Les nouveaux métiers du marketing et de la communication au service de la marque

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Le vendredi 25 mai, Culture RP s’est rendu au petit déjeuner thématique du Syntec RP. Le Club des Annonceurs a présenté une enquête sur l’évolution des métiers du marketing et de la communication*. Comment les annonceurs envisagent-ils leur avenir ? Quels sont les nouveaux métiers du marketing ? Comment réagir face à cette nouvelle ère digitale ?

Après un petit café sur la terrasse du Syntec RP, les participants s’installent et la présentation peut commencer. Pour faciliter la compréhension, elle s’articule autour de 5 chiffres clés :

400 :

c’est le nombre d’annonceurs ayant répondu à cette enquête. Parmi eux, une majorité de femmes, tous les niveaux hiérarchiques sont représentés, autant du BtoB que du BtoC et principalement de grands groupes français.

68% :

c’est le pourcentage de responsables Marketing-Communication qui estiment que des changements radicaux vont se produire dans leurs métiers. 3 raisons principales à ces changements : l’environnement (financiarisation de l’économie,…), les facteurs technologiques (immédiateté de l’accès à l’information, fragmentation des médias, les fameux réseaux sociaux…) et enfin, les consommateurs (infidélité, hyper-segmentation de la population, les nouvelles générations…). Stéphanie Collet, Directrice Générale du Club des Annonceurs, conclue : « côté annonceurs, il y a du pain sur la planche ! ».

75% :

des annonceurs souhaitent acquérir de nouvelles expertises et de nouvelles compétences devenues déterminantes dans leur carrière. Pourtant, face à ce constat, il s’avère que 55% d’entre eux n’ont pas commencé et 47% jugent cet apprentissage difficile à accomplir.

5 :

dans cet environnement en mutation, il en ressort 5 grands territoires d’expertises particulièrement motivants. En tête on retrouve « Prospective & Innovation » ; il regroupe les métiers du Marketing de l’innovation, la Détection des tendances, les Etudes, le Data Mining… Vient ensuite la « Mise en cohérence de/par la marque » (gestion de projet 360°, de l’identité visuelle, de l’expérience de marque…) puis le « Marketing Relationnel » que l’on définira par le social marketing, la communication relationnelle,… En 4ème position : le « digital » que l’on retrouve dans toutes les discussions. Il est accompagné de ses nouveaux métiers : Community Management, e-réputation, buzz management, blogging, multi-device management… Et enfin, « la RSE et Développement Durable ».
Ces métiers d’avenir caractérisent un marketing nouvelle génération. On parle aujourd’hui de « marcom », la distinction entre marketing et communication est parfois presque effacée. Pour arriver à ces nouveaux domaines d’expertises, il devient nécessaire de se plonger dans la co-création avec les consommateurs, de développer la marque à 360° et faire preuve de réactivité & d’acquisition.

74% :

pensent que le management de la Marque va monter dans le rang de préoccupation de la Direction Générale. A la majorité, les responsables s’accordent pour qualifier la marque de « clé de voûte » de la fonction Marketing-Communication. Elle s’exprime au travers de 4 dimensions :

  • La Stratégie : vision de l’entreprise, combat, raison d’être…
  • Création de Valeur : 1er actif immatériel de l’entreprise
  • Territoire d’expression : codes de l’entreprise, langage, signes,…
  • Différenciation & Préférence : reconnaître et choisir

 

Cependant, « Attention ! », rappelle un intervenant, « tout mettre dans la marque est une erreur ! ».

Retrouvez l’intégralité de l’enquête ici :

http://www.leclubdesannonceurs.com/livreblanc20ans/LivreBlanc02.html

Club des Annonceurs : http://www.leclubdesannonceurs.com/

*Enquête réalisée par le Club des Annonceurs avec le concours de la Sofres

 

culturerp

culturerp

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.