prévoir ou de constater, et le cas échéant, de stimuler, susciter ou renouveler les besoins du consommateur, en telle catégorie de produits et de services, et de réaliser l'adaptation continue de l'appareil productif et de l'appareil commercial d'une entreprise aux besoins ainsi déterminés. ». En gros, établir, à l’aide d’une batterie d’études, ce que le client recherche dans un produit ou un service, quel prix il est prêt à payer pour l’acquérir, dans quel circuit de distribution il est le plus susceptible de vouloir le trouver puis engager de gros budgets pour qu’à force de pression publicitaire, il passe à l’acte.

Avant, le marketing c’était ça mais ça, c’était avant, comme dirait un opticien dont la publicité a connu un fameux détournement sur le net à la faveur de la crise du « horse gate ». La prise de conscience environnementale et l’explosion du web interactif ont fait évoluer le marketing comme la communication qui, elle non plus, ne peut continuer à montrer, à grands renforts de superlatifs, combien l’entreprise est belle, vertueuse, citoyenne. A trop bien faire, les deux disciplines se sont discréditées : l’obsolescence programmée fait aujourd’hui débat au Parlement, le mensonge et la manipulation rendent « la com’ » chaque jour plus insupportable.

Quand les « cibles » ont eu, avec Internet, les moyens de contredire les discours trop beaux pour être vrais, elles ne se sont pas privées de rappeler que le monde n’est pas seulement un marché… de dupes. Utilement d’ailleurs : certains – notamment au Marketing – avaient un peu perdu de vue que les consommateurs sont aussi, à leurs heures, des « foules sentimentales », d’autres – notamment à la Communication – avaient un peu espéré que la RSE et le développement durable resteraient des moyens sympathiques de mettre un peu de vert dans la grisaille de la parole institutionnelle…

Et puis le temps s’est accéléré, les interfaces technologiques se sont multipliées et les marques ont perdu le monopole de la parole. Le web 2.0 – c’est déjà la préhistoire ! – a rebattu les cartes. Dans un monde toujours plus global, plus fluide, plus interactif et donc plus complexe, les fonctions marketing et communication n’ont d’autre option désormais que de gérer en synergie – et en temps réel – une opinion paradoxale, écartelée entre pouvoir et vouloir d’achat.

Lire la suite...

Le responsable média, un expert hors pair de ses marchés

10 mai, 2013 10 mai, 2013   10 mai, 2013 0 commentaire

Les journalistes avec lesquels je travaille n’ont plus le temps de lire leurs mails, de trier leur courrier, de participer à tous les événements qu’ils souhaiteraient, il leur reste à peine le temps de veiller les tendances… et là, nous professionnels des relations médias, avons nos cartes à jouer.

Nous cumulons en effet, de part nos missions, une somme de connaissances exceptionnelles. Ainsi qui connaît mieux que nous le secteur de nos clients ? Les tendances marché ? La nature et la diversité des salons où ils exposent ? Leurs prochaines innovations majeures et la pige concurrence ?

Nous devenons au fil des années, non seulement des experts des médias mais également des experts incontournables de nos secteurs économiques de prédilection ; pour notre agence c’est l’architecture et la décoration du cadre de vie… en bientôt 30 ans d’expérience nous avons travaillé pour plus de 250 petites et grandes entreprises françaises du secteur. Nous avons vu naître des milliers d’innovations, inaugurer des centaines d’usine, vu émerger des dizaines de tendances incontournables de l’art de vivre, rencontrer des dizaines de designers, cabinets de tendances, stylistes et coloristes … Nous sommes toujours aux premières loges pour vivre les coulisses des exploits de nos clients !

Lire la suite...

Déontologie et Relations Publiques dans un monde digital

7 mai, 2013 7 mai, 2013   7 mai, 2013 0 commentaire

"Déontologie et Relations Publiques dans un monde digital" par Christophe Ginisty: blogueur depuis 2004 - de l'influence online et de la communication de crise, professionnel des RP (président et fondateur d'Open Agency), et depuis 2013 Président de l'International Public Relations Association - IPRA.

  Document sous Slideshare ici    

Marc Michiels : - Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP - Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse - Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

       

LE RAFFUT 2013

6 mai, 2013 6 mai, 2013   6 mai, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Arnaud Peyroles Membre fondateur de l’association et président dIdéactif et Président du Raffut.   . En quelques mots pouvez-nous dire en quoi consiste l'événement Le Raffut 2013 ?

Le Raffut 2013 va célébrer l’évènement Grand public de l’année.

C'est-à-dire la marque, qui par ses initiatives, son action, sa prise de parole, sa mise en mouvement et son évènement, a marqué l’opinion dans son ensemble et donc a fait du raffut !

Ce sera la 3eme édition cette année, Le Raffut 2012 a réuni plus de 6000 personnes , qu'est-ce qui fait selon vous le succès de cet événement?

L’une des clés du succès du Raffut est son état d’esprit très spontané et festif qui va favoriser les rencontres dans un cadre parfaitement adapté pour l’occasion.

Il s’agit d’une association d’agences évènementielles qui, toutes en étant concurrentes, sont très proches les unes des autres et partagent les mêmes valeurs.

Cela se ressent simplement ne serait-ce que dans l’aspect très convivial donné au Raffut. La convivialité n’excluant pas la qualité, ceux sont deux autres clés de succès de cet évènement.

Le Raffut est un condensé de qualité ; à la fois simple et ambitieux  dont le résultat ne se dément pas.

Lire la suite...

Nominations de Journalistes Presse-Web-Audio TV Avril

3 mai, 2013 3 mai, 2013   3 mai, 2013 0 commentaire

Lire la suite...