Kintsugi, l’art de la résilience…

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Tribune de Céline Santini, ou comment un art ancestral japonais peut faire écho aujourd’hui...

En cette période estivale, Culture RP a décidé de mettre en avant une publication de Céline Santini, blogueuse, spécialiste du développement personnel pour les adultes et les enfants.

Contempler un kintsugi – ou, encore mieux, en réaliser un – peut être profondément réparateur. Ses failles font écho aux vôtres, quelles qu’elles soient, et vous rappellent que non seulement, vous pouvez vous en sortir ; mais vous pouvez même en sortir sublimé… C’est une forme d’art-thérapie.

Céline Santini,

Auteure de « Kintsugi, l’art de la résilience », traduit en 10 langues et qui a reçu plusieurs prix en France et à l’étranger, elle s’intéresse à la résilience en général et au Kintsugi, cet art japonais qui consiste à souligner d’or pur les failles, en particulier : « METTEZ DE L’OR SUR VOS BLESSURES« 

En ces temps troublés, un mot revient très régulièrement dans les médias : celui de « résilience ». Car, plus que jamais, il va être nécessaire de puiser au plus profond de nous et de nos organisations la force de rebondir. 

Au départ, la résilience est un principe physique, qui se définit par la capacité à absorber les chocs. L’objet résilient peut alors revenir à son état initial. Par analogie, on utilise ce mot pour parler de nos souffrances – qu’elles soient physiques, ou émotionnelles -. La seule différence, c’est que, malgré tous nos efforts, nous ne retrouverons pas forcément notre état initial. Car le choc nous aura transformés de l’intérieur au passage, et nous le garderons toujours en mémoire : nous ne serons plus jamais les mêmes. Pour le pire… et pour le meilleur. Aussi traumatisantes soient les épreuves de vie que nous traversons, nous pouvons en effet en sortir grandis. « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort », disait Nietzsche… Tout dépend de notre regard.

Rapport Mondial de la communication
Lire l’étude

Et c’est là tout le message du kintsugi, un art ancestral japonais du XVe qui est plus que jamais d’actualité, et dont la symbolique peut justement, si elle résonne en vous, vous aider à nous reconstruire.  En Japonais, Kin signifie « or » et Tsugi « jointure ». C’est « l’art de la jointure à l’or ».
Son principe est à la fois très simple et très sophistiqué : il consiste à souligner d’or les cicatrices d’un objet cassé, au lieu de le jeter, ou de chercher à nier la blessure en cachant tant bien que mal sa réparation. On pourrait donc presque dire du kintsugi que c’est la parfaite métaphore de la résilience : car, paradoxalement, l’objet va devenir plus beau, plus résistant, et plus précieux après avoir été brisé, qu’avant ! 

Le résultat final est donc très évocateur. Mais si vous vous intéressez de plus près à la technique du kintsugi, vous vous apercevrez que ce processus, qui comprend 6 grandes étapes, peut également résonner au plus profond de vous, et vous soutenir à travers des moments de crise.

Brisez

Cette étape correspond au choc, à ce moment où vous êtes brisé en 1000 morceaux, à terre. Avec l’impression que vous ne pourrez jamais vous relever. L’image du kintsugi est là pour vous donner de l’espoir, et vous rappeler que, même si vous ne savez pas combien de temps cela va prendre, vous allez vous réparer. Car, après tout, vous avez survécu à 100 % de vos épreuves jusqu’ici… Alors, souvenez-vous, au plus profond de vous, que vous allez survivre, cette fois encore. Vous méritez de ramasser un à un, patiemment, vos tessons, et vous verrez par la suite comment procéder, étape par étape. Chaque chose en son temps…

Assemblez

Cette phase consiste à reconstituer patiemment votre puzzle en 3 dimensions et à le recoller. C’est le moment de se rassembler, et de faire l’état des lieux. S’il manque certaines parties, car vous avez été trop meurtri par cette épreuve, et qu’ils ont disparu ou explosé, là encore, c’est l’occasion de changer de regard et de le voir comme une opportunité : pourquoi ne pas en profiter pour intégrer de nouveaux morceaux, même – et surtout !- s’ils sont très différents des originaux ? La réparation n’en sera que plus unique et exceptionnelle. C’est l’occasion d’un nouveau départ…

Rapport Mondial de la communication
Lire l’étude

Patientez

Lors de cette étape, on dépose l’objet pendant plusieurs jours pour le faire sécher. C’est une belle métaphore de la vie, surtout si vous avez souvent tendance à vous précipiter et à toujours vouloir tout, tout de suite… Le kintsugi nous enseigne l’art de la patience et nous rappelle que certaines choses ne peuvent pas être accélérées. Il faut accepter de laisser le temps faire son œuvre…

Réparez

Cette phase consiste à souligner de laque rouge chaque cicatrice recollée, pour consolider la réparation. Cela peut vous faire penser à un réseau sanguin, à des veines qui courent sur l’objet et lui redonnent vie et oxygène. N’est-il pas temps de retrouver un second souffle ?

Révélez

Sur la laque rouge encore fraîche, vous allez saupoudrer de la poudre d’or pur qui va « infuser » dans le trait de laque et créer ainsi l’illusion d’une coulée d’or. Cette étape est très importante, car elle souligne votre valeur : vous méritez de mettre de l’or pur sur vos blessures !

Resplendissez

La dernière étape consiste à polir l’or pour le faire étinceler. C’est l’occasion de prendre du recul sur votre vie et de contempler « droit dans les yeux » tout votre parcours, avec ses points forts et ses faiblesses, ses réparations et ses failles. Vous êtes unique au monde, et c’est justement là toute votre force…

La prochaine fois que vous traverserez une épreuve, ayez en tête cette métaphore du kintsugi pour garder espoir : souvenez-vous que vous aussi, vous sortirez grandi, plus beau, plus fort, et plus précieux, d’avoir été brisé !

Pour aller plus loin : https://celine-santini.com/2018/03/28/esprit-kintsugi/

Un petit rayon de Com'

Un petit rayon de Com'

Culture RP est un laboratoire de réflexion, un espace de parole ouvert aux Communicants, aux Influenceurs, aux Journalistes… N’hésitez pas à vous inscrire, à nous contacter pour une contribution. Merci pour votre confiance ainsi que vos partages sur les réseaux sociaux !

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.