NEON accompagne la libération de la parole

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Tribune Julien Chavanes, rédacteur en chef de NEON : ce sont parfois de grandes enquêtes qui se cachent derrière quelques mots envoyés dans nos DM sur Instagram ou Facebook...

#JaimeLaPresse

L’époque parle. Elle hurle même. Elle dit que des violences trop longtemps ignorées, trop longtemps acceptées, ne sont plus tolérables. Qu’elles doivent cesser. Vite…

Julien Chavanes, Rédacteur en chef de NEON.

Une première enquête

En janvier 2020, je reçois un message de Mathilde, une ancienne stagiaire de NEON qui est devenue modèle photo. Elle souhaite me parler d’un photographe et street artist parisien bien connu qui l’aurait agressée quelques années plus tôt. C’est Pauline Grand d’Esnon, journaliste de la rédaction, qui mène l’enquête. 5 mois et des dizaines d’entretiens plus tard, nous publions sur le site du magazine une investigation implacable sur les agissements de l’artiste. 

Dans la foulée, nous recevons des dizaines de messages de femmes ayant eu le malheur de croiser sa route. Nous sommes littéralement submergés. Les faits décrits sont graves. Quelques semaines plus tard, une plainte collective de 25 femmes est déposée auprès du procureur de la République : 13 pour agression sexuelle, 12 pour viol. L’homme a depuis été mis en examen et placé en détention provisoire. 

Parmi la multitude de mails et de DM reçus lors de cet épisode, l’un d’entre eux attire mon attention : une jeune femme évoque les agissements d’un chanteur ayant notamment participé à The Voice. Un peu plus tard, j’entre en contact avec le compte Instagram MusicToo, qui œuvre pour la libération de la parole sur les violences sexuelles dans le milieu de la musique. Ils ont eux aussi reçu des récits sur ce même chanteur… Quelques mois plus tard, en novembre 2020, nous publions une longue enquête pour laquelle plus de 20 personnes ont été interrogées. Plusieurs plaintes ont depuis été déposées et l’artiste a été mis en examen. Une enquête sur commission rogatoire est actuellement en cours. 

Tendances et défis des médias
Regardez le Replay du débat du Press Club

Deux exemples parmi d’autres.

Deux exemples qui dessinent ce que nous pouvons apporter dans cette période de libération de la parole : de l’investigation, du recueil de témoignages recoupés, de la recherche de preuves, le tout dans le respect d’une déontologie rigoureuse et avec la sollicitation systématique du contradictoire. Du temps pour enquêter et prendre du recul. L’antithèse, donc, de la culture du “call out” qui sévit sur les réseaux sociaux et autorise les accusations hasardeuses et parfois dévastatrices. 

L’époque parle. Elle hurle même. Elle dit que des violences trop longtemps ignorées, trop longtemps acceptées, ne sont plus tolérables. Qu’elles doivent cesser. Vite. Cette urgence, hélas encore mal comprise par la justice et la police, doit trouver un écho chez les journalistes. C’est notre rôle. 

Cette libération de la parole touche d’autres pans de la société : violences familiales, management toxique, corporations intimant le silence, homophobie, transphobie, racisme… NEON tâchera d’arpenter tous ces fronts. Et de répondre, encore plus largement, au désir de vérité réclamé par ses lecteurs. 

Tendances et défis des médias
Regardez le Replay du débat du Press Club

Le rôle de NEON

C’est l’une des ambitions de notre nouveau site, mis en ligne en mai dernier. La section Enquêtes, déjà bien fournie, sera alimentée par de nouvelles investigations dans les mois à venir. Pour nous aider dans cette tâche, nous comptons plus que jamais sur nos lecteurs. Ils sont nos premiers témoins, et nos premiers relais. Nous allons encore davantage les solliciter, pour recueillir leurs histoires et les restituer avec le plus de justesse possible. 

Les solliciter et surtout les écouter : de nombreux sujets démarrent par des messages de nos lecteurs. Et ce sont parfois de grandes enquêtes qui se cachent derrière quelques mots envoyés dans nos DM sur Instagram ou Facebook. Comme ceux de Mathilde, ce jour de janvier 2020…

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

Vous aimerez aussi

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.