A la rencontre de Nathalie Sauclières, CMO de WCS Consulting IT

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Interview de Nathalie Sauclières, CMO de WCS Consulting IT et membre du CMIT : Le Marketing sera digital ou ne sera pas...

#ParoledeDircom

Ce mois-ci, la parole est à Nathalie Sauclières, CMO de WCS Consulting IT et membre du CMIT.

Après avoir occupé des fonctions de Direction Marketing, Partenaires et Business Development dans l’industrie informatique depuis plus de 20 ans en France puis au niveau européen, elle a rejoint en tant que CMO la startup WCS Consulting IT, ESN à destination du marché américain en février 2020. Elle s’est spécialisée dans le développement et l’intégration d’équipes au sein d’entreprises en croissance mais aussi de grands groupes comme Dell ou SHI dont elle a assuré le lancement Marketing et le recrutement des Partenaires du bureau français puis le Marketing pour l’Angleterre.

Au sein de votre organisation, quels sont les enjeux et les objectifs prioritaires du service Mkg/Com ?

S’agissant d’une startup, nos enjeux Marketing prioritaires ont été dès le départ de définir une proposition de valeur différenciante dans un contexte de crise sanitaire tout en assurant le lancement de l’entreprise sur le marché américain. Les principaux objectifs ont été de définir et lancer les offres de services managés et de services Cloud, puis lancer la marque et lancer l’activité.

Pour cela, il a fallu comprendre notre marché, nos clients, constituer et segmenter une base de données, mettre en place le marketing automation, générer de la demande, créer de l’engagement avec les prospects et aussi développer notre présence en ligne, le storytelling et les outils de vente de façon 100% digitale à partir de la France. Cela m’a permis de comprendre l’ensemble des métiers du Marketing digital en coordination avec des agences spécialisées tout en m’imprégnant des dernières pratiques utilisées aux États-Unis.

Étude – La transformation digitale vue par les communicants
Lire le Livre Blanc

Si vous deviez citer LA grande évolution de votre métier ces 10 dernières années, quelle serait-elle ?

LA grande évolution de mon métier ces 10 dernières années, c’est évidemment sa transformation digitale, accrue encore plus depuis un an et qui, je le pense, sera complètement opérée d’ici fin 2022. Le Marketing sera digital ou ne sera pas.

En effet, le Marketing est devenu connecté et mesurable : connecté aux outils et plateformes, aux Ventes, à Internet, à l’IA, aux signaux et émotions des clients. Il utilise l’audio après s’être emparé de la vidéo et des interfaces mobiles. Connecté également au direct, le temps du Marketing s’est accéléré et nous invite à être plus performants.

Nos métiers sont devenus aussi plus mesurables convertissant la donnée en service et permettant de passer d’un centre de coûts à un centre de valeur aujourd’hui indispensable aux commerciaux et à l’expérience clients.

Je me réjouis donc de cette évolution qui permet aux Directeurs Marketing d’être de vrais chefs d’orchestre de l’innovation et de la performance pour leurs équipes mais aussi des facilitateurs au sein de l’entreprise avec des leviers d’action beaucoup plus efficaces.

D’après la dernière étude Cision, seuls 37% des Directeurs communication ont leur place au CODIR de leur entreprise et plus de la moitié regrette un manque d’écoute de la Direction : comment l’expliquez-vous ?

Jusqu’à encore aujourd’hui, les Directions de la Communication ne sont pas considérées dans leur ensemble comme des fonctions stratégiques ou business par les Dirigeants d’entreprise. Cela peut expliquer pourquoi les Directeurs Communication ne font pas souvent partie du CODIR. De plus, ces fonctions peuvent s’intégrer quelquefois au sein d’une Direction Marketing plus large qui englobe les aspects Marcom d’autant qu’avec l’essor du Marketing digital, la frontière est ténue avec la Communication, notamment sur les réseaux sociaux, le Web et dans la publicité.

Or, ces disciplines sont non seulement de plus en plus interconnectées avec les métiers du Marketing mais nous connaissons l’importance grandissante du storytelling pour apporter la preuve d’engagement de l’entreprise sur ses valeurs en matière de choix de responsabilité sociale et environnementale par exemple. On peut donc comprendre le manque d’écoute perçu par les Directeurs de la Communication mais je crois que les choses vont changer. En effet, communiquer sa valeur n’a jamais eu autant de prix.

Étude – La transformation digitale vue par les communicants
Lire le Livre Blanc

Comment la crise sanitaire a-t’elle changé la relation client?

La crise sanitaire a d’abord considérablement modifié la nature des échanges dans la relation client puisqu’ils sont devenus presque exclusivement virtuels, ce qui a eu un impact sur les échanges de données, leur traçabilité et cela s’est traduit par une plus grande automatisation des processus d’échange et des plateformes collaboratives qui continuent de se professionnaliser.

Un autre point important réside dans le contenu de la relation client qui doit être pertinent immédiatement car le temps en ligne diffère du temps physique qui est plus long. Les clients attendent donc une plus grande qualité de service tant en matière d’expertise que d’agilité. On peut dire que la crise sanitaire a contribué à une plus grande « servicialisation » de la relation client. On l’a vu notamment avec le succès d’Amazon pendant le premier confinement mais aussi dans le développement des services managés B2B.

Enfin, la crise sanitaire a révélé la nécessité d’un contrat de confiance plus important dans la relation client, tant au niveau de la sécurité des données que sur les engagements pris par les fournisseurs.

Si vous aviez un message à faire passer aux Directeurs Marketing ou Communication, quel serait-il ?

A l’ère du Digital et du CyberMarketing, soyez la meilleure version de vous-même ! Continuez d’apprendre et osez innover ! Le changement, c’est maintenant.

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

Vous aimerez aussi

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.