6 raisons de faire une veille médias

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

#MardiConseil

Il est bon de rappeler que la communication ne se résume pas seulement à votre message ! Ce que vous dites, comment et quand vous le dites est certes important mais la réaction des médias et du public à votre message et ce que vous en faites l’est tout autant.

La veille médias bien que cruciale pour toute entreprise est souvent négligée. Sans elle, comment savoir si votre campagne a été efficace ? si elle a été relayée, ciblée et déployée correctement ? si elle a trouvé un écho auprès de votre cible ? Comment calculer le retour sur investissement (ROI) de vos efforts ?

Ces questions ne peuvent pas rester sans réponses, et elles justifient à elles seules de mettre en place une veille médias.

Ne passez pas à côté de l’information !

Le paysage médiatique actuel est plus riche que jamais, ainsi parmi la multitude d’influenceurs et de canaux existants vous pourriez manquer des informations aussi bien négatives que positives sur votre marque.

Les outils de veille disponibles sur le marché ne laissent plus la place à l’incertitude. Vous vous devez de surveiller activement tous les canaux et les mentions clés qui se rapportent à votre marque, votre produit ou à votre service. En effet, si un nouveau concurrent, produit ou événement susceptible de perturber votre secteur d’activité survient vous devez le savoir. La dernière chose dont vous ayez besoin est que votre patron vienne dans votre bureau en faisant référence à un article de presse que vous n’aviez pas vu passer…

Anticipez les crises

Personne n’aime les crises c’est évident, c’est pourquoi mettre en place un suivi rigoureux de vos retombées vous aidera à mieux les gérer. Votre équipe doit être prête à identifier et à répondre à une problématique de relations publiques ou à des mentions négatives qui pourraient viser votre entreprise, votre produit ou votre secteur.

Une entreprise équipée d’un outil de veille médias gardera une longueur d’avance sur les événements et pourra ainsi s’assurer que les protocoles sont en place et appropriés. La capacité à identifier une crise avant qu’elle ne survienne est déterminante pour sa gestion. Les alertes que vous allez configurer vous permettront de dissiper voire d’éviter les situations de crise.

La veille médias sert également de baromètre pour évaluer en temps réel le sentiment des gens sur une campagne de communication donnée.

Réalisez des études de marché

La veille médias permet également d’analyser son marché avant de lancer une campagne ou un nouveau produit. En mettant en place une veille autour de thèmes stratégiques, vous serez en mesure de répondre à des questions pertinentes :

Y a-t-il de la demande ou une résistance du public envers un produit similaire à celui que je souhaite développer ? Quel est le sentiment général du public sur mon secteur d’activité ? Les communicants ont besoin d’exploiter ses données pour produire des contenus adaptés et élaborer des campagnes qui tirent parti des nouvelles tendances.

Ajustez vos campagnes de communication

Le lancement d’un produit ou d’une nouvelle campagne n’est que la première étape du cycle de communication. Il est impératif de suivre les performances à mi-campagne afin d’apporter les bons ajustements aux messages et au contenu et ainsi s’assurer du succès du projet.

Un bon outil de veille médias permet de suivre en permanence ce qui se dit sur vous, d’être notifié en cas de réactions de vos concurrents et d’être informé de l’engagement du public de manière automatisée, ce qui permet d’avoir une vision d’ensemble de la situation.

Analysez vos performances

Les communicants sont toujours en quête d’outils leur permettant d’une part d’adapter leurs campagnes aux objectifs commerciaux, cher à leurs dirigeants, et d’autre part d’améliorer leurs futures campagnes.

Aussi, pour être pertinente, une solution de veille médias doit fournir des données qui illustrent l’atteinte de vos objectifs dans un format clair et facile à comprendre. Les principaux indicateurs utilisés par les communicants sur les réseaux sociaux doivent être présents : taux d’engagement, mentions, abonnés…

D’après le rapport mondial de la communication réalisé par Cision, seulement 40% des communicants sont capables de mesurer les actions des personnes qui ont pris connaissance d’un contenu et seulement 23% savent identifier l’impact commercial de supports qui ont parlé de leur entreprise.

Les analyses relatives aux retombées médias fournissent généralement des informations démographiques et firmographiques (typologie de l’entreprise) qui vous aideront à mieux comprendre votre public cible. Les communicants doivent pouvoir attribuer une valeur à leurs campagnes et montrer que leurs messages sont en phase avec la force commerciale et soutiennent les objectifs de l’entreprise.

Ciblez les bonnes personnes

Votre entreprise envoie-t-elle des communiqués de presse pour les événements importants ? Fait-elle appel à des personnes influentes au niveau local ou national pour renforcer la visibilité de ses campagnes ? En vous équipant d’une solution de veille médias, vous serez plus à même de comprendre quels messages sont pertinents pour votre public et vos influenceurs.

De plus, l’utilisation de ces informations permet d’identifier les personnes les plus influentes de votre secteur et vous aidera à cibler aux mieux les journalistes. En somme, une compréhension accrue de votre environnement, vous permettra d’une part d’établir les bases de vos futurs contenus et d’autre part d’élaborer votre calendrier éditorial.

Joëlle Montant, rédactrice web.

culturerp

culturerp

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.