SUIVEZ-NOUS SUR

Un coup de com magique !

3 octobre, 2013 3 octobre, 2013   3 octobre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Nathalie Cohen, directrice de l’agence Les Fées de la com

Présentez-nous votre agence?

Les Fées de la Com est une agence de relations presse spécialisée dans le secteur de l'enfant. Mode pour femmes enceintes, puériculture, jouets... nous couvrons l'ensemble des produits et services pour la famille. Notre démarche est de proposer aux  journalistes une offre complète et de se positionner auprès d'eux comme une référence dans le secteur.

Quel a été votre parcours?

J'ai découvert les RP lors d'un stage dans le cadre du BTS Communication des Entreprises et ça a été un véritable coup de cœur. Cependant, j'ai choisi de sauter la case EFAP pour faire une maîtrise d'Info Com à la fac. À la fin de mes études, j'ai aussitôt postulé dans des agences RP !

Après 4 ans dans une agence généraliste à apprendre les rouages du métier, j'ai décidé de me lancer dans l'entreprenariat en créant Les Fées de la Com. L'agence va fêter ses 5 ans en novembre.

Quelle est votre valeur ajoutée par rapport aux autres agences?

Avant tout, c'est une relation de confiance établie avec les journalistes et nos clients. Au-delà de ces rapports privilégiés, nous veillons à jouer un rôle stratégique de conseil auprès de nos marques. Par ailleurs, nous proposons une offre dédiée aux PME. Elles peuvent ainsi accéder aux RP et bénéficier d'une bonne couverture médiatique.

Lire la suite...

Comment les journalistes peuvent-ils améliorer le référencement de leurs productions en ligne ?

2 octobre, 2013 2 octobre, 2013   2 octobre, 2013 0 commentaire

Si internet a ouvert des portes aux créateurs d’entreprises, blogueurs et autres sources informationnelles capables de diffuser de l’information et de créer de l’actualité justifiant un certain degré de valeur ajoutée et d’intérêt à être propagé à grande échelle, les médias ont eux aussi un rôle sur la toile : celui de regrouper prospects et évolutions des marchés concurrentiels exposés aux yeux de tous.

Depuis quelques années, on note d’ailleurs une nette augmentation du nombre de pure players (sites dédiés à l’information continue en ligne) et de plateforme lancées par de grandes rédactions afin d’agrandir leur panel de lecteurs.

Dans ce contexte, les articles et autres passages médiatiques faisant leur apparition sur le Web se multiplient, répondant au besoin d’une communication rapide, efficace et ciblée. De cette situation découle un constat : les journalistes eux aussi doivent faire face aux enjeux du référencement en ligne. La question qui nous intéresse ? Définir les moyens à leur portée pour effectivement s’assurer une diffusion à grande échelle de leurs contenus.

1. La légitimité du journaliste au secours de son référencement

En tant que professionnel de l’information, le journaliste évolue au cœur d’un système lui permettant très facilement d’obtenir des liens, des interviews et autres éléments permettant de justifier, de donner plus de crédibilité à son contenu.

Doté d’une certaine légitimité de par son rôle d’interprète de l’actualité, les portes s’ouvrent devant lui grâce à sa capacité à mettre en valeur les professionnels ou individualités qu’il cite dans ses productions.

Qui ne souhaite pas en effet voir un article relatant l’efficacité de sa société ou la fiabilité de sa gamme de produits ? Les médias ont toujours eu cette aura, ce pouvoir d’être considérés comme « porteurs d’une vérité », et ce même s’il leur arrive de manquer d’objectivité ou d’écrire des papiers de mauvaise qualité.

D’une manière quasi informelle, le journaliste a donc accès au cœur de l’information : il a un certain pouvoir d’investigation, lui permettant de contacter toutes les parties prenantes d’un débat, de recueillir des témoignages et de stimuler l’intérêt du public autour d’une histoire.

La première observation est donc que la fonction journalistique tend à influencer la crédulité des lecteurs, participant à la création de communautés en ligne autour du support en question, et ce, sans nécessairement que la rédaction dudit journal ait fait ses preuves par le passé.

Lire la suite...

7 recommandations éprouvées pour décupler l’impact de vos communiqués

1 octobre, 2013 1 octobre, 2013   1 octobre, 2013 0 commentaire

En servant de nouveaux objectifs, le communiqué 2.0 bouscule aussi quelques traditions dans sa rédaction et son utilisation. Voici donc 7 recommandations qui font toute la différence dans l’efficacité du communiqué.

1. Communiqué de presse 2.0 et dossier de presse 2.0

Le communiqué de presse en ligne est un Janus bienveillant. Sur une même page, 2 visages sont présents et deux rôles biens distincts sont à prendre en compte:

  1. Le communiqué de presse.
  2. Le dossier multimédia.

Même si la forme du premier change un peu lors de sa migration en ligne, son objectif reste le même : informer, être à la source. Le second, quand a lui, constitue la réelle nouveauté de la version Internet : en fournissant tous les éléments d’analyse et de publication (images HD pour la presse papier, images basse résolution pour le web, vidéos, enregistrements …) vous simplifiez considérablement le travail du journaliste.

Notre principal objectif en tant que professionnel des RP est de simplifier la vie des journalistes et de maximiser l’impact de leur travail

Mais aussi …

2. Moteur de partage social

… vous créez un incroyable moteur de partage social.

Très peu de lecteurs d’un communiqué de presse le partageront avec leurs amis sur les réseaux sociaux. En revanche, ils seront très nombreux à partager les images d’un nouveau téléphone, d’une intervention d’ONG ou d’un rendez-vous avec un ministre. Ils seront très nombreux à partager les vidéos qu’ils trouvent intéressantes. Si chacun de ces éléments ramène les internautes vers le communiqué, sa visibilité est prodigieusement démultipliée par rapport à une simple page de texte (a fortiori un pdf).

Le lien de partage de la vidéo démultiplie la portée du communiqué Le partage social étant un des plus importants signaux de qualité pris en compte par Google et Bing, l’impact sur le référencement naturel du site auquel le communiqué est rattaché est considérable. A ce sujet …

Lire la suite...

L’Agence Connecto, entre conviction, pertinence et inspiration

1 octobre, 2013 1 octobre, 2013   1 octobre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Saïd Aïssaoui est Directeur Général de l’Agence Connecto    

En quelques mots comment définiriez-vous les valeurs de Connecto ?

Dans un monde saturé d’informations et de messages dispersés, Connecto se pose tous les jours la question du contenu pertinent pour nos clients, celui qui va le faire émerger du brouhaha. Il est indispensable de travailler en parallèle le contenu et le véhicule, le message et le messager, pour toutes les parties prenantes de l’entreprise. Ce qui compte aujourd’hui, c’est le contenu, la qualité de la production, qu’elle soit pensée, écrite ou visuelle.

Que pensez-vous de la phrase d'Henry Ford (1863-1947): « Les deux choses les plus importantes n’apparaissent pas au bilan de l’entreprise : sa réputation et ses hommes. » ?

Henry Ford était un entrepreneur visionnaire qui savait lire l’entreprise au-delà du bilan. Dans son approche, l’entreprise est une aventure, donc la dimension humaine est fondamentale. Et dans le monde connecté qui est le nôtre, la réputation est un actif qui pèse de plus en plus lourd pour l’entreprise. On pourrait ajouter cette citation d’un autre visionnaire, lui aussi doté d’un solide sens de la formule : Warren Buffet : "Il faut 20 ans pour bâtir une réputation et cinq minutes pour l'anéantir. Si vous y pensez, vous agirez différemment."

Comment réagir face au bad buzz, quelles sont les principes clés ?

Tout dépend du contexte, mais le premier principe est de prendre position rapidement dans l’espace public, et de ne pas laisser se développer des bruits ou des rumeurs. La nature a horreur du vide. Si vous ne parlez pas, d’autres le feront à votre place, quitte à dire n’importe quoi. Dès lors, la première décision à prendre est de définir un axe de communication, c’est un choix stratégique essentiel où il n’y a pas de droit à l’erreur. Aujourd’hui on a les outils pour faire face et une palette de moyens qui peuvent se combiner très efficacement. Par exemple, ce n’est pas parce que le buzz naît sur les réseaux sociaux qu’il faut s’interdire les médias traditionnels et vice versa.  Parfois, le mieux est de ne rien faire pour ne pas alimenter de vaines polémiques, de faire le dos rond jusqu’à ce que la tornade s’éloigne. Mais ce qui est sûr, c’est que l’opinion déteste les mystères. La transparence,  c’est très efficace.

Peut-on réellement tout prévoir, tout anticiper et comment distinguer les vraies bonnes idées des fausses ?

Tout prévoir est impossible et ne sert à rien. La seule vraie option consiste à mettre en place un plan de gestion de crise opérationnel avec des procédures claires pour l’équipe de management, des collaborateurs formés et entrainés. Nous déployons de plus en plus ce genre de dispositifs auprès de nos clients, car le ROI est immédiat. Pour un budget limité, cela leur garantit une meilleure efficacité opérationnelle quand la crise survient et donc plus  de sérénité au quotidien.

Lire la suite...

Étude One 2012/2013

30 septembre, 2013 30 septembre, 2013   30 septembre, 2013 0 commentaire

La lecture de la presse continue à progresser entre juillet 2012-juin 2013 si l'on se étudie l’étude One publiée par Audipresse le jeudi 26 septembre.

Les Français se composent un panier de lecture varié : on y trouve en moyenne 1,4 quotidien et 5 magazines. Plus de deux tiers des Français âgés de 15 ans et plus lisent la presse chaque jour: 43% lisent au moins un quotidien et 51% au moins un magazine.

L’ère du "multi-reading" n’en est qu’à ses débuts. Au global, le volume des lectures numériques a progressé de 14% par rapport au dernier cumul One, tandis que les lectures mobiles et tablettes constituent, désormais, le tiers du total des lectures numériques.

    Quotidiens régionaux (1)

Paradoxe: alors que les ventes de la presse régionale sont en baisse, l'audience des principaux titres progresse. Sur les dix quotidiens régionaux les plus lus, huit gagnent en effet des lecteurs. Sur la période juillet 2012-juin 2013, Ouest France reste largement en tête, avec plus de deux fois plus de lecteurs que La Voix du Nord, numéro deux du classement, qui se distingue par un léger repli, de même que Sud Ouest, sur la troisième marche du podium. Le Progrès, Le Télégramme et La Montagne sont les titres du Top 10 des quotidiens régionaux qui affichent les plus fortes progressions.

Quotidiens nationaux et presse gratuite d'information (1)

Situation mitigée pour les quotidiens nationaux payants et gratuits. Malgré une audience quasi stable, 20 Minutes reste de loin le titre le plus lu de cette catégorie, devant Metronews, qui, un an après sa relance, voit son audience progresser. A la troisième place, Direct Matin cède du terrain. Premier quotidien payant, Aujourd'hui en France-Le Parisien recule, conséquence d'une diffusion en forte baisse, tout comme L'Équipe et Libération. Malgré une diffusion également en recul, Le Monde et Le Figaro, eux, gagnent des lecteurs, tout comme Les Échos qui signe la plus forte hausse de ce Top 10. Enfin, La Croix, seul quotidien national payant à progresser en diffusion sur les six premiers mois de l'année, gagne aussi en audience.

Lire la suite...

l’Art des RP par Adeline Cubères

30 septembre, 2013 30 septembre, 2013   30 septembre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Adeline Cubères, consultante freelance en Art  

Adeline Cubères, vous avez obtenu une licence en communication et gestion de projets culturels à l'école Efficom. Est-ce à dire que très tôt vous aviez une idée précise quand à votre orientation professionnelle et pourquoi ce choix  ?

J'ai été attirée très tôt par les métiers de la communication. Le savoir faire du "faire-savoir" était une vocation pour moi. Le choix du secteur artistique était également évident puisque j'ai suivi des cours d'histoire de l'art pendant 3 ans, révélant une passion pour les arts sous toutes leurs formes. Je suis ravie de l'enseignement que j'ai suivi à Efficom, ainsi qu'en DUT information-communication, à la fois théorique et pratique, ce diplôme donne d'excellentes clés pour être un communicant aguerri.

Face à l’intérêt croissant des médias pour l’Art, quelle est selon vous l'importance des relations presse pour une galerie, un artiste, une maison d'édition, une Fondation dans une stratégie de communication ?

Les relations presse peuvent accroître la notoriété d'un lieu artistique et culturel, tisser un réseaux de fidèles journalistes qui accompagneront une galerie, un artiste, etc. dans la construction de sa visibilité dans les médias. Par ailleurs, face au coût élevé de l'achat d'espace publicitaire dans la presse, les RP sont une alternative efficace.

Comment se traduit dans les faits les actions cohérentes, en direction des professionnels de l’information et leurs publics  ?

Il faut impérativement avoir un outil très fiable : le fichier presse. Puis il faut rédiger (suivant la problématique et la stratégie de communication) un communiqué de presse et/ou un dossier de presse, diffuser de manière ciblée et relancer évidemment les journalistes. C'est une tâche délicate, qui demande beaucoup de persévérance sans être intrusive, un art véritable !

Selon vous, quelles sont les bonnes pratiques qu'il faut adopter pour être en relation avec les journalistes de la presse écrite, web, radio et TV ?

La première est d'apporter impérativement une information cohérente et claire adaptée aux journalistes à qui l'on s'adresse. Diffuser en masse un communiqué de presse à une liste de journalistes n'a rien à voir avec une compétence en communication... En revanche, il faut cibler, trouver une accroche qui séduira le journaliste et qui leur apportera avec précisions et simplicité les informations clés. Il faut connaître les médias, être curieux et être doté d'un savoir-être favorable à l'échange, aux relations.

Lire la suite...