Contenu Web : 3 choses à ne surtout pas oublier

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Quelques conseils indispensables pour optimiser son contenu Web...

#MardiConseil

L’époque où les documents contenant beaucoup de texte pouvaient attirer l’attention est révolue. Les lecteurs d’aujourd’hui sont habitués à de belles mises en page et à des graphiques attrayants.  Le multimédia est devenu essentiel au succès du contenu web ! L’intégration du multimédia est tout aussi bonne pour l’optimisation des moteurs de recherche que pour l’expérience des utilisateurs.

Mais même si vous avez adopté le multimédia à 100%, vous pouvez nuire à votre visibilité et à votre engagement si vous ne l’utilisez pas correctement. Vous trouverez ci-dessous trois erreurs courantes qui peuvent vous coûter très cher.

1- Ne pas utiliser correctement les légendes des images

Selon une étude commandée par David Ogilvy, les légendes des images sont le texte le plus lu quand un lecteur visite un site web. Selon les résultats de divers tests de placement d’images, il a été constaté que la photo est la première chose que voit un lecteur. Et immédiatement après avoir vu la photo, le lecteur regardera le texte qui se trouve en dessous. Cela signifie que les titres sous les images ont un impact important. Mais cela signifie surtout que les légendes de vos images sont d’une importance capitale.

Quelques conseils indispensables pour optimiser son contenu Web…

Nous savons tous qu’une image vaut 1 000 mots, il n’est donc pas trop surprenant qu’un visuel saisissant attire l’attention d’un visiteur. Après avoir regardé une photo ou un graphique, il est tout à fait naturel que le lecteur jette un coup d’œil en dessous pour trouver plus de contexte ou d’informations sur l’image qui a attiré son attention.

Il est donc essentiel d’apporter autant de soin à la rédaction de vos légendes que vous le feriez pour votre titre. Pensez au SEO des mots que vous utilisez. Et assurez-vous que vos légendes soulignent l’identité de votre marque. Ou encore lancent un appel à l’action.

Comment les Dircom perçoivent la transformation digitale ?
Lire le Livre Blanc

2- Ne pas définir la bonne image à partager sur les réseaux sociaux

Si vous avez passé un peu de temps sur les réseaux sociaux, vous avez probablement remarqué que les liens que vous partagez se remplissent automatiquement d’une image. Et ces photos sont cruciales. Les liens publiés avec une image obtiennent 130 % d’engagement, c’est-à-dire de clics, en plus de ceux qui n’en ont pas. Une fois que vous publiez un lien sur Twitter ou Facebook, l’image agit comme une publicité accrocheuse pour ce que vous partagez.

Mais faites attention de bien contrôler l’image qui est partagée lorsque quelqu’un se connecte à votre contenu. L’image choisie peut être sélectionnée au hasard, ce qui donne des visuels dépassés, non pertinents ou tout simplement peu attractif.

Vous avez heureusement la possibilité d’ajuster les paramètres de votre site pour vous assurer que vos liens se remplissent automatiquement de graphiques pertinents et attrayants lorsqu’ils sont publiés sur les réseaux sociaux.

Comment les Dircom perçoivent la transformation digitale ?
Lire le Livre Blanc

3 Ne pas utiliser de vidéos

Les images statiques attirent le regard, mais elles ne peuvent pas retenir l’attention et stimuler l’engagement comme le font les vidéos. Les recherches montrent que les gens trouvent les vidéos plus attrayantes et mémorables que tout autre type de contenu, y compris l’écrit. Et les marques adoptent cette tendance.

tablette-montrant-des-vidéos-marketing

On estime que 81 % des entreprises utilisent la vidéo dans leur marketing et que la consommation de vidéo mobile double chaque année. D’ici 2022, on s’attend à ce que le visionnage de vidéos représente la majorité écrasante de tout le trafic internet.

En conséquence vous devez en tirer parti pour élaborer votre propre stratégie en matière de contenu. Cela va néanmoins dépendre, en partie, de vos objectifs et de vos capacités en tant que créateur de contenu. Il est évident que la création de vos propres vidéos pour compléter vos messages présente d’énormes avantages. Celles-ci n’ont pas besoin d’être complexes ; même une simple discussion avec le public sur le sujet en question peut être bénéfique. La création de ces vidéos rend votre contenu plus accessible. De plus, leur publication peut vous faire découvrir un nouveau public.

Mais si la création de vidéos ne fait pas partie de votre champ de créativité, vous pouvez toujours profiter de cette tendance en complétant votre contenu de réseaux sociaux ou vos billets de blog par des vidéos informatives et pertinentes provenant d’autres sources. Si vous pouvez apporter une valeur ajoutée à votre public, vous êtes sur la bonne voie pour stimuler l’engagement.

Conclusion 

fin La création de contenu en ligne peut souvent être perçue comme un environnement confus, avec des objectifs changeants et des stratégies compliquées. Heureusement, ces trois problèmes sont assez faciles à résoudre, et ces petits ajustements peuvent avoir un effet considérable sur le succès de votre contenu et de votre marque.

Carine Zanchetta

Carine Zanchetta

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.