Stop au « tout digital » : Rendez-nous nos RP !

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Tribune de Béatrice Martini, Présidente – Fondatrice de l’agence Béatrice Martini RP : Plus que jamais, les professionnels des RP, en agence ou en freelance, ont besoin de garder le contact avec les journalistes...

#ParoledAgence

Depuis le début du confinement, nous réfléchissons à créer des formats de rencontres RP, plus accessibles et innovants. Avec les normes sanitaires qui rôdent toujours, l’objectif est d’inventer de nouvelles façons de se retrouver. 

Béatrice Martini, Fondatrice de l’agence Béatrice Martini RP – Relations presse & Communication

Je finis cette tribune en sortant d’un long déjeuner inspirant et passionnant avec la journaliste Sarah Belmont. 4 heures ! Nous avions des choses à nous raconter sans compter le plaisir de se voir et d’échanger ! 

Une envie, un besoin qu’il est bon de retrouver.

En effet, comment collaborer avec les journalistes, alors que la plupart des évènements presse sont reportés, les rédactions malmenées…et comment émerger dans les médias lorsque 80% des sujets traités sont trustés par l’actualité Coronavirus ? (Les mots ‘coronavirus’ et ‘covid-19’ sont apparus dans plus d’1 million d’articles de la presse française entre le 1er mars et le 31 mai. Source JDD)

Rassurer, informer, sensibiliser…  Plus que jamais, les professionnels des RP, en agence ou en freelance, ont besoin de garder le contact avec les journalistes. Les relations médias doivent s’adapter tout en s’appuyant sur des fondamentaux : donner des informations vérifiées et immédiates à valeur ajoutée, faciliter le travail des journalistes et fournir des contacts utiles en adoptant une communication responsable, un ton expert, solidaire et pédagogique. 

Et surtout, sortir d’un modèle RP « tout-digital » en remettant les relations humaines au centre de l’équation. C’est en tout cas la stratégie que nous adoptons.

Évaluez la performance de vos stratégies Com/RP
En savoir plus

Le digital ne doit pas remplacer la relation humaine, qui est au cœur de notre métier.

Nous avons vécu le confinement de manière positive et créative (il le fallait !) sur les réseaux sociaux. Ce qui nous a permis de renforcer certains liens et de créer de nouvelles relations avec des influenceurs et des journalistes. 

Le confinement nous a donné le « temps ». Celui que nous avions perdu, lancés dans le tumulte fou d’une surconsommation de l’information et des événements qui s’enchainent, sans avoir l’occasion de se poser, de discuter, d’échanger.

Cette parenthèse nous a également permis de nous rassembler – virtuellement – avec notamment la création des interviews IGTV « Art & Curious » où nous avons donné la parole à de nombreux acteurs culturels (journalistes, directeur de musées, galeristes, artistes…). 

Cette période nous a aussi donné la possibilité d’analyser et repenser notre positionnement en tant que professionnels des RP et de redorer la notion de « relation » que nous souhaitons privilégier dans notre quotidien.

Tous ces questionnements, nous les partageons avec nos premiers interlocuteurs ; les journalistes et les influenceurs, et leurs retours sont toujours très enrichissants. 

Par exemple, nous avons discuté avec l’influenceuse Imagine_Moi, qui nous indique :

Je pense que la période de confinement a accéléré une prise de conscience chez les acteurs du monde de l’art. J’ai senti une ébullition dans le milieu des RP et des galeries d’art, de l’agitation et parfois une sorte de : oh il faut rattraper le train en marche. 

À mon sens, le retour aux relations humaines doit aller de pair avec l’expérience digitale. L’une complète l’autre et peut même la prolonger. Je rêve de plus d’évènements influenceurs culturels qui participent à la promotion d’expositions, de foires, de musées, de Biennales car nous avons un rôle à jouer dans la transmission de la culture. »

Le digital doit renforcer nos techniques de communication, comme il le fait depuis de nombreuses années, mais il ne doit pas remplacer la relation humaine, les rendez-vous, les moments d’échanges qui consolident notre réseau et créent de nouvelles opportunités.

C’est incontestable, les réseaux sociaux ont été un outil essentiel à notre communication pendant cette période et restent un moyen privilégié pour « garder le contact ». 

Toutefois, on l’a bien ressenti au fil de nos journées confinées, le lien direct avec nos clients, avec les artistes, les conservateurs et les journalistes, mais aussi les visites d’exposition, les soirées de vernissage, les voyages de presse, les cafés, les déjeuners… nous ont terriblement manqué. 

Évaluez la performance de vos stratégies Com/RP
En savoir plus

Repenser la sortie de crise avec des formats RP qui marchent !

Depuis le début du confinement, nous réfléchissons à créer des formats de rencontres RP, plus accessibles et innovants. Avec les normes sanitaires qui rôdent toujours, l’objectif est d’inventer de nouvelles façons de se retrouver. 

À l’agence, nous imaginons déjà des programmes de voyages de presse adaptés, des rendez-vous en petit comité pour visiter des ateliers d’artistes, des formats plus ludiques pour rencontrer les nouveaux influenceurs et acteurs du monde de l’art.

À l’étude également, un nouvel agencement de notre espace de travail afin de le rendre toujours plus accueillant. Ces trois mois isolés nous ont fait prendre conscience de nos priorités – pourquoi j’aime le métier de RP ? qu’est-ce qui me passionne dans ma relation à l’équipe, aux clients, aux journalistes ? – et de l’importance de partager un espace convivial, qui nous ressemble, pour travailler dans de bonnes conditions. L’idée est d’avoir un espace de travail qui nous rend toujours plus créatifs et innovants, et un lieu de rencontres, où nos rendez-vous professionnels se font dans une ambiance agréable et cosy.

À l’agence, nous pensons qu’il est important d’entretenir des rapports professionnels positifs et engageants avec les différentes parties prenantes, afin d’évoluer dans une atmosphère bienveillante.

Les relations avec les journalistes, que l’on construit avec le temps, pendant des voyages de presse, des rendez-vous, des déjeuners, sont importantes et ne peuvent pas être remplacées par une communication « tout digital ». 

Enfin, pour rebondir sur la récente tribune de Natacha Favry :  « Avant de penser à réinventer notre métier, revenons au pourquoi, au sens de ce que nous faisons et à notre mission ».

Donc, revalorisons l’essence même du métier : la relation ! 

Du coup… qui est dispo pour un café ?

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.