Digital, tu es ou tu ne seras pas ?

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Tribune de Céline Tessier, Consultante en communication engageante : Digital, tu es ou tu ne seras pas ? Présentiel ou distanciel, le reboot du secteur de l'événementiel !

#ParoledAgence

Le risque est la froideur de certains outils, notre rôle de communicant est d’y mettre le lien social, l’émotion qui émane de chaque événement à transposer sur des événements avec du distanciel, c’est là le vrai sujet et le plus intéressant car il fait appel à la créativité.

Céline Tessier, Event manager et consultante en communication/storytelling

Le secteur de la communication et de l’événementiel est en mutation perpétuelle, s’il y a bien un secteur qui se doit d’être agile et créatif, c’est celui-ci et nous savons tous faire, enfin presque tous. On a vu récemment à l’ère du tout digital, quelques failles de ce métier à double vitesse et une remise en question profonde.

Le monde de l’événementiel a vu son activité mise à l’arrêt et avec le devoir de se réinventer, les agences spécialisées ont dû faire face à une acculturation du digital au sein de leur équipe mais il faut l’avouer, un peu dans la panique. En parallèle, il a fallu rassurer les clients avec un discours plus pédagogique. Un test & learn généralisé !

Tout un secteur sous le choc et l’immobilisme. Seuls ceux qui avaient pris le devant et intégré déjà dans leurs recommandations, les solutions et les compétences en internes ou avec des freelances sont sortis du jeu. Le manque cruel de formation dans le secteur de la communication s’est révélé. J’ai eu l’occasion d’échanger sur ce sujet auprès de nombreux acteurs. La question récurrente est : face à son ordinateur, ou se former ? vers quelle plateforme, quels tips ? Beaucoup m’ont sollicité pour avoir les bonnes adresses, les écoles, les liens…Ma surprise fut assez grande cependant, j’ai moi même eu cette prise de conscience, mais c’était il y a plus de 5 ans.

Le métier de communicant est en perpétuelle évolution, tu es dans le game ou tu n’y es pas. Que tu sois du côté des salariés d’agences, chez l’annonceur ou en freelance, même combat. Alors à toi de t’armer et renforcer tes acquis mais ça ne peut se faire en 3 jours de formation et 2 webinars. Personnellement, j’ai plongé dans le grand bain sans bouée, je me suis lancée dans l’organisation d’afterwork du digital en allant la rencontre des profs du digital. Depuis 5 ans, j’y anime une communauté d’experts en solutions marketing, communication et e-commerce, les Aperoweb Paris, ouverts à tous. Cela me permet de m’informer des innovations du secteur continuellement. Chacun trouve sa voix et il y en a plusieurs.

Comment transformer son évènement en version digitale ?
Voir le webinar (Gratuit-36min)

Quel avenir pour les E-Evènements et comment les réussir ?

Les technos et les outils ne sont pas nouveaux, c’est seulement une accélération des pratiques et surtout une acculturation pour beaucoup (autant côté annonceurs que côté prestataires). L’apprentissage des formats se fait sur le terrain et en sélectionnant les meilleurs prestataires/partenaires à ses côtés. Cela donnera à tous l’envie d’une récurrence.

Le risque est la froideur de certains outils, notre rôle de communicant est d’y mettre le lien social, l’émotion qui émane de chaque événement à transposer sur des événements avec du distanciel, c’est là le vrai sujet et le plus intéressant car il fait appel à la créativité. Et oui elle revient et c’est tant mieux !

La créativité se retrouve dans le format de l’événement, et cela dès le choix de la plateforme/technologie. Car il ne faut pas se contenter d’une seule et unique solution pour tous ses clients mais plusieurs, j’ai participé aux démos de beaucoup de technos, toutes ne se valent pas et celles que j’ai sélectionnées me permettent de créer un événement différent selon les attentes de mes clients, à des coûts et fonctionnalités différentes aussi. Et surtout, face à cette course du digital, ce n’est pas le seul ingrédient pour un e-événement réussi.

Mon expérience pendant le confinement sur l’organisation à été d’accompagner mes clients sur le Avant/pendant et après, rien de nouveau pour le moment, sauf que dès qu’on intègre une partie ou un 100% de distanciel, ça change le terrain de jeu. Des nouveaux détails ou process sont à repenser et à mettre en place (au delà des audits techniques pour chaque speaker). Il a surtout fallu expliquer la différence entre un E-event de qualité et une visio-conférence. (Tout un art!)

Ensuite, le pendant/live doit avant tout éviter la monotonie, comment garder une audience captive derrière un écran ? Tel est le vrai sujet, le contenu et les interactions doivent être bien pensées, le type d’animateur aussi. D’ailleurs de nouveaux métiers sont apparus, par exemple les Chief content officer, la ou les responsables logistiques sont orphelins pour le moment.

Comment transformer son évènement en version digitale ?
Voir le webinar (Gratuit-36min)

Distanciel ou physique, que choisir ?

Je crois beaucoup au Mix présentiel/distanciel, une autre façon de parler d’hybridation ! C’est-à-dire la capacité de réunir et d’échanger à travers un dispositif multi-site interconnecté. Les codes de la télévision et de la radio seront de bons atouts pour concevoir ces programmes, on le voit déjà sur des réalisations de marques de qualité.

Depuis quelques mois, on voit le secteur s’adapter au même titre que certains restaurants qui se sont lancés dans la vente à emporter ou l’e-commerce, l’événementiel évolue aussi et c’est tant mieux, c’est le secteur qui a pour rôle d’amplifier les émotions et de mettre en scène les messages pour les marques alors je reste persuadée que le digital va enrichir les expériences et amener un supplément d’actions et d’amplification et non tuer la version traditionnelle. Experts de l’événementiel, soyons encore plus créatifs et surprenez vos clients une fois de plus.

Tribune de Céline Tessier, retrouvez son actualité sur www.celinetessier.fr

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.