Presse : des chiffres contre les idées reçues (2)

15 octobre, 2012 15 octobre, 2012   15 octobre, 2012 1 commentaire

Matière à réflexion : Bernard Petitjean et Corinne da Costa – Seprem Etudes & Conseil      

L’image de la presse est désolante : il s’agirait d’un secteur marginal, vivant de subventions, dépendant des annonceurs et incapable de se moderniser. Pour compléter les perspectives plutôt positives que révélait l’analyse des audiences (cf Matière à Réflexion # 142), voici, à l’heure du « data journalisme » des chiffres qui parlent, issus  d’une étude de l’Association de la presse d’information politique et générale.

La presse est une industrie culturelle marginale ?. Faux. Elle représente 5% du CA du secteur tertiaire avec 9,7 milliards d’euros, devant la télévision (8,8 Md€), le cinéma (1,7 Md€), la musique (1 Md€) et le spectacle vivant (0,6 Md€). Le secteur génère 65.000 emplois directs et 200.000 emplois indirects. La presse vit d’aides ? Faux. Les aides à la presse ne représentent que 8,6% de son CA, contre 20% pour la musique, 21% pour le cinéma, 45% pour l’audiovisuel et 90% pour le spectacle vivant ! Lire la suite...

Contenus et contenants sont dans un bateau…

11 octobre, 2012 11 octobre, 2012   11 octobre, 2012 1 commentaire

Emmanuel Bachellerie, Directeur Conseil – Babel et Administrateur Syntec Conseil en Relations Publics.

Notre métier change à la vitesse du son. C'est une certitude. Une prose dense et intelligente est, dans ce (nouveau) cadre, régulièrement partagée par les professionnels des RP sur le story telling ou le brand content pour et par les entreprises ou les institutions avec tout type de média off ou on line.

L'importance des contenus, hypocentre de la relation avec ses parties prenantes, ne sera donc pas le sujet de ces quelques lignes. En revanche, le contenu, quelle que soit sa forme, doit trouver son contenant. Qu'il soit, encore une fois, on ou off line. Laissons de côté médias on line pour nous (ré)intéresser à ceux, traditionnels. Le papier, la rédaction, les journalistes… vous vous souvenez ? Je me suis demandé, à la suite des récentes couvertures des news raffolant subitement du "Hollande bashing", quelle serait la perception des lecteurs après qu'ils aient lu, quelques mois auparavant, des articles longs comme les Champs Elysées beaucoup plus positifs voire élogieux sur un futur Président (enfin) normal. Lire la suite...

“Non, le site web mobile n’est pas un clone du site classique”

9 octobre, 2012 9 octobre, 2012   9 octobre, 2012 0 commentaire

Le trafic mobile ayant triplé en quelques mois, Isabelle Canivet et Jean-Marc Hardy se sont penchés sur les usages des mobinautes. Ils ont co-écrit un ouvrage « Du Web vers le mobile » et nous livrent ainsi les best-practices pour réussir sa stratégie de communication mobile.

1.    Construire votre stratégie au départ de votre site classique

Il est probable que les mobinautes ne s'intéressent qu'à un cinquième des informations disponibles sur votre site web classique, souvent pléthorique. Le point de départ de votre stratégie mobile reste de dresser votre inventaire de contenu et d'identifier les informations susceptibles de rendre service aux utilisateurs en situation mobile. Par cet effort de recentrage sur l'essentiel et l'information la plus opérationnelle, il y a fort à parier que la version mobile de certaines entreprises plaise davantage aux utilisateurs que le site classique.

2.    Évaluer votre potentiel sur base des statistiques de trafic

Vos statistiques de trafic vous informent clairement de l'évolution des visites mobiles. Vous choisirez une plage longue pour identifier la tendance de fond. Certaines fonctionnalités de Google Analytics™ qui vous permettent de connaître non seulement les volumes quantitatifs de visites mobiles, mais aussi de nombreuses informations qualitatives, comme les mots clés ou les thématiques les plus recherchées par les utilisateurs mobiles. Ci-dessous, un aperçu des mots clés qui génèrent le plus de trafic mobile sur le site officiel d'une ville. Une plongée dans le tableau indique un large intérêt pour la thématique des autobus. Ce qui pourrait inciter la ville à investir dans une application mobile.

Lire la suite...

Les 5 atouts de la presse écrite

8 octobre, 2012 8 octobre, 2012   8 octobre, 2012 2 commentaire

Matière à réflexion : Bernard Petitjean et Corinne da Costa – Seprem Etudes & Conseil

     

Le problème de la presse écrite est sa difficulté à boucler ses fins de mois et non une désaffection pour le média, comme l’indiquent les résultats de l’étude d’audience One. Lorsque les éditeurs investissent pour repenser leurs offres et les décliner en numérique, les progressions d’audience sont toujours au rendez-vous.

La lecture de la presse augmente. La presse écrite ne va pas si mal puisque 35 millions de Français lisent chaque jour au moins un titre de presse quotidienne ou magazine. Le lectorat moyen de la presse est en croissance de 0,4%.

Le lectorat de la presse écrite est riche de promesses. La multiplicité des titres est un atout, les Français lisant en moyenne 7 titres différents. Les plus forts lecteurs sont les femmes (7,6 titres), les actifs (7,4 titres chez les 35-50 ans) et les internautes (7,2 titres).

Les études, le marketing et l’innovation sont payants. L’audience de la PQR progresse de 0,2%, mais son leader « Ouest France » gagne 4,5%, soit plus de 114.000 lecteurs. La presse TV réussit à gagner 0,9% d’audience alors que les programmes sont accessibles sur de multiples supports, mais cette progression globale est tirée par les titres qui ont su se remettre en cause, notamment « Télé Loisirs » (+4,6% et 213.000 nouveaux lecteurs). Toutes catégories confondues, la palme de la plus forte progression en audience revient à « Détente Jardin » (+ 18,9%, soit 295.000 lecteurs gagnés) qui a profondément repensé son offre.

Lire la suite...

Nominations de Journalistes Presse-Web-Audio TV septembre 2012

5 octobre, 2012 5 octobre, 2012   5 octobre, 2012 0 commentaire

Lire la suite...

Un expert peut en cacher un autre !

4 octobre, 2012 4 octobre, 2012   4 octobre, 2012 0 commentaire

Jean-Paul Amary, Conseil en relations médias, Secrétaire Général Synap, Expert près la cour d’Appel de Paris

Au même titre que les professionnels du monde médical, de l’immobilier ou du marché de l’art, les professionnels des Relations Presse ont leurs experts judiciaires. Il y en a deux en France pour notre profession. Les experts judiciaires en relations presse sont des experts en RP et non des experts en droit. Lors d’un procès mettant en cause des acteurs de notre profession, ils sont désignés par le juge souhaitant être informé des bonnes pratiques en vigueur dans notre métier. Dans ce cadre l’expert en relations presse a pour vocation de donner, en toute impartialité et indépendance, son avis sur les motifs du conflit ayant conduit à la saisine du Juge.

L’Expert en relations presse, comme tous les très nombreux experts judiciaires près les Tribunaux, près les Cours d’Appel et près la Cour de Cassation, peut intervenir hors procès. A ce titre, il peut être saisi par une entreprise pour donner un avis sur le fonctionnement de ses relations presse ou sur une éventuelle faute d’un des deux protagonistes, et dans l’hypothèse où un préjudice existerait dire s’il se trouve en lien avec la faute sus évoquée si celle-ci est prouvée.

Lire la suite...

Yahoo! Nouveaux programmes et stratégie de contenus

2 octobre, 2012 2 octobre, 2012   2 octobre, 2012 0 commentaire

Brigitte Cantaloube, DG de Yahoo! France nous présente les nouveautés de la grille rentrée du célèbre portail. Yahoo! itw de Brigitte CANTALOUBE - DG de Yahoo... par Culture-RP Lire la suite...