Culture RP » le blog qui donne la parole aux influenceurs, journalistes et aux communicants…

SUIVEZ-NOUS SUR

Ma journée d’attachée de presse junior : Solène Touly

14 juin, 2013 14 juin, 2013   14 juin, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Solène Touly,  attachée de presse junior

Comment abordez-vous la nécessité d’être en permanence connectée à l’actualité?

Ce lien avec l'actualité est au coeur de notre métier, mais pas seulement. Il s'agit d'une caractéristique de notre société ! Il est très facile aujourd'hui d'être constamment relié avec les sources d'informations. Pour moi, c'est une évidence d'avoir sous les yeux en quasi-permanence twitter, des sites d'infos en continu, les sites internet des grands médias etc. Le plus difficile, c'est en réalité de faire le tri dans ces flux d'infos et de hiérarchiser. Ce qui fait que paradoxalement, l'accès à l'info est plus facile mais également plus chronophage.

Veille, création de contenu, entretien du relationnel avec les journalistes, si vous deviez  résumer votre journée type d'attachée de presse, quelle serait-elle?

C'est presque un lieu commun de dire qu'il n'y a pas de journée type d'attachée de presse... Mais c'est pourtant vrai ! En revanche, j'ai besoin de rituels pour structurer mon temps. La journée commence toujours par une veille sur l'actualité (de mon secteur, mais pas seulement) et par une phase d'organisation : to do list, récap de la veille.. Et le soir se termine toujours avec un rangement de mon espace de travail, qui équivaut à ranger aussi dans ma tête ! Entre les deux, la plupart du temps je suis plus à l'aise en suivant un planning établi sur plusieurs mois, ce qui permet de garder une visibilité sur le moyen terme tout en gérant les urgences.

Quels  sont selon vous les bénéfices des médias 2.0 par rapport aux médias traditionnels?

A mon sens, médias traditionnels et 2.0 ne sont pas interchangeables. Ils se complètent mais ne se remplacent pas. C'est un équilibre, qui est certes encore à trouver pour l'instant, mais je ne crois pas du tout à la disparition des médias traditionnels. Les business models vont évoluer et trouver leur place. C'est pourquoi il est compliqué de répondre à cette question, car les bénéfices de l'un sur l'autre sont compensés par des faiblesses, des imperfections. Une chose est sûre : les médias vont continuer à se diversifier, la sous-veillance* va s'amplifier, et cela va rendre les métiers de la communication encore plus passionnants !

Un sondage européen effectué auprès de 2 000 étudiants en communication/marketing révèle que 70% croient que les Relations Presse et le Marketing de contenu "domineront" le monde de la communication. Qu'en pensez-vous?

Lire la suite...

Comprendre les e-influenceurs pour mieux communiquer

13 juin, 2013 13 juin, 2013   13 juin, 2013 1 commentaire

Leila Lévêque - Responsable Expertise Média d’Aura Mundi

Qu’ils soient blogueurs spécialisés ou généralistes, power users sur les réseaux sociaux, journalistes ou simples passionnés, les e-influenceurs existent, et entretiennent des relations privilégiées avec leurs communautés. Leur liberté de ton, leur spontanéité, leur expertise, leur passion communicative et parfois même leur personnalité, en font des individus fortement appréciés du grand public. En attestent le nombre de commentaires qui suivent chaque publication d’un post sur leur blog, le nombre d’abonnés qui les suivent sur Twitter, le nombre de fans de leurs pages facebook, le nombre de prescriptions dont ils bénéficient de la part d’autres blogueurs…

L’autorité et l’influence qu’ils exercent auprès de leurs publics sont telles qu’ils peuvent faire ou défaire les réputations des entreprises, devenir des ambassadeurs des marques et de leurs produits, influer sur les modes, voir même les façons de penser. Partie prenante de l’information véhiculée sur Internet, ces e-influenceurs sont avant tout des consommateurs qui expriment librement leur point de vue sur les marques et leurs produits.

Lire la suite...

Infographie: Evolution du marketing sur internet

13 juin, 2013 13 juin, 2013   13 juin, 2013 0 commentaire

Le monde du marketing sur Internet a grandement évolué ces dernières année, l'enquête qui suit témoigne de cette évolution.

Infographie sur l'évolution du webmarketing - crée par l'Agence CSV Vous avez l'autorisation de publier cette infographie sur votre site Internet à condition d'y indiquer la source

Infographie en Anglais : The world of Internet marketing has evolved significantly in recent years, the investigation that follows will demonstrate this trend. Infographic on the evolution of internet marketing on the evolution created by the Web Agency CSV You have permission to publish this infographic on your website provided that you indicate the source

Lire la suite...

Pourquoi et comment les célébrités font vendre une marque?

11 juin, 2013 11 juin, 2013   11 juin, 2013 0 commentaire

Pourquoi associer sa marque à une célébrité, comment utiliser l’image d’une célébrité avec succès, qu’est-ce qu’une marque-célébrité… Jean-Philippe Danglade analyse dans son ouvrage Marketing et célébrités (Dunod, 2013) l’impact de l’utilisation d’une célébrité sur la marque, les facteurs de succès et les outils marketing à privilégier…

Pourquoi peut-on parler de consommateurs de célébrités ?

La célébrité peut être appréhendée comme une « marchandise totale » pour reprendre l’expression de l’économiste Françoise Benhamou. En tant qu’objets de consommation, les célébrités peuvent être analysées comme des produits et leurs fans comme des consommateurs. Les célébrités sont généralement consommées « indirectement » via une activité plus globale de divertissement dont elles constituent un ingrédient essentiel. Les personnalités appartiennent à des catégories différentes (sport, musique, cinéma, politique), pouvant être assimilées à des catégories de produits positionnées sur des marchés différents et correspondant à des besoins diversifiés. Par ailleurs, les stars sont aussi « consommées » en dehors de leur activité principale via un canal médiatique. En effet, elles se retrouvent au centre de l’attention des médias, en couverture des magazines spécialisés dans le sport, la musique ou le cinéma ainsi que dans la presse people.

La consommation de l’ « objet-célébrité » est particulièrement émotionnelle et renvoie à des comportements à la fois individuels et collectifs. Toutefois, le vocable « consommateur », bien que valable, pose problème. Les stars suscitent des sentiments comme l’identification, l’attachement, la passion, l’amour, l’engagement, l’imitation auxquels peu d’autres objets de consommation peuvent prétendre. Par conséquent le consommateur se considère davantage comme un amateur, un admirateur, un adhérent, un partisan, un ultra, un fanatique, un aficionado, un tifosi, un supporter, un hooligan, un otaku, ou un geek.

Quelle est la différence entre la valeur personnelle d’une célébrité et sa valeur marketing ?

Si certains individus fascinent les fans, demeurent omniprésents dans les médias et sont fréquemment instrumentalisés en tant qu’outil de communication par les annonceurs, c’est en raison de leur capacité à générer plusieurs sources de valeur (économique, marketing, médiatique, émotionnelle). La valeur personnelle résulte des performances de la célébrité dans son domaine d’intervention. Cependant, les indices de performances varient d’une discipline à une autre. Un sportif se distinguera avant tout par son palmarès alors qu’un acteur mettra en avant ses performances au box-office. En ce qui concerne un présentateur télé, c’est l’audience qui justifiera sa valeur sur le marché. La valeur marketing découle, quant à elle, de l’exploitation médiatique de l’activité et de la vie privée de la personnalité. À ce titre, le nombre de followers sur Twitter et de like sur Facebook sont des indicateurs pertinents du pouvoir d’influence de la célébrité. Par ailleurs, le montant des contrats publicitaires atteste également de l’attractivité d’une célébrité par rapport à une autre. L’ex-joueuse de tennis russe Anna Kournikova n’a jamais remporté le moindre tournoi mais était l’une des sportives signant le plus de contrats publicitaires en raison de sa beauté et de sa valeur marketing.

Lire la suite...

Caba RP, un art de vivre…

10 juin, 2013 10 juin, 2013   10 juin, 2013 0 commentaire

Caba RP est la réunion il y a 10 ans de trois professionnelles des relations presse passionnées d’art de vivre, de décoration, de marketing et de communication.

   

   

Pourquoi avoir choisi d’être une structure légère et indépendante?

La plupart de nos clients nous font confiance depuis plusieurs années (certains depuis 10 ans !) et c'est la proximité que nous avons avec eux qui explique en partie cette fidélité. Les liens que l'on tisse avec nos clients nous apportent une réelle aisance au quotidien : nous connaissons bien leurs produits, nous maitrisons leur discours, nous partageons leur vision. Cette complicité nous plait. Or, elle est peu compatible avec une structure plus grande qui implique forcément que l'on prenne de la distance avec certains dossiers. Cela est valable également avec les journalistes de nos univers d'expertise avec qui nous aimons avoir un contact suivi et régulier.

Quelle est la spécificité de votre approche RP dans votre agence?

L'honnêteté intellectuelle : celle de refuser des budgets sur lesquels nous estimons que le retour sur investissement pour le client ne sera pas satisfaisant, celle de dire à nos clients que les RP à tout va ne sont pas toujours la solution, celle de proposer des solutions qui optimisent leur budget. L'honnêteté aussi de respecter les journalistes en leur proposant des sujets auxquels on croit et en phase avec leur contenu rédactionnel. Cette posture nous permet de travailler l'esprit tranquille en accord avec ce que nous sommes, une condition sine qua none pour rester enthousiastes.

Comment définiriez-vous votre expertise et comment s'apprend -t elle?

Le métier de RP est multifacette : il faut savoir rédiger, avoir le contact facile, faire preuve d'un esprit de synthèse et d'une certaine ouverture d'esprit, être créatif, ne pas avoir peur de décrocher son téléphone, savoir "vendre" - ses budgets comme ses sujets -, mais aussi maitriser la chaine graphique et la logistique événementielle. Au fil des années, ces différents aspects du métier s'entremêlent pour devenir une expertise globale. Tout comme les relations privilégiées avec les journalistes se construisent sujet après sujet, notre compétence s'enrichit avec le temps.

Lire la suite...

Infographie de l’évolution du métiers des PRs – RP

7 juin, 2013 7 juin, 2013   7 juin, 2013 0 commentaire

L’agence PR américaine Inkhouse a réalisé une infographie sur l’évolution du métier des PRs, des RP traditionnelles aux RP 2.0 sous forme d'avant et d'après. Lire la suite...