Réseaux sociaux et transformation digitale : un quadruple challenge pour les ONG

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Culture RP a rencontré Dennis Hack et Nimith Chheng, co-organisateurs du Workshop « Networking for a better world » qui s’est tenu à Paris les 18 et 19 mars derniers à l’Institut Inalco – Sorbonne Paris Cité.

 

Mosaïque Inalco Culture RP

 

La future plateforme collaborative de l’ONG allemande Human Connection s’invite à l’Université.

Dans le cadre d’un partenariat liant l’Inalco et sa filière CFI (Communication et Formation Interculturelles) avec l’ONG allemande Human Connection, quinze étudiants futurs professionnels de la communication de niveaux Licence, Magistère et Master 1 et 2 ont été invités les 18 et 19 mars derniers à partager leurs perceptions sur le rôle, les missions et les réalisations concrètes des ONG. « Le choix de l’Inalco s’est imposé de lui-même pour la diversité des nationalités, des cultures, des horizons, des parcours, des centres d’intérêt, des valeurs et des opinions représentés », explique Nimith Chheng, à la fois intervenant auprès de l’Institut et, outre-Rhin, consultant auprès de l’ONG allemande. Ce partenariat constitue une première pour la jeune filière CFI et son partenaire. Il valorise d’une part la pertinence et la qualité des enseignements dispensés par le grand établissement parisien en matière d’Interculturalité, de connaissance des langues et des civilisations ; de l’autre, il aura permis à l’ONG allemande de développer une meilleure compréhension des attentes de ses audiences potentielles mais encore de stimuler sa capacité d’adaptation et d’innovation face à un monde toujours plus connecté, de plus en plus informé, sollicité et exigeant. Pour Dennis Hack, fondateur et président de Human Connection, le Workshop consacré aux enjeux et défis de croissance et de développement des ONG a été particulièrement riche d’enseignements et aura permis de consolider le positionnement de son organisation en apportant un éclairage nouveau sur les principaux atouts de son futur réseau social. L’ONG allemande s’apprête en effet à lancer une plateforme collaborative dédiée aux acteurs du changement avec un ensemble de services et de fonctionnalités à destination des ONG afin de soutenir le développement de leur notoriété ainsi que la visibilité globale de leurs programmes et projets.

Quatre challenges majeurs pour les ONG, de la légitimité des missions poursuivies à une nécessaire communication ouverte et transparente.

La douzaine de tables-rondes et ateliers thématiques du Workshop, animés par cinq intervenants spécialisés dans les domaines de la communication d’influence, du marketing, du brand content, du e-business, de la communication digitale et du financement participatif, aura permis de dégager les principaux défis des ONG en matière de communication et de captation d’audience. Ces dernières, confrontées à une rude concurrence et à une forte accélération des flux d’information, ne peuvent désormais plus se contenter de simples « small talks » avec leur différentes parties-prenantes mais doivent aller au-devant de leurs responsabilités en anticipant, dans la mesure du possible, les besoins d’information de leurs différentes parties-prenantes. Comme l’a très bien expliqué Alain Forgeot, intervenant du Workshop, les ONG sont aujourd’hui devenues des médias à part entière. Quel que soit leur niveau de maturité, leur taille, ou encore leur échelle d’engagement et d’action au niveau local et/ou mondial, ces dernières sont en effet désormais contraintes de se « professionnaliser » et de mettre en oeuvre de réelles stratégies d’image et de différenciation pour atteindre leurs objectifs.

Quatre challenges majeurs pour les ONG ont été identifiés au cours du Workshop.

Le premier consiste à développer une position incontournable de spécialiste voire de leader (que ce soit sur une mission globale, un programme, un projet, une problématique donnée, une région du monde). Le second consiste à engager une communication plus ouverte avec l’ensemble des parties-prenantes, ce qui implique notamment un juste modèle de répartition de valeurs, une visibilité/lisibilité claire des missions poursuivies, une juste compréhension des périmètres d’action et des enjeux de l’engagement-terrain, un reporting régulier des principaux résultats obtenus et/ou attendus et une certaine transparence quant aux moyens alloués à la défense et à la promotion d’une cause donnée. Le troisième challenge identifié par les participants réside dans la capacité des ONG à attirer l’attention, susciter l’intérêt et l’engagement et construire des relations étroites et de confiance durables avec un ensemble de partenaires et de soutiens. Le quatrième challenge invite quant à lui les ONG à mieux se saisir des possibilités qu’offrent les réseaux sociaux pour donner vie à leur plaidoyer. Ces derniers, en tant qu’espace d’échanges et de discussion, représentent en effet pour les objectifs poursuivis une nouvelle caisse de résonance et peuvent largement contribuer, sous réserve de savoir produire le juste contenu, « à créer quelque chose de concret et d’ambitieux dans le réel », comme le rappelle l’un des étudiants-participants du Workshop.

Le réseau social idéal pour un monde plus juste et solidaire.

Afin de consolider son positionnement, Human Connection a également invité les participants du Workshop à dessiner les contours du réseau social idéal dédié à un monde plus juste et solidaire. Les attentes et exigences des étudiants se révèlent nombreuses, parmi lesquelles, entre autres et sans surprise : « un réseau éthique non financé par la publicité ou des contenus sponsorisés », un réseau permettant de rassembler des groupes de tout horizon, sans frontières », « un réseau ouvert à tous », « transparent et respectueux des données personnelles », « facile d’utilisation », « avec des contenus intéressants », « capable de fédérer des communautés impliquées » et « capable de provoquer des impacts positifs ». Les résultats du Workshop sont en cours d’analyse et devraient être rendus publics dans les prochains jours.

 

À propos de Human Connection (www.human-connection.org)   Créée en 2012 par Dennis Hack, dirigeant de la société Eurotramp, Human Connection est une organisation allemande à but non lucratif. Dans le cadre de la poursuite de sa mission d’intérêt général, l’ONG travaille actuellement sur le développement d’un réseau social visant à assurer une meilleure compréhension des enjeux et défis sociétaux et à promouvoir, tant au niveau local que global, le partage d’informations, d’expériences, de bonnes pratiques et de savoir-faire. La plateforme collaborative, en ligne d’ici septembre 2016, proposera également un ensemble de services aux ONG afin de les aider à développer leur notoriété en ligne ainsi que la visibilité de leurs programmes et projets. 

À propos de l’Inalco (www.inalco.fr   Créé en 1669 par édit de Jean-Baptiste Colbert, ministre des Finances sous Louis XIV, l’Inalco compte aujourd’hui plus de 8000 étudiants dont 300 doctorants de 114 nationalités différentes, 14 équipes de recherche, 245 enseignants-chercheurs titulaires et 360 intervenants extérieurs du monde entier. Au fil des années, le grand établissement s’est imposé comme la référence incontournable dans l’enseignement des langues et civilisations couvrant l’Europe Centrale, l’Afrique, l’Asie, l’Amérique et l’Océanie. Membre-fondateur de l’Université Paris Sorbonne Cité, premier pôle de recherche et d’enseignement supérieur en France, l’Inalco joue un rôle majeur au niveau international en matière de promotion de l’Interculturalité, de partage de la connaissance et de la compréhension mutuelle entre les sociétés et les cultures. Parallèlement à une solide formation en langues et civilisations, la filière CFI forme de futurs professionnels internationaux à la communication et aux relations médias en développant leur capacités à comprendre et répondre aux défis sociétaux qui se présentent, tant d’un point de vue culturel et social que professionnel.    

 

 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP – Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse – Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

culturerp

culturerp

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.