Interview d’Hervé Bloch, Fondateur & Président de Digilinx

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Culture RP a rencontré Hervé Bloch, Fondateur & Président de Digilinx, Directeur Executif DGTV.fr, Créateur du format événementiel BigBoss, Vice-Président et Co-Fondateur de l’Internet Managers Club, Administrateur de l’ADETEM et Membre du Jury des 6 Trophées des Vénus de l’innovation Marketing Digital & Relation Clients-marketing du salon e-marketing 2015.

 

Hervé Bloch pour Culture RP

 

 

Comment prépare t-on l’organisation des conférences plénières et quels ont été les critères choisis pour les différentes thématiques proposées?

J’évolue depuis 15 dans le web marketing et j’échange régulièrement avec les donneurs d’ordre et prestataires. Je prends donc très souvent la température des tendances et innovations. Il a fallu prioriser les thématiques en fonction de leur interêt et de leur caractère inédit. Je sens bien la demande des annonceurs de plus de ROI et l’impérieuse nécessité d’un marketing technologique. Côté big data j’ai axé sur la valeur concrète et non le phénomène théorique…

C’est donc un retour aux fondamentaux : ROI, technologie et valeur.

Vous avez animé une conférence intitulée « elles ont réussi dans le e-marketing ». Pourquoi avoir choisi ce champ d’investigation et qu’attendez-vous de vos intervenants ainsi que du public?

J’ai décidé en effet de mettre à l’honneur les femmes avec des figures féminines emblématiques du Paysage Internet Français. C’est un sujet inédit et un angle intéressant. Les intervenantes pourront évoquer leur parcours professionnel tout en devant également gérer leurs contraintes personnelles et familiales. Avec un peu d’organisation elles y arrivent et c’est une bouffée inspirationnelle pour le public… Il parait d’ailleurs que les entreprises qui ont plus de femmes dans les conseils d’administration réussissent mieux…

Quels seraient pour vous les 7 péchés capitaux du marketing digital et les bonnes pratiques pour y répondre?

J’associe l’Orgueil à l’optimisation de site internet car trop de décideurs privilégient le beau à l’efficace. Quand on sait qu’en moyenne le taux de conversion sur un site avoisine 1% il est primordial de travailler sur tous les grains de sable qui peuvent empêcher la transaction dans le site et le tunnel de commande.

J’associe la Paresse au référencement. Trop de sites privilégient le SEM (achats de mots clés) au SEO (référencement naturel) car les résultats sont plus immédiats mais à l’arrivée créent une véritable « taxe Google »

J’associe la Luxure à l’acquisition de trafic. La plupart des marchands mènent de grosses opérations de génération de trafic sans mesurer les leviers contributifs.

J’associe l’Envie à l’email marketing. Les donneurs d’ordre veulent « blaster » leurs clients avec des campagnes génériques de masse alors que la bonne pratique est de segmenter, de scénariser, pour personnaliser les campagnes dans une approche relationnelle.

J’associe la Colère aux outils de tracking qu’il faut absolument intégrer pour mesurer de manière fiable les investissements et comportements des visiteurs des sites. Sinon on peut vite être en colère avec des chiffres qui ne se parlent pas entre eux.

J’associe l’Avarice au CRM car bon nombre d’acteurs négligent cette thématique pourtant génératrice de forte valeur ajoutée. Il est donc dommage d’être avare en la matière…

J’associe la Gourmandise à la monétisation à outrance, en effet on peut dégager un revenu de son trafic, ses cookies et sa base email mais il faut éviter de commettre un péché de gourmandise au risque de vendre son âme au diable.

Quelle est la place, le rôle, d’un salon « physique » du salon e-marketing dans un contexte informatif/business où tout se fait en virtuel?

Il n’y a rien de plus important que la rencontre physique. Le virtuel ne remplacera jamais la rencontre IRL (In Real Life).

Ce qui se développe de plus en plus ce sont les congrès qui filtrent en amont les participants pour garantir un networking business influent.

Vous avez co-fondé et vous présidé l’Internet Managers Club qui réunit plus de 450 dirigeants du web en France. Qui compose ce club, comment y est-on sélectionné et quels en sont les objectifs majeurs?

J’ai créé ce club avec Jean-Michel Maurer fin 2008. Nos membres sont des décideurs du digital, principalement des annonceurs mais aussi des prestataires, médias, investisseurs et recruteurs… A date, nous privilégions l’intégration des annonceurs parmi nos nouveaux membres pour garantir un ratio 60% annonceurs / 40% prestataires indispensable pour éviter le phénomène de « guet-apens » commercial. Le club a une vocation « networking « avec des approches éditoriales (prise de parole, livre blanc) et un grand gala annuel qui réunit 300 décideurs à l’occasion duquel nous organisons les IMC Awards où nous récompensons le meilleur acteur e-commerce, e-retail, e-tourisme, start-up et innovation.

D’autre part, vous avez aussi cofondé DGTV.fr, une web TV dédiée aux secteurs de l’e-tourisme, à l’e-retail et à l’e-commerce. Pourquoi avez vous privilégié le format d’interview en vidéo, pour une question de viralité, de proximité ou de référencement?

La vidéo est un format idéal pour internet. Ce sont des formats courts (3 minutes) où les big boss se sentent à l’aise.

Ils rappellent leur parcours et évoquent leur société et leur approche digitale et enfin, racontent une anecdote inédite pour finir en beauté…Nous avons réalisé à date près de 300 interviews avec Jonathan Teboul et les équipes NonStoProd.

Fort de cette communauté de fait constituée, j’ai créé le format événementiel Les BigBoss que je décline l’été (Les BigBoss Summer Edition), l’hiver (Les BigBoss font du Ski) et le reste de l’année (Les BigBoss by Night). J’ai même également constitué un groupe de musique (BigBoss Band) formé exclusivement de big boss et dirigé par Laurent Thirion Directeur e-commerce de La Compagnie du Lit.
 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

culturerp

culturerp

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.